Abeille

ABEILLE (cité 4 fois dans la Bible)
(héb. : devôrah).
Dans la plupart des cas où il est question d’abeilles dans la Bible, il s’agit d’abeilles sauvages. Le fait que Canaan soit appelé “ un pays ruisselant de lait et de miel ” indique que les abeilles y étaient très nombreuses dès les temps les plus anciens (Ex 3:8). En raison de la chaleur de son climat et de la profusion des fleurs, le pays est aujourd’hui encore propice à la présence d’une immense population d’abeilles. L’apiculture y est d’ailleurs très courante. Sur les plus de 20 000 espèces d’abeilles connues, la plus répandue actuellement en Israël est une abeille foncée du nom de Apis mellifica syriaca.
Durant une campagne militaire, Yonathân mangea du miel qu’il trouva dans la forêt, les abeilles ayant sans doute fait leur nid dans un arbre creux (1S 14:25-27). Ce sont les abeilles sauvages de la vallée du Jourdain qui procuraient à Jean le baptiseur une bonne partie de sa nourriture (Mt 3:4).

Les abeilles nidifient non seulement dans les arbres, mais aussi dans d’autres cavités, telles que des crevasses de rochers ou des murs. — Dt 32:13 ; Ps 81:16.
Le récit consigné en Juges 14:5-9 a soulevé une objection. Quelque temps après avoir tué un lion, Samson trouva “ dans le corps du lion un essaim d’abeilles et du miel ”. On connaît bien la profonde aversion de la plupart des abeilles pour les cadavres et les charognes. Notons cependant que, d’après le récit, Samson retourna vers le lion “ au bout de quelque temps ” ou, littéralement dans l’hébreu, “ après des jours ”, expression qui peut désigner une période assez longue, voire une année. (Voir 1S 1:3 [l’expression “ d’année en année ” correspond littéralement dans l’hébreu à “ de jours en jours ”] ; voir aussi Ne 13:6.) Les oiseaux ou les animaux nécrophages, ainsi que les insectes, avaient donc eu le temps de dévorer presque toute la chair du lion, et le soleil brûlant de dessécher ce qui en restait. Un autre détail atteste qu’un temps assez long avait passé : les abeilles avaient non seulement fait leur nid dans le cadavre du lion, mais aussi produit une certaine quantité de miel.
La férocité avec laquelle un essaim d’abeilles attaque qui le dérange est citée pour décrire la façon dont les Amorites chassèrent les Israélites de leur territoire montagneux (Dt 1:44). De même, comparant les nations ennemies à un essaim d’abeilles à l’attaque, un psalmiste dit que seule la foi dans le nom de Jéhovah permettait de les tenir à distance. — Ps 118:10-12.


Le prophète Isaïe annonça de façon frappante l’invasion de la Terre promise par les armées d’Égypte et d’Assyrie. Il les compara à des essaims de mouches et d’abeilles que Jéhovah Dieu ‘ siffle ’ figurément, afin qu’elles viennent se poser sur les ouadis et sur les fentes des rochers (Is 7:18, 19). Ce ‘ sifflement ’ ne correspond pas à une pratique réelle des apiculteurs ; il indique seulement que c’est Jéhovah qui attire l’attention de ces nations agressives sur le pays du peuple de son alliance.
Dans la Bible, deux femmes portent le nom Débora (qui signifie “ Abeille ”) : la nourrice de Rébecca (Gn 35:8) et la prophétesse qui aida le juge Baraq à vaincre le roi cananéen Yabîn. — Jg 4:4.

Citations :

1) Les avares subissent le sort des abeilles : ils travaillent comme s'ils devaient vivre éternellement.
  [Démocrite] 

2) La chair des femmes se nourrit de caresses comme l'abeille de fleurs.
  [Anatole France]

3) Imitons l'abeille, elle fait de grandes randonnées, sans perdre son objectif.
  [Louis-Marie Parent]


3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×