Corail

Sécrétions calcaires de certains organismes marins appelés polypes. Ces minuscules créatures extraient des mers chaudes, où elles vivent en colonies, les sels de calcium à partir desquels elles produisent de splendides massifs arborescents aussi durs que la pierre. Avec le temps, les formations de certaines espèces de coraux peuvent donner de grands récifs coralliens et les fondements d’îles coralliennes. Il existe différentes couleurs de corail, des variétés de blanc, de noir et de rouge ; dans l’Antiquité, ce sont ces dernières qui étaient les plus coûteuses et les plus recherchées (voir Lm 4:7). Il fut un temps où Tyr était célèbre pour le commerce du corail récolté en Méditerranée, dans la mer Rouge et dans l’océan Indien (Éz 27:16). À partir du corail brut, des artisans façonnaient avec art divers ornements très prisés. En raison de la valeur conférée au corail, la Bible établit plusieurs comparaisons dignes d’intérêt. La connaissance et la sagesse ont assurément plus de prix que le corail (Jb 28:18 ; Pr 3:15 ; 8:11 ; 20:15). Il en va de même d’une femme capable : " Sa valeur dépasse de beaucoup celle des coraux. " — Pr 31:10

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site