Grillon

Grillon

GRILLON (cité 1 fois dans la Bible)
(héb. : ḥargol).
Insecte sauteur apparenté à la sauterelle, mais différent en ce qu’il possède de longues antennes au bout de son abdomen. Dans les pays bibliques, on trouve tant le grillon domestique que le grillon des champs. Cet insecte n’est mentionné qu’en Lévitique 11:22, parmi les animaux purs pouvant servir de nourriture.
On s’accorde généralement à dire que le mot hébreu ḥargol désigne un insecte sauteur, comme l’indique le fait qu’il est cité avec la sauterelle. Toutefois, on ne peut savoir de quel insecte sauteur il s’agit exactement. Les traducteurs rendent diversement ḥargol par “ criquet ” (BFC) et “ grillon ” (MN ; PB ; TOB) ; et souvent ils se contentent de transcrire ce mot hébreu. — Jé ; Os ; Sg.

La chanson d’amour du grillon

Avec ses cinq centimètres de long, voire moins, le grillon ne donne pas vraiment l’impression d’être une bête de scène. Pourtant, ses chansons captivent des millions de personnes dans le monde. Comment cette minuscule créature chante-t-elle, et dans quel but ?
Il est intéressant de noter que chez les quelque 2 400 espèces de grillons, seul le mâle chante, ou stridule. Cette mélodie ne s’échappe pas de sa gorge : il la compose avec ses ailes. Une encyclopédie explique que les grillons mâles stridulent en frottant une partie d’un élytre sur une rangée de 50 à 250 dents située sur l’autre élytre. La fréquence des stridulations est fonction du nombre de dents grattées par seconde. Les vibrations emplissent l’air de la chanson caractéristique du grillon.
Bien entendu, le grillon ne chante pas simplement pour distraire ses auditeurs humains. Loin de là ! Le public auquel prétend ce musicien est une éventuelle partenaire. Le livre À la découverte des secrets de la nature (angl.) explique : “ Dans sa quête d’une compagne, le grillon mâle, virtuose de la communication, chante trois airs différents : un pour signaler sa présence, un pour courtiser et un pour repousser un rival indésirable. ” Certains grillons chantent pour signaler leur présence jusqu’à ce qu’une femelle se manifeste. Grâce à des “ oreilles ” placées sur ses pattes antérieures, celle-ci entend la chanson, mais n’entend pas se satisfaire d’un flirt à distance. Alors qu’elle s’approche de la source des stridulations, le mâle entame un trille, la chanson d’amour. Cette sérénade emporte la belle vers son soupirant, et nos deux grillons s’accouplent.


En Asie orientale, certains, amusés par les chansons des grillons, les gardent comme animaux familiers. D’autres préfèrent se délecter d’une telle mélodie dans l’habitat naturel de l’artiste. Quel que soit le cadre, le minuscule grillon enchante ses auditeurs humains dans le monde entier et contribue à la louange de son Créateur.

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (3)

1. chevauxdelodie@live.fr (site web) 14/05/2010

je ne c'est differencier un grillon et femmelle pouvez-m'aide
Merci

2. Vatin Thierry 15/05/2010

Le mâle chante

3. tu le saura pas (site web) 28/09/2010

euh.... rien a dire je cherchais juste une image de grillon pour un exam

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×