Sangsue

Sangsue

Sangsue (cité 1 fois dans la Bible)

 (héb. : ‛alouqah).
Ver suceur de sang dont le corps aplati et segmenté se rétrécit progressivement vers les extrémités, la partie postérieure étant plus large. La sangsue mesure de 1 à 10 cm. Elle est munie d’une ventouse à chaque extrémité, la ventouse antérieure étant pourvue d’une bouche avec laquelle la sangsue mord.
Les sangsues pullulent dans de nombreux cours d’eau et fleuves du Proche-Orient. Lorsque les jeunes d’une certaine variété (Limnatis nilotica) sont avalés par quelqu’un qui boit de l’eau, ils se fixent dans la cavité nasale, le larynx ou l’épiglotte de leur hôte. Ils grandissent rapidement et ne se détachent pas facilement. Leur présence peut gêner la respiration, ce qui, ajouté à la perte de sang, entraîne parfois la mort.


La Bible fait une seule fois mention de la sangsue (héb. : ‛alouqah), en Proverbes 30:15, à propos de l’avidité insatiable. Il y est dit : “ Les sangsues ont deux filles qui crient : ‘ Donne ! Donne ! ’ ” L’ouvrage Commentary, par F. Cook, suppose que l’avidité de la sangsue est considérée ici comme ‘ sa fille ’, mot employé au pluriel pour exprimer l’intensité. D’autres pensent que les “ deux filles ” évoquent les deux lèvres de sa ventouse. Une sangsue peut ingurgiter près de trois fois son poids de sang. Sa salive contenant un puissant anticoagulant, elle peut absorber le sang de sa victime de manière continue.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×