Vipère

Vipère

Vipère (cité 9 fois dans la Bible)
(héb. : ’èph‛èh ; tsiph‛oni ; gr. : ékhidna).
Serpent venimeux muni de crochets très élaborés qui peuvent se rabattre contre le palais quand ils ne servent pas. Le venin est différent selon les variétés de vipères, dont plusieurs sont représentées en Palestine. L’une des plus dangereuses est la vipère des sables (Vipera ammodytes) de la vallée du Jourdain. Une autre espèce est la vipère de Palestine (Vipera palaestina). On fait habituellement le rapprochement entre l’hébreu ’èph‛èh et l’arabe ’af‛an, qui désigne l’échide carénée, un serpent venimeux des plaines sableuses de Jéricho.
Il est fait allusion à la toxicité du venin de la vipère en Job 20:16, où Tsophar parle de la “ langue de vipère ” qui a le pouvoir de tuer. Naufragé sur l’île de Malte, l’apôtre Paul avait ramassé un fagot de bois sec et le posait sur le feu quand une vipère en sortit et s’accrocha à sa main. Cependant, Paul ‘ secoua la bête venimeuse dans le feu et ne ressentit aucun mal ’, alors que les gens qui se tenaient là s’attendaient à ce qu’il enfle d’inflammation, ou qu’il meure subitement. — Ac 28:3-6.


Emploi métaphorique. La morsure dangereuse de la vipère est citée à titre de comparaison en Proverbes 23:32, où l’homme sage décrit les effets de l’abus de vin en ces termes : “ À sa fin il mord comme un serpent, et il sécrète du poison comme une vipère [héb. : oukhetsiph‛oni]. ” Décrivant la méchanceté qu’Israël, le peuple de Dieu, en était venu à pratiquer, le prophète Isaïe écrivit : “ Ce sont des œufs de serpent venimeux qu’ils ont fait éclore [...]. Quiconque mangeait de leurs œufs mourait ; quant à l’œuf qu’on brisait, il en sortait une vipère. ” (Is 59:5). La plupart des serpents pondent des œufs et, bien que la majorité des vipères ne soient pas ovipares (pondant des œufs), certaines variétés le sont.
Jean le baptiseur traita les Pharisiens et les Sadducéens de “ progéniture de vipères ”. (Mt 3:7 ; Lc 3:7.) Jésus Christ qualifia lui aussi les scribes et les Pharisiens de “ progéniture de vipères ” à cause de leur méchanceté et des blessures spirituelles mortelles qu’ils pouvaient infliger aux gens sans méfiance. — Mt 12:34 ; 23:33.

3 votes. Moyenne 1.33 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site