Couteau

Le couteau : foreur habile (2010)

Bien qu’il n’ait pas l’air assez fort pour creuser dans le sable, le couteau troue des sols compacts à une rapidité telle qu’on l’a surnommé “ la Ferrari des foreurs sous-marins ”. Les chercheurs s’interrogeaient. Anette Hosoi, maître de conférences à l’Institut de technologie du Massachusetts, a dit : “ Nous savions qu’il faisait quelque chose d’astucieux. ” Quel est donc le secret du couteau ?
Considérez ceci : Le couteau enfonce son pied dans le sol en le tortillant. Il ouvre ainsi une petite poche qui se remplit rapidement d’eau et de sable. Le mollusque décrit alors avec son corps des mouvements de haut en bas tout en ouvrant et en refermant sa coquille. Cela crée un mélange liquéfié dans lequel il fore alors sans difficulté. Il peut creuser environ 70 centimètres à une allure de un centimètre à la seconde. Une fois qu’il est enfoncé, il est difficile de le retirer. En fait, compte tenu de sa force d’ancrage et de la quantité d’énergie qu’il utilise pour s’enfoncer, le couteau est dix fois plus performant que la plus efficace des ancres conçues par l’homme.
S’inspirant du couteau, les ingénieurs ont fabriqué la première ancre “ intelligente ”. “ Elle s’ouvre et se ferme, et fait des mouvements de bas en haut, exactement comme le couteau ”, explique Mme Hosoi. Une ancre d’une telle force et d’un tel rendement énergétique pourrait être utile aux navires de recherche sous-marine, aux plates-formes pétrolières et aux engins de forage servant à détruire les mines.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×