Cyphochilus

La carapace du Cyphochilus (2009)

 

La carapace du coléoptère Cyphochilus est constituée d’écailles qui se chevauchent et qui sont dix fois plus fines qu’un cheveu. “ Quand j’ai observé ces écailles au microscope électronique, j’ai eu l’impression de découvrir un autre monde, déclare Pete Vukusic, professeur à l’université d’Exeter, en Grande-Bretagne. C’était absolument incroyable. ” Ce que Pete Vukusic a découvert explique pourquoi ce coléoptère est d’une blancheur éclatante, laquelle n’a rien à voir avec un pigment. Le secret réside dans la taille des filaments composant ses écailles et dans leur espacement. Cette structure diffuse la lumière de manière exceptionnellement efficace. “ Pour être aussi blancs, les revêtements minéraux industriels, tels que ceux utilisés pour le papier de haute qualité, les plastiques et certaines peintures, devraient être deux fois plus épais ”, explique la revue Science Daily.

Les scientifiques pensent que la carapace du Cyphochilus l’aide à se confondre avec un champignon blanc, sur lequel on le trouve souvent. Mais les spécialistes s’intéressent surtout à ce que le secret de la couleur de ce petit coléoptère peut apporter à l’homme — par exemple dans l’élaboration de matériaux synthétiques ultrablancs. D’après Pete Vukusic, des choses comme le papier pour écrire, la couleur de nos dents et même l’éclat de certaines lumières “ seront considérablement améliorées si la technologie parvient à appliquer les principes de conception que l’observation de ce coléoptère nous a appris ”.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 25/09/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site