Poliste

L’instinct constructeur de la poliste (2012)

Poliste

La poliste, aussi appelée guêpe cartonnière, a été qualifiée d’experte en construction. Pourquoi cela ?
Comme son surnom l’indique, la poliste bâtit et entretient son nid avec un papier spécial de sa fabrication. Elle rassemble des fibres de plantes et de bois mort, prélevées sur des rondins, des pieux de clôture, des poteaux télégraphiques, des matériaux de construction, etc. Puis elle mastique cette substance riche en cellulose, la mélangeant à de la salive gluante à forte teneur en protéines. Une fois sèche, la pâte ainsi produite forme un papier fin et rigide, mais résistant. La salive possède aussi des propriétés permettant au papier d’absorber et de restituer la chaleur, et de maintenir ainsi le couvain à la bonne température par temps frais.
L’insecte bâtit son nid “ bouchée par bouchée ”. Le produit fini est un ensemble d’alvéoles recouvert d’une enveloppe de papier imperméable, la forme hexagonale des cellules combinant solidité et efficacité. La poliste des régions plus humides se contente d’ajouter plus de salive, imperméabilisante, à sa pâte à papier. Ceci dit, l’insecte choisit un endroit présentant une saillie, donc protégé. Il y suspend son nid, ouverture vers le bas, par une tige, ou pédicelle. La poliste respecte l’environnement contrairement à nos papeteries, qui polluent l’air, l’eau et le sol !
Pas étonnant qu’architectes et chercheurs étudient les réalisations de la poliste en vue d’élaborer des matériaux de construction supérieurs qui soient légers, résistants, flexibles et biodégradables.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 25/09/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×