France : 4 musiques

Peter et Sloane : 1984

Peter et Sloane est un duo de musique de variétés français des années 1980. Il est constitué de Jean-Pierre Savelli et Chantal Richard. Son plus grand succès commercial reste la chanson Besoin de rien, envie de toi composée en 1984.

Lio : 1986

Lio, née de son vrai nom Wanda Maria Ribeiro Furtado Tavares de Vasconcelos le 17 juin 1962 à Mangualde au Portugal, est une actrice et une chanteuse belgo-portugaise francophone.Les brunes comptent pas pour des prunes (produit par Alain Chamfort son compagnon de l'époque, avec qui elle vit une passion dévorante).

Raft : 1987

Le groupe RafT est composé de Christian Fougeron (chant/guitare, né le 9 mars 1958 à Strasbourg) et de Pierre Schott (guitare, basse, programmations, voix, né le 24 avril 1958 à Strasbourg). Le duo se forme à Strasbourg en 1983 sous le nom The Drinks managé par Yvon D'alberto (après une première expérience ensemble dans un groupe appelé High & Dry dans lequel Pierre Schott était guitariste et Christian Fougeron, batteur) et sort un premier single autoproduit : "Confession / Right Or Wrong". Puis sort un maxi 3 titres en 1984 chez Ariola/BMG ("Dancing Tango/Sun's Too Hot/Gone To Africa). RafT commence sous ce nom en 1985 avec le single "Io (c'est ça)" et un premier album en anglais "It's Growing Light" qui passent inaperçus. Le groupe fait la première partie de la tournée française de Niagara en février/mars 1987 (passage à l'Olympia le 10 mars), année où ils connaissent un premier gros hit "Yaka Dansé (l'aborigène)" (paroles et musique : Christian Fougeron), qui se classe n° 2 au Top 50 et leur donne un disque d'or (600.000 exemplaires vendus).

Patrick Hernandez : 1979

Patrick Hernandez est un chanteur auteur-compositeur français des années 1970, né le 6 avril 1950 au Blanc-Mesnil (93) où son père était pharmacien. Il grandit à Savennières en banlieue d'Angers et passe la fin de son adolescence avec sa mère à Goussainville (95) où il fréquente le lycée de Gonesse (95). Il a connu un succès mondial avec son titre disco Born to be alive. Patrick Hernandez est un one-hit wonder, en français "chanteur d'un tube" c'est-à-dire un artiste qui n'est connu que pour une seul chanson.Patrick Hernandez fait ses premières incursions dans le monde de la musique en intégrant différents groupes, avec lesquels il sort quelques 45 tours qui ne connaissent pas le succès dont la première version de Back to the boogie qu'il reprendra quelques années plus tard sur son premier 33 tours avec Hervé Tholance. Produit par Jean-Claude Pellerin et Jean Van Loo, c'est le groupe Paris Palace Hotel, dit P.P.H., fondé par Patrick Margueron et qui comptait déjà parmi ses membres Hervé Tholance qui, après une maquette faite au Studio D.E.S. à Bruxelles, enregistre au studio 92, un album de 14 chansons dont la première version de Born To Be Alive. Mais l'album n'est jamais sorti et le groupe se dissout fin des années 70 (1978-79).
Découragé, il songe à arrêter la musique et part élever des chèvres dans le Périgord. Il jouera dans l'orchestre de Pierre Martin sous le pseudo de Pat Harrison et fréquentera notamment la boîte de nuit très à la mode à l'époque la Régence. Il reviendra chanter son tube de nombreuse fois, en Dordogne, comme à Thiviers, Excideuil ou encore Périgueux. Il modifie ses projets quand le producteur Jean Van Loo, sponsorisé par Marcel de Keukeleire, directeur des Editions Elver, lui demande de le rejoindre à Mouscron en Belgique pour travailler ensemble. Grâce à lui, il enregistre à nouveau au Studio D.E.S, dans un arrangement de Guy Delo, supervisé par Jack Say, propriétaire du Studio, le titre disco Born To Be Alive, inspiré d'anciennes chansons à succès de plusieurs pays, qui était à l'origine une chanson rock. Cet enregistrement sera remixé dans différents studios et, c'est finalement la version mixée au Studio Kathy, à Ohain (Belgique), qui sera mise sur le marché. Le disque rencontre d'abord le succès en Italie en 1978, où il est certifié disque d'or, avant d'être édité par CBS France l'année suivante.
Il reste à la première place du hit-parade français durant quatre mois à partir de juin 1979. En Grande-Bretagne, Born to be Alive atteint la dixième place des charts et reste classé durant quatorze semaines. Enfin, lors de sa sortie aux États-Unis, il devient le troisième tube le plus vendu de tous les temps dans ce pays (position qu'il garde toujours actuellement), Born to be Alive est classé à la seizième place du Billboard, et à la dix-septième du Cashbox, mais ne figure pas parmi les 100 plus grosses ventes aux USA. Il sera Disque d'or aux États-Unis (500 000 exemplaires vendus). Au final, Born to be Alive est Disque d'or ou Disque de platine dans une cinquantaine de pays, avec plus de 25 millions de disques vendus à travers le monde. À cette époque, le disque s'écoule à environ 20 000 exemplaires par jour, un record encore inégalé.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×