Cyprès

(héb. : te’ashshour). [Heb., te’ash·shur´].Arbre à feuilles persistantes de la famille des conifères. Le cyprès est un des arbres qui faisaient la " gloire du Liban ", ce qui indique où il poussait et évoque, en outre, un arbre désirable ou à l’aspect imposant. La traduction " buis ", qu’on trouve par exemple dans la Traduction Œcuménique de la Bible, n’est probablement pas juste, car d’après certains biblistes le buis ne pousse pas en Palestine, et en Syrie il n’est qu’un arbrisseau (Unger’s Bible Dictionary, 1965, p. 1134 ; The Interpreter’s Dictionary of the Bible, par G. Buttrick, 1962, vol. 2, p. 292). Nombreux sont ceux qui voient dans le cyprès l’arbre probablement désigné par ce mot hébreu en Isaïe 41:19 ; 60:13. — Voir la Sainte Bible commentée de Fillion (notes) ; Dictionnaire d’archéologie biblique, par W. Corswant, Neuchâtel, 1956, p. 107 ; The Interpreter’s Dictionary of the Bible, vol. 1, p. 459 ; vol. 2, p. 292 ; Lexicon in Veteris Testamenti Libros, par L. Koehler et W. Baumgartner, Leyde, 1958, p. 1017. p. 1017.Le cyprès (Cupressus sempervirens) est un arbre au feuillage vert sombre et aux branches dressées, un peu comme celles du peuplier de Lombardie. Sa hauteur moyenne varie entre 9 et 15 m, mais il peut atteindre 24 m. Il est cultivé dans toute la Palestine ; on a découvert quelques spécimens qui poussaient à l’état sauvage en Guiléad, en Édom et sur les pentes du mont du Liban. Son bois est d’une belle teinte rougeâtre ; il est odoriférant et très résistant. Les Phéniciens, les Crétois et les Grecs s’en servaient peut-être dans la construction navale (Éz 27:6), et certains pensent que l’‘ arbre résineux ’ dont Noé se procura le bois pour l’arche était le cyprès. — Gn 6:14 . En Isaïe 41:19, Jéhovah promet de faire prospérer dans des régions désertiques des arbres qui poussent normalement dans les terres fertiles, et, dans une prophétie sur l’élévation et la prospérité futures de Sion, il est annoncé que le cyprès ainsi que le genévrier et le frêne viendront embellir le lieu du sanctuaire de Dieu. — Is 60:13.En Ézékiel 27:6, l’expression " dans du bois de cyprès " s’accorde avec les targoums. Toutefois, l’hébreu est bath-’ashourim et signifie " la fille des Ashourites ". Un certain nombre de biblistes sont d’avis que ces deux mots hébreux doivent se lire comme un seul mot, bith’ashshourim, ce qui signifie " dans du bois de cyprès ".

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site