1991 : 102 Coups d'oeil

Les femmes défavorisées

“Aucune catégorie de personnes au monde n’est plus défavorisée que les femmes issues des milieux ruraux pauvres, lit-on dans UN Chronicle, une publication des Nations unies. Par rapport aux hommes, elles ont une plus mauvaise santé, sont plus souvent illettrées et n’ont aucune possibilité d’améliorer leur sort.” Telle est la triste conclusion à laquelle arrivent deux importantes études réalisées en 1990 par deux organismes internationaux, le Programme des Nations Unies pour le développement et la Banque mondiale. La publication des Nations unies ajoute que, “chaque année, environ un demi-million de femmes — dont 99 % dans le tiers monde — meurent en couches”.

Pénurie d’eau miraculeuse

1991 : À cause de la sécheresse, il a fallu rationner la célèbre “eau miraculeuse” de Lourdes (France), ce qui n’a pas manqué d’inquiéter les pèlerins venus chercher la guérison. Chacun avait droit à seulement un quart de litre d’eau de la source qui, selon la tradition, aurait commencé à couler en 1858 après une apparition de la Vierge. Toute bouteille supplémentaire était confisquée et reversée dans le bassin. Commentaire du quotidien Corriere della Sera: “Dans toutes les églises de France, on implore la Vierge d’envoyer la pluie, mais en vain. De toute façon, elle ne pourrait pas faire pleuvoir sur Lourdes seulement.”

Chiens de compagnie: Danger !

1991 : En France, la popularité croissante des chiens de compagnie inquiète les municipalités et les autorités sanitaires. L’Express rapporte que les chiens de Paris déposent chaque jour 20 tonnes d’excréments dans les rues et sur les trottoirs, et que le coût du nettoyage est supérieur à 400 francs le kilo. Outre la nuisance et le coût qu’elles imposent, ces déjections posent une difficulté d’une tout autre gravité: elles transmettent une maladie causée par un parasite appelé Toxocara canis. La moitié des aires de jeux et des bacs à sable de Paris sont contaminés par les œufs microscopiques et très résistants du parasite, qui se propagent dans l’habitat par les semelles de chaussures ou les pattes d’animaux domestiques. L’incidence de cette maladie chez l’homme est largement sous-estimée. La fatigue, les douleurs abdominales, les manifestations allergiques, ainsi que les problèmes cardiaques et artériels, sont autant de symptômes avant-coureurs de la maladie.

À prendre avec des gants !

1991 : Dans le Globe and Mail, le docteur Alan Emery, du Muséum d’histoire naturelle du Canada, fait état d’une prolifération massive dans le monde entier des crapauds géants au cours des dix dernières années. Ce batracien, le Bufo marinus, “sécrète un liquide toxique d’un blanc laiteux que la brigade américaine des stupéfiants appelle la bufoténine”. En Australie, dans l’État du Queensland, le Bufo marinus fait tant de ravages que le gouvernement a “classé la sécrétion visqueuse du crapaud parmi les drogues illégales”. La substance est toxique, provoquant “hallucinations, violents vomissements et attaques”. Le journal précité signale le cas de deux Canadiens qui, s’étant léchés les doigts après avoir touché un crapaud “domestique”, sont tombés gravement malades et ont dû être hospitalisés.

Sommeil et cerveau

1991 : Pourquoi avons-nous besoin de dormir? Une théorie controversée a été énoncée lors d’une conférence tenue il y a quelques mois à Strasbourg. Le sommeil y a été présenté comme étant moins bénéfique au corps qu’au cerveau, ce dernier récupérant des efforts de la journée par ce moyen. Selon Die Zeit, des tests montrent que “même plusieurs jours sans sommeil n’affectent presque pas les fonctions organiques du corps humain”, mais qu’“il n’en va pas de même du cerveau”. Les sujets privés de sommeil souffraient d’“un manque d’attention et de concentration, de troubles de la mémoire, d’un ralentissement du processus de la pensée et de troubles de l’orientation”.

Reconstruction de Babylone: travaux entravés

1991 : L’antique Babylone, la ville aux célèbres Jardins suspendus du roi Nébucadnezzar, tomba aux mains de hordes de conquérants voilà plus de 2 500 ans. Une ville diminuée survécut jusqu’au IVe siècle de notre ère environ, époque à laquelle elle fut réduite à l’état de ruines. Le régime iraquien actuellement en place envisage de rebâtir l’ancienne citadelle du pouvoir impérial comme au temps de sa splendeur.Toutefois, le New York Times signale que les récents événements du Proche-Orient ont mis un frein au projet. À propos du sort de Babylone, on trouve en Ésaïe 13:19, 20 une intéressante prophétie qui dit qu’“elle ne sera jamais habitée et [qu’]elle ne résidera point de génération en génération”.

Alcool et musique

1991 : “La consommation augmente lorsque la musique ralentit”, lit-on dans Psychology Today à propos d’études menées dans des bars où l’on joue de la musique country et western. Pendant deux ans, les chercheurs ont analysé le comportement de 2 000 groupes de consommateurs. D’après l’un des scientifiques, James Schaefer, “les grands buveurs préfèrent la musique moins rythmée, plaintive, évoquant la solitude et l’apitoiement sur soi-même”. Il ajoute: “Il est possible que les clients mènent souvent le genre de vie décrit dans les chansons qu’ils demandent.”

Impôt religieux en Allemagne

1991 : En République fédérale d’Allemagne, le financement des Églises est en partie assuré par un impôt spécial que les employeurs déduisent des salaires de leurs employés. Dernièrement, un patron a refusé d’acquitter cet impôt. Pour quelle raison? En 1664, ses ancêtres ont été accusés de sorcellerie, torturés et brûlés vifs, et il en tient l’Église pour responsable. Les tribunaux ont toutefois jugé son action injustifiée. “Autrement, écrit la revue Polizei, tous ceux dont les ancêtres ont souffert injustement (...) pourraient refuser pour motif de conscience de remplir tout devoir” fixé par l’État.

Le Messie ?

1991 : “L’Église de l’unification dirigée par M. Moon a longtemps enseigné à ses membres que son fondateur et prophète coréen était un second Messie nécessaire parce que Jésus n’avait pas totalement accompli sa mission sur terre”, écrit le Los Angeles Times. Or, alors qu’il s’exprimait pour la première fois en public sur cette doctrine “à l’occasion d’une conférence religieuse, Sun Myung Moon a dit qu’il était le Messie”. Expliquant que le monde a besoin du Messie pour se libérer de l’influence de Satan, Moon a déclaré: “J’ai été appelé par Dieu pour contribuer à la réalisation de ce dessein.” Ces propos, tenus à l’Assemblée des religions du monde (organisée par l’Église de l’unification), ont contrarié un certain nombre de participants.

Tabac: sombres perspectives

1991 : La Conférence internationale de cancérologie qui s’est tenue à Hambourg (Allemagne) en août dernier a réuni quelque 10 000 délégués. Le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung rapporte ces propos du président de la conférence: “Dans quelques dizaines d’années, le tabac aura fait plus de victimes dans le monde que toutes les guerres réunies.” Paradoxalement, alors que les participants se sont prononcés en faveur de mesures antitabac, on a vu certains cancérologues sortir furtivement pour aller fumer dehors.
 

La guerre continue

1991 : C’est en 1859 que les lapins furent introduits en Australie, lorsqu’un fermier de l’État de Victoria en lâcha 12 sur ses terres par goût de la chasse. En 1950, les rongeurs étaient 600 millions! “Ils broutent les jeunes plants, dévorent l’herbe, les arbrisseaux et les graminées, privant les moutons et la faune indigène de nourriture, (...) et ils peuvent provoquer une érosion massive du sol”, signale le Sun-Herald de Sydney. Pour endiguer le fléau, on introduisit le virus de la myxomatose — fatal aux lapins — dont les principaux vecteurs retenus furent des moustiques et des puces. Après des débuts très prometteurs, les lapins acquirent une résistance au virus, et la population remonta en flèche pour dépasser les 200 millions d’individus. On envisage maintenant d’introduire une puce d’une nouvelle espèce, dite “puce espagnole” (Xenopsylla cunicularis), afin de propager le virus à des régions trop sèches pour les moustiques et les autres puces, et de développer des souches virales de myxomatose plus résistantes. Le journal déjà cité précise que les lapins “se reproduisent jusqu’à dix fois dans l’année et [qu’]une femelle donne généralement naissance à 25 ou 30 lapereaux par an”.

Mères au bureau

1991 : Une agence de publicité de la région de Regensburg (Allemagne) a résolu avec délicatesse le problème des femmes qui travaillent et ne trouvent personne pour garder leurs enfants dans la journée. “Travaillez à temps partiel et amenez vos enfants avec vous”, a-t-on dit aux employées, selon le Nürnberger Nachrichten. Le directeur de la société tient le raisonnement suivant: “Nous employons principalement du personnel féminin et, dans la publicité, le personnel qualifié est rare. Je tiens donc naturellement à garder mon équipe.” Bien sûr, il n’est pas toujours facile de travailler dans un bureau où cinq ou six bambins jouent bruyamment, mais en contrepartie les mères se sentent plus motivées, plus désireuses de satisfaire un patron aussi arrangeant, et, finalement, elles ne sont pas plus distraites que si elles travaillaient chez elles. Une mère célibataire de trois enfants a fait la remarque suivante: “Je n’aurais jamais pu travailler autrement.”

Crise de l’eau

1991 : “Les nations menacent d’entrer en guerre à cause du pétrole, mais dans un avenir proche l’eau pourrait devenir à son tour le catalyseur d’un conflit armé, observe la revue Time. Les populations humaines puisent à outrance dans les réserves d’eau potable, lesquelles sont limitées. L’humanité empoisonne et dépense sans compter ce liquide essentiel à toute vie.” Il peut sembler incroyable de parler de pénurie d’eau sur une planète dont 70 % de la surface en est recouverte, mais c’est oublier que 98 % de cette eau est salée et impropre à la boisson ou à la culture. Non seulement cette crise de l’eau potable menace la santé, la croissance économique et la faune sauvage, mais elle rend chaque année les famines encore plus probables. Souvent, les mesures prises pour exploiter de nouvelles sources échouent. “Le monde est en train d’apprendre qu’il y a des limites à la capacité de l’homme à déplacer l’eau d’un endroit à un autre sans perturber gravement l’équilibre de la nature”, écrit Time. Cependant, il serait possible d’accroître considérablement les réserves rien qu’en réduisant le gaspillage. On estime en effet que 65 à 70 % de l’eau utilisée dans le monde se perd en fuites, en évaporation ou en méthodes d’exploitation inefficaces.

Nouvelle mesure aérienne

1991 : Aux États-Unis, une nouvelle réglementation requiert désormais que, dans un avion, la rangée de sièges attenante à une porte soit occupée par des passagers en bonne condition physique, lisant et parlant l’anglais, et capables d’aider les autres à évacuer l’appareil en cas d’urgence. Ces sièges seront interdits aux personnes fragiles, aux handicapés (y compris les sourds et les aveugles), aux moins de 16 ans, aux femmes enceintes et aux adultes accompagnés d’enfants en bas âge. La désignation se fera lors de l’embarquement. Les passagers qui auront été retenus se verront expliquer leurs responsabilités, mais auront le droit de refuser et de changer de place. Les occupants des sièges en question recevront également des instructions spéciales. De nombreuses compagnies aériennes envisagent de confier ces places à ceux de leurs employés qui voyageront gratuitement pour des raisons personnelles ou pour affaires, car ils sont généralement entraînés aux procédures de sauvetage. Cette nouvelle disposition a été proposée à la suite d’études qui ont montré que, lors de catastrophes aériennes, des vies auraient pu être épargnées si l’évacuation s’était faite plus rapidement.

Les enfants et le SIDA

1991 : Dans son premier rapport consacré à l’incidence du SIDA sur les enfants, l’Organisation mondiale de la santé constate que le virus frappe beaucoup plus d’enfants qu’on ne le pensait et prévoit que probablement dix millions d’enfants environ auront été infectés d’ici l’an 2000. Selon le docteur Michael Merson, responsable du programme mondial de lutte contre le SIDA à l’OMS, “la grande majorité d’entre eux mourront du SIDA d’ici l’an 2000”. À la suite de ces travaux, on a également révisé à la hausse les prévisions touchant au nombre total de séropositifs dans le monde au début du prochain millénaire. On parle désormais de 25 à 30 millions de cas. Les enfants nés de mères séropositives seront de toute façon perdants: Même s’ils ne font pas partie des 30 % qui naîtront porteurs du virus, ils deviendront orphelins.

Bûcherons subaquatiques

1991 : Au Brésil, l’inondation de milliers d’hectares de forêt tropicale a donné naissance à une industrie originale: l’abattage subaquatique. Les millions d’arbres ternes et squelettiques qui émergent d’un lac artificiel formé dans les années 80 à la suite de la construction d’un immense barrage hydro-électrique ont stimulé l’esprit d’entreprise de Juárez Cristiano Gomes. Il a mis au point une tronçonneuse étanche et a fondé une société d’exploitation forestière. Les plongeurs équipés de bouteilles descendent couper les arbres jusqu’à 50 mètres de profondeur. Aucun risque d’être écrasé par la chute d’un arbre, car la plupart “tombent” vers la surface, prêts à être acheminés par flottage vers les scieries fluviales. Reste que le travail n’est pas sans danger: L’année dernière, un plongeur a été mordu par un piranha.

Explosion de plastique

1991 : “Il y a 60 ans, rien dans les maisons n’était en plastique, rappelle Asiaweek. Aujourd’hui, des plastiques de toutes sortes ont envahi toutes les pièces.” L’industrie mondiale du plastique représente un chiffre d’affaires de 200 milliards de dollars. C’est le secteur de l’emballage qui, avec les bouteilles et les sacs notamment, constitue le plus vaste débouché (30 % du volume). Viennent ensuite, dans une proportion d’environ 20 %, les matériaux de construction. Bien qu’extrêmement pratiques et peu onéreux, les plastiques posent des problèmes lorsqu’il s’agit de s’en débarrasser. Brûlés, ils dégagent des substances polluantes; mis en décharge, ils “sont indestructibles et enlaidissent le paysage”. La solution résiderait dans le recyclage, mais la collecte et le tri s’avèrent très coûteux.

La prudence paie

1991 : D’après les statistiques fournies par le Conseil américain de la sécurité, aux États-Unis le taux de mortalité imputable aux accidents a diminué de 21 % au cours des dix dernières années, ce qui fait de cette décennie la plus remarquable du siècle en matière de prévention des accidents. Par exemple, le nombre des tués dans les accidents de la route a chuté de 20 %. Les accidents du travail ont diminué de 29 %, les accidents collectifs, comme les catastrophes aériennes et les inondations, de 22 %, et les accidents domestiques, tels que les chutes, les feux et les intoxications, de 16 %. Les chiffres auraient été encore meilleurs sans l’augmentation importante des morts accidentelles par surdose de drogue. Les accidents arrivent en quatrième position sur la liste des causes de mortalité (après les maladies de cœur, le cancer et les attaques). On attribue ces bons résultats à l’amélioration des règlements, à des changements de comportement et au succès des campagnes de sécurité.

“Armure des temps modernes”

1991 : À New York, une récente vague de violence a fait grimper en flèche les ventes de vêtements et d’accessoires pare-balles. Selon le Daily News, “les gens dépensent des fortunes pour s’habiller, eux, leurs enfants et même leurs chiens, avec des vêtements doublés de tissu à l’épreuve des balles, tel que le Kevlar, une fibre ultra-légère plus solide que l’acier”. Les articles disponibles vont de l’imperméable (1 000 dollars) au manteau de fourrure (de 12 000 à 80 000 dollars), en passant par le parapluie (de 1 000 à 2 000 dollars) et le blouson de ski (de 800 à 2 500 dollars). Le quotidien new-yorkais parle d’“armure des temps modernes pour les rues de New York”, précisant que le gilet le moins cher peut “arrêter une balle de pistolet tirée à bout portant”.

Faux messie

1991 : Des milliers de fidèles sont en mal de chef religieux depuis que leur guide spirituel a été arrêté avec 12 autres membres d’un groupe connu sous le nom de “Nation de Yahweh”. Le New York Times révèle que “les inculpés sont sous le coup de 18 chefs d’accusation: 14 meurtres, deux tentatives d’assassinat, extorsion de fonds et incendie volontaire”. Le chef du groupe, qui a ses quartiers à Miami, se fait appeler Yahweh Ben Yahweh. Il prétend avoir été ressuscité pour devenir le messie du peuple noir et le conduire “hors du désert de la domination blanche”. Lui et ses acolytes sont accusés d’avoir assassiné d’anciens disciples qui avaient manifesté leur désaccord avec le “messie”. “L’acte d’accusation fait état d’un ancien adepte ayant été décapité”, rapporte le quotidien new-yorkais.

Tueurs des tropiques

1991 : De plus en plus de touristes et d’hommes d’affaires se rendent dans les pays tropicaux. Le quotidien Le Figaro signale que nombre d’entre eux reviennent avec le paludisme, une amibiase, des diarrhées, une hépatite ou l’une quelconque des nombreuses maladies tropicales qui guettent le voyageur imprudent. À lui seul, le paludisme est responsable de deux millions de décès par an dans le monde. Le danger vient de ce que, au retour dans le pays d’origine, les symptômes ne sont pas toujours interprétés correctement par les médecins, peu rompus à la médecine tropicale. À cause de cela, des maladies qui peuvent être mortelles ne sont pas traitées comme il convient.

Bébés dépressifs

1991 : Dans le journal colombien El País, on apprend que 29 % des enfants admis dans les hôpitaux de Cali présentent des troubles psychologiques nécessitant un traitement. Selon un spécialiste, ce sont les problèmes familiaux qui sont le plus souvent en cause, entraînant anxiété, dépression, difficultés d’apprentissage, troubles du sommeil, etc. El País ajoute que c’est dans les neuf premières années de la vie de l’enfant que ces désordres mentaux ont le plus d’incidence. Une étude montre que même les bébés peuvent souffrir de dépression quand les relations parents-enfants sont médiocres.

Du nouveau pour les amateurs de café

1991 : Une étude de deux ans réalisée auprès de 45 589 sujets masculins et publiée récemment dans le New England Journal of Medicine n’a montré aucun lien entre la consommation de café et les maladies cardiaques. D’autres travaux récents semblaient indiquer le contraire, mais cette vaste étude, ainsi que plusieurs autres, n’a pas établi la nocivité du café. Le président de l’Association américaine de cardiologie a déclaré: “En me référant à cette étude, j’hésite moins à dire aux patients que, du point de vue de la santé publique, je ne leur conseillerais pas d’arrêter le café.” Toutefois, une autre étude récente est arrivée à la conclusion que la consommation de plus de quatre tasses de café par jour provoquait une légère augmentation du risque d’attaque cardiaque.

Agressions d’enfants en Grèce

1991 : Selon le journal Kathimerini, les spécialistes estiment à 7 000 par an le nombre d’enfants grecs maltraités par des membres de leur famille. Sur ce nombre, 4 000 seraient victimes d’agressions sexuelles. Cependant, tous les cas ne sont pas signalés, tant s’en faut. Kathimerini dit encore: “On pense que 40 à 60 % de ces enfants subiront d’autres violences si rien n’est fait, tandis que dans 20 à 70 % des cas leurs frères et sœurs sont eux aussi menacés.” L’article cite une estimation d’un avocat, pour qui 58,8 % des tentatives de suicide chez les enfants seraient consécutives à ces mauvais traitements.

Corail et effet de serre

1991 : Une commission scientifique a récemment signalé qu’un mystérieux blanchiment des récifs coralliens, constaté pour la première fois il y a dix ans dans la grande barrière de corail d’Australie, affecte aujourd’hui des récifs partout autour du globe. Ce phénomène est dû à la disparition d’une certaine algue dont les coraux dépendent pour leur alimentation, leur oxygénation, la protection contre la lumière du soleil et l’évacuation des déchets. De l’avis de nombre de spécialistes, une hausse même légère des températures peut suffire à provoquer ce blanchiment; aussi tiennent-ils pour responsable le réchauffement de la planète, que certains attribuent à l’effet de serre. Thomas Goreau, un scientifique d’une université des Antilles, qualifie les récifs coralliens de “forêts tropicales humides des océans”. Or, il constate, non sans inquiétude, que ces écosystèmes indispensables ont plus souffert du blanchiment en 4 ans que de toutes les autres agressions combinées des 40 dernières années.

Autruches de garde

1991 : Johann Stegmann, éleveur d’autruches à Cradock (Afrique du Sud), a promu ses protégées à un nouvel emploi: celui de “chiens de garde”! Il s’en explique dans la revue sud-africaine Farmer’s Weekly: “Elles sont très efficaces pour dissuader les voleurs, car, lorsqu’elles détectent un intrus (...), elles le poursuivent avec un air menaçant, battant des ailes et le fusillant du regard.” L’autruche, oiseau de 2,5 mètres d’un naturel curieux, ne s’en prend généralement pas à l’homme; elle semble plutôt se livrer à une sorte de jeu que le voleur, lui, n’apprécierait guère. “Si vous vous enfuyez (...), elles vous poursuivent, dit encore M. Stegmann, et, quand vous vous arrêtez, elles se tiennent devant vous les ailes déployées, comme pour vous inviter à courir de nouveau.” Toutefois, quand arrive l’époque de la nidification, l’autruche devient extrêmement agressive et “attaque tout ce qui s’aventure” sur son territoire. L’ouvrage Oiseaux du monde (angl.) signale que l’autruche “se bat en lançant de furieux coups de patte (...). Ses pattes sont munies de lourdes griffes capables d’éventrer sans difficulté un lion ou un homme”.

Déesse jalouse ?

1991 : Récemment, bien que la presse ait été invitée à la cérémonie marquant l’achèvement d’un tunnel dans le nord du Japon, une journaliste s’est vu interdire d’y assister. Le directeur adjoint du projet a fourni l’explication suivante: “Cette montagne est sous la protection d’une déesse; celle-ci se fâchera et provoquera des accidents si une autre femme pénètre sur le chantier. Nos hommes refusent de continuer à creuser si une femme entre dans le tunnel.” Écœuré, un professeur en psychologie signale que ce mythe repose sur la croyance sexiste selon laquelle les femmes sont impures. Un responsable du ministère de la Construction a jugé cette pratique “discriminatoire”, mais il n’en a pas moins ajouté qu’“on ne doit pas faire abstraction de la sensibilité des ouvriers”.

Tour d’apesanteur

1991 : Si les chercheurs ont souvent besoin d’effectuer leurs travaux dans des conditions d’apesanteur, ils peuvent rarement se permettre d’aller pour cela dans l’espace; d’où la construction à Brême (Allemagne) d’une tour unique en son genre permettant l’observation d’objets dans ces mêmes conditions. Haute de 146 mètres, elle abrite une sorte de tuyau de 110 mètres de haut et de 3,5 mètres de diamètre. Les objets, placés dans une capsule de 2 mètres de long, mettent 4,74 secondes pour descendre en chute libre dans ce tuyau et atteignent la vitesse de 167 kilomètres à l’heure. Parmi les instruments servant à recueillir les données pendant la chute figure un appareil photo qui prend 6 000 clichés à la seconde.

Maladie d’Alzheimer et divorce

1991 : Un tribunal japonais a accordé le divorce à un homme dont la femme de 59 ans souffre de la maladie d’Alzheimer. Asahi Evening News cite les motifs invoqués: “Le mariage était brisé et les époux ne pouvaient mener une vie de couple normale.” Le journal rapporte les propos de l’avocat du mari, pour qui cette décision “est un cas spécial, car le mari n’a que 42 ans et est encore dans la force de l’âge”. Toutefois, la sociologue Chizuko Ueno écrit dans le Yomiuri Shimbun qu’il s’agit là d’une preuve supplémentaire que la cellule familiale ne tient trop souvent aujourd’hui que par les avantages qu’elle procure à ses membres. Elle redoute qu’on en vienne par cette décision judiciaire à reconnaître légalement que “les familles restent ensemble tant que rien ne vient briser le mariage”; la solidité d’un mariage dépendrait alors de facteurs tels que la santé ou le travail, voire de considérations d’ordre pratique.

Voitures piégées à l’anglaise

1991 : En Grande-Bretagne, le vol de 378 000 voitures a coûté l’année dernière l’équivalent de plus de deux milliards sept cent millions de francs français aux compagnies d’assurances. Pour attraper les voleurs, la police se sert maintenant en de nombreux endroits de “souricières”, des voitures spécialement équipées moyennant un coût nominal avoisinant les dix mille francs. On laisse la clé de contact pour tenter les malfaiteurs. Mais dès que la voiture a roulé une quinzaine de mètres, le moteur cale, les portes se verrouillent et les vitres, en verre ou en plastique incassable, se bloquent. En même temps, des alarmes radio alertent la police, qui arrive rapidement sur les lieux pour arrêter le voleur. Le Conseil national pour les libertés civiles a exprimé quelque inquiétude devant ce procédé, mais le directeur du Centre national de prévention de la criminalité a qualifié ces véhicules d’“armes précieuses dans la lutte contre le vol de voitures”, lit-on dans le Sunday Times de Londres.

Pluies acides: guérison au naturel

1991 : Si l’on en croit deux biologistes canadiens, les dommages causés par les pluies acides aux lacs de vives eaux de maintes régions du globe ne sont pas irréversibles. Ces deux spécialistes ont entrepris leur étude de dix ans sur le lac Whitepine (province canadienne de l’Ontario) alors que les pluies acides commençaient à polluer ses eaux. L’augmentation du degré d’acidité s’est traduite par une raréfaction des truites et d’autres espèces de poissons. Pourtant, six ans plus tard, lorsque la pollution a été arrêtée et que le degré d’acidité des eaux est redevenu proche de la normale, deux tiers du nombre initial de truites sont réapparus; elles se sont multipliées, de même que d’autres formes de vie aquatique. Il semble donc que, au moins dans certains cas, les lacs atteints par les pluies acides puissent se régénérer naturellement sans l’intervention de l’homme, dans la mesure où la source de pollution est ôtée.

Île flottante

1991 : Imaginez une grande île de 154 kilomètres de long sur 35 kilomètres de large et de 230 mètres de haut flottant sur l’océan. Telles étaient les dimensions de l’iceberg que les scientifiques ont baptisé B-9. B-9, qui s’est détaché en 1987 de la banquise de Ross, en Antarctique, a été initialement repéré par satellite avant d’être suivi dans ses évolutions grâce à une radiobalise larguée à sa surface. Depuis qu’il s’est détaché, rayant des cartes géographiques la fameuse Baie des baleines, B-9 a dérivé sur quelque 2 000 kilomètres. Au cours de son voyage, il s’est morcelé en trois gigantesques blocs et a fourni aux scientifiques nombre de renseignements sur les courants océaniques complexes et difficiles à mesurer qui baignent l’Antarctique. Intact, il contenait près de 1 200 kilomètres cubes d’eau potable; assez, selon une estimation, pour que chaque humain puisse en boire deux verres par jour pendant près de deux mille ans.

Souvenirs de guerre

1991 : “On continue à trouver des obus de la guerre franco-prussienne de 1870. Des lacs sont littéralement remplis de grenades toxiques de la Première Guerre mondiale. De temps en temps, un paysan dans son tracteur roule sur une mine antichar de la Seconde Guerre mondiale, et boum! c’est fini. Ce genre de chose arrive partout.” Ainsi s’exprime Christian Gabardos, responsable d’une équipe française de déminage. Depuis la Seconde Guerre mondiale, les démineurs “ont récupéré 16 millions de cartouches, 490 000 bombes et 600 000 mines sous-marines, révèle le New York Times. Plus de 800 000 hectares de terres cultivables ont été nettoyés, mais des centaines de milliers d’autres, où sont enfouis des explosifs, restent condamnés, entourés de panneaux descriptifs qui annoncent: ‘Zone interdite. Danger!’” Plus de 600 démineurs ont déjà perdu la vie. Des ouvriers qui travaillent près de Paris à l’élaboration d’une nouvelle voie pour le TGV ont déterré deux tonnes de mines, et ils trouvent chaque jour des cartouches et autres obus de gaz moutarde remontant à la Première Guerre mondiale — “vestiges de centaines de dépôts de munitions abandonnés après les combats qui se sont déroulés non loin de Paris”.
 

Plus de 250 000 francs par otarie

1991 : À la suite de la marée noire catastrophique provoquée en 1989 par le naufrage de l’Exxon Valdez, la compagnie Exxon a dépensé 18,3 millions de dollars pour capturer et soigner 357 otaries touchées par le pétrole. Malgré les moyens importants mis en œuvre pour les sauver, plus d’un tiers des animaux ont succombé. La majorité des 225 survivants ont pu rejoindre leur habitat naturel, et les autres ont été placés dans des aquariums. “Les biologistes ont calculé que chaque otarie soignée revenait à 51 260 dollars [plus de 250 000 francs français], signale le New York Times, mais ils pensent que les informations recueillies dans le cadre de cette action contribueront à sauver les victimes d’accidents similaires dans l’avenir.” Une découverte importante est que le pétrole brut est beaucoup plus toxique pour ces animaux qu’on ne le pensait généralement jusqu’alors. On a fait observer que cette action avait “avant tout un caractère humanitaire”, dans la mesure où les otaries ne figurent pas parmi les espèces menacées d’extinction et qu’“un nombre important d’animaux du détroit ont échappé à la nappe mortelle”. Des responsables de la société Exxon auraient reconnu que “la mort d’otaries engluées dans le pétrole était particulièrement préjudiciable à l’image de la compagnie”.

Une mode stupide

1991 : Comme le fait remarquer la revue India Today, “les tee-shirts imprimés sont actuellement en vogue”. Mais une jeune femme a appris à ses dépens que vouloir être dans le vent peut réserver de désagréables surprises. Alors qu’elle se promenait à Calcutta, “vêtue à la dernière mode d’un ample pantalon et d’un tee-shirt tape-à-l’œil”, elle a aperçu de jeunes Chinois qui la montraient du doigt en se tordant de rire. S’étant enquise de la raison de leur hilarité, elle s’est vu expliquer que l’inscription imprimée sur son tee-shirt était un message en chinois qui disait: “Je suis un babouin chauve. Quiconque peut lire ceci devrait se moquer de moi, car il faut être vraiment stupide pour porter une inscription rédigée dans une langue qu’on ne sait ni lire ni écrire.”

À l’attention des automobilistes

1991 : Aux États-Unis, des conducteurs de trains signalent qu’à presque chacun de leur voyage des voitures essaient de franchir des passages à niveau devant eux. C’est ce que semblent confirmer les chiffres. En 1989, aux États-Unis, on a enregistré 5 766 collisions, qui ont fait 798 morts et 2 588 blessés. Dans la plupart des cas, les automobilistes ont ignoré la barrière et les feux clignotants signalant l’arrivée du train. Pourquoi un tel comportement? D’après les spécialistes, c’est très probablement parce que les conducteurs s’attendent à ce que le train réagisse comme une voiture. Quelle grave erreur! Pour un train de marchandises normal, la locomotive pèse à elle seule plus de 160 tonnes. Si le train roule à 80 kilomètres à l’heure, il lui faut plus d’un kilomètre et demi pour s’arrêter une fois que le conducteur a actionné les freins. Enfin, les automobilistes devraient se rappeler que c’est toujours le train qui gagne.

Quand le père fume

1991 : Le tort qu’une mère qui fume peut causer à l’enfant qu’elle porte est bien connu. Mais qu’en est-il du père? “Le père qui fume, lit-on dans une revue médicale (South African Medical Journal), doit assumer une part égale de responsabilité dans ce qui risque d’arriver à l’enfant si la mère continue de fumer pendant sa grossesse. D’une part, une femme a besoin du soutien de son mari pour arrêter de fumer, et, d’autre part, le fœtus n’est certainement pas immunisé contre les effets des cigarettes que fume son père.” La revue souligne également le tort causé à un nouveau-né dont on fait un fumeur passif. Les enfants exposés chez eux à la fumée de cigarette sont plus souvent que les autres “absents de l’école pour cause de maladie” et “sont davantage susceptibles de devenir eux-mêmes des fumeurs”.

Obscénités de synthèse

1991 : On l’appelle “Le dernier mot”. Il s’agit d’un petit appareil qui tient dans la poche et reproduit électroniquement la voix. Conçu dans le but de se substituer aux personnes trop timides pour dire elles-mêmes des grossièretés, il vomit un chapelet d’injures des plus choquantes quand on l’actionne. “Jamais aucun article n’a remporté un tel succès, a reconnu un commerçant. C’est triste à dire, mais c’est ce qui plaît aux gens.” À l’origine, l’appareil existait en deux versions. La moins grossière, dont émanaient des expressions telles que “Écrase!” et “Imbécile!”, s’est très mal vendue.

Trafic d’organes en Inde

1991 : “L’Inde jouit du privilège douteux d’être le pays où se pratiquent probablement le plus de transplantations de reins provenant de donneurs vivants, autres que des membres de la famille”, écrit India Today. Chaque année, plus de 2 000 personnes vendraient ainsi un de leurs reins. La plupart de ces tractations résultent de l’endettement et de la pauvreté. “Nous étions dans une situation désespérée. C’était ça, devenir trafiquant ou rallier la pègre locale”, explique un père de trois enfants; lui et sa femme ont vendu chacun un rein. “Nous avons opté pour la solution honorable”, dit-il. Devant les fortes sommes versées aux donneurs d’organes, les ventes de cornées et de peau prélevées sur des personnes vivantes ont également augmenté. “Le trafic d’organes est désormais le plus grave problème d’éthique médicale du pays”, a déclaré un médecin de renom.

De l’eau pour l’Égypte

1991 : De tous les pays touchés par les pénuries d’eau, l’Égypte est un cas à part. Alors que le Nil constitue sa seule ressource importante en eau, le débit du fleuve baisse à mesure qu’augmentent les besoins des pays situés en amont. Or, l’Égypte, qui compte 55 millions d’habitants, voit sa population croître d’un million tous les neuf mois. En outre, elle doit déjà importer 65 % de ses besoins alimentaires. Toutefois, on vient de détecter par satellite l’existence insoupçonnée d’une importante nappe phréatique sous le désert occidental d’Égypte. “De l’avis des scientifiques, elle contiendrait plus d’eau qu’on n’en estimait renfermée dans tout le sous-sol africain, rapporte World Press Review. Comme l’explique M. Farouk al-Baz, le directeur égyptien du Centre de télédétection de l’université de Boston, un forage a révélé que, dans un certain puits, il y a assez d’eau ‘pour cultiver 80 000 hectares pendant 200 ans’.”

“Douce revanche”

1991 : Comment dissuader les bandes d’adolescents de rôder dans les magasins et d’effrayer les clients? En plaçant des haut-parleurs à l’extérieur et en diffusant une musique qu’ils ne supportent pas. C’est, tout du moins, la solution qu’a retenue une chaîne de magasins pour certains de ses établissements du nord-ouest des États-Unis et de l’ouest du Canada. Une solution qui donne toute satisfaction jusqu’à maintenant. Le type de musique jouée? Des œuvres orchestrales telles que celles de Mantovani ou de Ray Conniff. “C’est le genre de musique par excellence dont les jeunes ont horreur, explique un gérant, des morceaux du style de ‘Moon River’.” On s’attend à ce que d’autres magasins adoptent bientôt la même tactique. “Ceux qui ont été agressés par les postes de radio tonitruants des jeunes y verront peut-être une douce revanche”, commente la revue Time.

Porte à porte

1991 : Le quotidien madrilène El País fait état d’une crise parmi les prêtres et les évêques catholiques. Cédant au découragement, certains quittent les ordres ou cherchent à partir à la retraite anticipée. L’une des raisons invoquées est la solitude inhérente au célibat obligatoire. Les évêques s’inquiètent également de la progression d’autres groupes religieux. Selon El País, un cardinal a proposé que les séminaristes soient formés à “la méthode du porte à porte, afin qu’ils aillent de maison en maison comme le font les Témoins de Jéhovah et persuadent les gens d’accepter la foi catholique”. Il a ajouté que c’était là une façon de prêcher qu’utilisaient Christ et l’apôtre Paul.

Alerte aux bâtiments “malsains”

1991 : Maintenant qu’on connaît bien le “syndrome des bâtiments malsains”, phénomène dû à une pollution intérieure de l’air, on aimerait pouvoir détecter le danger avant que les gens ne tombent malades.Utilisons des plantes, suggèrent deux professeurs de l’université de Dartmouth, car elles résistent moins longtemps aux polluants que les humains et constituent de ce fait un bon système d’alarme. Exposées à des produits chimiques qui déclencheront migraines, vertiges et autres manifestations du “syndrome des bâtiments malsains”, un certain nombre de plantes voient leurs feuilles jaunir et se recroqueviller ou bien présentent une croissance anormale. Les deux savants ajoutent qu’en plus de leur extrême sensibilité les plantes ont l’avantage de coûter beaucoup moins cher que des instruments électroniques.

Les papillons battent de l’aile

1991 : On recense en Europe quelque 380 espèces connues de papillons, dont un tiers environ ne se rencontrent nulle part ailleurs. Un article de l’hebdomadaire The European révèle que “presque toutes (...) connaissent une forte diminution et plusieurs sont menacées d’extinction”. Au nombre des pays touchés figurent les Pays-Bas, l’Allemagne, la Suisse et le Royaume-Uni. Comment expliquer ce phénomène? L’augmentation de la production agricole, consécutive notamment à l’élargissement de la Communauté européenne, s’est traduite par la destruction des habitats de la faune sauvage. La mise en labours des herbages, l’assèchement des marais, l’utilisation à grande échelle des pesticides, la destruction des haies et la mauvaise gestion des prairies ont aggravé la situation.

Délinquance juvénile

1991 : Le Daily Yomiuri se fait l’écho d’une étude réalisée par le ministère japonais de la Justice, étude selon laquelle “les adolescents [représentent] 57,4 % de tous les suspects interrogés ou arrêtés”. Depuis dix ans, la moyenne d’âge des jeunes délinquants est en constante diminution. Le journal ajoute que, “d’après l’étude, plus de 70 % des délinquants ont commis leur premier forfait entre 13 et 15 ans, la plupart de ceux qui ont été incarcérés au moins deux fois ayant commencé avant l’âge de 10 ans”. L’étude révèle en outre que la grande majorité des jeunes délinquants japonais ont des parents qui ne savent pas les discipliner. Ils sont issus de familles où prédomine “une incapacité marquée à communiquer efficacement”.

La Bible en mongol

1991 : Les personnes qui parlent le mongol pourront désormais lire une partie de la Bible dans leur langue. Il aura fallu 18 ans au Britannique John Gibbens pour mener à bien sa traduction des Écritures grecques chrétiennes. Selon lui, “le mongol est la dernière langue officielle nationale à recevoir le Nouveau Testament”, écrit Asia Magazine. La revue précise toutefois que le nombre de ceux qui croient en la Bible est “estimé à une douzaine au plus sur les 2,2 millions d’habitants que compte la République populaire de Mongolie”. Une société biblique anglaise explique que l’on observe actuellement un intérêt croissant pour la Bible, qui est considérée comme un classique de la littérature mondiale.

Rites sataniques

1991 : “Les rapports de rites sataniques, longtemps taxés d’inventions, se multiplient et prennent une crédibilité inquiétante”, écrit un quotidien canadien (The Globe and Mail). Ces rapports font état de violences sexuelles, de cannibalisme et de sacrifices humains. On dit que les victimes seraient choisies parmi les 50 000 vagabonds et sans-abri qui sont portés disparus chaque année en Amérique du Nord. Certains affirment également que des enfants seraient conçus et mis au monde en secret dans le seul but de servir de sacrifices humains. Le Globe and Mail ajoute qu’“au Canada 2 000 personnes auraient déclaré avoir subi des violences lors de cultes sataniques”. Pour lutter contre ce phénomène, les services de police de certaines régions du Canada ont mis le satanisme au programme de leurs cours de formation. Les autorités craignent que “le satanisme n’exerce un attrait sur les jeunes”.

Graisse salutaire

1991 : Au Japon, une récente étude a permis de constater qu’on souffre moins de maladies cardiaques le long des côtes qu’à l’intérieur des terres. Pourquoi? Asiaweek explique qu’une alimentation à base de produits de la mer se traduit “par une diminution de la fréquence de plusieurs troubles coronariens courants”. Le saumon et la truite en particulier sont riches en une certaine graisse polyinsaturée appelée oméga-3. Elle ferait baisser le taux de triglycérides et diminuerait la “viscosité du sang, c’est-à-dire sa tendance à coaguler et à boucher les coronaires”. On se demande même si oméga-3 ne contribuerait pas à prévenir d’autres maladies, telles que l’arthrite, le cancer du sein, les troubles rénaux et la migraine

Le plus grand tueur d’arbres

1991 : D’après le quotidien munichois Süddeutsche Zeitung, l’état de la forêt allemande empire. Environ 56 % du parc forestier national serait endommagé. Les sapins sont particulièrement touchés, ce qui a de graves conséquences sur les massifs, où les racines profondes jouent un rôle important en empêchant les avalanches et l’érosion du sol. Süddeutsche Zeitung signale qu’en raison des quantités importantes de gaz d’échappement émises en Allemagne, “les écologistes ont de nouveau appelé le gouvernement fédéral à faire quelque chose contre ‘le plus grand tueur d’arbres’, la voiture”.

École à domicile

1991 : Aux États-Unis, des centaines de milliers de parents préfèrent enseigner leurs enfants à la maison plutôt que de les envoyer à l’école. Selon des estimations publiées dans le New York Times, jusqu’à 500 000 enfants suivraient ce genre de scolarité. Cette solution a la préférence d’un nombre croissant de parents que “la drogue et la délinquance dans les écoles publiques, ainsi que la baisse de niveau des enseignants”, inquiètent. Selon le quotidien new-yorkais, les éducateurs disent que ces enfants sont laissés “à la merci de parents plein de bonne volonté mais incompétents”. Une porte-parole de l’Association américaine pour la scolarité au foyer a reconnu que cette méthode “n’est pas pour tout le monde”, ajoutant cependant: “Mais l’école publique non plus.”

De la difficulté d’entretenir les cathédrales

1991 : Bien que l’Église anglicane soit le deuxième propriétaire foncier de Grande-Bretagne, elle a du mal à entretenir ses nombreuses cathédrales. “Des signes montrent qu’avec les années le public se lasse d’entretenir ces monuments qui, s’ils sont beaux, n’en tombent pas moins en ruine”, écrit le Guardian Weekly de Manchester. Certaines autorités ecclésiastiques ont suggéré d’ouvrir des restaurants sur le périmètre des églises ou d’agrandir les magasins de souvenirs déjà existants; à York, elles ont doublé le bail des magasins. Ces initiatives ont été plus ou moins censurées par les responsables de l’Église. De son côté, Robert Runcie, ancien archevêque de Cantorbéry, a récemment écrit au gouvernement britannique pour demander une aide financière. À la cathédrale d’Ely, on a trouvé une solution plus simple: on fait payer les visiteurs.

Palmarès mondial de l’emprisonnement

1991 : Dans quel pays emprisonne-t-on le plus? Selon un groupe de recherche (Sentencing Project), c’est aux États-Unis. L’Afrique du Sud arrive en deuxième position, suivie de l’Union soviétique. Avec plus d’un million d’Américains incarcérés, les États-Unis sont la nation qui compte la plus forte proportion de détenus — 426 pour 100 000 habitants. Rien qu’aux États-Unis, la population carcérale coûte chaque année quelque 16 milliards de dollars aux contribuables. “Il faut arrêter d’emprisonner et commencer à réinsérer, a déclaré un fonctionnaire américain à propos du rapport précité. Nous pouvons construire autant de prisons que nous le jugeons nécessaire et incarcérer des milliers de personnes, cela ne servira absolument à rien tant que nous ne nous attaquerons pas aux causes de la criminalité.”

Traitement contre les tumeurs du cerveau

1991 : Radiochirurgie stéréotactique. Même s’ils ne sont pas faciles à prononcer, ces mots sont porteurs d’espoir pour certaines personnes atteintes de petites tumeurs primaires au cerveau. Selon le Los Angeles Times, cette technique consiste à “faire converger avec précision un faisceau de radiations sur la masse cible, afin de la tuer”. Cette procédure non chirurgicale épargne relativement les autres parties du cerveau, du crâne et de la peau. Cependant, elle ne peut être employée pour d’autres organes que le cerveau, et elle est inefficace contre les tumeurs de plus de 3,5 centimètres de diamètre. Pour le docteur Michael Apuzzo, professeur de neurochirurgie à l’université de Californie du Sud, elle n’en fait pas moins appel à “un concept tout à fait remarquable”.

Bataille contre l’illettrisme en Chine

1991 : En 40 ans d’une lutte âpre contre l’illettrisme, la Chine a obtenu de remarquables résultats. Mais la guerre n’est pas encore gagnée. China Today rappelle qu’en 1949 environ 80 % des Chinois ne savaient pas lire; la proportion n’est plus aujourd’hui que de 20 % environ. Toutefois, dans un pays qui compte près de 1,2 milliard d’habitants, cela représente encore un chiffre appréciable. China Today évalue à environ 220 millions le nombre d’illettrés et de semi-illettrés du pays, auxquels viennent s’ajouter chaque année 2 millions d’adolescents de 15 ans qui lisent et écrivent très mal. En conséquence, le gouvernement a lancé un programme décennal qui vise à enseigner la lecture et l’écriture à au moins quatre millions d’illettrés tous les ans.

Un chirurgien condamné

1991 : La Repubblica en parle comme d’une “sentence qui va faire du bruit dans le milieu médical”. Pour la première fois en Italie, un chirurgien a été reconnu coupable d’homicide involontaire. L’accusé avait provoqué la mort d’une femme âgée en réalisant une opération extrêmement risquée sans le consentement de sa patiente. Dans son jugement, le tribunal de Florence a déclaré que le chirurgien avait pratiqué l’intervention “alors qu’elle n’était pas absolument nécessaire et malgré l’opposition catégorique de la patiente à ce type d’opération”. La cour a rejeté les arguments de la défense qui affirmait que l’opération ne pouvait être différée au vu de la gravité de l’état de la patiente, mais a accepté ceux du ministère public et de la partie civile. La Repubblica rapporte que ces arguments reposaient sur le principe du “consentement du patient”, “sans lequel toute opération est illégale” et toute incision au scalpel “s’apparente à un coup de couteau”. “Le jugement déclare que le patient est seul maître de son corps et de sa destinée.”

Les jeunes et le stress

1991 : “Les filles souffrent beaucoup plus que les garçons du stress de la vie quotidienne”, révèle le Frankfurter Allgemeine Zeitung. Une étude de quatre ans réalisée auprès de 1 700 jeunes gens âgés de 12 à 17 ans par l’université de Bielefeld (Allemagne) a montré que, soumises à des tensions excessives, les filles ont tendance à contenir leur anxiété, qui ressort alors sous forme de migraines, de nervosité, d’insomnies et de maux d’estomac. Les garçons évacueraient en général les tensions quotidiennes grâce à un comportement extraverti caractérisé par la grossièreté, l’agressivité et la violence. L’origine du stress par lui-même? Il peut provenir d’une trop grande exigence des parents quant aux résultats scolaires, du regret de ne pas être accepté par ses pairs, de désirs immodérés sur le plan matériel ou d’excès dans les divertissements.

Voitures abandonnées

1991 : “Les vélos abandonnés nous posaient déjà des problèmes et voilà qu’à présent ce sont les voitures”, s’est plaint un responsable de la police japonaise. Une estimation officielle fait état d’environ quatre millions d’automobiles abandonnées chaque année au Japon. Dans le passé, les propriétaires vendaient leurs vieux véhicules à des ferrailleurs, mais aujourd’hui ils doivent les payer pour qu’ils les en débarrassent. Selon les explications du Daily Yomiuri, les entreprises d’enlèvement considèrent que la récupération des voitures n’est plus rentable depuis une récente chute brutale des cours de la ferraille. La police, quant à elle, prend des mesures; l’abandon de voitures est désormais passible de poursuites.

Allergie aux spaghettis

1991 : Un Italien sur mille ne peut pas manger de spaghettis à cause d’une “allergie aux pâtes”. Plus précisément, selon le quotidien milanais Corriere della Sera, ces malheureux souffrent de la maladie cœliaque. Étant donné que le pain et les pâtes sont les aliments de base de nombreux Italiens, cette affection tourne au problème social. En fait, des spécialistes se sont réunis à Rome en novembre dernier pour discuter des remèdes. La maladie cœliaque se traduit par une intolérance permanente au gluten, un composant du blé, de l’orge, du seigle et de l’avoine, et provoque une modification de la muqueuse intestinale.

Crise des banques du sang en Inde

1991 : “Le sang: vecteur de vie ou de mort?” Telle est la question que posait un récent article d’India Today consacré à la situation déplorable des banques du sang privées. Une étude menée à la demande du ministre indien de la Santé révèle que plus de 70 % du sang recueilli auprès des donneurs professionnels du pays ne subit pas les tests appropriés de dépistage du virus HIV responsable du SIDA. L’article dénonçait également le manque d’hygiène dans quantité de banques du sang privées, lesquelles achètent leur sang à des donneurs pauvres et malades. Parmi ceux-ci, beaucoup sont “alcooliques ou toxicomanes”, ou bien “ont des rapports sexuels avec de nombreux partenaires”. C’est pourquoi India Today déplorait qu’à cause de “l’hépatite, du paludisme, de la syphilis et maintenant du SIDA” que risque de transmettre le sang des donneurs, “acheter du sang revient à jouer à la roulette russe”.

Mise en garde des consommateurs

1991 : “Au cours des dix dernières années, les profits réalisés dans le secteur de la pharmacie, un marché de 150 milliards de dollars, ont inspiré une nouvelle forme de contrefaçon: les faux médicaments”, écrit Newsweek. “Les appellations sont familières”, et parmi elles figurent quelques-uns des médicaments les plus vendus dans le monde. “Les produits contrefaits ressemblent aux originaux, allant jusqu’à imiter l’étiquette, la notice du fabricant et les labels de conformité aux normes.” Mais ils contiennent parfois des substances nocives, telles que des solvants industriels, de la sciure de bois, des impuretés, du talc ou de l’eau contaminée. Souvent, les doses médicinales sont faibles, diluées, voire totalement inefficaces. Les résultats? “Des centaines, sinon des milliers, de gens sont morts”, dit Susan Foster, statisticienne à l’École d’hygiène et de médecine tropicale de Londres. Médecins et hôpitaux dispensent peut-être eux-mêmes ces ersatz à leur insu. Les fabricants agréés se voient pressés de trouver une solution au plus vite. Les médicaments frelatés proviennent souvent de pays qui ne reconnaissent pas les brevets pharmaceutiques internationaux. Généralement, les entreprises patentées restent discrètes sur le problème pour éviter d’effrayer les clients.

Crainte justifiée ?

1991 : Selon les statistiques, l’avion reste l’un des plus sûrs moyens de transport. Malgré tout, ceux qui redoutent de prendre les airs ne seront peut-être pas surpris par les chiffres que publie Newsweek sur le taux d’alcoolémie des pilotes: “Sur les 675 500 Américains détenteurs d’un brevet de pilote, plus de 10 000 ont déjà été pris au volant de leur voiture en état d’ébriété. Au cours des 15 dernières années, plus de 1 200 pilotes de ligne ont suivi un traitement de désintoxication avant de reprendre du service. Dans l’aviation civile, 5 à 10 % des pilotes tués chaque année dans un accident d’avion ont de l’alcool dans le sang. Entre 1980 et 1988, six accidents d’avions-taxis et de navettes aériennes étaient dus, en partie ou en totalité, au taux d’alcoolémie du pilote.”

Forger les épées en socs de charrue — Comment ?

1991 : “Comment détruire un équipement spécialement conçu pour résister à la destruction? Telle est la question”, lisait-on dans The Wall Street Journal. Aux termes d’un traité sur la réduction de l’armement, l’Union soviétique doit trouver le moyen de se débarrasser de quelque 40 000 chars d’assaut. Parmi les solutions proposées, on a suggéré de les faire sauter aux explosifs, de les précipiter du haut d’un escarpement ou de les enfouir dans l’océan une fois ôtée leur peinture et purgés leur réservoir et leur circuit hydraulique. L’idée a même été envisagée de reconvertir les tanks en engins civils tels que des tracteurs lourds ou des véhicules-incendie, mais ce “béhémoth lent et d’un appétit démesuré” a été jugé inadapté. On est par contre très séduit par le projet de construction de fournaises qui permettraient de refondre le métal pour un usage ultérieur. Le procédé restant à mettre au point, nombre de ces tanks ont été expédiés par le rail “vers l’est, au delà de l’Oural, là où ne sont plus applicables ni le calendrier du traité ni ses clauses réclamant le démantèlement des chars et leur destruction aux explosifs”.

Surproduction lainière

1991 : Les éleveurs australiens de moutons, qui alimentent 70 % du marché mondial du vêtement de laine, se retrouvent brusquement avec un cheptel trop important — un excédent de quelque 20 millions de têtes selon le Sunday Correspondent de Londres. Le prix du mouton a chuté à 5 cents par tête; le coût de l’abattage dépasse donc la valeur de l’animal. Pourquoi la demande de laine est-elle tombée si bas? Le Correspondent cite trois raisons: l’interruption des échanges avec les nations arabes consécutive à la crise dans le golfe Persique; une demande moindre d’uniformes militaires — généralement en laine — résultant de la démilitarisation à l’échelle mondiale; le réchauffement de la planète, responsable d’une diminution des besoins en vêtements chauds

Parents homosexuels

1991 : Au début de l’année, la revue Newsweek signalait que sept millions d’enfants américains vivent dans un foyer homosexuel. Selon certaines études, les parents sont dans la plupart des cas des lesbiennes ayant eu recours à l’insémination artificielle. De l’avis de spécialistes, les États-Unis connaîtraient même un ‘baby-boom lesbien’. Une maison d’édition a choisi d’exploiter ce créneau en publiant des livres pour enfants d’un nouveau genre. L’un de ces ouvrages, adressé aux 2 à 6 ans, raconte l’histoire d’un garçon qui va de temps en temps chez son père et l’ami de celui-ci. Un autre, pour les 3 à 8 ans, parle d’une fillette qui a “deux mamans”. Ces livres sont conçus de manière à persuader les enfants que ce type de famille est normal et que l’homosexualité n’est “qu’une autre façon de s’aimer”.

Inflation des cartes de crédit en Inde

1991 : Les grandes sociétés de cartes de crédit sont en passe de vaincre la réticence séculaire de la bourgeoisie indienne à emprunter de l’argent. Asiaweek signale que, si 400 000 cartes de crédit seulement sont en circulation dans le pays, de plus en plus d’Indiens de la classe moyenne, qui représente quelque 150 millions de personnes, “succombent à l’idée de vivre au jour le jour sans s’occuper du lendemain”. Certains banquiers indiens envisagent donc l’avenir avec confiance. Comme l’a expliqué l’un d’eux à Asiaweek, “si l’expansion et la croissance se poursuivent comme prévu, d’ici la fin du siècle l’Inde occupera la deuxième place du marché mondial de la carte de crédit, juste derrière les États-Unis”.

Les jeunes Français et le suicide

1991 : En France, le suicide est maintenant la seconde cause de mortalité chez les jeunes après les accidents de la route. Le Figaro signale que durant les vingt dernières années, le pays a enregistré une augmentation de 130 % du nombre des suicides chez les jeunes hommes de 15 à 25 ans et de 35 % chez les jeunes filles de la même tranche d’âge. Seuls 3 % de ces suicides seraient imputables à une maladie mentale grave. Dans la grande majorité des cas, les tentatives de suicide ne traduisent pas une véritable volonté de mourir, mais plutôt un appel à l’aide désespéré et parfois fatal. Les spécialistes attribuent le désespoir grandissant des jeunes d’aujourd’hui à l’effondrement de la famille, au matérialisme et à la dégradation quotidienne des valeurs sociales et spirituelles.

Maternité précoce

1991 : “Sur le continent américain, un enfant sur sept naît d’une mère adolescente, soit 2,5 millions d’enfants chaque année.” Tels sont les résultats d’une étude nord-américaine rapportés dans le quotidien brésilien O Estado de S. Paulo. Le Brésil arrive en tête avec 601 023 naissances, suivi du Mexique (498 277) et des États-Unis (430 389). Ces chiffres élevés ont surpris les auteurs de l’étude, qui pensaient que les changements économiques et sociaux de ces 25 dernières années auraient limité le nombre de grossesses chez les adolescentes. Quelles solutions propose-t-on? Il faut, recommandait l’étude, motiver les jeunes pour qu’ils quittent moins tôt l’école, améliorer le statut des femmes et encourager la virginité avant le mariage.

Prêtres mariés

1991 : Le pape Jean-Paul II a récemment autorisé l’ordination au Brésil de deux prêtres mariés. “Les nouveaux prêtres ont signé des documents dans lesquels ils s’engageaient à ne plus avoir de relations sexuelles avec leur femme”, lit-on dans O Estado de S. Paulo. Selon le même quotidien, Aloísio Lorscheider, cardinal de Fortaleza, voit dans “l’ordination d’hommes mariés une solution à la pénurie de prêtres”. L’ecclésiastique s’en est également pris violemment à la position de l’Église sur le célibat des prêtres. “Selon Dom Aloísio, le célibat est une institution ‘anachronique’ sans fondement biblique, explique la revue Veja. Le célibat n’a pas été institué par les Saintes Écritures; en conséquence, on est en droit de le rejeter.” Toutefois, le Vatican continue de préférer les prêtres célibataires.

Les hommes politiques et le tabac

1991 : Récemment, le gouvernement mexicain a adopté des mesures visant à protéger les non-fumeurs. Selon une revue d’Amérique latine (Visión), il est désormais interdit de fumer dans les bibliothèques, les centres médicaux, les salles de cinéma, les transports publics et les bureaux administratifs ouverts au public. Par ailleurs, les restaurants et les cafétérias doivent prévoir des parties pour non-fumeurs. Les contrevenants s’exposent à une amende qui peut atteindre 30 dollars. Visión révèle cependant que “les mesures ne s’appliquent pas à la Chambre des députés ni au Sénat (les corps législatifs qui ont approuvé la nouvelle réglementation) parce que les hommes politiques mexicains ne sont pas capables de se passer de fumer pendant les heures de travail”.
 

Ivoire végétal

1991 : Une certaine graine sert désormais de matière première pour la fabrication de boutons, de bijoux et de figurines. Certains de ces objets sont d’ores et déjà produits en série pour satisfaire la demande des entreprises vestimentaires. La graine en question, de la grosseur d’une balle de golf, est le fruit du corozo, un palmier qui pousse dans les forêts équatoriennes. La revue National Geographic observe que cela “marque le retour du corozo, dont on faisait les boutons avant qu’il ne soit largement remplacé par le plastique dans les années 30”. Des chercheurs de l’organisme Conservation International ont la preuve qu’on taillait déjà le corozo en Amérique du Sud il y a 250 ans. Et National Geographic de préciser que cette matière “est également un substitut à l’ivoire, dont le commerce international est désormais interdit”.

Trafic d’oiseaux

1991 : Le Fonds mondial pour la nature (W.W.F.) signale qu’“au moins 225 000 oiseaux d’une valeur marchande d’environ 50 millions de dollars sont chaque année passés en contrebande ou importés sous de fausses dénominations”. Les perroquets, par exemple, sont capturés par les indigènes des forêts africaines, indonésiennes, mexicaines et sud-américaines, qui les vendent ensuite pour quelques dollars. “Quand ils arrivent entre les mains des clients américains ou européens, écrit le Wall Street Journal, certains oiseaux, comme le grand amazone impérial de la Dominique (dans les Antilles), atteignent 100 000 dollars pièce.” Il est à craindre qu’à très brève échéance de nombreuses espèces de perroquets aient disparu de leur milieu naturel. On estime que 90 % environ des oiseaux passés en contrebande “meurent au cours du voyage à cause d’une mauvaise alimentation et de conditions insupportables”.

Chasseurs de rats

1991 : On lit dans India Today que les fermiers de l’État du Tamil Nadu, en Inde, avaient essayé de se débarrasser des rats en utilisant des produits chimiques, des pesticides et des appâts. En vain! Ils ont alors confié cette tâche aux hommes de la tribu des Irulas. Au cours de la première année, ceux-ci ont capturé environ 140 000 rats dans un périmètre de 16 000 hectares. Les Irulas “ne se servent pas de pesticides; leurs méthodes sont basées sur une bonne connaissance des mœurs des muridés”. Ils piègent les rats dans leurs terriers en en condamnant les issues. Devant les quantités de rongeurs capturés, les Irulas envisagent d’utiliser la viande de rat comme aliment pour volaille et poissons, et la peau pour faire du cuir. Selon India Today, “l’expérience montre de façon concluante que la méthode employée par les Irulas est la plus sûre” et qu’elle est particulièrement rentable.

Les coraux victimes de la chaleur

1991 : “La première preuve d’un réchauffement du globe pourrait bien être le blanchissement des coraux”, a déclaré Ernest Williams, de l’université de Porto Rico. Sous l’effet du réchauffement de la mer, les coraux éjectent les algues microscopiques qui participent à leur alimentation. Cela laisse des taches blanches sur les récifs coralliens, d’où le terme “blanchissement”. “Privé de cette algue, le corail s’affaiblit et cesse de se reproduire.” Des récifs coralliens marbrés et mal en point ont d’ores et déjà été repérés en de nombreux endroits, notamment aux Bahamas, aux Bermudes, en Floride, à Hawaii, à la Jamaïque, à Okinawa et à Porto Rico. Le Toronto Star relève que la décennie 80 a été la plus chaude des cent dernières années et que “de nombreux climatologues prédisent que les températures continueront de gagner plusieurs degrés au cours du siècle à venir”, ce qui n’augure rien de bon pour les récifs coralliens.

Record de chaleur

1991 : Le climatologue James Hansen est tellement persuadé que l’effet de serre a déjà commencé à réchauffer l’atmosphère terrestre qu’il avait parié avec des collègues qu’au moins l’une des trois premières années de la décennie 90 connaîtrait un record de chaleur. Il n’aurait pas pu gagner son pari plus rapidement. En effet, d’après les données fournies par trois systèmes de mesures indépendants, 1990 a été l’année la plus chaude jamais enregistrée dans les archives météorologiques. Néanmoins, la majorité des spécialistes pensent qu’il est encore prématuré d’attribuer ce phénomène à l’effet de serre. Selon eux, une année n’est pas suffisante pour prouver quoi que ce soit. Tout en l’admettant, M. Hansen explique qu’une tendance sous-jacente rendait son pari peu risqué. La revue américaine Science écrit que, d’après lui, l’atmosphère aura désormais beaucoup de mal à se refroidir, “car les gaz de l’effet de serre contribuent de façon non négligeable au réchauffement du climat”.

Mode de vie fatal

1991 : La moitié des décès pourraient être évités par un changement de mode de vie, affirme le docteur Ivan Gyarfas, responsable du département des maladies cardio-vasculaires à l’Organisation mondiale de la santé. Dans les pays industrialisés, le cancer du poumon, l’hypertension, les crises cardiaques et les attaques d’apoplexie causent 70 à 80 % de la totalité des décès. Bien souvent, ces affections sont liées à des habitudes malsaines caractéristiques d’un mode de vie dit “prospère”: usage de tabac, mauvaise alimentation et manque d’exercice. Toutefois, le quotidien parisien International Herald Tribune signale que, même dans les pays en développement, ces maladies sont désormais responsables de 40 à 50 % des décès. Paradoxalement, il semble donc que ce mode de vie inhérent au progrès économique ait un lien étroit avec les principales causes de mortalité dans le monde.

Maternité à risque

1991 : L’Organisation mondiale de la santé révèle que, chaque année, les complications de grossesse ou d’accouchement coûtent la vie à plus de 500 000 femmes. Toutefois, selon la revue World Watch, de nombreux spécialistes estiment que le chiffre réel des victimes est au moins deux fois supérieur. Les plus touchés sont les pays en développement. Cette année, la proportion de femmes enceintes qui mourront de ces complications sera de 1 sur 73 en Amérique du Sud, de 1 sur 38 en Asie du Sud et de 1 sur 21 en Afrique — contre 1 sur 10 000 en Europe du Nord. World Watch met en cause des facteurs comme la malnutrition et le caractère rudimentaire des installations sanitaires. À lui seul, l’avortement tue 200 000 femmes chaque année. Par ailleurs, des études montrent que les enfants privés de mère courent eux-mêmes un risque accru de souffrir de malnutrition et de mourir. Beaucoup d’entre eux figurent parmi les 15 millions d’enfants de moins de cinq ans qui meurent chaque année dans les pays en développement.

Pêche et violence

1991 : Une violente mutinerie qui a éclaté à bord d’un bateau taïwanais a révélé une caractéristique inquiétante de la flotte de pêche de ce pays. Selon la revue Asiaweek, la mutinerie se serait produite après que deux hommes d’équipage, poussés au désespoir par les brutalités que leur infligeait le capitaine, ont tenté de se suicider en se jetant à la mer; le capitaine les aurait d’ailleurs fait repêcher pour les molester de nouveau. La mutinerie qui s’est ensuivie, et qui a fait au moins huit morts parmi les marins, n’est apparemment pas un incident isolé. Asiaweek rapporte que, selon le Bureau taïwanais de la pêche, “au moins 3 000 pêcheurs travaillant sur des bateaux taïwanais auraient perdu la vie ou été portés disparus au cours des dix dernières années”. Une assistante sociale a déclaré à la revue que “le nombre des personnes assassinées ou obligées de subir le supplice de la planche sur ces bateaux de pêche est ahurissant”.

Biologie ennuyeuse

1991 : Un groupe de scientifiques et d’éducateurs ont déclaré récemment que l’enseignement de la biologie aux États-Unis est de si mauvaise qualité que les cours donnent l’impression d’être conçus pour dégoûter les élèves de la science. Dans un rapport d’une inhabituelle virulence, ils ont déploré que les enseignants soient si mal formés et utilisent des manuels souvent inintéressants, superficiels, dépassés et qui, même, contiennent des erreurs. Les élèves sortent de ces cours, affirment-ils, “avec la conviction qu’ils doivent s’arranger pour ne plus avoir affaire à la science”. Timothy Goldsmith, qui présidait le groupe, a incriminé l’ensemble du système éducatif.

Les sans-abri en Allemagne

1991 : D’après l’Association allemande de défense des personnes sans domicile fixe, il y aurait plus d’un million de sans-abri en République fédérale d’Allemagne. Son secrétaire, M. Heinrich Holtmannspötter, signale qu’environ 130 000 d’entre eux sont des vagabonds sans revenus réguliers. Les autres sont, pour la plupart, des immigrés ou des réfugiés. “Mais dans presque tous les cas”, affirme M. Holtmannspötter, la situation tient “à la pénurie de logements abordables”. Le quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung fait observer que le nombre des sans-abri a beaucoup augmenté ces dernières années et que les vagabonds font désormais “partie du décor de presque toutes les villes allemandes”.

Les dangers du surf sans planche

1991 : Chevaucher les vagues de l’océan sans planche n’est pas aussi simple qu’il y paraît. Telle est la mise en garde lancée par la revue américaine In Health. Debbie Goebert, épidémiologiste au Centre d’entraînement et de recherches pour la réhabilitation du bassin pacifique, a étudié les archives hospitalières d’Hawaii pour les années 1985 à 1988. Elle a constaté que, sur les 500 personnes hospitalisées pour s’être blessées dans l’océan, les adeptes du surf sans planche étaient celles qui présentaient les séquelles les plus graves ou les plus longues à guérir. Les blessures allaient des fractures aux lésions de la colonne vertébrale en passant par la paralysie et même quelques cas de lésions cérébrales. La majorité des blessés étaient des touristes néophytes. In Health donne donc le conseil suivant: “Que vous soyez en vacances sur les côtes d’Hawaii, de Californie, du Maryland ou d’Australie, avant de vous mettre à l’eau, renseignez-vous auprès des garde-côtes sur l’état de la plage et demandez-leur s’il est dangereux de pratiquer le surf à cet endroit.”

“Sauvagerie absurde”

1991 : Consterné par le nombre de Brésiliens tués chaque année à cause de l’imprudence au volant, un éditorialiste du quotidien O Estado de S. Paulo a écrit: “On a affaire à une sauvagerie absurde, à un massacre gratuit, qui relève à la fois de l’irresponsabilité et d’un mépris choquant pour la vie humaine.” Que fait-on pour essayer de mettre un peu de plomb dans la cervelle des conducteurs imprudents? Un jeune homme de 23 ans responsable de la mort de deux de ses amis pour avoir voulu faire la course en pleine ville s’est vu condamné à assister, pendant deux ans, à l’autopsie de victimes des accidents de la circulation. Un motard qui a tué une adolescente de 15 ans et blessé cinq autres personnes a été condamné à “travailler pendant trois ans dans un service des urgences pour s’occuper des accidentés de la route”.

Sainte ou pas ?

1991 : Telle est la question à laquelle doit répondre l’Église catholique à propos de la reine Isabelle de Castille, souveraine espagnole du XVe siècle. Selon Le Monde, on forme le projet, au sein de l’Église, de béatifier Isabelle, ce qui constituerait la première étape vers sa canonisation. La souveraine est connue pour avoir soutenu les explorations de Christophe Colomb, qui ont débouché sur la découverte de l’Amérique en 1492. Alors que le Vatican étudie la proposition, des tracts circulent qui décrivent la reine Isabelle comme un exemple pour les adolescentes, les mères de famille et même les chefs d’État. D’un autre côté, cette affaire suscite l’indignation des juifs et des musulmans. En effet, c’est sous le règne d’Isabelle de Castille et de son mari que fut instituée la terrible Inquisition espagnole, qui contraignit des centaines de milliers de juifs et de musulmans à se convertir ou à s’exiler, des milliers étant torturés et mis au bûcher.

Résurgence de la tuberculose

1991 : La tuberculose fait de plus en plus de victimes dans le monde, signale le journal Le Monde; actuellement, elle tue près de trois millions de personnes par an. Après des décennies de déclin, qui avaient amené certaines autorités médicales à prédire la quasi-disparition de la maladie d’ici la fin du siècle, 20 millions de personnes souffriraient aujourd’hui d’une tuberculose active, et huit millions de nouveaux cas se déclareraient tous les ans. Bien que, selon les estimations, un tiers des habitants de la planète soient porteurs du bacille de la tuberculose, la plupart n’auront jamais la maladie, à moins d’un affaiblissement du système immunitaire. L’actuelle recrudescence serait directement liée à la propagation du SIDA, les sidéens étant très exposés à la tuberculose et pouvant la transmettre.

Utiliser ou perdre

1991 : Près de la moitié des 6 000 langues parlées sur la planète sont “condamnées à disparaître d’ici 75 à 100 ans”, révèle la revue Science, et ce parce qu’il n’y a plus d’enfants qui les parlent. De plus, 45 % sont également menacées de disparition du fait que les groupes qui les utilisent s’éteignent ou sont absorbés par d’autres groupes. En fait, seulement 300 langues, soit 5 % de l’ensemble, se portent bien. La Société américaine de linguistique, qui a présenté ces chiffres au début de l’année lors de son assemblée annuelle, a réfléchi aux moyens qui permettraient de sauver ces langues en péril. L’une des solutions proposées était de “mettre en place des centres linguistiques où les enfants apprendraient les langues menacées et [seraient] encouragés à les utiliser”.

Solution à la pollution ?

1991 : “C’est peut-être à Mexico qu’on respire l’air le plus vicié du monde, écrit The Economist. Comme la ville est située à 2 300 mètres d’altitude, un volume d’air donné contient environ trois fois moins d’oxygène qu’au niveau de la mer.” De plus, chaque jour, quelque 1 200 tonnes de polluants sont rejetés dans l’atmosphère par les industries, dont une raffinerie de pétrole, et trois millions de voitures. La situation s’aggrave encore en hiver, lorsque l’air froid piège les polluants et les empêche de s’échapper au-dessus des montagnes environnantes. Comme les infections respiratoires constituent la principale cause de décès à Mexico, on a installé au centre de la ville 25 casietas de oxygiena, sortes de cabines téléphoniques où, pour un peu moins de deux dollars, les Mexicains au bord de l’asphyxie peuvent respirer de l’oxygène pur pendant une minute. Malgré ce geste des autorités, “une cabine à oxygène pour 800 000 personnes, cela ne suffira pas pour tout le monde”, fait remarquer The Economist.

Les Japonais aiment le poisson

1991 : “Les Japonais aiment leur sushi, constate Asiaweek. Ils consomment en moyenne cinq fois plus de poisson que les Américains et près de huit fois plus que les Indonésiens.” Aux quelque 11,5 millions de tonnes de poisson fournies par la pêche côtière et hauturière viennent s’ajouter les 250 000 tonnes provenant des rivières et des piscicultures du pays, ainsi que les deux millions de tonnes supplémentaires qui sont importées. L’Union soviétique arrive juste après le Japon avec une consommation de 11,2 millions de tonnes, suivie par la Chine (9,4 millions de tonnes), qui est le premier producteur de poissons d’eau douce, lesquels sont généralement élevés dans les étangs des villages. Les États-Unis sont les premiers exportateurs de poissons et les seconds importateurs après le Japon. À propos de la sardine, poisson très prisé, la revue fait observer que “de nombreuses petites espèces peuvent être appelées sardines. Le goût caractéristique vient de l’assaisonnement”.

Un amour de baleine

1991 : En Afrique du Sud, pendant plusieurs mois de l’année, les habitants de la côte du cap de Bonne-Espérance peuvent se délecter du spectacle offert par les énormes baleines franches (généralement près de 20 mètres) qui viennent flâner et jouer en famille non loin des côtes. Récemment, de nombreux observateurs ont été touchés par les gestes d’affection qu’ont échangés une mère et son petit. Le remuant baleineau de six tonnes n’arrêtait pas de grimper sur le dos de sa mère, essayait de s’y maintenir en équilibre et finissait par dégringoler. Chaque fois, la mère se mettait alors sur le dos et serrait son petit contre elle avec ses nageoires. Un habitant de la région a dit avoir assisté là à “l’un des plus beaux spectacles du siècle”.
 

De la difficulté à respecter la loi juive

1991 : Dans la banlieue de Jérusalem, un petit immeuble abrite les locaux de l’Institut pour la science et la halacha, où, écrit le Wall Street Journal, “15 ingénieurs et exégètes s’efforcent de mettre au point des méthodes permettant de concilier la technique moderne et la halacha, le code de lois qui, depuis 3 500 ans, définit l’observance du judaïsme. Bon nombre des casse-tête soumis à ces spécialistes concernent le sabbat, la Torah interdisant aux juifs de faire certains types de travaux et de dépenser de l’énergie ce jour-là”. L’utilisation des ascenseurs a posé un problème particulier. L’arrêt automatique de l’ascenseur à chaque étage avait résolu le problème du bouton à pousser, mais on s’est aperçu que le ralentissement d’un ascenseur plein en train de descendre produisait de l’énergie qui était récupérée et utilisée ailleurs. Désormais, un système spécial empêche cette énergie d’être employée le jour du sabbat. Au nombre des autres trouvailles figurent un téléphone qui coupe le courant au lieu de le générer lorsqu’on appuie sur les touches, une encre qui disparaît au bout de trois jours pour permettre aux hôpitaux de ne pas enfreindre la loi interdisant les écritures superflues (des marques permanentes), et une sorte de “maison” pour cercueils, un meuble en carton qui permet à un membre des Kohanim (caste de prêtres) de voyager dans un avion qui transporte un cercueil, alors que la loi interdit au prêtre de se trouver dans la même pièce ou la même enceinte qu’un mort.

Réduire les risques en voyage

1991 : Selon les spécialistes, il y a quantité de choses que les passagers d’un avion peuvent faire pour réduire les risques d’être tués ou grièvement blessés en cas d’accident. L’une d’elles consiste à être vigilant lors des décollages et des atterrissages, ainsi qu’à prêter une grande attention aux consignes de sécurité, les plans d’évacuation différant selon les avions. Dès l’embarquement, il est bien également de mémoriser la disposition des lieux et le nombre de rangées qui vous séparent des sorties les plus proches. Évitez de porter des fibres synthétiques; elles pourraient fondre en cas d’incendie. La laine passe pour être l’un des matériaux les moins inflammables. Pendant le vol, portez des chaussures à talons plats. En cas de danger, recroquevillez-vous le plus possible, en position d’atterrissage forcé. Lors de l’évacuation, restez penché et essayez de garder votre calme.

Acupuncture pour animaux de compagnie

1991 : Selon le Wall Street Journal, l’Association américaine des médecins vétérinaires reconnaît désormais l’acupuncture comme une thérapeutique applicable aux animaux. Le quotidien écrit que, “débarrassée de son image de charlatanisme, l’acupuncture vétérinaire est devenue un traitement substitutif non chimique qui s’avère très pratique lorsque les méthodes conventionnelles échouent”. Certains vétérinaires utilisent les lasers à faible intensité, les ultrasons ou d’autres techniques pour stimuler les points d’acupuncture chez les animaux. La piqûre de divers points réflexes du corps avec de très fines aiguilles d’acier aurait permis de traiter avec succès des chiens, des chevaux, des oiseaux et même des poissons rouges.

Fumeurs passifs

1991 : Il arrive souvent aux non-fumeurs d’être obligés de respirer de la fumée de cigarette. Une étude récente montre que cette inhalation coûte la vie à des milliers de personnes en Australie. On pense que, “chaque année, plus d’un millier de non-fumeurs australiens meurent d’une maladie cardiaque attribuable à leur condition de fumeurs passifs”, signale l’Australian. Le quotidien ajoute que cette ‘fumée des autres’ contient de l’oxyde de carbone et de la nicotine, qui diminuent les performances du cœur ainsi que “la capacité du sang à véhiculer l’oxygène jusqu’au cœur et au reste du corps”. L’étude révèle enfin que “pour huit fumeurs tués par le tabac, il y a un non-fumeur tué par la fumée”.

Premiers consommateurs de médicaments

1991 : On apprend dans L’Express que les Français sont les premiers consommateurs du monde de médicaments délivrés sur ordonnance. En 1989, ils ont dépensé 90 milliards de francs en produits pharmaceutiques, soit 1 598 francs par personne. Selon le journal La Croix, les Français consomment cinq fois plus de tranquillisants et de somnifères que les Américains. Le phénomène est général, et toutes les tranches d’âge sont concernées. Beaucoup désormais redoutent l’instauration d’une dépendance. Un adolescent sur cinq sort de chez le médecin avec une ordonnance pour des hypnotiques ou des tranquillisants. Quinze pour cent des enfants de moins d’un an se voient régulièrement donner des tranquillisants pour traiter une trop grande nervosité ou des difficultés alimentaires. Le quotidien Le Figaro signale de son côté que 25 à 30 % des adultes français prennent des tranquillisants de façon régulière et prolongée.

Voleurs de livres

1991 : Les bibliothécaires et autres professionnels du livre constatent non sans inquiétude une recrudescence du vol de livres. Selon le New York Times Book Review, Mary Ellen Quinn, responsable de l’approvisionnement de la bibliothèque municipale de Chicago, a déclaré que ‘les bibliothèques achètent chaque année probablement autant de livres qu’il s’en dérobe’. Parmi les voleurs se trouvent des médecins, des journalistes, des avocats, des séminaristes, des enseignants et même des bibliothécaires; du reste, un spécialiste a parlé des voleurs de livres comme “appartenant au meilleur monde”. Des experts affirment que la Bible “est incontestablement le livre le plus volé. Un succès de tous les temps sur lequel les gens ne peuvent s’empêcher de faire main basse”.

Risques accrus pour les peintres

1991 : D’après un bureau de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) installé à Lyon, les peintres présentent un risque accru de 20 % par rapport au reste de la population de contracter un cancer. “En ce qui concerne le cancer du poumon, écrit la revue allemande Naturwissenschaftliche Rundschau, ce risque supplémentaire de caractère professionnel atteint 40 %. Le danger de souffrir d’un trouble du système nerveux central ou périphérique est également bien plus important.” La revue affirme que même certains enfants pourraient pâtir du travail de leurs pères; ils semblent être plus sujets aux tumeurs du cerveau et à la leucémie. Selon l’OMS, le danger vient des solvants contenus dans la peinture et les vernis, non de l’activité en elle-même.

Clergé féminin et harcèlement sexuel

1991 : Aux États-Unis, lors d’une étude réalisée par l’Église méthodiste unifiée, plus des trois quarts des femmes pasteurs ont dit avoir déjà été victimes de harcèlement sexuel. Selon l’Ecumenical Press Service (le service de presse du Conseil œcuménique des Églises), 41 % d’entre elles ont révélé que ce harcèlement sexuel “avait pour auteurs des collègues ou d’autres pasteurs”.

Cultes sataniques en Hongrie

1991 : Émotion en Hongrie devant l’engouement de la jeunesse pour l’adoration de Satan. “Des enquêtes portant sur des meurtres rituels perpétrés par des adolescents ont permis de découvrir que la lecture de revues de magie noire disponibles depuis peu a amené des centaines de jeunes à vouloir faire l’expérience du satanisme”, écrit un hebdomadaire londonien (The European). L’un de ces meurtres avait pour auteur un garçon de 17 ans qui, après avoir poignardé sa sœur de 13 ans, l’a démembrée et a éparpillé ses organes dans toute la pièce. On ne s’étonne donc pas que Bela Csepe, député et membre du parti populaire des démocrates chrétiens, ait demandé l’interdiction de la publicité pour les ouvrages, les vidéocassettes et les films d’horreur.

L’industrie du ballon s’essouffle

1991 : Des milliers de ballons aux couleurs vives qui s’élèvent lentement dans le ciel avant de disparaître à l’horizon. Très apprécié par beaucoup, ce spectacle est pourtant de plus en plus rare aux États-Unis. Depuis qu’on a retrouvé un ballon dans l’estomac d’une baleine morte venue s’échouer sur les côtes du New Jersey en 1985 et un autre dans une tortue luth également morte, des enfants de tout le pays réclament l’interdiction des ballons, persuadés que des milliers d’animaux périssent en en avalant. Les législateurs ne sont pas restés insensibles à ces protestations, tant et si bien que plusieurs villes et États ont d’ores et déjà interdit ou limité les lâchers de ballons. Les industriels ont beau contester la responsabilité de leur produit dans la mort d’animaux, les ventes baissent, leur faisant perdre, dit-on, quelque 6 millions de dollars par an.

La mort du dauphin

1991 : Perspectives, un bulletin publié par l’Institut international de l’environnement et du développement, fait état d’une étude récente d’où il ressort que, “sur les 65 espèces de cétacés (mammifères marins), de plus en plus sont au bord de l’extinction”. Les chercheurs affirment que plus de 500 000 dauphins sont tués chaque année. Selon l’organisme qui a réalisé l’étude (l’Agence pour l’étude de l’environnement), les pays les plus répréhensibles sont le Japon, le Mexique, le Pérou, la Corée du Sud, Sri Lanka et Taiwan, “le Japon étant celui qui se livre aux pires excès, tuant plus de 100 000 cétacés par an”. Ce sont les filets maillants qui font le plus de victimes. Mais les dauphins sont également “tués au fusil, au couteau, à la lance, à la gaffe, au crochet ou à l’explosif, noyés, électrocutés, harponnés, mutilés, poussés à s’échouer”.

Interdiction de la publicité sur les cigarettes

1991 : En France, les firmes de tabac contournent la loi relative à l’interdiction de la publicité pour les cigarettes en faisant figurer le nom et le logo de leurs marques dans des publicités vantant des produits autres que le tabac. Ces publicités associent invariablement le tabac avec l’aventure, le sport et le plaisir. Le gouvernement français a fait voter une nouvelle loi qui interdira toute forme de publicité pour la cigarette à compter du 1er janvier 1993. Cette interdiction portera sur toutes les formes de publicité indirecte, ainsi que sur le parrainage sportif par des manufacturiers de tabac. À l’appui de ces mesures, les représentants du gouvernement citent des chiffres qui montrent que le tabac est responsable de plus de 60 000 décès prématurés chaque année en France. Sur le plan mondial, les maladies liées au tabac tuent environ trois millions de personnes par an.

Alcool et travail

1991 : Un important syndicat allemand estime qu’“un employé sur sept en République fédérale a des problèmes avec l’alcool”, rapporte la Süddeutsche Zeitung. Il en coûte chaque année entre 50 et 120 milliards de marks au pays. Depuis 1950, la consommation moyenne d’alcool par habitant a quadruplé. Un membre du bureau directeur du syndicat a fait remarquer que l’alcool est devenu comme une drogue “que les gens prennent pour supporter le travail et l’ambiance sur le lieu de travail”.

Qui décide ?

1991 : Les publicitaires sont passés maîtres dans l’art de séduire les enfants pour amener les parents à acheter. En France, le Figaro-Magazine rapporte une enquête réalisée par l’Institut de l’enfant selon laquelle “l’avis des enfants est décisif dans les domaines suivants: alimentation (70 %), organisation des vacances (51 %), hygiène, cosmétique (43 %), électroménager (40 %), TV-Hi-fi (33 %), voiture (30 %)”. Cependant, un responsable d’une importante agence de publicité faisait ce rappel élémentaire: “Il revient aux adultes de ne pas se laisser mener par le bout du nez.”

De l’inutilité des armes à feu

1991 : En raison de la menace constante que fait planer la criminalité, de nombreux habitants de Rome recourent à divers moyens d’autodéfense qui, selon La Repubblica, vont des chiens dressés à l’attaque aux arts martiaux en passant par les bombes aérosols, les poignards, les arbalètes et les cannes-épées. En outre, plus de 15 000 personnes, hommes ou femmes, ont obtenu de la police l’autorisation de porter une arme à feu. La Repubblica cite Gianfranco Rodolico, représentant à Rome de l’Union italienne des tireurs d’élite, qui fait cependant observer que le port d’une arme à feu n’est d’aucune utilité pour M. Tout-le-Monde. “On ne peut pas se promener continuellement avec un pistolet à la main, dit-il. Et si l’on m’attaquait, je n’aurais sûrement pas le temps de le sortir.”

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site