1994 : 79 Coups d'oeil

Musées en péril

Les musées sont-ils en voie de disparition? En Italie, pays doté d’un des plus importants patrimoines culturels du monde, l’équivalent d’un musée rempli de trésors artistiques disparaît chaque année. “Le plus riche des musées italiens est celui qui ne se visite pas”, explique le Messaggero. En 1992, près de 35 000 œuvres d’art, d’une valeur globale excédant 200 milliards de lires (l’équivalent de près de 700 millions de francs français), ont été volées dans les musées, les églises, les institutions publiques et privées, et chez les particuliers. Seules 1971 ont été retrouvées. Si l’on en croit les estimations, c’est une moyenne de 30 000 œuvres d’art qui ont disparu chaque année entre 1970 et 1992 — une véritable priorité nationale, disent les autorités. Qu’advient-il de tous ces trésors subtilisés? Beaucoup finiraient dans les cachettes des trafiquants de drogue et des chefs du crime organisé.

Mort ou en transe?

1994 : Malgré la dévotion qu’ils lui témoignent, les Santans, disciples de Balak Brahmachari, n’ont guère semblé affectés à l’annonce de la mort de leur gourou, signale India Today. Pour eux, les médecins s’étaient tout bonnement trompés: leur maître (âgé de 73 ans) était simplement en état de “transe méditative”. Ils ont donc demandé à l’hôpital de le garder en salle de réanimation. Devant le refus des médecins, les Santans ont rapatrié le corps dans leur ashram, ou lieu de culte, proche de Calcutta, pour l’exposer sur un lit de glace dans une pièce fraîche. La municipalité a insisté pour que la dépouille soit incinérée par mesure de protection sanitaire, mais les Santans ont dénoncé ces exigences comme de la propagande, affirmant que le corps ne présentait “aucun signe de décomposition”. Les semaines ont passé, et la municipalité a dû intervenir pour que soit éliminé le cadavre. 

Musique et meurtre

1994 : La musique a sans doute joué un rôle déterminant dans deux meurtres commis récemment au Texas. Dans le premier cas, un automobiliste de 19 ans a abattu un policier qui l’avait arrêté pour lui infliger une amende. Dans sa plaidoirie, l’avocat de la défense a non seulement dit que son client écoutait de la musique rap violente au moment où il a tiré, mais a affirmé que son immersion de longue date dans ce type de musique l’avait “poussé” au meurtre. Les jurés ont accepté l’argument selon lequel la musique avait joué un rôle important dans le geste du jeune homme. Mais, selon l’avocat général, “ils ont estimé que la musique n’enlevait rien à sa culpabilité”. La cour a donc prononcé la sentence de mort. Dans le second cas, un adolescent de 15 ans, qui a reconnu avoir assassiné sa mère par balle, a affirmé avoir obéi à ce que lui demandaient les démons dans une chanson du groupe heavy metal Megadeth.

L’assurance de l’Église

1994 : “Afin de se protéger contre les plaintes pour sévices sexuels, écrit le Sunday Telegraph de Sydney, l’Église catholique d’Australie a contracté une assurance de plusieurs millions de dollars.” “Nous reconnaissons que [de tels sévices] se produisent”, a dit un évêque catholique de Melbourne, pour qui une couverture aussi importante est normale “vu le type de délit”. Selon un groupe d’aide aux victimes, les sévices sexuels perpétrés par des ecclésiastiques sont plus répandus que ne veut bien l’admettre l’Église. Un porte-parole du groupe s’est dit convaincu que l’Église est plus soucieuse de protéger le clergé que d’aider les victimes. Et d’ajouter que le message “fondamental qui émane des documents de l’Église est de taire la vérité”. 

Comment devenir prêtre

1994 : D’après le journal nippon The Daily Yomiuri, “les jeunes Japonais d’aujourd’hui sont des ‘maniaques du guide’: quoi qu’ils entreprennent, ils en consultent un. Désormais, les prêtres ne font plus exception”. Pour enseigner les us et coutumes du sacerdoce aux jeunes prêtres, l’Institut zen de Kyōto a demandé la préparation d’un guide sur la prêtrise. Autrefois, les prêtres zen devaient rester célibataires et étaient connus pour leur formation stricte. Mais aujourd’hui, beaucoup héritent leur charge de leur père ou de leur grand-père. Or, explique le journal, les pères omettent souvent d’enseigner à leurs fils les manières qui siéent aux prêtres. Quant aux jeunes eux-mêmes, ils sont trop occupés à préparer leurs examens universitaires pour apprendre les coutumes zen. Certains auraient des difficultés à lire les soûtras ou les pensées de Bouddha.

Les Argentines malades du cœur

1994 :Des chiffres récents montrent que le nombre d’attaques cardiaques augmente rapidement chez les Argentines de tout âge. Clarín rapporte les résultats d’une étude réalisée par la Sociedad Argentina de Cardiología (Société argentine de cardiologie) auprès de 82 centres de réanimation et de 521 cardiaques dans tout le pays. L’article signale que le nombre de femmes admises dans les hôpitaux argentins à la suite d’une crise cardiaque a augmenté de plus de 56 % en moins d’un an. Alors qu’en 1991 les femmes représentaient seulement 25 % des malades de ce type, elles en représentent maintenant près de 40 %. L’hypertension, l’obésité, l’excès de graisses dans le sang, l’alcoolisme et le tabagisme constituent autant de facteurs à risques. En revanche, l’étude n’a montré aucun lien direct entre l’âge et le taux de mortalité chez les cardiaques.

La névrose au couvent ?

1994 : On pense souvent que les couvents et les monastères sont des endroits rêvés pour méditer. Toutefois, Bruno Giordani, un ecclésiastique qui enseigne la psychologie à l’Université pontificale du Latran, à Rome, livre à ce propos “une analyse inquiétante”. Selon ses termes, reproduits dans le journal italien Il Corriere della Sera, “beaucoup de religieuses semblent être victimes” d’“un grand nombre de troubles psychologiques graves”. Et de dresser le profil de la “religieuse névrosée”, qui “présente souvent des troubles pathologiques résultant d’un sentiment de culpabilité ou une absence de toute sensibilité morale”. Chez certaines, “un sentiment de solitude, l’incompréhension et un comportement narcissique” sont en cause. Il n’est donc pas étonnant que le prochain synode mondial des évêques catholiques, prévu en 1994, ait à son programme les difficultés propres au clergé.

La lecture en crise ?

1994 : “Revues et journaux ont de moins en moins de lecteurs”, déplore Gazeta Mercantil. Le journal brésilien fait part de l’inquiétude des délégués réunis à Berlin lors du 46e congrès de la Fédération internationale des éditeurs de presse en constatant ‘l’intérêt toujours plus faible du public pour la page imprimée et sa préférence pour les médias audiovisuels’. Si l’on en croit Alejandro Junco de la Vega, président de la Société panaméricaine de presse, beaucoup n’ont “pas conscience de l’importance de la page imprimée (...). Nombreux sont ceux qui croient encore la télévision plus objective”. Horácio Aguirre, directeur du journal Las Americas de Miami, affirme: le journal “offre un panorama beaucoup plus vaste des événements mondiaux”. Une opinion que partage certainement plus d’un journaliste de la presse écrite.

Sang: nouvelles inquiétudes

1994 : Des chercheurs en médecine australiens craignent qu’un virus mortel ait contaminé les réserves de sang du pays. Le virus du lymphome humain à cellules T (HTLV-1), un “cousin” du virus du SIDA, provoque une forme rare de leucémie et d’atteinte du système nerveux. Il sévit au Japon, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, dans les îles Salomon et en Australie (chez les aborigènes). Selon des rapports, deux Australiens sont déjà morts des suites de la leucémie en question, et un troisième souffre de troubles nerveux. HTLV-1 présente le même mode de transmission que le SIDA: les relations sexuelles, l’injection de drogue par voie intraveineuse, l’allaitement, la transfusion sanguine et l’accouchement. Selon le Courier Mail de Brisbane, le directeur des services de la transfusion sanguine de la Croix-Rouge de Nouvelle-Galles du Sud a déclaré que les conditions “sont manifestement réunies” pour que le virus se propage par voie transfusionnelle. Il a été détecté chez au moins six donneurs de sang australiens.

Ulcère et tabac

1994 : “Selon des chiffres fournis par l’Organisation mondiale de la santé, environ 10 % des habitants de la terre souffrent, ont souffert ou souffriront d’un ulcère”, révèle le docteur Thomas Szego, gastro-entérologue à l’Hôpital Albert Einstein de São Paulo, dans Jornal da Tarde. Bien qu’une gastrite (inflammation de l’estomac) puisse dégénérer en ulcère, “la gastrite superficielle fait partie du processus de vieillissement normal de l’estomac”, poursuit l’article. En revanche, des facteurs comme un stress prolongé, le jeûne ou l’abus d’alcool ou de médicaments peuvent irriter l’estomac. “Si je devais retenir un seul facteur nocif pour l’estomac, ce serait la cigarette. Elle est très mauvaise pour la muqueuse gastrique”, précise le docteur Szego, ajoutant: “Avec sa salive, le fumeur avale des résidus de cigarette, augmentant la sécrétion acide et affaiblissant les défenses de l’estomac.” 

Le retour du loup

1994 : Après 50 ans d’absence, le loup gris a fait sa réapparition en France, signale la revue Terre sauvage. Autrefois nombreux dans l’Hexagone et dans toute l’Europe, ces loups avaient été presque totalement éliminés d’Europe occidentale pour cause de chasse, d’empoisonnement et de disparition de leur habitat. Protégés en Italie depuis 1977, une petite population a survécu dans les Apennins. Grâce à la formation en 1989 du Parc national du Mercantour, dans le sud-est de la France, et au retour de nombreux troupeaux de chamois, de mouflons et de cervidés, les loups semblent vouloir franchir la frontière italienne et revenir en France pour chasser leurs proies naturelles et bénéficier d’un plus grand territoire. Bien que l’animal soit officiellement protégé en France depuis 1989, le biologiste italien Luigi Boitani fait remarquer que “le principal danger pour le loup est la peur inconsciente ancrée en nous”.

Énergie bon marché

1994 : Outre qu’il a favorisé l’essor des industries automobiles et pétrolières, le moteur à explosion a révolutionné l’agriculture. Cependant, l’utilisation d’animaux de trait n’est pas pour autant tombée en désuétude. La revue Farmer’s Weekly parle du choix de l’une des plus grandes exploitations d’agrumes du monde, située en Afrique du Sud, près de Potgietersrust: elle élève ses propres mules pour le transport de ses produits. Les animaux de trait ne nécessitent ni connaissances techniques particulières pour leur entretien ni importation de pièces détachées et de carburant coûteux. “On les nourrit des restes de la récolte, et ils broutent sur les terrains disponibles”, explique la revue citée. Et de suggérer que, dans les zones rurales d’Afrique, la puissance animale soit “utilisée beaucoup plus largement qu’elle ne l’est actuellement pour les travaux de génie civil et dans le bâtiment public, ainsi que pour la construction et l’entretien des routes”.

Fausses Ferrari

1994 : Argent, chèques, cassettes audio et vidéo, sacs à main de luxe et jeans appartiennent au répertoire classique de la contrefaçon. Mais, récemment, la police italienne a découvert un trafic de fausses voitures, en l’occurrence des Ferrari. En utilisant des pièces détachées, des dessins et des plans originaux, d’anciens mécaniciens de la célèbre marque automobile s’étaient lancés dans la fabrication de reproductions “parfaites” de modèles produits dans les années 50 et 60, qu’ils vendaient à des collectionneurs pour authentiques. Compte tenu de la cote de ces bolides sur le marché international de la voiture de haute gamme, il s’agissait, signale la Repubblica, d’une “escroquerie de plusieurs dizaines de milliards [de lires]”.

Des millions d’enfants à la rue

1994 : “Plus de 100 millions d’enfants dans le monde vivent dans les rues, et au moins la moitié d’entre eux se droguent”, révèle l’Organisation mondiale de la santé. Une étude a montré que Rio de Janeiro, Manille, Lusaka, Montréal et Toronto diffèrent peu sur le chapitre de la consommation de drogue par ces enfants sans abri. Selon le coordinateur de l’étude, l’économiste Hans Emblad, “il semble que le nombre des toxicomanes soit fonction de la facilité avec laquelle on peut se procurer de la drogue”. Toutefois, poursuit-il, “les autorités, au même titre que la majorité des institutions qui s’occupent des enfants des rues, ont tendance à ignorer totalement la question de la drogue”. Bien que d’autres “essaient d’inciter les enfants à quitter ces régions, le problème est qu’ils n’ont nulle part où aller”. Les enfants des rues “veulent survivre”, ajoute l’Estado de S. Paulo.

Un mariage qui traîne en longueur

1994 : Cent demoiselles d’honneur ont été nécessaires pour porter le plus long voile nuptial du monde: 305 mètres de tissu blanc. Devant une foule de curieux, le cortège a suivi un jeune couple de Napolitains lorsqu’ils se sont mis en route pour l’endroit où devait être célébré le mariage. Le styliste qui a créé cette traîne cherchait à réaliser ce record depuis quelque temps déjà, mais il n’avait pas trouvé de mariée disposée à traîner l’encombrant voile. Puis, il a rencontré cette Napolitaine et, pour reprendre ses termes, “le rêve est devenu réalité”. Quant au précédent record, il était détenu par une Française dont le voile mesurait 278 mètres de long.

Prévention contre le SIDA

1994 : “Le ministère de l’Éducation, les enseignants et les parents ne sont manifestement pas du même avis sur les informations à donner aux écoliers en matière de prévention contre le SIDA”, signale le journal japonais Mainichi Shimbun. La controverse porte sur la première brochure publiée par le ministère de l’Éducation à l’intention des élèves du secondaire et intitulée SIDA: pour tout comprendre. On y lit notamment que “l’utilisation correcte des préservatifs permet d’éviter l’infection”. Cette brochure a valu au ministère une avalanche de lettres et d’appels téléphoniques, protestataires 9 fois sur 10. Pour certains détracteurs, “il vaudrait mieux enseigner la maîtrise de soi sur le plan sexuel que l’utilisation des préservatifs”. Un journal préparé par une société commerciale et destiné à être affiché dans les écoles a évoqué lui aussi la prévention du SIDA. Lui, en revanche, a été très bien accueilli. Sa recommandation: la virginité.

Parole de perroquet

1994 :Au Kerala, État du sud de l’Inde, un perroquet a été cité comme témoin clé lors d’un procès. Selon Indian Express, deux voisins se disputaient la propriété du perroquet en question. Pour régler le différend, le juge a fait comparaître l’objet du litige. L’obligeant volatile a fourni un témoignage déterminant quand il a débité les noms des enfants de la famille qui avait signalé sa disparition. Grâce à ce perroquet fidèle, le juge a pu trancher en faveur de cette famille.

Chat-laser

1994 : “Le but du jeu est de toucher sans vous faire toucher trop souvent”, explique le Globe and Mail de Toronto. Le traditionnel jeu du chat est entré dans l’ère de la technologie. Après dix minutes passées à mitrailler les autres de rayons lumineux dans une sinistre arène au décor futuriste noyée dans le brouillard et au son d’une musique “qui déménage”, un participant a qualifié ce jeu de “déstressant”. Des centaines de centres de loisirs de ce genre fleurissent en Amérique du Nord, en Europe, en Australie et en Israël. Cependant, de plus en plus de gens craignent que ces divertissements n’encouragent la violence. S’exprimant dans le journal cité, Robert Stebbins, professeur de sociologie à l’université de Calgary, a déclaré: “La démarcation est floue entre les jeux guerriers jugés dangereux et ceux considérés comme acceptables, tels que les échecs, avec leurs tours et leurs armées. L’intention est violente.” “Il semble curieux d’encourager un jeu lié à la guerre, a reconnu une adolescente. Quand on réfléchit au message que cela véhicule, on se dit que ce n’est pas normal.”

Fumées de guerre

1994 : En raison de la guerre, il y a pénurie de nourriture et d’autres produits de première nécessité en Bosnie-Herzégovine. Mais à Sarajevo, même après plusieurs mois de siège, une usine de cigarettes continuait à tourner. Selon le New York Times, dans ce pays déchiré par la guerre, beaucoup se plaignent davantage du manque de cigarettes que du manque de nourriture, d’eau ou de munitions. Les gens sont prêts à payer l’équivalent de 30 à 300 francs français pour un paquet de cigarettes. Quiconque suggérerait ou “tenterait d’imposer une interdiction de fumer dans les restaurants, les bureaux ou tout autre endroit se retrouverait illico sous la menace d’une arme à feu”.

Joueurs invétérés

1994 : Malgré la progression du chômage et la dégradation de l’économie en Europe, les Français n’ont jamais autant consacré d’argent au jeu, signale l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques.) Ils ont misé plus de 70 milliards de francs en 1992, soit une augmentation de 16 % par rapport à 1991. Pour beaucoup, le jeu est devenu un besoin impérieux. “C’est une addiction sans drogue”, dit le psychiatre Jean Ades. “Avec le développement des jeux (...) et l’incitation publicitaire et médiatique qui en est faite, de plus en plus de gens vont découvrir leur dépendance.” Un joueur est dépendant “lorsqu’il joue au-dessus de ses moyens, sans considération des conséquences financières des risques qu’il prend pour lui et pour sa famille”, explique Le Monde. “Le jeu est l’une des formes de dépendance les plus difficiles à vaincre.” Témoin ces propos d’un ancien toxicomane: “Ça a été plus facile d’arrêter la drogue que d’arrêter le jeu.” 

Dangereux souvenirs de la Seconde Guerre mondiale

1994 : Près de 50 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, Hambourg recèle toujours de dangereux “souvenirs” du conflit. Süddeutsche Zeitung révèle que, de juin 1992 à juin 1993, les 23 artificiers municipaux ont retiré du sol et des eaux de la cité allemande plus de 500 bombes, 2 440 obus, 97 grenades à main, 24 lances-roquettes antichars, 4 mines antichars et 149 kilos d’explosifs. Mais il resterait 2 000 bombes enfouies dans le sous-sol de la ville. “Elles donneront encore du travail à deux générations”, écrit le journal.

Pas d’argent pour sauver des vies

1994 : La pneumonie et la diarrhée, bien qu’évitables, tuent chaque année 7,5 millions d’enfants dans le monde, indique un bulletin de l’Agence France-Presse. Les enfants de moins de cinq ans subissent chaque année 40 millions d’épisodes de pneumonie et plus d’un milliard d’épisodes de diarrhée. Cependant, ces maladies sont “facilement guérissables sans dépense excessive”, précise le docteur Ralph Henderson, de l’OMS (Organisation mondiale de la santé.) Malheureusement, de nombreuses activités prévues par l’OMS pour lutter contre ces deux maladies ont dû être annulées ou ajournées indéfiniment en raison de contraintes financières. Selon l’OMS, si des ressources suffisantes pouvaient être mises à disposition, il serait possible de réduire de moitié les décès dus aux maladies diarrhéiques et d’un tiers ceux dus à la pneumonie.

Les caves du Vatican

1994 : Une récente enquête a montré que “la coupe du Seigneur” ne réclame que 1 des 10 millions de litres de vin vendus chaque année en Italie pour la célébration de la messe. D’où vient la différence? Selon une source autorisée, “on arriverait à deux millions de litres si la traditionnelle ponction secrète de l’enfant de chœur et du sacristain était seule en cause”. “En réalité, dit Corriere della Sera, la consommation est multipliée par dix sur les tables des prêtres et des prélats.”

Choléra : nouvelle menace

1994 : Selon les autorités sanitaires, une nouvelle souche de choléra, qui s’est répandue comme une traînée de poudre en Inde et au Bangladesh avant de gagner la Thaïlande, pourrait provoquer la huitième pandémie cholérique depuis 1817. Certains pays d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine ont été alertés. Les personnes ayant contracté la maladie dans le passé ne sont pas immunisées durablement contre cette nouvelle souche qui, par ailleurs, ne peut être détectée par les tests de dépistage traditionnels et contre laquelle les vaccins actuels sont inefficaces. “Nous ne pouvons prédire où et avec quelle rapidité se propagera ce nouveau vibrion, écrivent dans The Lancet les professeurs David Swerdlow et Allen Ries, des Centres américains d’épidémiologie. Par conséquent, les autorités doivent rester sur le qui-vive en ne relâchant pas leur surveillance, en assurant l’accès aux soins et en veillant à ce que les populations disposent d’eau potable et de systèmes d’évacuation des déchets. La septième pandémie, qui est partie d’Asie en 1960, continue ses ravages, avec un bilan provisoire de plus de trois millions de malades et plusieurs dizaines de milliers de morts.

Croisade antitabac

1994 : Avec plus de 60 % des hommes adultes adonnés au tabac, le Japon compte plus de fumeurs que tout autre pays industrialisé, indique le Mainichi Daily News. Espérant que beaucoup rompront avec leur habitude, le ministère japonais de la Santé a publié un opuscule qui explique que le tabac nuit à l’ouïe et accélère le vieillissement. D’autres troubles sont également cités: l’atrophie cérébrale, l’ostéoporose et la mise au monde d’enfants de faible poids. Les cigarettes allégées, lit-on encore, ne limitent en rien les risques d’infarctus. Ceux qui arrêtent de fumer prennent en moyenne deux kilos, mais cette prise de poids n’est en rien dangereuse pour la santé. Si 80 % des fumeurs essaient d’arrêter de fumer, ils y parviennent rarement en réduisant graduellement le nombre journalier de cigarettes. Le moyen le plus efficace consiste à arrêter une bonne fois pour toutes, explique le ministère, et le taux de réussite peut doubler avec une assistance médicale.

La violence au travail

1994 : “Les infirmières et autres membres du personnel soignant sont presque aussi souvent confrontés à la violence que les policiers”, rapporte le Vancouver Sun. C’est ce que révèle l’enquête qu’a menée en Colombie-Britannique (Canada) le criminologue Neil Boyd, de l’Université Simon Fraser. Selon ses constatations, les risques sont, pour les deux professions, “quatre fois supérieurs à ceux de tout autre métier”, et le nombre des actes de violence a quadruplé depuis 1982. Les malades sont “presque toujours les auteurs des violences”, lesquelles se produisent le plus souvent “à l’heure du réveil ou du bain”. “Le personnel pénitentiaire, les gardes du corps, les chauffeurs de taxis et de bus, ainsi que les employés de magasins de détail” ont, eux aussi, des métiers à risques, ajoute le rapport d’enquête.

La vertigineuse ascension du yen

1994 : “En 22 ans, le yen a connu une extraordinaire métamorphose, observe le Wall Street Journal. Non seulement sa valeur a augmenté de 225 % par rapport au dollar, mais il s’est hissé au rang — convoité — de monnaie internationale. (...) Pour saisir pleinement cette métamorphose, allez chez un marchand de tapis à Istanbul, louez un guide en Europe de l’Est, ou faites un tour dans un grand magasin de Sydney.” Partout dans le monde, de plus en plus de commerçants acceptent le yen, quand ils ne le préfèrent pas à toute autre devise. “Certes, le yen a encore du chemin à faire avant de supplanter le dollar comme la monnaie de référence.” Le dollar “reste la monnaie de réserve la plus importante du monde”, “permet la plus large utilisation des moyens de paiement et constitue toujours la devise de choix au marché noir. Mais le yen comble vite son retard”.

Avantage au cascher ?

1994 : Plus de 20 000 produits cascher sont proposés dans les supermarchés américains, et nombre d’acheteurs ne sont ni des juifs ni des musulmans pratiquants. Comment expliquer ce phénomène? Pour le public, “cascher est synonyme de pur et de sain, explique un bulletin sur l’alimentation (Tufts University Diet & Nutrition Letter). Mais les lois alimentaires cascher, ou cacherouth, ont été établies pour protéger la santé, non du corps, mais de l’âme, si l’on peut dire”. “Cela ne signifie pas que la viande qui répond aux critères du cacherouth est nécessairement meilleure qu’une autre.” L’inspecteur juif s’assure que la viande répond aux normes alimentaires fixées par la Torah, notamment qu’elle soit débarrassée de son sang; mais il n’a pas une formation aussi poussée qu’un inspecteur de l’hygiène pour déceler les signes d’infection ou de contamination. Il ne vérifie pas non plus l’application des règles sanitaires dans les usines comme le fait son homologue de l’administration: il s’assurera généralement que les ingrédients et les machines respectent le code cascher, lequel “n’a rien à voir avec la valeur nutritive des aliments”.

Le vieillissement de la population australienne

1994 : En Australie, le point marquant du recensement de 1991, dont les chiffres ont été publiés récemment, est la proportion grandissante des plus de 65 ans. La comparaison avec le recensement de 1986 montre que cette tendance est commune à tous les États du Commonwealth. “Le pourcentage des enfants de 15 ans et moins est passé de 23,3 % à 22,3 %”, fait observer l’Australian. La moyenne d’âge des Australiens et des Australiennes est respectivement de 31 et 33 ans.

Lundi: journée noire

1994 : En Australie, des chercheurs de l’Université Flinders sont arrivés à la conclusion que le lundi semble être le jour de la semaine où les hommes se suicident le plus. Selon le Sydney Morning Herald, 19 425 Australiens ont mis fin à leurs jours entre 1981 et 1990. Chez les femmes, le taux de suicide est constant, quel que soit le jour de la semaine, alors que chez les hommes il tend à augmenter nettement le lundi, puis à diminuer à mesure que la semaine avance. La reprise du travail serait un facteur déterminant. Pour preuve, lorsque le lundi est un jour férié, le nombre de suicides diminue, pour remonter d’autant le lendemain. D’autres études indiquent que la plupart des suicides ont lieu dans l’après-midi, moment de la journée le plus propice aux crises d’angoisse ou de panique. Le lundi est également la journée noire en ce qui concerne les crises cardiaques. Une étude a montré que sur 6 000 attaques cardiaques 18 % étaient survenues un lundi, contre 12 % un dimanche. L’absentéisme est également à son maximum le lundi.

Poussée de tuberculose

1994 : La tuberculose est actuellement la maladie qui tue le plus dans le monde, signale le quotidien suédois Dagens Nyheter. En 1992, elle a emporté plus de trois millions de personnes, soit beaucoup plus que le SIDA, le choléra et le paludisme. Lors d’une conférence organisée récemment à Londres à l’initiative de l’Organisation mondiale de la santé, on a parlé de grave épidémie mondiale. Si les pays sous-développés sont les plus durement touchés, la maladie progresse également dans les pays industrialisés en raison de la multiplication des voyages et de l’immigration. La forme la plus courante de la tuberculose est curable dans 95 % des cas, mais les souches récentes, plus résistantes, ne peuvent être combattues avec succès que dans moins de 40 % des cas.

Rhinocéros en danger

1994 : Il y a une vingtaine d’années, environ 65 000 rhinocéros sillonnaient les plaines et les forêts d’Afrique. Ils ne sont plus que 2 500 aujourd’hui, surtout à cause du braconnage. Au Zimbabwe, de plus de 2 000 têtes en 1990, la population de rhinocéros est tombée à moins de 500. “Aucun autre grand mammifère dans le monde n’est massacré aussi aveuglément ni promis si rapidement à l’extinction”, fait remarquer la revue Our Planet. À cette hécatombe, une raison: la corne du pachyderme. Une paire de cornes de rhinocéros noir se vend clandestinement jusqu’à 50 000 dollars. Certaines cornes sont réduites en poudre et servent à confectionner des médicaments orientaux. D’autres sont sculptées en manches de poignards d’apparat. Par une ironie amère, c’est à sa seule arme défensive, ses cornes, que le rhinocéros doit aujourd’hui son malheur..

Première cause de mortalité au Canada

1994 : Au Canada, les maladies cardio-vasculaires sont responsables de 75 000 décès par an. C’est “plus que les décès combinés du cancer, du SIDA et des accidents”, relève l’Edmonton Journal. Selon un organisme de cardiologie, “on considère aujourd’hui qu’un mode de vie sédentaire est aussi dangereux que l’usage du tabac, l’hypertension et l’hypercholestérolémie”. Faire régulièrement de l’exercice, en revanche, est unanimement reconnu comme un bon moyen de prévenir les maladies cardiaques. Cependant, signale Anthony Graham, chef du service de cardiologie à l’hôpital Wellesley de Toronto, ‘une idée reçue veut que, pour être bénéfique, l’exercice doive être rigoureux’. Or, ajoute-t-il, “des séances d’exercice beaucoup moins intensives peuvent procurer graduellement de grands bienfaits”. Le journal cité précise que “la science a démontré la valeur de formes modérées d’exercice comme la marche, le jardinage, le ménage ou la danse dans la prévention des maladies cardiaques”.

Longue vie aux femmes d’Asie

1994 : Selon la revue China Today, l’espérance de vie des habitantes de Hong-Kong a augmenté progressivement au cours des 20 dernières années, passant de 75,3 ans en 1971 à 78,5 ans en 1981, puis à 80,6 ans en 1991. Cette progression serait la conséquence d’une amélioration de l’alimentation et des soins médicaux. Les femmes d’Asie en général semblent jouir d’une espérance de vie plus élevée que la moyenne: environ 77 ans à Taïwan, 76 ans à Singapour et 71 ans en Chine. China Today précise que “les Japonaises détiennent toujours le record du monde avec 83 ans”.

Jeux violents

1994 :Une nouvelle génération de jeux vidéo violents remportent un succès grandissant auprès des jeunes. Selon la revue Entertainment Weekly, l’un de ces jeux présente une scène dans laquelle “une femme en déshabillé est attrapée par le cou pour être vidée de son sang, lequel est ensuite transformé en vin”. Le Daily News de New York parle d’un autre jeu dans lequel les personnages “passent les gens à tabac dans un tournoi de combat de rues”. Le même journal qualifie un autre jeu d’“écœurant”. Qu’on en juge: “Le sang gicle sous les coups; quand le méchant l’emporte, souvent il décapite le héros et porte parfois en triomphe la tête, d’où pend la moelle épinière. D’autres vaincus sont empalés ou immolés par le feu.”

Une allergie qui sent le soufre

1994 : En Afrique du Sud, le Star de Johannesburg rapporte que 43 % des enfants asthmatiques examinés dans le cadre d’une vaste étude sur l’allergie “ont fait une réaction à l’anhydride sulfureux”, produit abondamment utilisé comme conservateur alimentaire dans le pays. Par exemple, dans les restaurants libre service et certains supermarchés, on pulvérise des sulfites et de l’anhydride sulfureux sur les légumes et les fruits frais pour éviter leur décoloration. Ces conservateurs se retrouvent dans d’autres produits alimentaires, comme la pâte à pain, les sodas, le vin et la bière. Cette étude a provoqué des revendications accrues en faveur d’un renforcement des lois sur l’étiquetage des aliments.

Le SIDA au Japon

1994 : Officiellement, sur les 124 millions d’habitants que compte le Japon, moins de 3 000 sont contaminés par le virus du SIDA. “En privé, cependant, de nombreux membres du corps médical (certains travaillant pour le ministère de la Santé) pensent que le Japon compte plus de victimes que ne l’indiquent les chiffres officiels”, lit-on dans la revue The Economist. Un spécialiste croit le chiffre véritable au moins dix fois plus élevé. The Economist signale que “plus de la moitié des hémophiles japonais seraient séropositifs, certains, affirme-t-on, pour avoir reçu du Facteur VIII (un produit sanguin) contaminé”. Au Japon, beaucoup évitent d’évoquer la place de l’homosexualité dans la propagation du SIDA. Mais, selon Yuichi Shiokawa, responsable de la Commission japonaise de surveillance du SIDA, “l’homosexualité est répandue, particulièrement au sein de la prêtrise et de l’armée”.

Personnes âgées maltraitées

1994 : Le Vancouver Sun demandait récemment “des programmes scolaires qui apprendraient aux enfants et aux adolescents à respecter les personnes âgées”. Pourquoi? Parce qu’on estime que, chaque année au Canada, “plus de 315 000 personnes de plus de 65 ans sont l’objet de mauvais traitements”. Le journal ajoute que, “de l’avis de nombreux spécialistes, le phénomène est beaucoup plus étendu, car la famille dissimule souvent les sévices”. En outre, les personnes âgées répugnent à avouer qu’elles sont victimes de violences physiques, d’agressions verbales, de négligence ou d’exploitation financière. Le détournement de fonds ou de biens par des enfants ayant reçu pouvoir de tutelle sur des parents âgés les rend souvent craintifs et vulnérables.

Fatigue au volant

1994 : Selon le Star de Johannesburg, jusqu’à un tiers des collisions entre véhicules enregistrées en Afrique du Sud sont dues à la fatigue. La lassitude au volant peut se révéler aussi dangereuse que la conduite sous l’empire de l’alcool ou les excès de vitesse. Les douleurs oculaires, les paupières lourdes, la rêverie et le franchissement des lignes sont autant de signaux d’alarme. Le danger vient de ce que le conducteur risque de ne s’apercevoir de son état que trop tard. La musique, le café ou l’air frais ne résolvent rien. En fait, essayer de lutter contre la somnolence a parfois pour seul effet de diminuer la concentration. Un représentant du Département de la Sécurité routière a donné ce conseil: “Il n’y a qu’une chose à faire quand on est fatigué au volant: s’arrêter immédiatement pour se reposer. Garez votre voiture à l’écart de la chaussée ou sur une aire de repos, et ne reprenez la route qu’après avoir suffisamment récupéré.”

La nourriture qui tue

1994 : Chaque année, quelque 80 millions de personnes aux États-Unis sont victimes d’intoxication alimentaire, signale un bulletin de l’Université Tufts. “Le phénomène passe souvent inaperçu parce que nombre des symptômes (frissons, fièvre, nausées, crampes, diarrhées, vomissements) ressemblent à ceux de la grippe.” Reste que, dans certains cas, ces troubles se révèlent mortels. Aux États-Unis, ils font environ 9 000 victimes tous les ans. Selon le Tufts University Diet & Nutrition Letter, les “centres d’épidémiologie estiment que 85 % des désordres d’origine alimentaire pourraient être évités si les gens prenaient déjà chez eux les précautions nécessaires”. Au nombre de ces mesures figurent la réfrigération de tout plat dans les deux heures qui suivent la cuisson et le lavage de tous les fruits et légumes avant consommation.

L’habit ne fait pas le mendiant

1994 : En Chine, la mendicité est la nouvelle poule aux œufs d’or pour certains maîtres de l’escroquerie, signale le journal chinois Worker’s Daily. Quand de jeunes mendiants voient un passant qui leur semble compatissant, ils “se mettent à pleurer en gémissant: ‘[Monsieur], j’ai faim.’ Le passant ne peut faire autrement que de donner”. Des mères pincent leurs enfants pour les faire pleurer et prétendent qu’“ils sont malades, mais qu’elles n’ont pas d’argent pour les emmener chez le médecin”. Les personnes âgées, elles, s’agenouillent devant les passants, “s’inclinent jusqu’à terre et leur forcent la main”. Selon un responsable chinois, un sondage réalisé pendant trois ans auprès de 25 000 mendiants a révélé que seuls 8,5 % n’avaient personne sur qui compter et que seuls 18,5 % des “handicapés” l’étaient réellement.

Multiplication des poursuites contre l’Église

1994 : En Australie, les victimes de sévices sexuels perpétrés dans les établissements religieux que dirigent les “frères” catholiques s’unissent pour engager ce que le Canberra Times présente comme l’une des plus importantes actions de groupe de l’histoire judiciaire du pays. Récemment, un organisme d’aide aux jeunes victimes a introduit une requête pour que soient intentés plus de 250 procès en indemnisation. Les sévices auraient été perpétrés sur une période allant des années 40 aux années 80, et les principaux défendeurs cités appartiennent à plusieurs archidiocèses. Déjà, un frère mariste a été déclaré coupable. L’avocat de la victime a dit: “Nous ne voyons que la partie visible de l’iceberg. Il est probable que nous assistions ces prochaines années à une avalanche d’actions en justice. Tous les établissements religieux feraient bien de s’inquiéter.”

Taux de natalité

1994 : Dans quel pays le taux de natalité est-il le plus élevé? Selon les Nations unies, c’est au Rwanda, où les femmes en âge de procréer ont en moyenne 8,5 enfants. Viennent ensuite le Malawi (7,6), la Côte d’Ivoire (7,4) et l’Ouganda (7,3). La moyenne mondiale est de 3,3 enfants, mais elle n’est que de 1,9 dans les pays développés. Bizarrement, c’est en Italie, pays qui enregistrait naguère une forte natalité, que l’on relève le chiffre le plus bas (1,3). Fini le temps où il était courant pour une famille italienne d’avoir trois ou quatre enfants, sinon plus. Manifestement, l’époque où les Italiens suivaient les instructions de l’Église catholique en matière de contraception est révolue.

La communication prénatale

1994 : Pourquoi parler à un enfant qui est encore dans le ventre de sa mère? Dans la revue brésilienne Veja, Bertrand Cramer, psychiatre pour enfants, répond: “Ce type de conversation permet aux parents, notamment à la mère, d’avoir un contact préliminaire avec l’enfant.” Si l’on ne sait pas exactement comment le bébé interprète ce qu’il entend, une “chose est sûre: la mémoire fonctionne déjà, ce qui est extraordinaire”. Par ailleurs, à la naissance, l’enfant observe les expressions de visage de ses parents avec une vive attention. Par conséquent, ajoute le spécialiste suisse, “dès les premiers jours, tous les petits événements de la vie revêtent une très grande importance”. Attention, cependant: “Plutôt que de rêver d’enfants parfaits, les parents devraient veiller à la qualité de leurs relations avec eux, de peur qu’ils ne deviennent des adultes schizophrènes ou dépressifs. Avoir des enfants normaux est déjà bien; il n’y a pas lieu de vouloir en faire des prix Nobel.”

Attention décibels !

1994 : En France, un jeune utilisateur de baladeur sur 4 souffrirait de troubles de l’audition, signale Le Point. La musique écoutée à fort volume est mise en accusation. Plus des deux tiers des jeunes Français possèdent un baladeur. Certains de ces appareils délivrent de 100 à 110 décibels directement dans le conduit auditif. Pour éviter des dégâts irréparables, disent les médecins, à 100 décibels la durée d’écoute ne devrait pas dépasser quarante minutes par jour... et cinq minutes à 110 décibels! Pourtant, beaucoup de jeunes branchent leur baladeur pendant plus de cinq heures par jour. La fréquence des déficits auditifs chez les jeunes ne cesse d’augmenter; aussi l’Organisation mondiale de la santé recommande-t-elle de fixer le seuil de puissance maximale des baladeurs à 90 décibels.

Prévention contre le suicide

1994 : En Suède, un centre de prévention contre le suicide a été créé à l’Hôpital Karolinska de Stockholm. Danuta Wasserman, maître-assistant et responsable du centre, explique dans le quotidien suédois Dagens Nyheter que le manque de confiance en soi et dans les autres est l’un des nombreux facteurs en cause dans les suicides et les tentatives de suicide. Selon elle, on assisterait donc à une diminution des cas si les gens avaient des contacts plus étroits entre eux et savaient davantage se mettre à la place d’autrui. “En Suède, poursuit Mme Wasserman, les gens ont de plus en plus tendance à s’isoler et à ne vivre que pour eux.” Si les pensées suicidaires persistent, conseille-t-elle, il faut “lutter contre le sentiment de médiocrité et ne pas s’isoler”, mais plutôt “parler à quelqu’un”. Des études montrent que 90 % de ceux qui ont tenté de se suicider mènent une vie normale une fois la crise passée..

Découverte d’une cité biblique

1994 : Le Figaro signale qu’une équipe d’archéologues japonais a découvert les ruines d’une des cinq villes bibliques nommées Aphec (ou Aphek). Pendant des années, les spécialistes ont essayé, en vain, d’établir un lien entre cette cité antique et Afriq (ou Fiq), un village situé à 5 kilomètres à l’est de la mer de Galilée. Toutefois, pour l’archéologue Hiroshi Kanaseki, la découverte d’une portion de muraille à Ein Guev, sur les rives de la mer de Galilée, prouve que ce dernier site est celui où s’élevait jadis Aphec. La ville est mentionnée dans la Bible en 1 Rois 20:26 comme le lieu où le roi syrien Ben-Hadad II a été défait par les armées israélites du roi Achab.

Vote de défiance

1994 : “Dans le monde entier, les gens perdent la foi dans le système”, constatait récemment le Washington Post, ajoutant: “Partout, le mot ‘gouvernement’ est exécré.” Commentant un certain nombre de sondages réalisés ces dernières années, l’article disait encore: “Du Canada au Japon, des majorités parfois étonnantes de citoyens disent aux sondeurs qu’ils n’ont pas confiance dans le gouvernement de leur pays, que l’économie nationale est au plus bas et que la situation, loin de s’améliorer, ne fera qu’empirer.” En France, par exemple, environ 60 % des personnes interrogées s’attendaient à ce que les choses s’aggravent dans l’avenir. En Italie, environ 75 % des sondés estimaient que l’État ne fonctionnait pas aussi bien que cinq ou dix ans auparavant. Au Canada, plus de la moitié pensaient que la prochaine génération connaîtra des conditions économiques pires que les leurs.

L’art de flairer les fuites

1994 : Selon la revue National Geographic, les petites fuites qui se produisent dans les conduites enterrées ne reçoivent peut-être pas autant de publicité que les ruptures importantes et les marées noires, mais, outre qu’elles coûtent des millions de dollars par an à l’industrie, elles sont responsables d’une “pollution invisible et insidieuse”. Une entreprise canadienne a trouvé une solution insolite au problème: l’utilisation de chiens, en l’occurrence des labradors, pour détecter à l’odeur ce genre de fuites dans les canalisations de pétrole, de gaz naturel et de produits chimiques. On envoie tout d’abord un produit chimique à l’odeur particulièrement forte dans la section que l’on soupçonne d’être percée. Puis les chiens entrent en scène. “Ils sont capables de sentir le produit chimique s’échappant d’une canalisation enterrée à cinq mètres de profondeur, explique National Geographic. Dans un marais de Louisiane, des chiens embarqués sur de petits bateaux ont détecté des fuites dans des conduites situées sous 1,80 mètre d’eau et 1,50 mètre de terre.” Et de préciser que “l’on trouve ces chiens partout dans le monde”.

Panne sèche pour les dieux de la pluie

1994 : Confrontées à une grave sécheresse, les autorités de l’État d’Andhra Pradesh (sud-est de l’Inde) ont eu recours à une tactique peu ordinaire pour faire pleuvoir. Selon la revue India Today, elles ont subventionné “l’antique rituel védique destiné à attirer les faveurs des dieux de la pluie”. “Dieu viendra à notre secours”, a déclaré le ministre de l’État chargé des fondations. Des prêtres venus de 50 temples sélectionnés ont observé les rites pendant 11 jours. Avec quels résultats? “Les dieux n’ont manifestement pas été impressionnés, relate India Today. La religion ayant fait chou blanc, les autorités ont décidé de faire appel à la science. On a pris des mesures pour produire de la pluie” par insémination artificielle des nuages.

Boom sur les ventes de tabac en Russie

1994 : Les ventes de tabac sont en pleine expansion en Russie et dans d’autres anciens territoires soviétiques, signale la revue canadienne Maclean’s. L’ex-Union soviétique compte quelque 70 millions de fumeurs, soit environ 25 % de la population, qui consomment 350 milliards de cigarettes par an. Et comme les lois soviétiques interdisant la publicité pour les cigarettes ne sont plus en vigueur, les firmes occidentales de tabac inondent les médias (radio, télévision, journaux, revues et panneaux d’affichage) de publicité. Bien que les marques occidentales coûtent deux à quatre fois plus cher que les marques locales, elles sont recherchées, souvent par prestige. “Selon les chiffres officiels, précise Maclean’s, le cancer du poumon et d’autres maladies liées au tabac tuent environ 500 000 Russes par an.”

Hôpital mobile

1994 : En Inde fonctionne un hôpital peu commun: un train baptisé “Lifeline Express”, le Rapide de la ligne de vie. Dirigé par des médecins volontaires, il est, pour reprendre les termes de la revue Asiaweek, “un véritable hôpital roulant”. Il s’arrête dans un village et y stationne entre un mois et un mois et demi, le temps pour les chirurgiens de soigner au moins 600 patients. Puis il passe au village suivant. Propriété d’un organisme à but non lucratif (Impact India Foundation), cet hôpital mobile a déjà permis de prodiguer des soins à quelque 400 000 personnes. “Cette initiative connaît un succès phénoménal, a déclaré Zelma Lazarus, membre de cet organisme. D’autres pays nous demandent de mettre en place chez eux un système similaire.”

Calcul d’enfer

1994 : Aux États-Unis, les baptistes de la Convention baptiste du sud de l’État d’Alabama ont essuyé de violentes critiques pour avoir publié une estimation selon laquelle 46,1 % de la population de l’État seraient passibles de l’enfer. Le document, paru dans le Birmingham News, donnait par comté le pourcentage d’habitants qui ne seraient pas sauvés. Selon l’Associated Press, les baptistes ont simplement soustrait le nombre de leurs fidèles de la population de chaque comté, puis appliqué “une formule secrète” pour déterminer le nombre de personnes appartenant à d’autres religions qu’ils estimaient dignes d’aller au ciel. Ce rapport leur a valu un courrier acerbe des lecteurs du Birmingham News. L’un d’eux a écrit: “Élaborer une formule pour calculer le nombre de gens qui ne seront pas sauvés, voilà bien le comble de la présomption!”

Optimisme et santé

1994 : “Un stress accablant et des problèmes affectifs affaiblissent la résistance de l’organisme, alors que la joie et la satisfaction stimulent le système immunitaire et renforcent ainsi la résistance à la maladie.” C’est ainsi que le journal allemand Nassauische Neue Presse a résumé les données recueillies par une nouvelle discipline scientifique, la psycho-neuro-immunologie. Les influences négatives au travail ou au foyer diminuent la résistance du corps. Par contre, selon le docteur Anton Mayr, microbiologiste et enseignant, les émotions positives et les moments édifiants fortifient. Il cite, par exemple, “la foi, l’espérance, l’amour, la confiance, le sentiment de sécurité, la communication, une stimulation positive dans la vie, la détente, ainsi que la volonté de vivre et d’être en bonne santé”.

Corruption et confession

1994 : Deux auteurs italiens se faisant passer pour des hommes politiques ou des hommes d’affaires ont demandé à plusieurs dizaines de prêtres catholiques l’absolution de péchés de corruption. Ils ont ensuite publié les propos que les prêtres leur ont tenus dans le confessionnal. “Aux yeux de l’Église, [les auteurs] ont commis un sacrilège, et ils sont d’ores et déjà poursuivis et probablement excommuniés pour cet acte”, a écrit le journal La Repubblica. Il ajoute cependant que ces pseudo-confessions “démontrent quelles confusion, impréparation et permissivité caractérisent une bonne partie des 36 000 prêtres italiens, qui, souvent, semblent plus intéressés par les péchés d’ordre sexuel que par ceux d’ordre social”. Sur les 49 prêtres à qui Pino Nicotri, l’un des auteurs, s’est “confessé”, un seul lui a refusé l’absolution et lui a dit d’aller se dénoncer aux autorités. “Pour les autres, précise La Repubblica, soit les pots-de-vin ne sont pas un péché, soit il est inutile d’aller voir un juge, puisque, ce qui compte, c’est le pardon de Dieu.”

Important pourcentage de guérison

1994 : “Le profil du Brésil a changé ces dernières années, explique Arthur Guerra de Andrade, spécialiste de l’alcoolisme et de la toxicomanie. Le pays n’est plus seulement une plaque tournante du trafic [des stupéfiants]. Il est devenu consommateur et producteur.” Selon O Estado de S. Paulo, “6 à 8 % de la population” font usage de drogue. Par ailleurs, “90 % des jeunes de 12 à 16 ans ont goûté au moins une fois à l’alcool”. M. Andrade ajoute: “Le nombre de personnes qui présentent des troubles physiques et psychiques causés par l’alcool a augmenté de 50 % au cours des dix dernières années.” Qui plus est, “environ 25 % des accidents du travail qui se produisent au Brésil sont liés à l’absorption de stupéfiants, particulièrement d’alcool”. La bonne nouvelle, c’est que le Brésil “présente l’un des taux de guérison les plus élevés au monde (60 à 80 %) chez les travailleurs alcooliques”.

Découverte d’un trésor romain en Angleterre

1994 : Un trésor composé de 14 780 pièces d’or, d’argent et de bronze, d’une chaîne en or de 90 centimètres, de 15 bracelets en or et d’une centaine de cuillères en argent a été mis au jour dans une ferme du Suffolk, en Angleterre. L’auteur de cette découverte est un jardinier en retraite de 70 ans qui recherchait un marteau à l’aide d’un détecteur de métaux. Selon un expert, elle représente une valeur minimale de 10 millions de livres (87 millions de francs français). Le trésor a été déclaré propriété de la Couronne, ce qui signifie qu’Eric Lawes, son découvreur, recevra un don gracieux équivalant à la valeur marchande de la collection. Le Guardian Weekly signale que le trésor est exposé au British Museum.

Séisme meurtrier en Inde

1994 : “Avec sa tête d’éléphant et son corps d’homme ventru, Ganesha, dieu des nouveaux départs et de la chance, est l’une des divinités hindoues les plus aimées”, écrit la revue Time. Mais quelques heures seulement après la fin de la fête de dix jours célébrée en son honneur, le sud-ouest de l’Inde a été ébranlé par un séisme qui a fait s’effondrer des maisons dans plus de 50 villes et villages. Killari, la ville la plus proche de l’épicentre de ce tremblement de terre d’une magnitude de 6,4 sur l’échelle de Richter, a été détruite à 90 %. Selon certaines estimations, le nombre de morts dépasserait les 20 000, ce qui ferait de ce séisme le plus meurtrier qu’ait connu le sous-continent indien depuis 58 ans. Plutôt que la violence de la secousse, c’est surtout l’architecture archaïque de la plupart des maisons qui est en cause: construites en boue ou en pierre, elles se sont écroulées, ensevelissant du même coup leurs habitants. En comparaison, bien que d’une magnitude de 6,9, le séisme qui a frappé San Francisco il y a quelques années n’a fait que 67 victimes, dont certaines seraient mortes d’une crise cardiaque.

Analphabètes fonctionnels

1994 : Selon une étude gouvernementale de quatre ans réalisée aux États-Unis, “près de la moitié des 191 millions de citoyens adultes ne maîtrisent pas suffisamment l’anglais pour écrire une lettre de réclamation pour erreur de facturation ou calculer la durée d’un trajet en bus à partir d’une grille d’horaires”, écrit le New York Times. En d’autres termes, des choses aussi banales que tirer un renseignement du journal, remplir un formulaire de versement, lire les horaires d’un bus ou déterminer grâce à la notice d’un médicament la dose à administrer à un enfant leur posent des difficultés. Une étude similaire réalisée au Canada a montré que “16 % des adultes ne lisent pas assez bien pour comprendre la majorité des écrits que l’on trouve dans la vie de tous les jours”. En outre, précise le Globe and Mail, 22 % des lecteurs ne comprennent que les textes qui les placent dans un contexte familier ou expliquent clairement des tâches simples. L’inefficacité, les erreurs et les accidents dus à l’analphabétisme fonctionnel coûtent des milliards de dollars aux entreprises.

La faune indienne menacée

1994 : L’année dernière, les responsables du ministère indien de l’Environnement s’apprêtaient à annoncer leurs succès dans le sauvetage du tigre... quand ils se sont aperçus que le félin était au bord de l’extinction. Depuis 1988, quelque 1 500 des 4 500 tigres vivant à l’état sauvage ont été tués par des braconniers. Presque toutes les parties des animaux ainsi abattus (la peau, les os, le sang, et même les organes génitaux) sont vendues clandestinement au prix fort. En Inde, beaucoup d’autres espèces animales sont, elles aussi, victimes d’un commerce illégal qui menace leur survie. Le nombre de rhinocéros tués pour leur corne a doublé. De nouveau, on massacre en grand nombre les éléphants mâles pour leurs défenses. Les léopards de toutes sortes sont chassés pour leur peau, les porte-musc pour leurs glandes abdominales odoriférantes et les ours de l’Himalaya pour leur vésicule biliaire. On tue également des serpents et des lézards pour leur peau et les mangoustes pour leur poil, dont on fait des brosses. D’autres animaux, tels que le faucon et une variété de “tortue rayonnée”, alimentent le trafic international d’animaux familiers. Face aux braconniers surarmés, les gardes forestiers craignent pour leur vie.

Le désespoir et le cœur

1994 : “Le désespoir et la détresse affective chroniques augmentent notablement les risques de troubles cardiaques et, partant, de décès”, affirme Science News. Selon les scientifiques, “l’abattement et la tristesse qui persistent pendant des années peuvent, même s’ils ne tournent pas à la ‘dépression grave’, affaiblir les fonctions cardiaques”. Les enquêteurs ont suivi, pendant une période moyenne de 12 ans, 2 832 adultes âgés de 45 à 77 ans, dont aucun ne souffrait au départ de troubles cardiaques ni d’aucune autre maladie chronique. On a relevé quatre fois plus de décès d’origine cardiaque chez les sujets en proie au désespoir que chez ceux qui avaient bon moral. Les troubles cardiaques non mortels étaient également plus fréquents chez les dépressifs. Même ceux qui n’étaient que légèrement déprimés présentaient un taux de mortalité nettement supérieur.

Quand s’arrêteront-ils ?

1994 : En 1989, Craig Shergold, un jeune Britannique de sept ans atteint d’une tumeur au cerveau, semblait condamné. Craig a voulu battre le record du monde du plus grand nombre de cartes de vœux reçues. Grâce à la publicité faite par les médias et un organisme de bienfaisance pour les enfants (la Children’s Wish Foundation International d’Atlanta), le record est tombé en quelques mois. La première année, Craig a reçu plus de 16 millions de cartes. En 1992, il en était à 33 millions. Malgré les appels lancés il y a plus de deux ans, il continue d’en recevoir une moyenne de 300 000 chaque semaine. Les 60 millions atteints, on a cessé de compter. “Nous avons un entrepôt de 900 mètres carrés rempli jusqu’au plafond de courrier que nous n’avons pas encore ouvert”, dit Arthur Stein, le président de l’organisme. Grâce au geste d’un bienfaiteur, Craig a été opéré au début de 1991. On lui a ôté 90 % de sa tumeur.

Le scandale de la transfusion de sang

1994 : En Allemagne, où la consommation de produits sanguins par personne est la plus forte au monde, un scandale a secoué, selon Süddeutsche Zeitung, “une des branches les plus sûres de la médecine, la plaçant sous le feu des critiques”. Ce scandale a touché une société pharmaceutique qui, pendant des années, a vendu à des hôpitaux de grandes quantités de produits sanguins mal testés. Des milliers de patients qui ont utilisé ces produits risquent d’être séropositifs. Le ministre fédéral de la Santé, Horst Seehofer, a recommandé à “ceux qui veulent être certains de ne pas avoir été contaminés par le VIH à la suite de l’utilisation de produits sanguins ou plasmatiques lors d’une opération” de se soumettre à un test de dépistage. Die Zeit signale que “71 % de la population ont maintenant peur de contracter le sida lors d’une transfusion”.

On recherche des moines

1994 : Pour la première fois dans l’histoire religieuse du Japon, on a recruté publiquement des moines. “Quiconque est pieux et n’est pas attiré par le monde peut devenir prêtre en chef”, a déclaré un moine occupant une haute position dans la secte bouddhique Tendai. Il est prévu de faire passer des “examens d’entrée” aux candidats, à partir de 1995. Selon un responsable de la secte, une petite connaissance de la religion est suffisante. Traditionnellement, les fils des prêtres du temple succèdent à leurs pères. “Cependant, lit-on dans Mainichi Daily News, depuis quelque temps, il semble que les fils des prêtres, toutes sectes confondues, rechignent à devenir moines”. Commentant cette tendance, Hiroo Takagi, spécialiste en religion, a dit: “Maintenant que le système héréditaire s’effondre, les sectes bouddhiques s’inquiètent du faible nombre de jeunes disposés à devenir prêtres.”

Quand s’arrêteront-ils ?

1994 : Selon le Weekly Mail & Guardian, les criquets, la huitième plaie d’Égypte, “sont sur le point de s’abattre de nouveau sur l’Afrique”. Ils ont déjà ravagé 80 000 hectares au Yémen, et menacent le Tchad, le Niger et le Mali. Le représentant d’une unité de recherche agricole signale que les dommages risquent d’être beaucoup plus importants qu’en 1986-1987, le terrible fléau ayant alors détruit les récoltes de 28 pays du nord de l’Afrique. Il a ajouté: “S’ils continuent à bénéficier de conditions écologiques favorables, les criquets pourraient décupler en l’espace d’une seule génération (45 jours).” Ces insectes pourraient ravager toutes les récoltes du Sahel en 1994.

Prévention du suicide

1994 : “Les suicides parmi les jeunes sont en hausse”, écrit le journal brésilien O Estado de S. Paulo. D’après une enquête du ministère brésilien de la Justice, “la maladie est la principale cause de suicide, suivie par la déception amoureuse, l’alcoolisme et les difficultés financières”. Étant donné que la prévention du suicide passe par l’aide de la famille et des amis, Christian Gauderer, un psychiatre, recommande de ‘ne pas sous-estimer l’éventualité’ d’un suicide. Et puisqu’il est possible de soulager la tension en communiquant, “demandez à la personne les raisons de sa dépression, pourquoi elle veut se supprimer et quel moyen elle compte utiliser”.

Grossesse après la ménopause ?

1994 : Peut-on devenir enceinte après la ménopause? Il semble que oui, selon un rapport médical publié dans le Figaro. D’après ce rapport, “le nombre de femmes décrétées ménopausées et qui se retrouvent enceintes semble être en augmentation”. L’enquête française réalisée auprès de 6 000 gynécologues et obstétriciens révèle qu’une femme risque fort de se retrouver enceinte après la ménopause si elle suit un traitement hormonal de substitution. Selon les statistiques, ces femmes n’ont pas eu de règles depuis deux ans en moyenne; une grande majorité a souffert d’une ménopause précoce et 71 % recevaient un traitement hormonal substitutif. Le docteur Christian Jamin, qui a réalisé cette enquête, a expliqué que toute femme peut avoir un enfant même après la ménopause.

Le pape Jean XXIII a fait l’éloge de Mussolini

1994 : Depuis quelque temps déjà, une polémique semble s’être engagée au sein de l’Église catholique entre les partisans et les adversaires de la canonisation du pape Jean XXIII. On a récemment rendu public le fait qu’avant son élection Jean XXIII, dans des lettres des années 30, a fait l’éloge de Benito Mussolini, le dirigeant fasciste qui gouverna l’Italie dans les années 30 et 40. Le futur pape disait de Mussolini qu’il semblait être guidé par la “Providence”. La publication de cette correspondance n’est pas récente, mais l’éditeur, l’ancien secrétaire particulier de Jean XXIII, a supprimé l’éloge adressée au dictateur fasciste, afin d’“éviter”, dit-il aujourd’hui, toute “exploitation politique”. D’après certains, les passages censurés sont maintenant rendus publics uniquement dans le but de faire obstacle au processus qui pourrait amener le pape actuel à proclamer la béatification de Jean XXIII. En tout cas, comme le souligne le journal milanais Corriere della Sera, cette révélation “n’ajoute pas grand-chose à ce qu’on savait déjà sur l’attitude des autorités ecclésiastiques envers le fascisme”.

Des forêts tropicales humides inflammables

1994 : Dans le Kalimantan oriental (Indonésie), des incendies ont ravagé 3,5 millions d’hectares de forêt au cours de la sécheresse qui a sévi entre 1983 et 1991. Beaucoup plus alarmants encore sont les incendies dans la forêt tropicale humide amazonienne. Pourquoi? Normalement, la canopée de la forêt tropicale humide retient efficacement l’air chargé d’humidité, empêchant ainsi le bois de s’enflammer. Or, depuis ces cinq dernières années, cette humidité disparaît, car, selon le Manchester Guardian Weekly, tout un réseau de routes sillonne maintenant l’est de la forêt amazonienne pour permettre aux bûcherons de rechercher et d’abattre le mahogany, arbre très prisé. Les branches et les cimes des arbres sont brûlées sur place, ce qui rend la forêt vulnérable. Une enquête révèle qu’en abattant seulement 2 % des arbres, jusqu’à 56 % de la canopée de la forêt part en fumée. Des fermiers brésiliens ont vu des flammes se propager sur 5 km à travers les arbres.

Les champignons comestibles en voie d’extinction

1994 : “Sur les quelque 4 400 espèces de champignons comestibles existant en Allemagne, un tiers figure sur la liste des espèces en voie d’extinction”, écrit Frankfurter Allgemeine Zeitung. En fait, les scientifiques disent que cette menace ne plane pas seulement sur le champignon comestible, mais aussi sur de nombreuses autres espèces de champignons en Europe. Pourquoi? Il semble que la pollution et la surexploitation y soient pour beaucoup. D’autres formes de vie, telles que le chêne, des conifères et de nombreuses variétés de coléoptères, ont besoin des champignons pour survivre. Une disparition générale des champignons serait donc un désastre écologique.

Une croyance étayée par la science

1994 : “On peut être scientifique et croire en Dieu”, affirme le journal sud-africain The Star. L’article rapporte le discours de 90 minutes du professeur David Block, un astronome travaillant à l’université du Witwatersrand, à Johannesburg. M. Block a expliqué que la science confirme “l’harmonie et l’équilibre admirables” de l’univers. Pour lui et pour beaucoup d’autres scientifiques, il est clair que l’on se trouve en présence d’une conception répondant à un dessein, ce qui fait fortement penser à l’existence d’un Créateur. Selon le Star, M. Block en conclut qu’il y a tellement de preuves de l’existence de Dieu “qu’il faut plus de foi pour ne pas croire en un Créateur que pour croire à son existence”.

Menace sur les monuments égyptiens

1994 : L’élévation du niveau des nappes souterraines menace les monuments anciens de toute l’Égypte. Sont touchés 400 monuments historiques au Caire, ainsi que d’autres beaucoup plus au sud, le temple de Louxor par exemple. Le sphinx a déjà perdu une patte, signale le Courrier de l’Unesco. Le problème vient en partie du haut barrage d’Assouan, qui retient les eaux du Nil et élève le niveau hydrostatique. Avant la construction du barrage, le fleuve n’était pas alimenté en eau neuf mois sur douze, et son niveau était donc peu élevé. L’autre responsable est le réseau d’égouts cairote, vieux de cent ans, qui fuit et déborde souvent. Quand l’eau pénètre les fondations d’un bâtiment, elle est aspirée très profondément à l’intérieur des matériaux par capillarité; des réactions chimiques produisent alors des sels qui attaquent les murs.

Une justice injuste?

1994 : “Michael Hayes a tué quatre personnes lors d’une fusillade en Caroline du Nord, lit-on dans une dépêche de l’Associated Press. Les familles des victimes déplorent maintenant qu’il vive mieux que jamais auparavant, et cela aux frais des contribuables.” Ayant été jugé malade mental et interné dans un asile, Michael Hayes a droit à une pension d’invalidité de 536 dollars par mois de la part de la sécurité sociale. Il a pu s’acheter une moto ainsi qu’une impressionnante garde-robe, et remplir sa chambre de matériel hi-fi et vidéo; tout cela parce qu’on lui fournit déjà le logement et la nourriture que la pension d’invalidité était censée couvrir. Le gouvernement dépense quelque 48 millions de dollars par an pour les criminels reconnus malades mentaux. Le procureur Vincent Rabil parle de “déformation étrange de la justice”. Il ajoute: “Les contribuables paient le tueur. Ce n’est pas très sensé.” 

Une langue en plein essor

1994 : On dénombre actuellement plus de 330 millions d’hispanophones dans le monde. En l’an 2000, la population hispanique des États-Unis atteindra la barre des 35 millions, tandis que l’espagnol surclassera l’anglais pour devenir la langue la plus parlée dans le monde occidental. Telles sont les prévisions de la revue espagnole Cambio 16 América. L’Institut Cervantes, organisme œuvrant à la diffusion de l’espagnol, signale qu’aux États-Unis et au Japon le nombre de personnes apprenant l’espagnol a augmenté respectivement de 70 et de 80 % entre 1986 et 1990. Pourquoi un tel intérêt pour cette langue? Selon le directeur de l’Institut, les gens prennent conscience qu’elle revêt de plus en plus d’importance dans le monde occidental. En outre, elle présente l’avantage d’être parlée dans de nombreux pays.

Mordus du piment

1994 : Le piment remporte de plus en plus de suffrages. Pour nombre de ses détracteurs, il ne fait qu’écraser le goût naturel des aliments. Rien de plus faux, répond l’autre camp. Selon la revue Reader’s Digest, un ouvrage récent sur le piment explique qu’il contient une substance chimique inodore qui agit sur les cellules sensorielles de la bouche et les sensibilise à la saveur des aliments. Certains disent que le piment est également bon pour la santé. Un piment cru contient plus de vitamine C qu’une orange. Le piment le plus fort que l’on connaisse est le habanero du Yucatán, au Mexique. Quand on en mange, on a, dit-on, l’impression que la tête se détache du reste du corps. Mais certains ne voudraient pas s’en passer.

Enfants sexuellement actifs

1994 : Une étude réalisée dans des établissements scolaires du Connecticut, aux États-Unis, a montré que 28 % des élèves de 6e avaient une activité sexuelle. La proportion était de 49 % chez les élèves de 4e, et elle dépassait les 60 % dans les classes de seconde. Certains spécialistes pensent qu’un nombre important d’enfants plus jeunes encore ont une activité sexuelle. Pour empêcher les grossesses chez les adolescentes et la propagation du sida, le ministre américain de la Santé recommande “la distribution gratuite de préservatifs dans les écoles”, écrit la revue USA Weekend. À l’échelon national, une cinquantaine de secteurs scolaires suivent cette recommandation. Dans l’un d’eux, à New Haven, on en offre à des enfants de dix ans. Les adversaires de ce programme sont convaincus qu’en distribuant des préservatifs aux enfants, on les encourage aux relations sexuelles.

Alcoolisme juvénile

1994 : Une enquête menée auprès de quelque 14 000 collégiens et lycéens japonais a révélé que 17,3 % d’entre eux étaient portés sur la boisson, lit-on dans Asahi Evening News. C’est parmi les garçons que le taux était le plus élevé: 24,8 % avaient des problèmes psychologiques, physiques et sociaux à cause de leurs habitudes de boisson. Plus de la moitié buvaient parce qu’ils aimaient le goût de l’alcool, et 1 sur 4 pour combattre la tristesse ou la solitude. “Le temps est venu pour ceux qui ont affaire aux élèves de s’intéresser sérieusement à la question”, dit le docteur Kenji Suzuki, le responsable de l’enquête. “Les jeunes doivent être correctement enseignés à l’école et au foyer”, ajoute-t-il. Au Japon, la loi interdit la consommation d’alcool aux jeunes de moins de 20 ans.

L’école du crime

1994 : Ceux qui pensent que la majorité des détenus sont “des bandits très dangereux” se trompent, explique Noely D’Almeida, une avocate brésilienne. Au Brésil, affirme-t-elle, “le détenu type est une personne très pauvre et très jeune qui s’est engagée sur la voie de la délinquance sans avoir eu la possibilité de commencer sa vie”. Ces jeunes délinquants sont jetés en prison pour y vivre avec des criminels endurcis. Selon la revue Veja, ces prisons sont en réalité “des machines à fabriquer des hors-la-loi. Les petits délinquants y sont transformés en professionnels du crime”.

Le tribut de la victoire

1994 : La Colombie a fêté la qualification de l’équipe nationale pour la coupe du monde de football 1994. Juste après la victoire des Colombiens sur les Argentins par 5 à 0, les gens sont descendus dans les rues pour faire la fête. Mais la liesse a rapidement tourné à la tragédie: selon une dépêche, plus de 70 personnes ont été tuées. En outre, les accidents de la route, les bagarres et l’excès d’alcool ont fait quelque 900 blessés. Toutefois, un responsable a déclaré que, si ces chiffres sont considérables, ils sont “normaux pour des situations comme celle-là”.

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. ilyes (site web) 04/04/2011

salut je veux savoir sur les maldies comme la tubercullos et je veux savoir tout sur cette maladie merci

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 08/10/2011

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site