1995 : 38 Coups d'oeil

Une partie de tennis ?

1995 : La demande de drogue dans les établissements pénitentiaires australiens a donné naissance à des méthodes de passe inédites. "Certains remplissent de drogue des balles de tennis qu’ils envoient d’un coup de raquette dans la prison", signale l’agence de presse Reuters. Keith Blyth, porte-parole de l’administration pénitentiaire, précise: "Après l’avoir conditionnée, ils enveloppent la drogue (dans un film de plastique)." Puis ils la mettent dans une balle de tennis qu’ils lancent, à la main ou avec une raquette, par-dessus la clôture. Soucieux d’endiguer ce flot de drogue, l’État d’Australie du Sud réfléchit, entre autres choses, à l’utilisation de "chiens renifleurs" qui patrouilleraient à l’extérieur des prisons pour repérer "les détenteurs de balles de tennis suspectes", explique Keith Blyth. Un trafiquant plein d’initiative s’est, lui, servi d’une arbalète. "La méthode plus traditionnelle consistant à dissimuler la drogue dans un gâteau" que l’on apporte au détenu reste en vogue, précise le rapport.

La compassion s apprend

1995 : Selon des chercheurs qui s’intéressent à la compassion chez les enfants, la faculté de comprendre les sentiments d’autrui s’acquiert. "Il a été montré qu’un enfant maltraité ne sait pas se mettre à la place d’un enfant qui souffre", dit Mark Barnett, professeur à l’Université Kansas State (Manhattan), dans le New York Times. "Il le regarde sans rien faire, ou va vers lui pour hurler et le pousser." En revanche, "un enfant dont les besoins affectifs sont comblés est plus sensible aux sentiments des autres". Toutefois, les parents ne doivent pas seulement veiller à la sécurité affective de leurs enfants, mais aussi leur apprendre à être compréhensifs. Comme le dit le professeur Barnett, quand les parents savent se mettre à la place d’autrui, les enfants agissent généralement de même.

Épisode méconnu

1995: Il y a plus de 50 ans, au plus fort de la Seconde Guerre mondiale, les agriculteurs du Colorado se croyaient probablement à l’abri des attaques ennemies. On imagine donc la surprise de cet homme qui, avec son tracteur, est tombé dans le cratère d’une bombe. Il s’est avéré que la bombe avait été lancée d’outre-Pacifique... par ballon. Épisode curieux et méconnu de la Seconde Guerre mondiale, les Japonais, en représailles des bombardements aériens américains de 1942, ont décidé d’envoyer sur les États-Unis, distants de 10 000 kilomètres, plus de 9 000 ballons à hydrogène porteurs de petites bombes incendiaires ou antipersonnel. L’idée, selon Scripps Howard News Service, était de déclencher des incendies de forêts et, partant, de semer la terreur parmi la population. Les dégâts ont été relativement faibles, bien que plusieurs personnes aient tout de même été tuées. Deux cent quatre-vingt-cinq accidents ont été rapportés, mais, sur l’ordre du gouvernement, les médias ont gardé le silence pour ne pas semer la panique.

Invasion d’escargots

1995 : En 1989, des escargots d’Amérique du Sud ont été importés au Viêt Nam comme denrées alimentaires. Les biologistes avaient pourtant émis un avertissement: que ces mollusques s’échappent, et ils causeraient de gros dégâts. Le temps semble leur avoir donné raison. Des escargots se sont échappés et n’ont pas tardé à montrer un goût prononcé pour le riz. L’État a alors interdit ces gastéropodes, mais de nombreuses petites entreprises en ont continué l’élevage. Selon l’Associated Press, l’Agence de presse officielle Vietnam News rapporte que huit de ces petits animaux peuvent dévorer un mètre carré de rizière en une seule journée. Les escargots en auraient déjà détruit 31 000 hectares, et ils ont gagné la région rizicole la plus productive du pays. Une femelle peut pondre 40 millions d’œufs par an.

Jogging cérébral

1995 : “Une mauvaise mémoire est généralement due, non à la fatalité, mais à un mauvais entraînement”, écrit DAK Magazin, une publication allemande d’assurance maladie. Tout comme des muscles non sollicités s’atrophient, un cerveau peu stimulé s’engourdit et enregistre moins de données. Ce phénomène est-il propre au grand âge? Loin de là! “La réflexion nous étant souvent facilitée, quand on ne nous en dispense pas”, fait remarquer la revue, les jeunes aussi s’exposent à un affaiblissement de leur mémoire s’ils ne gardent pas leur esprit bien occupé. Comment ne pas en arriver là? La revue préconise une sorte de jogging cérébral fait de jeux de réflexion, tels que des énigmes à base de chiffres et de lettres, afin de stimuler l’esprit et la mémoire. “Les mots croisés sont [également] conseillés.”

De l’utilité des rouleaux de papier hygiénique

1995 : En attendant mieux, les conducteurs de presque tous les trains italiens n’ont qu’un moyen de signaler une urgence aux autorités ferroviaires: glisser un message à l’intérieur d’un rouleau de papier hygiénique et le jeter du train en marche à la première gare, en espérant que quelqu’un le ramassera et transmettra l’information. Ce système, “aussi vieux que le chemin de fer lui-même”, est prescrit dans le règlement officiel. “Cette méthode testée et approuvée reste efficace”, a déclaré un responsable des chemins de fer italiens, qui a néanmoins admis que “la communication sur les lignes constitue un très grave problème”. En cas de maladie d’un passager, de présence d’un bagage suspect, d’agression ou de vol, “le personnel ne peut rien faire”, écrit Corriere della Sera, car il n’est pas habilité à intervenir. Pour résoudre ce problème de communication, les chemins de fer italiens envisagent d’adopter prochainement un système de téléphones portables en circuit fermé.

Armes à feu: le paradoxe américain

1995 : Aux États-Unis, l’augmentation du nombre des meurtres à l’arme de poing, associée à une série de tueries, a produit deux types de personnes: celles pour qui il est temps d’empêcher les malfaiteurs d’acheter des armes et celles pour qui il est temps de s’armer. “En réalité, beaucoup sont peut-être des deux avis à la fois”, écrit la revue Time. De fait, alors que les revendications en faveur d’une restriction du commerce des armes à feu se multiplient, jamais les Américains n’ont été si nombreux à en acheter. Entre le moment où la loi Brady (loi réglementant la vente des armes à feu) a été votée et le moment où elle est entrée en vigueur, les armuriers ont enregistré une montée en flèche des ventes. Il y a actuellement quelque 211 millions d’armes à feu en circulation aux États-Unis. Afin de réduire cet arsenal, on propose l’échange de toute arme à feu contre un bon de 100 dollars, et ce sans poser de questions. Cette campagne a permis de récupérer plusieurs centaines d’armes, mais elle a aussi incité certains opportunistes à en acheter de peu coûteuses afin de réaliser un bénéfice en les rapportant. Un armurier a fait la remarque suivante: “Je peux vous garantir que beaucoup de ceux qui ramènent des armes le matin en ont encore l’après-midi.”

Japonais sur écoute

1995 : Parlant des écoutes indiscrètes comme “du passe-temps national” au Japon, Mainichi Daily News signale qu’“avec 60 000 microémetteurs vendus [chaque année], le Japon est l’un des pays où l’espionnage électronique est le plus répandu”. Certains appareils sont si petits qu’ils tiennent dans un stylo. Il en est qui peuvent capter une conversation à 15 mètres et la transmettre à trois kilomètres. Qui se livre à ces indiscrétions? Selon le journal, nombre de ces espions amateurs se contentent de balayer “la bande de fréquences pour trouver les potins les plus croustillants”. D’autres, par contre, “sont des individus qui veulent être rassurés sur les sentiments de leur partenaire, ou des pères qui souhaitent surveiller les déplacements de leur fille”.

L’Afrique décimée par le sida

1995 : Selon des estimations de l’Organisation mondiale de la santé, 10 des plus de 15 millions de cas de contamination par le virus du sida à travers le monde ont été enregistrés en Afrique, ce qui en fait le continent le plus touché. Le professeur Nathan Clumek a comparé les moyens mis en œuvre pour lutter contre l’épidémie de sida à de “petites digues de sable face à des rivières sans cesse gonflées par des sources incontrôlées”. Dans un entretien accordé au Monde, le professeur Clumek a déclaré que les chefs d’État africains n’ont toujours pas pris conscience de l’hécatombe que va provoquer le sida sur le continent africain. En 1987, quand ce spécialiste avait estimé que 10 % des Africains seraient infectés par le sida, beaucoup pensaient qu’il exagérait. Aujourd’hui, on parle de 20 à 40 %.

La pêche à outrance vide les mers

1995 : “‘La mer regorge d’autres poissons’, dit un proverbe anglais. Ce n’est pas vrai, a écrit l’Economist. La mer, avec son abondance, est exploitée au delà de ses limites.” Depuis 1989, qui fut une année record, le total mondial des captures en mer ne cesse de diminuer. La raison en est simple: “On laisse trop peu de poissons dans les océans pour permettre la reconstitution des stocks. Les pêcheurs puisent dans le capital, détruisant les ressources même qui devraient assurer leurs prises.” Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, 13 des 17 plus importantes pêcheries du monde rencontrent de graves difficultés, 4 d’entre elles étant commercialement dans le rouge. Grâce aux techniques modernes, telles que le sonar et la communication par satellite, les pêcheurs sont désormais en mesure de localiser les bancs de poissons jusque dans les endroits les plus éloignés et de retrouver avec précision les zones poissonneuses. De gigantesques navires-usines de la taille d’un terrain de football, équipés de filets encore plus vastes, moissonnent d’énormes quantités de poissons. Selon l’Economist, les États sont responsables de ce gaspillage, car 90 % des prises mondiales sont réalisées dans les eaux territoriales de certains pays, à moins de 200 milles marins (370 kilomètres) des côtes. Ces gouvernements tiennent les bateaux étrangers à l’écart, mais autorisent la multiplication de leurs flottilles, allant jusqu’à les subventionner.

De meilleures habitudes de sommeil

1995 : “L’insomnie peut sembler productive à beaucoup, mais priver le corps d’heures de sommeil se révèle à terme plutôt improductif”, signale la revue brésilienne Exame. “L’organisme n’oubliera pas les heures de sommeil que la personne lui doit, explique le neurologue Rubens Reimão. Au contraire, il s’en souviendra et lui présentera soudain la facture sous forme de trous de mémoire, de difficultés de concentration et de lenteur de réflexion.” Pour éviter des inquiétudes inutiles, “ne pensez ou ne cherchez la solution à vos problèmes professionnels que lorsque vous êtes au travail”, préconise le docteur Reimão. Selon Exame, la pratique régulière d’une activité physique, la musique douce, un éclairage tamisé et des pensées positives favorisent la détente et le sommeil.

Des filles enfants de chœur

1995 : Jusqu’à présent, certaines autorités ecclésiastiques toléraient que les prêtres se fassent aider par des fillettes lors de la célébration de la messe. Dans une lettre approuvée par le pape Jean-Paul II et envoyée aux présidents des conférences épiscopales du monde entier, la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements a donné à chaque évêque le droit d’autoriser l’utilisation de filles comme enfants de chœur. Selon Corriere della Sera, lors de cette annonce, et afin d’“étouffer la plus faible lueur d’espoir d’inspiration féministe”, le porte-parole du Vatican, Joaquin Navarro Valls, s’est empressé de souligner que cette ouverture ne modifiait aucunement la position de l’Église sur l’ordination des femmes. Mais alors, pourquoi cette nouvelle mesure? “Cela ne me surprend pas, a déclaré le sociologue Franco Ferrarotti. L’Église ne trouve plus de prêtres, et il semble qu’elle ne trouve pas davantage d’enfants de chœur.”

Une religion d’eunuques

1995 : Selon l’Indian Express de Bombay, l’Inde compte plus d’un million d’eunuques. Sur ce nombre, seulement 2 % le sont de naissance. Les autres ont été castrés. D’après le journal, des garçons au physique agréable sont séduits ou enlevés afin d’être placés dans l’un des nombreux centres de formation pour eunuques qu’on trouve en Inde. Là, ils sont soumis à une cérémonie au cours de laquelle on leur réserve un “traitement princier” et dont le point culminant est l’ablation de leurs testicules. Puis un eunuque plus âgé adopte le nouveau, avec lequel il établit une relation “mère-fille”. Ces eunuques reçoivent des noms féminins et, à partir de ce moment, se conduisent et s’habillent en femmes. La plupart des eunuques sont organisés en une religion qui a sa propre divinité. Il existe partout en Inde de nombreux temples dans lesquels, au cours d’une fête annuelle, les eunuques sont honorés et révérés comme des êtres divins.

Le coût de la criminalité

1995 : Selon le Washington Post, la criminalité coûte aux États-Unis 163 milliards de dollars par an. Même si l’on tient compte de l’inflation, précise le journal, cette somme est environ quatre fois supérieure à celle relevée en 1965. Les coûts sont ainsi répartis: “police (d’État et fédérale), plus de 31,8 milliards; réinsertion, 24,9 milliards; vols de marchandises de détail, 36,9 milliards; fraude aux assurances, 20 milliards; perte de biens privés et dépenses de santé, 17,6 milliards. S’ajoutent à cela 15 milliards pour la sécurité individuelle, 9,3 milliards de frais judiciaires et 7,2 milliards pour les poursuites et la rémunération des avocats commis d’office.” Quand, par exemple, une personne est blessée par balle dans la région de Washington, précise le Washington Post, les soins qui lui sont prodigués dans les premières heures représentent une dépense moyenne équivalant à 35 000 francs français. Si elle survit, il en coûtera environ 110 000 francs. Et si le gouvernement traque le malfaiteur et le condamne, son incarcération représentera un budget annuel de quelque 110 000 francs.

Du miel contre les ulcères ?

1995 : Dans la revue canadienne Medical Post, le docteur Basil Grogono affirme que l’humble abeille pourrait bien faire plus pour les personnes affligées d’un ulcère de l’estomac que ce que les médecins ont fait au cours des décennies passées, quand ils recouraient fréquemment à des interventions chirurgicales radicales. De plus en plus de spécialistes en viennent à reconnaître le rôle de Helicobacter pylori dans l’ulcère de l’estomac, fait-il observer. Alors que certains recommandent l’usage de médicaments pour combattre cette bactérie, le docteur Grogono fait remarquer que ces produits ont des effets secondaires gênants et que Helicobacter pylori risque d’y devenir résistant. Il cite par ailleurs une récente étude publiée dans le Journal of the Royal Society of Medicine lors de laquelle les propriétés antibactériennes du miel ont été testées. Une variété produite en Nouvelle-Zélande par des abeilles butinant une plante appelée manuka s’est révélée efficace pour combattre le microbe incriminé.

Déchets sur les autoroutes de l’information

1995 : Les autoroutes de l’information, système de réseaux informatiques permettant l’échange de renseignements entre utilisateurs, sont souvent saluées comme une merveille de la technologie. Une merveille qui a aussi ses inconvénients. Dans le journal canadien Globe and Mail, le journaliste Sean Silcoff parle de ses deux mois d’utilisation de ces “autoroutes” à des fins de documentation. Sa conclusion? “Minable”, dit-il. Les autoroutes sont “tout le long encombrées des déchets de la culture occidentale”. Le système qu’il a utilisé, précise-t-il, donnait accès à plus de 3 500 “groupes de discussion”, dont beaucoup étaient consacrés à des bavardages sur les vedettes du sport et du spectacle, à des plaisanteries obscènes et à des détails sans valeur sur les émissions de télévision à succès. L’un d’eux exposait même les méthodes à employer pour se suicider. Synthèse de Sean Silcoff: “Une société qui semble grouiller d’inadaptés sociaux est en train de gâcher ce qui pourrait être un puissant outil.”

Plomb et vin

1995 : En Belgique et en France, des spécialistes ont décelé une substance dangereuse dans certains vins français: le plomb. Les carafes en cristal au plomb et les capsules de plomb peuvent contaminer le vin; mais l’étude en question, dont Science News se fait l’écho, a révélé que l’essence au plomb était la cause de forts taux de composés organiques du plomb dans certains millésimes. Là où les vignobles bordaient de grandes routes très fréquentées, le plomb contenu dans les gaz d’échappement contaminait le raisin. Les taux de composés organiques du plomb présents dans ces vins étaient 10 à 100 fois supérieurs à ceux relevés dans l’eau potable. Richard Lobinski, de l’université d’Anvers, en Belgique, recommande d’éviter les années 75 à 80 seulement, l’utilisation de l’essence au plomb ayant diminué en France à la fin des années 70. Il fait cependant remarquer que ce type d’essence est toujours utilisé, notamment en Europe centrale et dans l’ex-Union soviétique. Les composés organiques du plomb, affirme-t-il, sont plus dangereux que le plomb normal, car “aisément absorbables, en particulier par le cerveau”.

L’île aux enfants sans TV

1995 : Sainte-Hélène, petite île située environ au tiers de la distance séparant l’Afrique occidentale de l’Amérique du Sud, s’enorgueillit de ce que ses enfants sont “parmi les plus équilibrés du monde”, signale le Times de Londres, citant un article de Support for Learning, une revue pédagogique de premier plan. L’auteur de l’article, le professeur Tony Charlton, a constaté que seuls 3,4 % des jeunes insulaires de 9 à 12 ans présentaient de graves troubles du comportement; le taux “le plus bas jamais enregistré nulle part dans aucune tranche de la population”, fait observer le Times. Quelle explication à cela? Peut-être le phénomène tient-il à la qualité de l’enseignement dispensé aux enfants et à la facilité d’accès à cette instruction. Mais Tony Charlton projette d’enquêter sur une autre raison possible. Il y a peu de temps encore, avant l’installation d’un relais temporaire par satellite, l’île ne recevait pas la télévision. Selon les estimations, dans trois ans 1 300 des 1 500 foyers de l’île posséderont un téléviseur. Tony Charlton entamera bientôt une étude sur tout changement observé chez les enfants de Sainte-Hélène.

Retrait de permis pour défaut de paiement

1995 : L’État du Maine (États-Unis) a adopté une position ferme à l’égard des pères et des mères qui refusent de verser la pension alimentaire à laquelle la justice les a condamnés: il a retiré leur permis de conduire à huit hommes dans cette situation. Selon le New York Times, Jane Sheehan, commissaire aux affaires sociales du Maine, explique que les huit pères en question devaient un total de 150 000 dollars (765 000 francs français) et que chacun avait été averti à maintes reprises de ce qui l’attendait. “Ce ne devrait être une surprise pour personne, ajoute-t-elle. Nous prévenons les gens depuis août dernier.” Ses services ont envoyé des avertissements à 17 400 pères et mères en retard de plus de 90 jours dans le versement de leur pension alimentaire. Jusqu’à présent, quelque 11,5 millions de dollars (60 millions de francs) ont ainsi été perçus.

À malin, malin et demi

1995 : Au Japon, les récoltes sont l’enjeu d’une véritable guerre. Ce conflit perpétuel oppose les rusés corbeaux aux agriculteurs, les premiers trouvant rapidement la parade aux tactiques des seconds. Toutefois, pour les piéger, des agriculteurs astucieux de la préfecture de Nagano font maintenant appel aux instincts les plus bas de leurs adversaires, lit-on dans Asahi Evening News. Ils ont en effet construit près de leurs champs une volière de neuf mètres sur neuf et de trois mètres de haut dans laquelle ils ont enfermé des corbeaux d’une autre région. Leurs avides congénères du cru, furieux de la présence de ces importuns sur leur territoire, pénètrent dans la volière pour les attaquer... et se retrouvent prisonniers. Aurait-on enfin découvert la solution? “En fait, explique un des agriculteurs, la plupart des corbeaux qui se méprennent sont des individus errants. Ceux du coin sont si malins qu’ils nous ridiculisent en s’éloignant.” Et la guerre continue.

Plus d’un milliard de fumeurs

1995 : Selon les derniers chiffres de l’OMS (Organisation mondiale de la santé), on compte 1,1 milliard de fumeurs dans le monde. Si la tendance actuelle se poursuit, prévient l’OMS, “environ un demi-milliard de personnes actuellement vivantes mourront à cause du tabac, dont la moitié entre 40 et 60 ans”. Depuis les années 80, le tabagisme a quelque peu reculé dans les pays industrialisés, mais il a augmenté dans les pays en développement. La consommation mondiale reste donc de 1 650 cigarettes par adulte et par an. “Jusqu’à présent, a dit Hans Emblad, directeur à l’OMS du Programme de lutte contre la dépendance aux substances, le résultat net de la commercialisation réussie du tabac dans les pays en développement a été de faire de ces pays ceux où le tabagisme est maintenant en progression. L’épidémie de tabagisme n’est pas encore jugulée à l’échelle mondiale.”

Défauts d’élocution sans gravité

1995 : Lors d’une conférence tenue à Darmstadt, en Allemagne, les membres d’une association de lutte contre le bégaiement ont conseillé aux parents de ne pas s’inquiéter outre mesure des petits défauts d’élocution de leurs jeunes enfants. “Chez les quatre-six ans, 80 % des enfants présentent des défauts d’élocution mineurs qui ressemblent au bégaiement mais qui disparaissent généralement d’eux-mêmes”, signale le journal Süddeutsche Zeitung. Comment réagir si son enfant trébuche sur les mots? “Pour ne pas priver l’enfant de sa spontanéité naturelle à parler, explique le journal, ses parents ne devraient pas le forcer à bien faire, mais lui laisser plutôt beaucoup de temps et l’aider à prendre confiance en lui.”

Les chiffres de l’avortement

1995 : “Dans le monde, il se pratique quelque 33 millions d’avortements légaux par an, révèle Clarín, un quotidien de Buenos Aires, et si l’on y ajoutait les avortements illégaux, le chiffre total oscillerait entre 40 et 60 millions. Soixante-seize pour cent de la population mondiale vit dans des pays où l’interruption volontaire de grossesse est légale.” Le nombre de vies ainsi supprimées est supérieur à la population de l’Argentine; c’est comme si l’on anéantissait chaque année un pays comme l’Afrique du Sud, l’Égypte, la France, la Grande-Bretagne, l’Italie ou la Turquie. Ce nombre est encore comparable à celui des victimes des six années qu’a duré la Seconde Guerre mondiale, estimé à environ 50 millions.

Y vit-on le mieux ?

1995 : Les Nations unies ont désigné le Canada comme le pays du monde où l’on vit le mieux. “C’est la deuxième fois depuis que ce classement a été inauguré, il y a cinq ans, que le Canada arrive en tête des 173 pays en lice”, écrit le Toronto Star. Cela “ne signifie pas, précise le journal, que les Canadiens aient le niveau de vie le plus élevé du monde”. Pourquoi le Canada s’est-il vu accorder la première place? Le rapport, qui émane du Programme des Nations unies pour le développement, classe les pays selon une combinaison de trois facteurs: le revenu et le niveau d’instruction moyens, ainsi que l’espérance de vie. En matière de longévité, les Canadiens arrivent en sixième position, avec une espérance de vie de 77,2 ans. Le Canada est également l’un des pays où les budgets consacrés à l’éducation et à la santé sont les plus importants et où les téléviseurs et les automobiles sont les plus répandus.

Les communautés indiennes du Brésil

1995 : “Le Brésil abrite encore 59 communautés indiennes totalement isolées ou n’ayant que des contacts sporadiques et inamicaux avec les Blancs, lit-on dans O Estado de S. Paulo. Sur ce chiffre, neuf seulement ont été identifiées par le Fonds brésilien des Indiens depuis le début des années 80.” On continue de découvrir de nouvelles tribus dans les forêts d’Amazonie. La plupart des Indiens isolés vivent en groupes de 150 individus ou moins. Le Brésil compte 260 000 Indiens répartis dans 532 réserves et en 180 groupes ethniques. Ils occupent un total de 910 000 kilomètres carrés (environ 11 % du territoire national), bien que la moitié de ces zones n’aient pas de limites précises. Afin d’aider les tribus à forger des liens entre elles et à survivre à l’empiètement du monde moderne, des anthropologues leur apprennent à se servir de caméras vidéo pour fixer sur la bande les coutumes de leur village et échanger ensuite les cassettes entre communautés voisines. Récemment, après avoir vu des films les uns des autres, les Waiapis et les Zoés se sont rencontrés. Parlant des dialectes similaires, ils ont discuté de leurs légendes et de leurs rites, ainsi que de leurs méthodes de chasse, de guérison, de cuisine et de tissage.

Opération réussie

1995 : Avec “une fierté toute légitime”, dit le journal italien La Stampa, l’équipe médicale qui a opéré le pape Jean-Paul II en avril dernier a déclaré que l’intervention sur la hanche “n’aurait pu mieux réussir”. Les opérations que le pape a subies n’ont pourtant pas toujours donné les meilleurs résultats. En 1981, après une intervention consécutive à l’attentat dont il avait été victime, Jean-Paul II a dû rester deux mois à l’hôpital à cause d’une infection à cytomégalovirus extrêmement grave contractée à la suite de transfusions sanguines. Il n’est donc pas surprenant que, cette fois-ci, malgré “des pertes sanguines importantes”, selon La Stampa, aucune transfusion n’ait été administrée. Précision du journal: “Le sang du pape a été récupéré, stérilisé et réinjecté.”

Pas de guérison en vue

1995 : Les efforts déployés pour mettre au point des vaccins et des médicaments pour prévenir le sida ou guérir les malades ont pour la plupart échoué, et on ne s’attend à aucune découverte dans ce domaine d’ici à l’an 2000, ont reconnu les spécialistes réunis au Japon en août dernier lors de la 10e conférence internationale sur le sida. “L’épidémie mondiale d’infection au V.I.H. ne fait que commencer”, a dit le professeur James Curran, du Centre d’épidémiologie d’Atlanta (États-Unis). Selon les chiffres rapportés à cette occasion, quelque 17 millions de personnes dans le monde seraient contaminées, soit 3 millions de plus que l’année précédente. Malheureusement, on compte parmi elles un million d’enfants. À ce rythme, prévoit l’Organisation mondiale de la santé, ce sont 30 à 40 millions d’individus qui seront infectés en l’an 2000. Le nombre de cas de sida déclaré a augmenté de 60 % en 12 mois, portant le total, en milieu d’année 1994, à quatre millions, malades décédés compris. Dix ans peuvent s’écouler entre la contamination et l’apparition des symptômes. En raison de la lenteur des progrès réalisés dans la lutte contre cette pandémie, la conférence sur le sida, a-t-il été annoncé, se tiendra désormais tous les deux ans, et non plus chaque année. La prochaine est prévue en juillet 1996, à Vancouver (Canada).

De l’importance de la tendre enfance

1995 : “L’attitude d’un enfant vis-à-vis du monde dépend énormément de l’attention, de la protection et des encouragements qui lui sont prodigués avant ses trois ans, signale le Globe and Mail de Toronto. Cette attitude influe à son tour sur son développement neurologique, son assurance et sa faculté de résoudre les difficultés en faisant appel à son intelligence. Les jeunes qui vivent dans un milieu socioéconomique défavorisé ont moins de chances de devenir des adultes efficaces et équilibrés.” Selon le professeur Fraser Mustard, président de l’Institut canadien de la recherche, ces enfants sont plus susceptibles d’abandonner leur scolarité et de résoudre leurs problèmes par la violence. “Le degré de développement des facultés permettant de surmonter les difficultés exerce une influence considérable sur la capacité d’adaptation au système”, dit-il. Des études réalisées par l’Université Yale et l’université de Montréal montrent qu’“une interaction parents-enfants positive favorise dans une grande mesure l’épanouissement physique, cognitif et affectif des jeunes”, ajoute le journal cité.

Voyageurs, ouvrez l’œil !

1995 : En voyage, faites attention à ce qui se passe autour de vous. “Les voleurs de bagages et les pickpockets sont irrésistiblement attirés par les voyageurs distraits”, explique la revue brésilienne Claúdia. Pareillement, “si quelqu’un vous heurte ou renverse quelque chose sur vos vêtements, soyez sur vos gardes. Ce sont des astuces classiques pour détourner l’attention”. Prudence également si l’on vous demande un renseignement ou de l’aide; un seul instant d’inattention risque de vous coûter votre bagage. Selon Adriano Caleiro, de l’aéroport international de São Paulo, une vigilance toute particulière s’impose quand on se présente avec ses valises à l’enregistrement dans un aéroport, que l’on signe des papiers au comptoir d’une agence de location de véhicules, que l’on arrive à l’hôtel ou qu’on le quitte, que l’on installe ses enfants dans un taxi, que l’on regarde les vitrines ou que l’on prend un café. Si on vous vole vos clés, changez immédiatement les serrures, conseille encore la revue. Le voleur peut vous dire qu’il a trouvé votre bagage et vous restituer toutes vos affaires, mais avoir fait un double de votre trousseau de clés pour pénétrer chez vous ultérieurement.

L’intention est bonne

1995 : Les pancartes “Étrangers s’abstenir” que l’on rencontre parfois au Japon ne devraient ni contrarier ni fâcher les touristes, dit un organisme spécialisé dans le traitement des plaintes. La plupart de ceux qui les posent sont en réalité animés du désir d’aider. On en a pour illustration cette explication du propriétaire d’un petit magasin d’électronique d’Akihabara, un quartier de Tokyo: “Ne connaissant aucune [langue étrangère], j’ai attiré des ennuis à beaucoup de clients qui ne comprenaient pas le japonais. J’ai donc pensé que le mieux était d’installer cette pancarte pour ne plus causer de difficultés à qui que ce soit.” Remarque d’Asahi Evening News: “En général, la discrimination est le fait de Japonais qui n’ont eu que peu de contacts avec des étrangers et qui estiment par conséquent que la meilleure façon de régler la question est de dire non.”

Chasseurs de rats diplômés

1995 : À la suite d’une campagne de recrutement destinée à pourvoir 76 postes de chasseurs de rats, le conseil municipal de Bombay s’est heurté à une difficulté. “Alors qu’on n’exige d’un chasseur de rats que le niveau d’études primaires, rapporte Indian Express, la majorité des 40 000 et quelques candidats sont des diplômés, des étudiants inscrits depuis peu à l’université ou d’autres qui ont abandonné leurs études.” “Comment pourrions-nous donner à un diplômé un poste de chasseur de rats?” a demandé un responsable. La chasse se fait de nuit, à l’aide d’un gourdin, et on perçoit 100 roupies (un peu plus de 15 francs français) pour 25 rats tués. Le conseil municipal réfléchit à un “meilleur plan de recrutement”. Mais là n’est pas la seule difficulté des autorités civiles. Il en est une autre, d’ordre religieux: des jaïna, ainsi que d’autres personnes dont les croyances leur interdisent de tuer les animaux, achètent les employés pour qu’ils épargnent les rats.

Le mystère des chiens “suicidaires”

1995 : Les habitants de Rosario, en Argentine, cherchent une explication à ce qui ressemble à une vague de suicides touchant les chiens de la ville. Le phénomène a surtout été observé au Parque de España, un parc très fréquenté dont une promenade domine de plus de 30 mètres le fleuve Paraná. En l’espace d’un an, une cinquantaine de chiens, échappant à leurs maîtres, se sont précipités vers le bord de la route et ont plongé vers une mort presque assurée. De l’avis des spécialistes, cependant, les chiens ne peuvent décider de mettre fin à leurs jours. Les vétérinaires pensent plutôt qu’ils sont trompés par des ultrasons ou par le mouvement des oiseaux ou des bateaux sur le fleuve. Ils se ruent vers le précipice et, avant même d’avoir compris ce qui leur arrive, c’est la chute.

Défense individuelle

1995 : Selon le Toronto Star, de plus en plus de Canadiens portent sur eux de quoi se défendre en cas d’agression, que ce soient des “hurleurs” (instruments d’alarme qui émettent des sons à haute fréquence), des ampoules de produits chimiques à l’odeur dissuasive ou des aérosols de colorant vert facilitant l’identification de l’agresseur. Le journal précise cependant que “les dispositifs de protection individuelle ne garantissent pas qu’on ne sera pas victime de violences. La prudence et le bon sens, dit la police, valent parfois mieux que la technique”.

Les dangers de l’agriculture pour la santé

1995 : Les fongicides, les herbicides et autres pesticides permettent de réduire les pertes agricoles. Toutefois, un rapport du Bureau international du travail révèle que les produits chimiques utilisés dans l’agriculture sont directement responsables de la mort de quelque 40 000 agriculteurs par an. En outre, le nombre de personnes plus ou moins gravement atteintes se situerait entre 3,5 et 5 millions.

Dieu des prêtres anglicans

1995 : Il y a quelque temps, l’Église anglicane a révoqué l’un de ses prêtres, qui contestait ouvertement l’existence d’un Dieu surnaturel, l’autorité de la Bible et la qualité de sauveur de Jésus. Malgré le mépris qu’il affichait pour les enseignements de la Bible et les doctrines de son Église, son renvoi a suscité un tollé chez ses pairs. Soixante-quinze d’entre eux ont signé une lettre ouverte réclamant son maintien. Selon certains, des centaines d’ecclésiastiques anglicans ne croient pas à un Dieu surnaturel.

Pit-bulls errants

1995 : Le New York Times signale un phénomène de plus en plus courant dans de nombreuses villes de l’est des États-Unis: la présence de dangereux pit-bulls errant dans les rues. Tom Simon, membre de l’Office de surveillance de la population canine, explique que tous les pit-bulls ne sont pas dangereux. “Convenablement dressés, dit-il, ces chiens peuvent être très doux et faire de merveilleux animaux de compagnie.” Malheureusement, il en va tout autrement avec les animaux vagabonds, qui sont de féroces chiens de combat, sélectionnés et dressés à cette fin. Certains pit-bulls sont torturés “pour les rendre plus hargneux”, explique un spécialiste. La sauvagerie des combats laisse de nombreux chiens hors d’état de se battre de nouveau. Il n’est pas rare, alors, que leurs maîtres les abandonnent purement et simplement dans les rues.

Bagages non réclamés

1995 : Qu’est-ce que les grandes compagnies aériennes américaines font des bagages non réclamés? Elles les vendent à la Maison des bagages non réclamés, une société de Scottsboro (Alabama). Les bagages y sont ouverts, l’argent liquide est récupéré et les affaires sont nettoyées avant d’être revendues au public. “Un simple coup d’œil à l’intérieur du magasin suffit à persuader le voyageur le plus confiant de s’en tenir à un bagage à main, fait observer le Wall Street Journal. Sur quatre gigantesques niveaux, on voit de tout: des manteaux de fourrure aux tee-shirts en passant par les cannes à pêche et les appareils photo. (...) On trouve aussi des toasteurs, des produits de beauté, des ramures d’élan, des cassettes de folklore hongrois, et même un cercueil.” Les compagnies aériennes américaines traitent environ deux millions de sacs et valises par jour et, bien qu’elles en égarent entre 10 000 et 20 000, moins de 200 ne retrouvent pas leurs propriétaires. Ceux-ci ont trois mois pour réclamer leurs bagages perdus. “Alors que les compagnies aériennes prétendent être dans l’impossibilité de retrouver les propriétaires des articles envoyés à Scottsboro, ajoute le Wall Street Journal, les employés du magasin disent, eux, qu’ils passent des heures à gratter ou à ôter les noms et adresses figurant sur les marchandises avant de les mettre en vente.”

Le temple au trésor

1995 : Un temple shintoïste a conféré une soudaine notoriété à une petite île relativement peu connue du sud du Japon. Son nom, Hoto, signifie “Découverte d’un trésor”. Une équipe chargée de sortir l’île de son anonymat a exploité ce nom avec des résultats qui ont dépassé les espérances les plus folles. L’idée a consisté à mettre en vente au sanctuaire des “bourses porte-bonheur” destinées à recevoir des billets de loterie et censées faire de leurs propriétaires d’heureux gagnants. Depuis, “des foules de joueurs qui espèrent décrocher le gros lot affluent au temple Hoto”, signale Asahi Evening News. En fait de gros lot, ce ne sont pas les “foules” qui le décrochent, mais le sanctuaire lui-même, qui vend ses bourses l’équivalent de 50 ou 150 francs pièce.

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 22/07/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site