1996 : 90 Coups d'oeil

Nouvelles lunes autour de Saturne

Des photos prises par le télescope spatial Hubble ont révélé l’existence d’au moins deux lunes de Saturne jusque-là inconnues. Ces images ont été obtenues lors d’une des rares occasions où la Terre traverse le plan des anneaux de Saturne, ces derniers, vus de la Terre, se présentant alors par la tranche. Dans cette situation, l’éclat de la lumière réfléchie par les anneaux est réduit, et les lunes deviennent plus facilement observables. Les astronomes attribuent à ces lunes un diamètre compris entre 10 et 60 kilomètres. Elles ont une orbite située à une distance de 140 000 à 150 000 kilomètres du centre de la planète, bien moins que les 400 000 kilomètres qui séparent la Terre de sa lune. Saturne se situe à environ 1,5 milliard de kilomètres de la Terre.

Papillons navigateurs

1996 : Tous les ans, en mars, des colonies de monarques quittent le Mexique et parcourent 800 kilomètres en pleine mer pour se rendre sur une petite partie de la côte de la Louisiane. Puis ils poursuivent leur vol vers le nord, certains allant même jusqu’au Canada. En octobre de la même année, leurs arrière-arrière-petits-enfants mettront le cap sur le Mexique en prenant le même chemin. Mais n’ayant qu’un cerveau minuscule, de la taille d’une tête d’épingle, comment retrouvent-ils leur chemin ? Le mystère reste entier. L’Enterprise-Record de Chico, en Californie, rapporte que pour Gary Ross, spécialiste des papillons, ces insectes sont peut-être guidés par le magnétisme. Question déconcertante : comment le plan de vol pour le voyage de retour au Mexique est-il transmis à travers cinq générations ? " La complexité du phénomène dépasse l’entendement ", reconnaît Gary Ross.

Appels à l’aide

1996 : Au Canada, une ligne d’appel gratuite pour les jeunes en détresse reçevait 4 000 appels par jour, ce qui, comme le rapporte le Globe and Mail, témoigne d’" un désespoir plus important que jamais ". Christine Simmons-Physick, directrice des services conseil de ce programme, explique : " La transition [économique] que connaît le monde génère une incertitude chez les adultes qui est transmise aux jeunes. " Environ la moitié des appels touchent aux relations humaines et 78 % proviennent de filles, qui demandent plus facilement de l’aide que les garçons. Mme Simmons-Physick remarque que les jeunes appellent parce que c’est l’occasion pour eux de voir un adulte prendre au sérieux leurs difficultés. Souvent, les parents et les autres adultes " ont tendance à minimiser les difficultés des jeunes en les considérant comme transitoires : ils disent qu’elles disparaîtront avec l’âge ". La directrice ajoute : " Si vous raisonnez de cette façon, vous pouvez être sûr qu’ils ne viendront plus vous demander de l’aide. "

Lire : " mourir à petit feu " ?

1996 : D’après une enquête réalisée en Italie par l’Association des petites maisons d’édition, en 1995 80 % des Italiens " n’ont pas ouvert le moindre livre, ou s’ils l’ont fait, ils ne se souviennent même pas du titre ni du nom de l’auteur ". En général, le comportement, les actions et la vie des Italiens sont davantage affectés par des images, y compris la télévision, que par la lecture, constatait le journal romain La Repubblica. Il ajoutait : " Les Italiens ne lisent pas et ils ne sont pas conscients qu’ils passent à côté de quelque chose d’important. " L’enquête montrait également que pour beaucoup d’Italiens lire un livre rime avec une " incapacité à nouer des relations humaines ‘ chaleureuses ’ " et avec un " manque de passion ". Ceux qui ne lisent pas " sont convaincus que la lecture est tout bonnement une perte de temps ", que c’est ‘ un truc pour les vieux ’, voire même que cela " revient à ‘ mourir à petit feu ’ ".

Non à la dépression d’épuisement

1996 : On observe une augmentation du stress en tout genre, et Ellen McGrath, une psychologue collaborant avec la revue américaine Health, donne quelques suggestions pour éviter que le stress ne vous conduise à la dépression d’épuisement.

▪ Faites une pause, n’importe laquelle : allez marcher pendant dix minutes ou restez cinq minutes au calme, respirez à fond. Réservez-vous 15 minutes en début et en fin de chaque journée pour lire ou pour réfléchir.

▪ Restez maître de votre vie : entourez-vous d’objets qui vous font sourire — des photos, des fleurs ou des souvenirs. Établissez vous-même votre programme et prévoyez de faire ce qui est nécessaire aux moments où vous êtes le plus détendu.

▪ Ayez une bonne alimentation : n’attendez pas d’être affamé pour vous arrêter de travailler et ne vous contentez pas d’avaler n’importe quoi pour faire taire votre estomac, même si vous êtes très occupé. Des repas fréquents composés principalement de fruits et de légumes vous permettront d’être moins fatigué.

▪ Remuez-vous : un bon exercice diminue le stress et augmente votre sensation de satisfaction et de maîtrise de votre existence. Faites-en un moment agréable.

Ne laissez pas vos enfants s’empoisonner

1996 : De jeunes enfants risquent d’être empoisonnés dans leur propre foyer en absorbant un simple comprimé qui ne leur était pas destiné, explique la revue FDA Consumer. En avalant des médicaments, des produits chimiques domestiques ou des boissons alcooliques, un petit enfant peut se rendre malade et même mourir. C’est la raison pour laquelle ces produits devraient être rangés hors d’atteinte et de vue des enfants. Les surdoses de compléments en fer ou de vitamines pour enfants sont particulièrement préoccupantes. " Étant donné que [les vitamines pour enfants sont] commercialisées sous la forme de bonbons ou de personnages de dessins animés, elles sont assimilées à des bonbons et pas du tout à des médicaments ", explique le docteur George Rodgers, du centre régional antipoison du Kentucky, aux États-Unis. Si un enfant présente des symptômes inhabituels, des mouvements oculaires anormaux ou une somnolence excessive par exemple, ou si vous trouvez une boîte de comprimés ouverte, appelez immédiatement un médecin du centre antipoison et suivez scrupuleusement ses instructions, recommandent des spécialistes.

Reprendrez-vous quelques insectes ?

1996 : Bon nombre de personnes, mais pas toutes apparemment, ne trouveraient guère appétissant de se soigner en mangeant des insectes. Pourtant, selon la revue Asiaweek, cette idée n’est pas nouvelle. À Singapour, l’Imperial Herbal Restaurant propose des plats à base de fourmis et de scorpions, tous deux réputés pour leurs vertus nutritives et curatives. La patronne, Mme Tee Eng Wang-Lee, affirme que les fourmis sont bonnes pour les rhumatismes, tandis que le venin du scorpion est connu pour calmer les nerfs et soulager les migraines. Dans la même veine, on utilise des larves séchées pour atténuer la douleur ; des larves de cigale pour soigner les flatulences, les boutons de fièvre et la rougeole, et des nids de frelons desséchés pour tuer les parasites. Quel goût cela a-t-il ? Les fourmis ont une saveur épicée, semblable à celle du vinaigre, et les scorpions sont caoutchouteux. Comme le dit Mme Wang-Lee : " Il faut du temps pour se faire au goût. "

Religion et politique dépréciées

1996 : D’après le journal The Australian, " l’adolescent australien type " ne s’intéresse ni à la politique ni à la religion. Cette conclusion procède d’une enquête menée auprès de jeunes de 13 à 16 ans par Jennifer Bowes, conférencière à l’université de Sydney. Les sujets de préoccupation des jeunes sont, par ordre décroissant d’importance, les suivants : " Avoir de bons amis, recevoir une bonne instruction, trouver un emploi sûr, développer ses talents, être proche de sa famille, protéger la terre pour les générations futures, protéger les animaux, avoir une belle maison, voyager à l’étranger, gagner beaucoup d’argent, faire cesser la pollution, se marier, aider les moins fortunés, aider son pays, faire quelque chose de bien pour la communauté, avoir de l’influence sur d’autres personnes. " Sur les 18 valeurs citées, les deux dernières étaient " suivre les principes de sa religion " et " avoir une activité politique ".

Pillage des océans

1996 : " Dans la course effrénée qu’ils disputent pour découvrir des médicaments nouveaux et lucratifs, les chercheurs travaillant pour les sociétés pharmaceutiques prélèvent trop d’organismes dans les océans sans songer aux conséquences ", lit-on dans New Scientist. D’après Mary Garson, biochimiste marin de l’université du Queensland, en Australie, 98 % des échantillons prélevés sont jetés sans avoir été complètement exploités. Par exemple, 450 kilos d’entéropneustes (un ver marin) et 2 400 kilos d’éponges ne produisent qu’un milligramme chacun d’une substance anticancéreuse ; 1 600 kilos de lièvres marins produisent 10 milligrammes d’un peptide utilisé dans le traitement des mélanomes, et il faut 847 kilos de foie de murène pour isoler 0,35 milligramme de ciguatoxine. " Nous ne pouvons nous permettre de prélever, même à des fins utiles, d’énormes quantités d’organismes marins sans nous assurer que nous ne sommes pas en train de les détruire ", a dit Mary Garson.

Accidents de la route : pourquoi ?

1996 : Selon une étude publiée en 1996 par le ministère des Transports du Brésil, environ 90 % des accidents de la route sont dus à des erreurs de conduite ou à une négligence. D’après ce rapport, les conducteurs sont souvent téméraires quand il fait beau ou qu’ils roulent sur des lignes droites. Ce rapport montrait aussi que les accidents automobiles liés au mauvais état de la chaussée ou à des défauts mécaniques font chaque année dans ce pays 25 000 morts et 350 000 blessés.

Un manque de communication

1996 : D’après le Courier-Mail de Brisbane, en Australie, une enquête a révélé que les lycéens ont rarement, voire jamais, des conversations sérieuses avec leur père. L’étude montrait que la plupart des adolescents passent avec leur père moins de 15 minutes par jour, et environ une heure avec leur mère. Rares sont les parents qui parlent de moralité à leurs enfants ou surveillent ce qu’ils regardent à la télévision ou sur cassettes vidéo. Les conversations entre pères et fils portent sur des sujets superficiels tels que les voitures et le sport. Celles avec la mère, sur les amis, l’école et les projets de sortie, mais rarement sur des questions sérieuses. Dans bien des cas, la communication entre pères et filles se limite aux plaisanteries.

Hypertension et perte de mémoire

1996 : " Une étude a démontré que les hommes d’âge mûr qui ont de l’hypertension risquent davantage de souffrir de perte de la mémoire, du jugement et de la concentration à l’approche des 80 ans ", lit-on dans Psychology Today. Les chercheurs ont découvert que chaque augmentation de dix de la pression sanguine systolique accroît de 9 % les risques d’affaiblissement des fonctions cérébrales. " Nous connaissons le lien entre l’hypertension et les maladies cardiovasculaires ", dit Lenore Launer, qui dirige l’étude. Et d’ajouter : " Voilà une raison supplémentaire de la faire baisser. "

Zéro de conduite pour les femmes ?

1996 : En Australie, de plus en plus de jeunes femmes ont un langage grossier, lit-on dans le Sunday Mail de Brisbane. Le professeur Max Brandle, directeur de l’Institut australien des langues contemporaines, explique : " Aujourd’hui, les femmes boivent et fument plus qu’avant en comparaison des hommes. Elles jurent également davantage. Du coup, on observe un recul regrettable de certaines des marques de politesse qui prévalaient entre les hommes et les femmes. Quand les deux sexes jurent, l’esprit romantique traditionnel disparaît rapidement. Le langage romanesque des générations passées n’a pas sa place dans la société actuelle. Je constate que le langage de corps de garde est maintenant très courant chez les jeunes. "

Étancher sa soif ne suffit pas

1996 : " Si quelqu’un se fie uniquement à sa soif, il ne boira pas assez ", dit le docteur Mark Davis, professeur de physiologie de l’effort. Beaucoup de gens sont légèrement déshydratés, car la sensation de soif ne survient que lorsque le taux de liquide dans le corps est déjà bas. De plus, les personnes âgées sont celles dont le mécanisme de la soif est le moins fiable. Comme le signale le New York Times, il faut boire davantage d’eau lorsqu’il fait chaud ou très froid et sec, quand on fait de l’exercice ou qu’on suit un régime, et quand on contracte une maladie qui s’accompagne de diarrhée, de fièvre et de vomissements, ce qui fait perdre beaucoup de liquide. Les régimes riches en fibres exigent aussi l’ingestion de davantage de liquide afin de faciliter leur transit à travers les intestins. Bien que les fruits et les légumes contiennent un fort pourcentage d’eau, c’est en buvant que l’on comble la plus grande partie de ses besoins. L’eau est ce qu’il y a de mieux, car elle est rapidement absorbée par le corps. Plus une boisson est sucrée, plus lentement elle est absorbée. Les sodas peuvent réellement augmenter la soif, parce que la digestion du sucre nécessite de l’eau. L’alcool et la caféine étant diurétiques, la consommation de boissons qui en contiennent augmente la perte d’eau. Selon le Times, " les adultes devraient boire au moins huit verres de 25 centilitres d’eau par jour ".

Nouveau-nés abandonnés

1996 : En Italie, une mère peut, en toute légalité, rejeter son nouveau-né et confier aux organismes d’aide sociale à l’enfance la responsabilité de lui trouver des parents adoptifs. Pourtant, en 1995, près de 600 enfants ont été abandonnés à la naissance, " beaucoup dans des poubelles, d’autres aux portes des églises ou près de dispensaires ", lit-on dans le journal italien La Repubblica. On observe ce phénomène aussi bien dans les régions les plus riches et les plus industrialisées du pays que dans les plus pauvres et les moins développées. D’après Vera Slepoj, présidente de la Société italienne de psychologie, c’est " un indice du sentiment de mort " qui envahit la société.

D’un seul élan

1996 : Qu’est-ce qui pousse un élan à traverser la route ? Cette question n’est pas une plaisanterie pour les biologistes qui étudient la faune de Terre-Neuve ni pour les chauffeurs routiers et les milliers de touristes qui empruntent les grands axes de cette province. " Sur les grandes routes de Terre-Neuve, on recense chaque année environ 300 collisions avec des élans, dont plusieurs entraînent la mort des automobilistes, écrit le Globe and Mail. Un élan de plus de 450 kilos peut, comme un rocher, défoncer le toit d’une voiture et tuer ou mutiler son conducteur. " Il ne servirait à rien de diminuer la population de ces cervidés qui s’élève sur l’île à environ 150 000 individus, déclare Shane Mahoney, du ministère des Ressources naturelles, car dans les régions où la densité de population des élans est faible, de nombreux accidents ont tout de même lieu. En étudiant les mouvements des troupeaux, les scientifiques espèrent découvrir ce qui pousse les élans, habituellement effarouchés par le trafic, à traverser la route.

Le choix des armes

1996 : Cent dollars américains permettent d’acheter un fusil AK-47 ou assez de comprimés de vitamine A pour empêcher 3 000 enfants d’un an de devenir aveugles. Avec 100 millions de dollars, on peut acheter 10 millions de mines antipersonnel ou de quoi immuniser 7,7 millions d’enfants contre six maladies infantiles mortelles. Huit cents millions de dollars, le prix de 23 avions de combat F-16 ou de dix années d’alimentation en sel iodé, permettraient de protéger 1,6 milliard de personnes des troubles, tels que le crétinisme, liés à une carence en iode. Il faut environ 2,4 milliards de dollars pour acheter un sous-marin nucléaire ou alimenter en eau et en installations sanitaires 48 millions d’individus. À quoi le monde donne-t-il la priorité ? Selon La situation des enfants dans le monde 1996, rien qu’en 1994, on a vendu pour 25,4 milliards de dollars d’armes aux pays en développement. Cet argent aurait pu les aider à se développer.

La voix brisée de son maître

1996 : Selon une information parue dans le Globe and Mail, les utilisateurs d’ordinateurs qui, pour soulager leurs mains et leurs bras, se servent d’un système de reconnaissance de la parole vont au-devant de ce que certains considèrent comme des ennuis plus graves encore : l’enrouement chronique, voire une aphonie totale. Étant donné qu’il leur faut, pour être compris de leur machine, prononcer chaque mot distinctement et conserver à leur voix un ton et une hauteur rigoureusement invariables, ils ne peuvent respirer normalement, et leurs cordes vocales perdent de leur tension. Le professeur Simon McGrail, de l’université de Toronto, a confié au Globe and Mail que des polypes ou des ulcères peuvent se développer sur les cordes vocales à la faveur d’entrechocs répétés, ou ces cordes se fatiguer. Aux opérateurs soucieux de leur voix, les spécialistes recommandent de limiter le temps passé devant leur ordinateur, de faire des pauses fréquentes, de boire beaucoup d’eau et d’éviter l’alcool, la caféine et les médicaments susceptibles d’assécher les cordes vocales.

Un pont pour l’île de Skye

1996 : Le pont cantilever (2,4 kilomètres) relie l’île de Skye à la côte ouest de l’Écosse. Pour célébrer l’événement, des joueurs de cornemuse et une caravane de voitures d’époque ont pris la tête d’une procession d’îliens travaillant sur le continent, tous exonérés de péage pour la journée. Le pont remplace la navette maritime qui a assuré le transport des voitures et des passagers pendant 23 ans. Précision du Times : le secrétaire aux Affaires écossaises a souligné qu’il est désormais possible de se rendre de Rome à Uig, dans le nord-ouest de l’île, sans quitter son véhicule.

Amour et chocolat

1996 : Dans de nombreux pays, les hommes offrent du chocolat aux femmes comme gage de leur amour. Or il se trouve que les sentiments amoureux et la sublimation des émotions produite par la consommation de chocolat pourraient avoir un dénominateur commun : la production accrue, dans le cerveau, de phényléthylamine. Peter Godfrey, un chercheur australien, a décrypté la structure de cette hormone baptisée " molécule de l’amour ", rapporte le Medical Post de Toronto. Grâce à ces données nouvelles, les scientifiques espèrent en apprendre davantage sur le déclenchement des émotions dans le cerveau. Par ailleurs, fait observer le Medical Post, elles " pourraient expliquer pourquoi certains sont fous du chocolat ".

Que les ténèbres soient !

1996 : Les astronomes français se battent pour plus d’obscurité. L’énorme quantité de lumière émanant des zones urbaines rend presque impossible une vision nette des étoiles. Les astronomes, signale Le Point, pressent les municipalités d’équiper les lampadaires de réflecteurs qui rabattent la lumière vers le sol et d’exiger que l’illumination des enseignes publicitaires et des bâtiments de bureaux cesse à 23 heures, ainsi que les faisceaux laser. Michel Bonavitacola, président du Centre de protection du ciel nocturne, avance cet argument : " Aujourd’hui, pas un enfant sur cent ne peut dire qu’il a vu la Voie lactée. Ce spectacle splendide et gratuit nous aide pourtant à réaliser notre vraie place dans l’Univers. "

Un bois à toute épreuve

1996 : À Nara, au Japon, une pagode en bois résiste depuis 1 200 ans aux rongeurs, aux termites et aux micro-organismes, rapporte la revue New Scientist. Des représentants de l’université nationale de Séoul et deux scientifiques japonais ont voulu percer le secret de cette immunité. Lors d’expériences sur le même bois que celui utilisé pour la construction de l’édifice, ils se sont aperçus que cette essence de cyprès contenait certaines substances chimiques tellement répugnantes pour les rongeurs qu’ils s’abstiennent de s’attaquer à tout ce qui en est enduit. Les scieries japonaises produisent annuellement quelque 4 000 tonnes de sciure de ce cyprès, et l’on espère que les composés extraits de cette sciure pourront remplacer certains pesticides.

Attention à la vitamine A

1996 : Selon une étude dont le New England Journal of Medicine se fait l’écho, les femmes enceintes devraient veiller à ne pas absorber trop de vitamine A. Bien que cette vitamine soit indispensable au développement harmonieux de l’embryon humain, l’étude, portant sur 22 000 femmes enceintes, a montré qu’un excès peut être nuisible. La dose quotidienne recommandée chez les femmes enceintes est de 4 000 unités internationales, dit un bulletin médical (Tufts University Diet & Nutrition Letter), mais les femmes qui en prennent plus de 10 000 par jour " courent deux fois et demie plus de risques de mettre au monde un enfant malformé que celles qui ne dépassent pas la dose conseillée ". Étant donné que le corps stocke la vitamine A, une absorption importante avant même la grossesse pourrait nuire à l’enfant. Le β-carotène, substance végétale partiellement convertie en vitamine A dans le corps, ne serait pas dangereux.

Quand la douleur seule est endormie

1996 : Certains analgésiques délivrés sans ordonnance peuvent contribuer à l’insomnie, rapporte un bulletin médical (Tufts University Diet & Nutrition Letter). " Cela parce que quelques-unes des grandes marques de calmants contiennent autant de caféine, sinon plus, qu’une tasse de café. " Pour en augmenter l’efficacité, on ajoute souvent à l’aspirine et à d’autres analgésiques de la caféine, un stimulant léger. En fait, dans le cas de certains médicaments très connus, la prise de deux comprimés représente un apport de 130 milligrammes de caféine. On est là " bien au-dessus des 85 milligrammes d’une tasse moyenne " de café. Le bulletin recommande donc de regarder les étiquettes des calmants pour voir si la caféine apparaît dans la liste des " principes actifs ".

Lumière naturelle et moral

1996 : Davantage de lumière naturelle dans un bâtiment, c’est " plus de productivité " et " moins de journées perdues à cause de l’absentéisme ", relève-t-on dans le Wall Street Journal. Née d’un souci d’économie d’énergie, l’ouverture des bâtiments au soleil se révèle très payante en ce qu’elle stimule le moral du personnel. Lorsque le géant de la construction aérospatiale Lockheed a ouvert une succursale à Sunnyvale, en Californie, l’architecture des installations a permis " une réduction de 50 % des dépenses globales d’énergie ". Mais ce que Lockheed ne savait pas, c’est que les employés aimeraient tellement leurs nouveaux locaux que l’absentéisme chuterait de 15 %. Les commerçants de détail ont compris, eux aussi, l’intérêt d’inviter plus libéralement le soleil dans leurs murs. Un spécialiste des techniques marchandes a constaté que les ventes étaient " bien meilleures " dans les magasins dont l’éclairage est naturel.

Dépendants d’Internet

1996 : Avec les autoroutes de l’information apparaît une nouvelle maladie, la " dépendance à Internet ". " Ceux qui sont dépendants d’Internet comme on est dépendant de l’alcool sont de plus en plus nombreux à se tourner vers des groupes de soutien ou vers une thérapie collective pour soigner leur obsession ", rapporte New Scientist. Ivan Goldberg, psychiatre new-yorkais, a fondé le Groupe de soutien aux drogués d’Internet afin d’aider ceux qui " luttent pour quitter " les autoroutes de l’information. Les symptômes de l’affection sont les suivants : " le besoin, pour trouver de la satisfaction, de passer de plus en plus de temps sur Internet ; des rêves ou des fantasmes gravitant autour du Net. " Précision de New Scientist : " Plus de 20 personnes ont écrit [au docteur Goldberg] que le Net avait ruiné leur vie. "

Une solution toute trouvée

1996 : Au Japon, le nombre de corps offerts à la recherche médicale accuse une hausse ces dernières années. " Il en faut un pour deux étudiants en médecine, et un pour quatre étudiants en dentisterie, précise le ministre de l’Éducation dans le Daily Yomiuri. Ce qui, à l’échelle nationale, représente un besoin annuel de 4 500 cadavres. " Mais pourquoi l’offre dépasse-t-elle largement la demande ? La pénurie de terrains pour ensevelir les morts et l’affaiblissement des liens familiaux figurent parmi les explications avancées.

Les bambins et la technique

1996 : Constat du journal canadien Globe and Mail : " De plus en plus d’enfants maîtrisent l’ordinateur avant la lecture et l’écriture. " Des bambins qui ne savent encore ni marcher ni parler pianotent déjà sur un ordinateur. Avant même d’être capables de se redresser, des bébés sont bercés dans le savoir technique sur les genoux de leurs parents. Cet apprentissage précoce de l’informatique est souvent le fait de parents soucieux de voir leurs enfants exceller à l’école. De plus, les fabricants de logiciels sont nombreux à vanter leurs produits comme des outils éducatifs pour les enfants. Cependant, certains parents remettent en cause l’importance accordée à l’interaction avec des machines plutôt qu’avec des humains à un si jeune âge. Réflexion d’une mère : " On ne noue pas des relations avec un ordinateur ; ou, en tout cas, je ne pense pas qu’on le devrait. "

Juste une petite seconde...

1996 : Apparemment, la rotation de la terre ne donne pas la mesure du temps la plus exacte. Les scientifiques, explique le New York Times, disposent d’un étalon plus fiable : l’atome de césium. Élément clé de l’horloge atomique, il vibre très exactement 9 192 631 770 fois à la seconde, ce qui confère à ce type d’horloge un très honorable " taux d’erreur d’à peu près une seconde tous les 370 000 ans ". La rotation de la terre est environ un million de fois moins précise, d’où la seconde intercalaire qu’il faut périodiquement ajouter. Une commission internationale de spécialistes a ainsi décidé de prolonger 1995 d’une seconde pour permettre à " la rotation de notre planète et [à] la marche du temps " de rester synchronisées. Cela dit, les scientifiques ne sauraient s’attribuer le mérite de cette découverte. En effet, " les mouvements des particules subatomiques de l’horloge sont une réplique miniature de l’ordonnance extraordinaire des systèmes planétaires ", dit le New York Times.

Crise d’adolescence chez les condors

1996 : Le condor de Californie, un charognard de grande taille qui avait presque complètement disparu au cours de ce siècle, donne du fil à retordre aux spécialistes qui s’efforcent de réintroduire dans leur milieu naturel des spécimens nés en captivité. Rapportant les propos d’un des artisans de cette réintroduction, New Scientist nous apprend que ces oiseaux, lâchés lorsqu’ils sont adolescents, passent par " une période de découverte, d’immaturité et de désir de toucher à tout ". Le fait qu’ils ne redoutent ni les humains ni les lignes électriques a coûté à plusieurs d’entre eux la vie ou la liberté. Il a donc fallu mettre au point de nouvelles tactiques pour éduquer les jeunes condors. Leurs bienfaiteurs leur font subir de petites décharges électriques pour leur apprendre à fuir les lignes à haute tension. Pour leur communiquer la crainte de l’homme, les éleveurs ne se montrent pas à l’oiseau, excepté en certaines occasions : plusieurs personnes se précipitent sur lui, l’attrapent et le maintiennent sur le dos. " Les condors ont horreur de ça ", fait remarquer New Scientist, et ils apprennent ainsi à fuir les gens. Jusqu’à présent, cette méthode a remporté un certain succès.

Crimes d’autodéfense

1996 : En Afrique du Sud, les membres d’une bande suspectés d’être des pirates de la route ont été sortis de chez eux par une foule en furie, frappés à mort et couverts de peinture. Selon le Saturday Star, la multiplication de ce genre d’incidents graves est " symptomatique d’une société n’ayant plus foi dans sa police et que la criminalité obsède et rend hystérique à la fois ". Tout en ne fermant pas les yeux sur de tels agissements, les criminologues donnent une signification au fait que les meurtriers aient peint leurs victimes. Ils l’interprètent comme un avertissement lancé aux autres criminels potentiels. Un criminologue a fait ce commentaire : " Tout indique que la situation échappe à tout contrôle et que le public ne supporte plus l’idée d’être assiégé par des criminels. "

" Guerre sainte " au Brésil

1996 : Au Brésil, un pasteur pentecôtiste avait déclenché ce que les médias du pays ont surnommé une guerre sainte. Lors d’une émission télévisée, le pasteur, Sergio von Helde, a dénoncé le culte des images au sein de l’Église catholique. Pour renforcer son argumentation, il a montré une statue de Notre-Dame d’Aparecida, une vierge noire qui fait office de sainte patronne pour les 110 millions de catholiques du Brésil. Von Helde l’a qualifiée de " poupée horrible et scandaleuse " et s’est mis à la gifler et à lui donner des coups de pied à plusieurs reprises. En réaction, des milliers de catholiques sont descendus dans la rue en portant des images de cette sainte patronne. Des foules poussaient des hurlements et jetaient des pierres après avoir encerclé des temples du mouvement pentecôtiste dont von Helde est membre, aussi appelée l’Église universelle du Royaume de Dieu. Von Helde, que ses supérieurs ont depuis lors suspendu de ses fonctions dans l’Église, reproche aux médias d’avoir souvent rediffusé son attaque. Le pasteur s’est plaint en ces termes : " TV Globo [la principale chaîne de télévision du pays] a fait de moi un monstre. "

Une fleur géante qui ne sent pas la rose

1996 : La plus grande fleur du monde est vraiment une création étrange. La fleur du rafflesia, dont le diamètre est à peu près identique à celui d’une roue d’autobus, met autant de temps à s’épanouir qu’il en faut pour la gestation d’un être humain. Sa dimension n’est pas la seule raison pour laquelle elle ferait mauvais effet dans un bouquet. Elle pue. Pour attirer les mouches, dont elle a besoin pour sa pollinisation, elle dégage une odeur de viande pourrie. Par le passé, les villageois malais qui vivent dans la forêt tropicale, où pousse le rafflesia, surnommaient sa fleur la coupe du Diable et la coupaient dès qu’ils en voyaient une. Mais selon le South China Morning Post, le parc national de Kinabalu a entrepris de protéger cette fleur rare pour que les scientifiques puissent l’étudier davantage. Les villageois complètent à présent leurs revenus en guidant les touristes dans la forêt pour qu’ils photographient les rafflesias. Ce n’est sans doute pas pour respecter l’intimité de la fleur que la plupart des gens se tiennent à distance.

Les femmes travaillent plus

1996 : Les hommes et les femmes sont-ils égaux devant le travail que nécessite un foyer ? Pas si l’on en croit une étude menée par l’Institut fédéral allemand de la statistique. Les économistes Norbert Schwarz et Dieter Schäfer ont enquêté dans 7 200 foyers pour analyser et compter le temps passé à effectuer les tâches ménagères. L’étude prenait en compte des travaux comme laver la vaisselle, faire les courses, prendre soin des membres malades de la famille et entretenir la voiture. On lit dans le Süddeutsche Zeitung : " Qu’elles occupent ou non un emploi, les femmes passent environ deux fois plus de temps que les hommes à des tâches non rémunérées. "

La violence gagne du terrain

1996 : Certains spectateurs estimant que boxe et arts martiaux ne sont pas assez violents, des organisateurs américains de rencontres sportives ont inventé un autre spectacle baptisé " extreme fighting " (combat extrême) ou " ultimate fighting " (combat ultime). Le principe, décrit dans un reportage du New York Times, est simple. " Deux hommes se tabassent jusqu’à ce que l’un d’eux s’avoue vaincu ou soit laissé sans connaissance. " Ils ne portent pas de gants pour amortir les coups ; il n’y a ni rounds ni durée réglementaire et peu de règles, excepté l’interdiction de mordre ou de crever les yeux. Les adversaires utilisent les techniques de la boxe, du judo, du karaté, de la lutte ou du combat de rue, avec des résultats souvent sanglants. Les rencontres sont suivies par des foules de supporters en délire, qui paient jusqu’à 200 dollars pour y assister ; les gens aiment également les regarder sur le réseau câblé et sur des cassettes vidéo qu’ils louent. Toutefois, nombre d’États américains ont déjà interdit ces manifestations.

La bête noire des automobilistes

1996 : " En Suède, les collisions avec un animal sauvage représentent la moitié des accidents de la route signalés à la police ", rapporte New Scientist. Ces collisions tuent chaque année 12 à 15 personnes. Les élans sont particulièrement dangereux : ils peuvent peser 800 kilos et n’ont pas peur des voitures. En Finlande, pays voisin de la Suède, ils constituent ‘ la deuxième cause d’accidents après l’alcool ’, signale Newsweek. Pour tester la solidité de ses modèles, le constructeur automobile suédois Saab procède à des essais de collision avec de faux élans. L’État finlandais a alloué l’équivalent de 18 millions d'euros à la construction de passages souterrains pour élans le long des routes très fréquentées. ‘ Ces tunnels s’ouvriront largement sur l’horizon et seront bordés de leurs plantes préférées ’, explique Newsweek. " Pendant la saison des amours, les élans ne regardent pas des deux côtés avant de traverser. "

Rappel aux amis des bêtes

1996 : Aimez-vous les animaux ? Si oui, il est très probable qu’un gentil toutou vous ait déjà léché le visage ou les mains. Toutefois, selon Lane Graham, parasitologue à l’université du Manitoba, ces coups de langue peuvent transmettre des vers ou des ascarides lombricoïdes. " Mieux vaut empêcher votre chien d’approcher sa gueule trop près de votre bouche ", recommande le Winnipeg Free Press. La langue du chien étant son gant de toilette, elle ramasse toutes sortes de choses, y compris des germes d’origine fécale. Les chiots, " c’est bien connu, [sont] des boules de poils bourrées de germes ", ajoute le journal. Bien que le risque de contamination soit faible, il est conseillé de " se laver les mains et la figure, les vôtres ou celles de vos jeunes enfants, après toute séance prolongée de lèchements, juste par mesure de protection ".

Fibre écologique inexistante

1996 : Quand un phalarope à bec étroit, oiseau migrateur au cou rouge, a été aperçu sur un plan d’eau du Leicestershire, en Angleterre, des ornithologues amateurs sont venus de tout le pays pour observer cette rareté. Mais, sous leurs yeux horrifiés, un énorme brochet de 1,20 mètre a englouti d’un coup d’un seul ce gibier. " Une scène digne des Dents de la mer, raconte un spectateur. L’oiseau nageait tranquillement quand on a entendu un bruit de mâchoires suivi d’une gerbe d’eau. En un instant, le phalarope avait disparu ! " " Seules quelques plumes flottaient pour attester que cet oiseau aquatique d’ailleurs avait fréquenté ce plan d’eau du Leicestershire ", commente la dépêche de Reuters.

Progression des troubles mentaux

1996 : Une équipe de spécialistes de la santé dans le monde a constaté avec inquiétude " un taux alarmant de troubles mentaux dans les pays en développement ", lit-on dans la revue First Call for Children. Les travaux de ces chercheurs de la faculté de médecine de Harvard font état d’une forte prévalence de certains désordres psychiques " dus à la guerre, aux catastrophes naturelles, aux mauvais traitements et aux meurtres dont sont victimes des femmes et des enfants, ou encore aux changements démographiques, politiques et économiques ". Par ailleurs, les taux d’arriération mentale et d’épilepsie sont trois à cinq fois plus élevés dans les sociétés pauvres, et le suicide se pose comme l’une des principales causes de mortalité chez les jeunes gens. Selon le professeur Arthur Kleinman, chef de l’équipe, la santé mentale doit retenir l’attention du monde entier. " Les pays pauvres comme les pays riches, dit-il, ne s’investissent pas suffisamment pour rétablir et préserver la santé mentale. "

L’astrologie mise en échec

1996 : Selon l’hebdomadaire allemand Die Zeit, 44 astrologues néerlandais se sont soumis à un test préparé par l’Association néerlandaise des sceptiques. On a donné deux listes aux astrologues. La première contenait le lieu et la date de naissance de sept personnes. La deuxième fournissait à leur sujet quantité de renseignements personnels. On a demandé aux astrologues de faire correspondre à chaque personne de la première liste les renseignements la concernant contenus dans la deuxième, en utilisant les prétendus pouvoirs de l’astrologie. Avec quels résultats ? La moitié des astrologues n’ont même pas trouvé une seule réponse correcte et aucun n’a été en mesure d’en donner plus de trois. Des expériences précédentes avaient produit des résultats similaires, mais les astrologues avaient prétendu qu’on ne leur avait pas fourni les bons renseignements. Pourtant, les conditions du test ont cette fois été fixées par les astrologues eux-mêmes.

Les sourires sincères sont communicatifs

1996 : Selon les chercheurs finnois Jari Hietanen, de l’université de Tampere, et Veikko Surakka, de l’Institut biomédical de l’université d’Helsinki, il y a deux types de sourires. Les spécialistes appellent une de ces catégories les sourires sociaux. Ils sont motivés principalement par le sens du devoir et ne font travailler que les muscles des joues. Dans l’autre catégorie se trouvent les sourires sincères. Ils sont l’expression d’une satisfaction véritable et ne font pas seulement travailler les muscles des joues, mais aussi ceux qui entourent les yeux. Une étude récente menée en Finlande indique que les sourires sincères sont communicatifs. En détectant et en enregistrant les moindres mouvements musculaires, les chercheurs ont découvert que lesSorire sujets de leur expérience étaient incités à sourire simplement en regardant la photographie de quelqu’un qui souriait sincèrement. Cette réaction ne s’est pas produite lorsqu’ils regardaient la photo de gens qui arboraient un sourire social.

Football : attention à la tête !

1996 : Au football, le sport le plus populaire dans le monde, les joueurs peuvent frapper la balle avec la tête. Le Jornal do Brasil rapporte que cela risque toutefois de provoquer des lésions au cerveau si on le fait trop souvent. Selon une étude récente, les joueurs de football peuvent souffrir de pertes de mémoire et d’un amoindrissement des capacités intellectuelles à cause des têtes. Les lésions sont moins graves que celles affligeant certains boxeurs qui reçoivent souvent des coups à la tête, mais elles sont de la même nature. Le neurologue Paulo Niemeyer Filho conseille aux joueurs d’éviter de faire une tête lorsque la balle arrive de haut et avec force ou lorsqu’elle est mouillée, car cela augmente son poids. Certains spécialistes croient aussi qu’en faisant trop de têtes les joueurs peuvent s’abîmer la vue.

Morsures de serpent : ce qu’il ne faut pas faire

1996 : Les spécialistes ne sont pas toujours d’accord sur la façon de soigner les victimes de morsures de serpents. Cependant, selon le magazine FDA Consumer, les professionnels de la santé américains sont " presque unanimes sur ce qu’il ne faut pas faire ". Si vous vous trouvez à moins de 30 ou 40 minutes d’un centre médical, ne mettez pas de glace sur la morsure, n’utilisez ni garrot ni électrochocs et n’incisez pas la plaie. Que le serpent semble être venimeux ou non, les médecins recommandent généralement de traiter toutes les morsures de serpents comme des urgences et d’emmener immédiatement la victime à l’hôpital. Le FDA Consumer dit que la meilleure mesure préventive est de " laisser les serpents tranquilles. Beaucoup de gens sont mordus alors qu’ils essaient de tuer un serpent ou de l’observer de plus près ".

Trop mince ?

1996 : Dans une société obsédée par l’apparence, beaucoup pensent qu’il est impossible d’être trop mince. On pourrait croire que cette idée est corroborée par une étude récente confirmant que l’obésité est dangereuse pour la santé. Toutefois l’auteur de l’étude, JoAnn Manson, de l’Université Harvard, veut que l’on sache qu’être trop mince est également dangereux pour la santé. Le Wall Street Journal rapporte ses paroles : " Je crois qu’on peut être trop maigre parce qu’on mange mal, qu’on fait trop d’exercice ou qu’on fume. " Le journal cite plusieurs autres médecins qui dénoncent les risques des régimes draconiens, et dresse la liste des dangers qu’on court à être trop maigre, ce qui peut être le cas lorsque notre poids est inférieur de 20 % au poids moyen correspondant à notre taille : anorexie, ostéoporose, troubles hormonaux, chutes, fractures et guérison lente.

Un arbre merveilleux

1996 : Des scientifiques britanniques ont découvert que des graines peuvent purifier l’eau sans adjuvants chimiques coûteux. Selon le Times de Londres, une fois broyées, les graines d’un arbre du nord de l’Inde (Moringa oleifera) attirent les bactéries et les virus et les retiennent collés ; il suffit ensuite de les écumer ou de les filtrer. Ces graines peuvent avoir de multiples autres usages : fabrication d’huile de cuisson, de savon, de cosmétiques, d’huile lampante et d’un antiseptique cutané. L’arbre est d’une culture facile, résiste à la sécheresse, peut servir de brise-vent et même fournir le combustible et les fibres pour la fabrication de papier. Ces chercheurs recommandent d’en planter pour produire des graines qui contribueront à empêcher la mort chaque année de millions de personnes, victimes de l’eau contaminée.

Des émissions pour enfants trop violentes

1996 : Les auteurs d’une étude sur la télévision américaine ont tiré cette conclusion : il y a trop de " violence sordide " dans nombre d’émissions destinées aux enfants. Selon le Wall Street Journal, l’étude, menée par l’université de Californie à Los Angeles, a épinglé plusieurs dessins animés montrant des scènes de " violence gratuite ". Ces émissions passent généralement le samedi matin, quand les enfants n’ont pas classe et que leurs parents sont sans doute encore au lit. Bien que ce genre d’émission ne soit pas une nouveauté, l’étude soulignait que " les sous-entendus malsains et les combats implacables qui y sont présentés constituent une tendance assez récente qui semble gagner du terrain ".

Alerte aux pesticides

1996 : Selon des chercheurs de l’université de Californie à Berkeley, les Américains sont davantage exposés aux pesticides contenus dans les produits ménagers qu’à ceux répandus sur les fruits et les légumes. Les bombes insecticides contre les blattes, les attrape-mouches, les anti-puces, les boules de naphtaline et d’autres produits du même genre contiennent des substances chimiques toxiques. Outre les milliers d’empoisonnements qu’ils provoquent chaque année, beaucoup constituent une menace à long terme pour la santé. UC Berkeley Wellness Letter (une gazette médicale de l’université) recommande des solutions moins nocives : réparer ou installer des moustiquaires et colmater les fissures du sol et des murs pour empêcher les nuisibles d’entrer ; enfermer la nourriture et les ordures dans des sacs en plastique ; utiliser une tapette ; balayer les miettes ; nettoyer les tapis à la vapeur ; nettoyer fréquemment les vêtements de laine et les garder dans des sacs fermés. Si vous ne parvenez pas à vous débarrasser des blattes, essayez des pièges collants ou aspergez d’acide borique l’arrière des meubles de rangement, mais veillez à ce que vos enfants et vos animaux familiers n’entrent pas en contact avec ces produits.

Abreuver la pensée

1996 : Vous avez des difficultés de concentration ? Vous avez peut-être besoin de boire davantage d’eau, suggère Asiaweek. Selon ce magazine, les professeurs et les parents d’élèves de plusieurs écoles de Hong-Kong ont été informés que boire beaucoup d’eau aide les élèves à combattre l’indolence. On a dit aux parents que les enfants devraient boire entre 8 et 15 verres d’eau par jour. Citant le livre Un cerveau qui apprend (angl.), le rapport mentionne des études indiquant que la déshydratation peut amoindrir les facultés d’apprentissage. On lit encore dans Asiaweek qu’il vaut mieux boire de l’eau pure que des boissons sans alcool, du café, du thé ou même des jus de fruits, qui sont souvent diurétiques.

Attention aux yeux !

1996 : Les autorités médicales signalent qu’" environ 12 000 personnes chaque année sont soignées dans les services américains des urgences pour des blessures causées par un feu d’artifice ", lit-on dans Morbidity and Mortality Weekly Report (MMWR). Selon les estimations d’un rapport compilé par la Consumer Product Safety Commission pour les années 1990 à 1994, 20 % de ces blessures sont oculaires. Des blessures " souvent graves, précise MMWR, et susceptibles d’entraîner la cécité ou une perte irréversible d’acuité visuelle ". À noter également : les blessures oculaires seraient plus fréquentes chez les spectateurs que chez les artificiers.

" Empreintes " pour diamants

1996 : La population féminine britannique possède 39 millions de bijoux en diamant, d’une valeur totale avoisinant les 10,5 milliards d'euros. Or, chaque année, plus de 300 millions d'euros de joaillerie sont dérobés, pour ne jamais être récupérés. Le métal du serti est promptement refondu, puis les pierres remontées. Dorénavant, les orfèvres pourront, grâce à un système informatique centralisé, entrer en mémoire les défauts de chaque pierre (il n’existe pas deux diamants identiques), ces " empreintes " étant lues par un faisceau laser de faible densité. La seule parade contre ce système de sécurité consisterait pour les voleurs à retailler le diamant, une opération coûteuse qui, de surcroît, en réduit la valeur, explique le Sunday Times de Londres.

Omission du péché

1996 : " Qu’est-il arrivé au péché ? s’interroge la revue Newsweek. La notion de péché individuel a presque disparu du discours religieux pour le moins conciliant entendu de nos jours aux États-Unis. " Les paroissiens " ne veulent pas de sermons susceptibles de blesser leur amour-propre ". Chez les catholiques, " la confession régulière au prêtre est aujourd’hui un rite du passé ". Les ecclésiastiques, qui se disputent les fidèles, ont peur de les faire fuir. Beaucoup " ont coutume de condamner des fléaux ‘ du système ’ comme le racisme [et] le sexisme. Mais ils sont étrangement silencieux sur les questions plus personnelles, telles que le divorce, l’orgueil, l’avidité et l’ambition démesurée ".

Les puces d’eau à la rescousse

1996 : L’humble puce d’eau pourrait être la solution au problème de la pollution des voies navigables, lit-on dans l’Independent de Londres. C’est ce qu’indique un programme d’assainissement. Des biologistes ont retiré d’un lac du Norfolk (Angleterre) 9,5 tonnes de poissons qui se nourrissaient de puces d’eau. Les puces se sont ainsi multipliées et ont avalé très vite les algues qui polluaient le lac. Les graines d’autres plantes aquatiques, dont le développement était jusqu’alors en latence, ont germé, et les oiseaux, tels que les foulques et les cygnes, sont revenus. En dernier lieu, le poisson sera réintroduit. Les écologistes européens s’intéressent de près aux résultats de cette opération.

La croix : symbole de violence ?

1996 : Lu dans le Dallas Morning News : certains théologiens se demandent s’il est judicieux, vu la violence attachée à l’objet, que la croix soit le symbole du christianisme. Ils prônent l’utilisation de symboles liés à la vie de Jésus, non à sa mort. La croix " encourage le culte de la mort ", explique Catherine Keller, de la faculté de théologie de l’Université Drew (Madison, États-Unis). " Personne ne voudrait d’une chaise électrique ou d’un nœud coulant comme symbole fondamental de la foi. C’est pourtant celui que nous utiliserions si Jésus était exécuté par l’État aujourd’hui. "

Quand les frelons crèvent de chaud

1996 : Apis cerana japonica [une abeille] riposte aux attaques de Vespa mandarinia japonica [un frelon] en le tuant par la chaleur de son corps, rapporte Science News. Quand elles détectent la présence d’un frelon, les abeilles l’attirent à l’intérieur du nid, où des centaines d’ouvrières le saisissent à bras-le-corps et s’agglutinent en boule autour de lui. Puis, " en vibrant, elles amènent la boule à une température mortelle de 47 °C, qu’elles maintiennent pendant une vingtaine de minutes ". La manœuvre est sans danger pour Apis cerana japonica, qui supporte une température de quelque 50 °C. Reste que tous les frelons ne se laissent pas piéger. Étant donné que " 20 à 30 frelons peuvent tuer une colonie de 30 000 abeilles en trois heures ", Vespa mandarinia japonica peut l’emporter sur Apis cerana japonica par une attaque en masse. " En pareil cas, précise Science News, les frelons s’emparent du nid et font main basse sur les larves et les nymphes. "

" Un corps mondial sans âme "

1996 : " Il y a onze ans, pendant trois jours, des chefs politiques de tous les continents se sont rassemblés à l’occasion du cinquantenaire des Nations unies pour faire de brillants discours sur l’état du monde ", lisait-on dans le New York Times en octobre dernier. Apparemment, un élément important manquait toutefois dans certains de ces " brillants discours " : l’honnêteté. " Comme le font les hommes politiques partout, ils ont fait des promesses qu’ils ne tiendront pas et ont rejeté sur d’autres la responsabilité de leurs échecs. " Après avoir cité huit chefs d’État dont les propos juraient avec le comportement de leur pays, le journal résumait ainsi leur message principal : " Monde, oublie ce que je fais, et écoute ce que je dis. " Pas étonnant, dès lors, qu’U.S.News & World Report ait qualifié les Nations unies de " corps mondial sans âme ".

Voyageurs de première classe

1996 : Un albatros en errance a effectué 26 000 kilomètres en 72 jours, et un phoque gris 5 000 en trois mois. Ces prouesses d’endurance ont été enregistrées grâce à la pose, sur des albatros et des phoques sélectionnés, d’un minuscule radioémetteur destiné à suivre les mouvements de l’animal par satellite. L’albatros précité a couvert en quatre jours près de 3 000 kilomètres dans le Pacifique Sud. Le phoque, lui, a nagé jusqu’à 100 kilomètres par jour entre l’Écosse et les îles Féroé, guidé par un sens extraordinairement précis de l’orientation en haute mer, signale le Times de Londres. Qu’est-ce qui a poussé ces deux marathoniens dans l’aventure ? Leur estomac, dit l’article.

Le " syndrome de Jérusalem "

1996 : Le magazine Time explique que ce syndrome " touche des touristes qui, éblouis par la dimension spirituelle de la ville, acquièrent la conviction qu’ils sont le Sauveur, ou quelque autre personnage biblique, ou qu’ils ont reçu un message ou un mandat divin. La plupart ont un passé psychiatrique ". Un Italien barbu a été découvert errant sur les hauteurs de Bethléem, habillé d’un sac et affirmant être Jésus. Un homme nu qui courait dans la vieille ville en brandissant une épée affirmait qu’il avait pour mission de guérir les aveugles. Un Canadien bien charpenté qui prétendait être Samson l’a " prouvé " en arrachant la grille métallique de la fenêtre de sa chambre d’hôpital et s’est échappé. Ceux qui sont frappés de ce syndrome sont généralement transférés à l’hôpital psychiatrique Kfar Shaul de Jérusalem. On ne les y guérit pas, mais on les calme suffisamment pour qu’ils puissent rentrer chez eux afin de suivre un traitement. L’hôpital accueille une cinquantaine de malades de ce genre chaque année, venus principalement d’Europe de l’Ouest et des États-Unis.

Utiliser sa tête

1996 : Le magazine Discover fait observer que " les Africaines marchent sur des kilomètres en portant de lourdes jarres à eau ainsi que de pesants récipients de nourriture avec une facilité apparente. Des chercheurs ont découvert que ces femmes portent des charges énormes sans utiliser d’énergie supplémentaire ". Certaines Kényanes peuvent porter jusqu’à 20 % de leur poids sans le moindre effort. Comment y parviennent-elles ? Le magazine New Scientist dit que c’est en portant " leur charge avec beaucoup plus d’efficacité que ceux qui portent un lourd sac à dos ou que ceux qui n’ont pas pris l’habitude d’utiliser leur tête. Les chercheurs pensent que le secret réside dans le mouvement de balancier de ces femmes lorsqu’elles se déplacent ". Quand nous marchons, nous nous balançons à la manière d’un balancier, ce qui permet de transmettre une partie de l’énergie au pas suivant. Pour les Européens, l’efficacité de ce transfert d’énergie diminue en fonction du poids de la charge. Mais dans le cas des femmes africaines qui portent leur charge sur leur tête, l’efficacité de ce transfert s’en trouve accrue, de sorte que leurs muscles n’ont pas besoin de fournir d’effort supplémentaire. Il faut toutefois des années avant de maîtriser parfaitement cette méthode.

Des agents nettoyants naturels

1996 : Selon le Times de Londres, certaines plantes à fleurs sont capables de nettoyer et de régénérer les sols désertiques pollués par du pétrole. Les scientifiques ont découvert que lorsque le pétrole représente moins de 10 % du poids du sable, ces plantes prospèrent et leurs racines restent parfaitement propres. Pour quelle raison ? Des millions de bactéries qui vivent autour des racines de ces végétaux absorbent le pétrole et le transforment en produits inoffensifs. Ces plantes proviennent d’une des plus grandes familles végétales, les composées, qui comprend les pâquerettes, les asters et quantité d’herbes sauvages. Des scientifiques ont suggéré d’en planter dans le désert koweïtien pour en accélérer le nettoyage. Quatre ans après la guerre avec l’Iraq, environ 50 kilomètres carrés de désert étaient encore pollués.

Les femmes du Rwanda accusées

1996 : L’organisme Africa Rights, dont le siège est à Londres, estime que les femmes sont responsables au même titre que les hommes du massacre d’au moins 500 000 Rwandais en 1994. Un rapport de cet organisme explique : " Des milliers de femmes ont été tuées par d’autres femmes. Elles ont joué un rôle sans précédent dans la tuerie. Ce n’est pas un hasard. Les instigateurs du massacre ont essayé d’y impliquer la plus grande partie possible de la population, des hommes, des femmes et même des enfants dont certains n’avaient que huit ans. Leur but était de créer une nation d’extrémistes unis par le sang du génocide. " Nombre de femmes impliquées occupaient des postes de confiance : ministres, préfets, religieuses, enseignantes et infirmières. Certaines ont participé activement aux massacres, en utilisant des machettes et des armes à feu, tandis que d’autres ont apporté leur soutien aux tueurs en les encourageant et en leur ouvrant les portes des maisons et des hôpitaux, ou encore ont pillé les maisons et ont dépouillé les cadavres.

Déficit de patronymes

1996 : La Chine, qui comptait plus de 1,2 milliard d’habitants en 1996, dispose de moins en moins de noms de famille. Selon des chercheurs, il n’existe plus que 3 100 noms en usage, alors qu’il y en avait 12 000 autrefois. Environ 350 millions de personnes, soit la population des États-Unis et du Japon réunis, se partagent les cinq noms suivants, qui sont les plus répandus : Li, Wang, Zhang, Liu et Chen. En outre, il est courant que le même prénom soit utilisé. À Tianjin par exemple, plus de 2 300 personnes s’appellent Zhang Li et l’écrivent de la même façon, alors que d’autres, qui portent le même nom, l’écrivent différemment. De ce fait, des erreurs judiciaires ont été commises, des comptes bancaires débités et des opérations chirurgicales réalisées à tort. La République de Corée rencontre la même difficulté. Une étude effectuée en 1987 indique qu’un Sud-Coréen sur cinq s’appelle Kim. Les mariages entre personnes portant le même nom de famille ont été interdits afin d’éviter les unions consanguines. De ce fait, des milliers de couples vivent en concubinage, ce qui les empêche de bénéficier de certaines garanties et d’autres avantages du mariage. Cependant, la plus haute juridiction du pays a décidé que le mariage entre personnes de même nom serait considéré comme valide si le couple se marie à l’étranger.

Recherchons plaques d’égout

1996 : Le journal Economic Daily rapporte qu’au cours de 1994, plus de 200 habitants de Pékin sont tombés dans des regards d’égout ouverts. Pourquoi ? Parce que plus de 2 000 plaques d’égout ont été volées au cours de l’année dans les rues de la capitale chinoise. Elles auraient été dérobées par des gens de passage, une frange migrante de la population chinoise. Les vols de plaques d’égout se sont beaucoup intensifiés au cours de la dernière décennie avec l’augmentation du nombre des migrants dans la ville. Les plaques, qui pèsent 60 kilos, peuvent être vendues plus de 100 yuans (9 euros). On compte des blessés tant parmi les piétons que parmi les cyclistes.

La cycadacée protégée

1996 : Nombre de botanistes voient dans la cycadacée Encephalartos woodii la plante la plus rare du monde. Aussi, il y a une dizaine d'années lorsque l’Afrique du Sud a décidé d’envoyer un spécimen de cette plante tropicale ressemblant à un palmier au Chelsea Flower Show (des floralies organisées à Londres), il a fallu insérer dans sa tige une puce électronique antivol enveloppée d’une crème bactéricide. Toutes les cycadacées transportées en Afrique du Sud sont désormais protégées de la sorte, rapporte le New Scientist. Pour empêcher les vols, les conservateurs sud-africains veillent désormais sur les cycadacées sauvages grâce à cette méthode, qui utilise la localisation par satellite.

Des enfants dans la guérilla

1996 : Il est devenu courant de par le monde que des enfants soient engagés dans des guérillas. Selon l’International Herald Tribune, les enfants apprennent rapidement à tuer, et la notion qu’ils ont du bien et du mal n’est pas aussi puissante que leur désir d’être acceptés par le groupe militarisé qui est devenu leur famille. Un porte-parole des Nations unies a déclaré qu’" au Rwanda et dans d’autres endroits, les auteurs de certaines des pires atrocités étaient des enfants. Ils désirent être acceptés et félicités, et ils ne sont l’objet de marques d’approbation que lorsqu’ils se montrent plus courageux ou barbares que les adultes ". En Afrique, lors d’un conflit, des garçons n’ayant parfois que huit ans étaient entraînés et forcés à commettre des atrocités, comme tirer sur leurs parents et les égorger. Des fillettes kidnappées faisaient la cuisine, le ménage, et les hommes abusaient d’elles. Selon Newsweek, " on estime de 50 000 à 200 000 le nombre d’enfants engagés dans 24 conflits ".

Une laïcité intransigeante

1996 : La Bavière, État allemand, est profondément catholique. La loi y impose la présence du crucifix dans toutes les salles de classe des écoles publiques. Toutefois, explique le journal allemand Süddeutsche Zeitung, le Tribunal constitutionnel fédéral a récemment invalidé cette disposition, la jugeant contraire à la Loi fondamentale allemande, qui garantit la liberté de religion. Une " journée noire dans l’histoire de notre peuple ", a dit M. Meisner, archevêque de Cologne (propos recueillis par le Westfälische Allgemeine Zeitung). Certains ont été plus surpris par la controverse que par la décision elle-même. Car enfin, la société allemande " a été totalement laïcisée [et] rend hommage au matérialisme, à la consommation et au pur épanouissement de l’individu par l’individu ", lit-on dans Die Zeit, un journal de Hambourg.

Emploi du temps

1996 : " Mais où passe donc le temps ? " À cette question qui s’apparente le plus souvent à une simple remarque, des chercheurs de l’Illinois (États-Unis) ont voulu fournir une réponse. Ils ont enquêté pendant trois ans sur les activités quotidiennes de quelque 3 000 sujets de 18 à 90 ans issus de nombreux milieux et disposés à tenir un registre suivi de l’utilisation de leur temps. Voici, en termes de durée moyenne journalière, le classement obtenu : le sommeil représentait l’activité principale, suivi du travail (184 minutes) et du temps passé à regarder la télévision ou des cassettes vidéo (154 minutes). Venaient ensuite les tâches domestiques (66 minutes), les voyages et les trajets (51 minutes), les soins de toilette (49 minutes) et le temps consacré à l’enfant ou à l’animal domestique (25 minutes). Enfin, presque en queue de liste, figurait le culte (15 minutes).

Des méfaits de l’influence occidentale

1996 : C’est au Japon qu’on vit le plus vieux, mais l’influence du mode de vie occidental pourrait bien priver le pays de son record. Des 2,1 millions de Japonais qui ont passé un bilan médical en 1994, 18 % ne présentaient aucun trouble... contre 30 % en 1984 (chiffres relevés dans New Scientist). Selon un des auteurs d’un rapport émanant de l’Association des hôpitaux japonais, c’est la richesse en graisse et en cholestérol de la nourriture occidentale qui est à incriminer, ainsi que l’augmentation de la consommation de tabac et d’alcool. La dégradation la plus nette est observée dans les régions très industrialisées, telle la zone Osaka-Kobe. C’est dans les campagnes de l’île d’Hokkaidō, au nord, que le panorama médical est le meilleur.

Dunes en danger

1996 : " Israël est à court de sable ", lisait-on il y a quelques années dans la revue New Scientist. Pourquoi cette pénurie hors du commun ? Le sable est un ingrédient essentiel du béton, dont l’industrie du bâtiment, en pleine expansion dans ce pays, a une soif insatiable. Profitant d’une législation quasi inexistante, les promoteurs se servent par camions entiers le long de la côte sableuse qui s’étirait autrefois de Jaffa à Gaza. Le manège dure depuis 30 ans. En outre, ce sont chaque année un million de tonnes de ce sable qui sont volées pour être vendues au marché noir. Les écologistes craignent que cet écosystème fragile et mis à mal dans lequel seules quelques espèces végétales et animales sont capables de résister soit un jour complètement ruiné. Quant aux promoteurs, ils commencent à s’interroger sur leur approvisionnement une fois les réserves du pays épuisées.

Gardiennage à l’œil ?

1996 : Les habitants des banlieues harcelés par leurs enfants ont trouvé un moyen inédit de faire leurs courses en toute liberté : ils laissent leur progéniture dans un magasin de jouets ou de matériel informatique multimédia. Fascinés par ces machines hypersophistiquées, les enfants s’amusent avec les appareils de démonstration en attendant leurs parents. Évidemment, les vendeurs font grise mine, signale la revue Newsweek. Les enfants, se plaignent-ils, empêchent les clients d’essayer les modèles en présentation, quand ils ne cassent pas le matériel. Parfois, les parents reprochent même au personnel de ne pas avoir surveillé leur enfant ou de ne pas l’avoir amené aux toilettes. Aussi certains commerçants passent-ils à l’offensive en rendant plus difficile l’accès aux appareils de démonstration ou en appelant un vigile s’ils trouvent un enfant sans surveillance.

L’inconscience des fans

1996 : Pourquoi tant de fans s’évanouissent-ils pendant les concerts de rock ? Telle est la question sur laquelle s’est penché un neurologue de l’hôpital universitaire de Berlin. Lors d’un concert réunissant dans cette ville un public composé majoritairement de jeunes filles, environ 400 d’entre elles ont perdu connaissance. Constatation du neurologue relevée dans la revue Discover : 90 % de ces jeunes filles étaient debout dans les premiers rangs. Pour obtenir ces places de choix, elles avaient fait la queue pendant des heures, et beaucoup étaient à jeun ou n’avaient pas dormi la nuit précédente. D’autres facteurs (leurs cris et la bousculade) ont soumis leur poitrine à une pression responsable d’une baisse de tension, donc d’une mauvaise irrigation du cerveau et, partant, d’une perte de connaissance. Le neurologue recommande aux fans de rock de manger et de dormir avant le concert, et de rester tranquillement assis à l’écart de la foule pendant le spectacle. Des recommandations qui, dit-il d’avance, ne seront sûrement guère suivies.

Manteau au poil

1996 : De leurs avions, les biologistes ont bien du mal à repérer les ours polaires, et pas seulement pour la raison évidente que ces plantigrades blancs habitent des contrées enneigées. On eut la brillante idée, raconte Popular Science, d’utiliser de la pellicule photo sensible aux infrarouges, qui détecterait facilement la chaleur émise par ces animaux imposants. Mais les ours n’apparurent pas sur le film ! Apparemment, la fourrure de l’ours blanc a un tel pouvoir isolant qu’elle ne laisse échapper que très peu de chaleur. Autre observation de la revue : son poil semble être un excellent conducteur des rayons ultraviolets, qui seraient véhiculés jusqu’à des " cellules solaires " avant d’être convertis d’une manière ou d’une autre en chaleur.

Mariages ébranlés

1996 : De nombreuses Japonaises de Kobe et des environs sont mécontentes de l’attitude manifestée par leur conjoint pendant et après le tremblement de terre qui a dévasté la région au début de 1995. " Notre union autant que notre maison s’est lézardée, explique une femme dans Asahi Evening News, car j’ai compris que je ne pouvais pas avoir confiance en mon mari. " Les maris en question se voient reprocher d’avoir été insensibles, de ne pas avoir consolé leur conjoint quand il en avait besoin et, surtout, de ne s’être préoccupés que de leur propre survie. Une femme " a été bouleversée de voir son mari manger toutes les boulettes de riz qui leur avaient été données, sans lui en laisser une seule ", rapporte un organisme d’aide aux femmes de la préfecture de Hyogo. Une autre a dit à ce même organisme : " Je n’ai plus aucune confiance en mon mari depuis que je l’ai entendu crier le nom de ses enfants, mais pas celui de sa femme. " Le centre fait cependant observer qu’un nombre à peu près équivalent de personnes estiment que le séisme a consolidé leur union.

Du nouveau sur les crocodiles

1996 : On a récemment mis au jour la mâchoire fossilisée d’un crocodile qui " pourrait être le premier représentant herbivore connu " de la famille des crocodiles, rapporte la revue Nature. Au lieu des longues dents acérées du crocodile moderne, si redouté de nous, cet ancêtre possédait des dents plates qui seraient mieux adaptées à la mastication de l’herbe. Des indices laissent également à penser que cette créature, découverte par des chercheurs chinois et canadiens dans la province de Hou-pei, en Chine, sur une colline située près de la rive sud du Yangzi, était un animal terrestre, et non amphibie. Quelle était sa taille ? Environ un mètre de long.

Toute la vérité, rien que la vérité ?

1996 : Aux États-Unis, des procès récents ont tenu en haleine le monde entier, captivant les téléspectateurs. " Tandis que les procureurs ont l’obligation de présenter la vérité, les avocats agissent dans une tout autre optique, déclare le New York Times. La tâche de l’avocat consiste à faire acquitter son client, à mettre le jury dans l’impasse (en glissant ne serait-ce que dans l’esprit d’un seul juré un doute bien fondé) ou à obtenir une condamnation pour les charges les moins lourdes. " " Les avocats n’ont pas l’obligation de garantir la justesse d’un verdict d’acquittement ", explique Stephen Gillers, professeur de déontologie à la faculté de droit de l’université de New York. " Nous disons aux jurés que le procès est une recherche de la vérité, mais nous ne leur disons jamais que les avocats sont obligés de les duper. " Selon le Times, quand ils sont " devant des faits qui incriminent de façon flagrante leur client, les avocats doivent souvent inventer des histoires, dans l’espoir que le jury s’y arrêtera, fermera les yeux sur les faits et votera l’acquittement ". Qu’arrive-t-il lorsque les avocats ont un client qu’ils savent coupable, mais qui persiste à vouloir tenter sa chance devant un jury ? " Les avocats iront plaider tels des Uriah Heep [personnage hypocrite de Charles Dickens dans ‘ David Copperfield ’], pleins d’une fausse humilité, et déclareront qu’ils sont intimement convaincus de la véracité du récit de leur client, tout en sachant pertinemment qu’il est faux à 100 % ", déclare M. Gillers.

Survivre à une immersion en eau froide

1996 : Des scientifiques, qui cherchent à comprendre pourquoi une personne tombée dans de l’eau glacée meurt si rapidement, ont découvert que le corps répond naturellement au choc thermique par l’hyperventilation. " L’inspiration subite est suivie par un afflux d’eau — ce qui provoque la noyade ", lit-on dans la revue New Scientist. L’hyperventilation ne peut être évitée. Ne peut survivre que celui qui réussit à maintenir sa tête hors de l’eau jusqu’à ce que le débit respiratoire diminue, ce qui se produit généralement au bout de deux ou trois minutes.

Imprévisibles séismes

1996 : Pendant des années, les scientifiques ont estimé qu’il devait être possible de prédire les tremblements de terre. Ils surveillaient de près les changements de niveau hydrostatique, les mouvements imperceptibles de l’écorce terrestre, les émanations de radon s’échappant des cheminées et d’autres signes avant-coureurs. " De nombreux sismologues américains de premier plan pensent désormais que les tremblements de terre sont fondamentalement imprévisibles ", lit-on dans un article du New York Times. " Selon eux, la recherche de moyens permettant d’alerter la population quelques jours, quelques heures ou quelques minutes avant un tremblement de terre semble vaine. (...) Même si, d’après de récents travaux, on pense que certains séismes pourraient être précédés de signes annonciateurs liés aux mouvements de l’écorce terrestre, ces signes sont si petits, si faibles et si discrets qu’une détection fiable semble impossible. " Certaines personnes demandent à présent au gouvernement américain de récupérer les fonds affectés à la recherche sismologique et de les utiliser pour réduire les risques qu’entraîne un séisme. Les scientifiques, cependant, sont tous d’accord pour dire qu’une connaissance approfondie des mouvements du sol et du comportement des bâtiments lors d’un tremblement de terre est nécessaire.

Immortalité à vendre

1996 : Le Register-Guard d’Eugene, dans l’Oregon, titrait : " L’immortalité pour 35 dollars. " Le microbiologiste américain James Bicknell propose de conserver votre ADN pour que " dans les siècles à venir, un de vos descendants bienveillant décide de vous reproduire grâce aux informations contenues dans votre ADN ". Le Dr Bicknell vend un kit ADN constitué de deux morceaux de gaze stérile et d’un petit réservoir contenant un liquide, avec les instructions suivantes : " Frottez l’intérieur de vos joues avec la gaze, mettez-la dans le liquide et postez-la. " Il extrait alors l’ADN des cellules prélevées sur la gaze et le dépose sur un genre de filtre en papier. Ce filtre est ensuite préservé dans un tube contenu dans une petite boîte d’aluminium sur laquelle est gravé votre nom et dont vous pouvez ensuite disposer. Le journal ajoute : " C’est l’aboutissement logique des coutumes consistant à conserver les cendres des défunts, une mèche de cheveux et des rognures d’ongles. Une boîte d’ADN est quelque chose à transmettre aux petits-enfants. "

L’hygiène buccale des personnes âgées

1996 : Selon Asahi Evening News, " l’hygiène buccale des personnes âgées peut être une question de vie ou de mort ". Les chercheurs japonais sont arrivés à la conclusion que " les personnes âgées peuvent réduire le risque de contracter une pneumonie simplement en se brossant les dents ". Au cours d’une étude portant sur 46 personnes âgées, des infirmières brossaient soigneusement les dents de 21 d’entre elles, et ceci quotidiennement. On vérifiait aussi l’état de leurs dents deux ou trois fois par semaine. Au bout de trois mois, on a constaté que les 21 personnes qui avaient suivi ce programme avaient eu dix jours de fièvre de moins que les 25 qui ne l’avaient pas suivi. Ce meilleur état de santé a été attribué à l’absence de bactéries dans la bouche. L’article précise qu’une étude plus ancienne avait déjà démontré que " la salive ou des particules d’aliments aspirés accidentellement dans les poumons sont souvent à l’origine d’une pneumonie ".

Le pont de la mort

1996 : Depuis sa mise en service en 1937, plus d’un millier de personnes se sont suicidées en sautant du fameux Golden Gate Bridge de San Francisco. Richard Seiden, spécialiste du comportement suicidaire, fait ce commentaire : " Se tuer en sautant du Golden Gate Bridge a un côté romanesque, une certaine classe. L’endroit est tellement beau ! Il s’en dégage une sorte de magie. " Peu nombreux sont ceux qui, après avoir sauté, sont en état de partager leurs impressions puisqu’ils percutent la surface de l’eau à 120 kilomètres à l’heure, ce qui provoque l’éclatement des organes vitaux. Une étude portant sur 500 personnes que l’on avait dissuadées de sauter a révélé que seules 5 % d’entre elles ont plus tard mis fin à leurs jours.

De plus en plus de femmes violentes

1996 :  " Les femmes sont plus souvent impliquées dans des actes violents que par le passé ", affirme Tom Gabor, criminologue de l’université d’Ottawa. Le Globe and Mail dit encore que " la violence est de plus en plus souvent le fait de femmes qui se mettent en avant, pas de celles qui se tiennent en retrait. Elles veulent s’affranchir de la tyrannie masculine ". Le nombre de femmes mises en examen pour crime violent est passé de 6 370 en 1983 à 14 706 en 1993. Toutefois, les hommes sont encore les auteurs de la majorité des crimes violents. Selon le Globe, " en 1993, 88,6 % des adultes et 76,3 % des jeunes mis en examen pour crime violent étaient des hommes ".

Églises pillées en Grande-Bretagne

1996 : Selon le Sunday Times de Londres, " les lieux de culte ne sont plus considérés comme sacrés ". Dans les églises d’Angleterre, on vole les cierges, les chaises épiscopales, les pupitres de cuivre, les poteries médiévales et les anciens fonts baptismaux vendus ensuite pour décorer les jardins. Il s’agit d’un trafic international, certains articles étant volés sur commande. Un vitrail a été retrouvé dans un restaurant de Tokyo. Le montant des vols s’élève chaque année à presque 7 millions de dollars. À présent, on a recours à des systèmes d’alarme sophistiqués et aux services de sociétés de surveillance pour protéger les lieux de culte.

Pauvre penny

1996 : Un porte-parole de la Britain’s Royal Mint (Hôtel de la Monnaie britannique) affirme qu’" en ce moment, les gens ne se donnent même plus la peine de se baisser pour ramasser un penny [le centième de la livre] ". Mais la Grande-Bretagne n’est pas la seule dans ce cas. Aux États-Unis, les banques sont à court de pennies tellement ces pièces sont perdues ou inutilisées. Récemment, la Key Bank of New York a offert 55 cents à quiconque apporterait 50 pennies [50 pièces de 1 cent]. On a récupéré ainsi cinq millions de pièces en deux semaines. Selon le Sunday Times de Londres, dans le Massachusetts, une usine de traitement des déchets ménagers récupère 1 000 $ par jour en petite monnaie, pour l’essentiel des pennies, en tamisant les cendres.

Esthéticien pour éléphants

1996 : Les éléphants de l’État indien du Kerala transportent de lourdes charges, souvent sur leurs longues défenses. Mais beaucoup d’éléphants sont également utilisés lors de processions et à l’occasion de fêtes religieuses. Avant ces événements, un esthéticien expérimenté ne leur fait pas un lifting, mais il leur taille légèrement les défenses. L’unique personne capable d’effectuer cette tâche difficile au Kerala, P. Sasidharan, tient son savoir de son grand-père. Comment sait-il de combien il convient de tailler ? Les facteurs à prendre en compte, en rapport avec la hauteur, le gabarit et la posture de l’éléphant, sont des secrets bien gardés. Si l’animal coopère, les soins prennent environ trois heures, mais si l’éléphant est caractériel, il faudra plus de temps en raison du danger. Outre les raisons esthétiques, il faut tailler tous les deux ans les défenses des éléphants qui travaillent pour que leur longueur reste adaptée au port des charges.

La faute des pères

1996 : Le ministère israélien aux Affaires religieuses a reconnu l’existence d’une liste noire contenant les noms de plusieurs milliers de Juifs qui ne sont pas autorisés à se marier à d’autres Juifs parce qu’ils sont le fruit d’unions interdites. Des fiancés se sont plaints de l’avoir appris alors qu’ils étaient sur le point de se marier. C’est le rabbinat orthodoxe qui a le dernier mot. Le Times Union d’Albany (État de New York) rapporte que lorsque Shoshana Hadad et Masoud Cohen sont allés au ministère de l’Intérieur faire recenser leur fils de quatre ans, ils ont découvert que leur mariage, contracté en 1982, avait été invalidé " en raison d’une faute commise par la famille de la femme il y a quelque 2 500 ans ". Le journal précise : " La décision est fondée sur une rumeur historique. Les rabbins pensent qu’un lointain ancêtre de Hadad (...) a épousé illégalement une femme divorcée vers 580 avant notre ère. " Depuis lors, aucun membre de la famille de Hadad n’a été autorisé à prendre un conjoint du nom de Cohen. Les Cohen sont en effet considérés comme les descendants des premiers prêtres du temple et doivent accepter des contraintes spéciales. Shoshana a posé cette question : " Si l’un de nos pères a commis une faute à l’époque du premier temple, faut-il que nous en subissions encore les conséquences ? " Le ministre aux Affaires religieuses a déclaré que le couple pourrait également faire l’objet de poursuites pour avoir, prétend-il, trompé le rabbin qui les a mariés.

Mal des transports

1996 : Souffrez-vous du mal des transports ? Si oui, sachez que vous n’êtes pas le seul. D’après l’International Herald Tribune, 9 personnes sur 10 y sont sujettes peu ou prou. Les chiens en souffrent aussi, surtout les jeunes. Il arrive même que des poissons transportés par bateau sur une mer agitée soient malades ! Que peut-on faire ? Beaucoup recourent à des médicaments, que l’on trouve facilement en pharmacie. D’autres suggestions : ne lisez pas dans un véhicule en mouvement ; asseyez-vous là où vous serez le moins secoué, à l’avant de la voiture, au niveau des ailes de l’avion. Regardez loin devant vous, par exemple fixez vos yeux sur l’horizon. Sinon, fermez les yeux.

Mariages à l’étranger : pas que du rose

1996 : Les facilités de déplacement accrues entre l’Europe de l’Est et celle de l’Ouest ont favorisé l’apparition d’un nouveau service douteux : le mariage à l’étranger. En 1991, 15 000 femmes seraient passées de l’Est à l’Ouest, pour ainsi dire commandées par correspondance. De nombreuses femmes vivant dans le dénuement et rêvant d’une vie meilleure répondent à des annonces d’agences matrimoniales proposant des mariages à l’étranger. Mais bien trop souvent le rêve tourne au cauchemar : la femme se retrouve isolée à l’étranger, à la merci d’un mari violent. Une Polonaise battue sauvagement par son mari allemand s’est enfuie en forêt où elle est restée cachée pendant deux jours dans le froid. En raison de gelures, il a fallu lui amputer le pied gauche et la jambe droite. Le journal anglais Guardian Weekly fait un autre constat : " Nombre de ces agences matrimoniales dissimulent des réseaux de prostitution. Elles attirent des femmes à l’étranger et les forcent à travailler dans des maisons de passe. Si elles refusent, on les tue. "

Plus dangereux que la cigarette

1996 : C’est à cette conclusion qu’est arrivée en Inde une commission parlementaire à propos de la bidi, aussi appelée cigarette du pauvre. On estime que plus de quatre millions d’hommes, de femmes et d’enfants confectionnent quotidiennement plus de 300 millions de bidis, qui consistent en poussière de tabac enroulée dans une feuille de végétal maintenue par du fil. Le Times of India fait état d’un rapport établissant que la bidi est deux fois et demie plus cancérigène qu’une autre cigarette ; elle peut causer la silicose et la tuberculose, et contient 47 % de goudron et 3,7 % de nicotine contre respectivement 36 % et 1,9 % pour les cigarettes indiennes courantes. Les fumeurs ne sont pas les seuls en danger. Les millions de personnes qui confectionnent les bidis travaillent souvent de longues heures dans des conditions sordides, respirant de la poussière de tabac dans des locaux mal ventilés. Ce sont les enfants qui en souffrent le plus.

Les dangers des produits phytosanitaires

1996 : Les traitements pour gazons et jardins menacent la santé de vos enfants, rapporte la revue Terre Sauvage. " Les enfants âgés de moins de 14 ans vivant dans une maison dont le jardin est traité aux pesticides ou aux herbicides ont quatre fois plus de risques de contracter un sarcome, l’une des formes de cancer ", que les enfants non exposés à ces produits. L’article ajoutait que dans le cas d’insecticides, les enfants sont entre une fois et demie et trois fois plus susceptibles d’être victimes d’une leucémie. Étant donné que plus de la moitié des foyers français emploient des produits phytosanitaires, beaucoup de parents créent sans le savoir un environnement par moment plus toxique pour leurs enfants que s’ils vivaient au cœur d’une ville polluée.

Combat contre l’ostéoporose

1996 : À en croire le quotidien Jornal do Brasil, l’activité physique peut favoriser le recouvrement de la masse osseuse perdue par ostéoporose. Des spécialistes d’une clinique de traumatologie de Rio de Janeiro proposent des séances d’exercice physique, mais apprennent aussi aux patients " à marcher convenablement et à adopter des postures correctes ". Un groupe de femmes âgées de 45 à 77 ans a suivi ce programme pendant deux ans ; chez 80 % d’entre elles on a enregistré un gain notable de masse osseuse. Durant cette période, ces femmes ont moins souffert de douleurs dorsales rhumatismales, et aucune n’a eu de fracture. Le professeur Theo Cohen, directeur de cette clinique, recommande également une alimentation riche en calcium et pauvre en graisse. De plus, il encourage ses patientes à se fixer un but dans la vie. " Nous ne voulons pas que les femmes âgées restent assises à tricoter. Sortir, marcher un peu, est tout aussi important que de faire des mots croisés pour entretenir les cellules du cerveau. "

Des fourmis qui tiennent le choc

1996 : Deux chercheurs suisses ont découvert pourquoi certaines fourmis du Sahara résistent à des températures de 60 °C. Selon un article de la revue Science, Rüdiger Wehner, de l’Institut zoologique de l’université de Zurich, et le généticien Walter Gehring, de l’université de Bâle, ont découvert que les fourmis produisent " des substances appelées protéines de choc thermique (HSP), qui protègent les protéines du corps des altérations dues à la chaleur ". " Tous les animaux exposés à des températures extrêmes produisent des HSP une fois que les altérations [dues au choc thermique] ont commencé ", mais " les fourmis prennent les devants ". Comment cela ? Les chercheurs ont constaté qu’elles simulent le coup de chaleur et produisent des HSP avant même de quitter le nid. Le professeur Gehring ajoute : " Nous n’aurions jamais pensé à cela, mais les fourmis y ont pensé. " À moins que le Créateur n’y ait pensé pour elles ?

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site