1998 : 91 Coups d'oeil

Alcoolisme au Mexique

Selon des études de la “ Sécurité sociale ” mexicaine, il y avait plus de quatre millions d’alcooliques au Mexique en 1991. Mais, en 1997, ils pourraient être deux fois plus, signale El Universal. Le journal, de Mexico, cite les Alcooliques Anonymes, selon lesquels Mexico recense trois des huit millions d’alcooliques du pays. La plupart des crimes et délits perpétrés au Mexique le sont sous l’influence de l’alcool, précise El Universal. L’abus d’alcool est cause d’absentéisme au travail et d’échec scolaire. Remarque de José Manuel Castrejón, représentant du Comité national de lutte contre les états de dépendance : “ Cinquante pour cent des cas de violence domestique et 20 % des accidents de travail sont étroitement liés à la consommation d’alcool. ”

Conseils aux voyageurs de l’air

1998 : Les longs voyages aériens sont éprouvants pour l’esprit et pour le corps. D’où ces quelques suggestions du Times de Londres : " Abstenez-vous d’alcool tout en forçant sur les boissons non alcoolisées, mangez léger et imaginez-vous dans un cadre agréable. " En restant longtemps assis sans bouger, on risque d’avoir les pieds qui enflent et de se sentir serré dans ses vêtements. " Les médecins conseillent de se mettre à l’aise, d’ôter ses chaussures et de demander une place côté couloir pour pouvoir se dégourdir régulièrement les jambes en allant jusqu’aux toilettes. " La flexion et l’étirement des bras et des jambes durant le voyage contribuent à prévenir les troubles circulatoires. Pour combattre les effets du décalage horaire, " les habitués modifient parfois leur rythme de vie. Durant la semaine qui précède le voyage, ceux qui vont en Orient se lèvent plus tôt le matin, et ceux qui mettent le cap à l’ouest reculent l’heure du coucher ".

Le bal des corneilles

1998 : À Tokyo, les corneilles ont pris l’habitude de faire chaque jour la navette entre la ville et la banlieue, rapporte le Daily Yomiuri. Les ornithologues expliquent que le manège a débuté il y a quelques années, quand les corneilles des parcs et des temples de Tokyo sont devenues trop nombreuses pour y nicher toutes. Elles ont alors découvert les charmes de la banlieue... avec cependant un inconvénient : le raffinement de la cuisine tokyote (restes et immondices) leur manquait. Ce à quoi elles ont remédié " en emboîtant le pas aux salariés de banlieue qui travaillent en ville. Le matin, elles s’envolent vers Tokyo en quête de nourriture, et le soir elles rejoignent leur banlieue ".

" Torture " au travail

1998 : Le syndrome des édifices hermétiques peut provoquer " maux de tête, fatigue, mémoire défaillante, troubles visuels, vertiges, problèmes respiratoires, déficits auditifs, acouphènes [et] dermatoses ", dit Jack Rostron, chercheur à la John Moores University. Officiellement reconnu par l’Organisation mondiale de la santé en 1986, ce syndrome peut " transformer le train-train métro boulot en moments proches de la torture ", affirme-t-il. Dans les bâtiments climatisés dont les fenêtres ne s’ouvrent pas, les polluants de l’air, tels que les particules et gaz toxiques qu’émettent photocopieurs et imprimantes, peuvent s’accumuler, rapporte l’Independent de Londres. Pour prévenir le syndrome des édifices hermétiques, il faut nettoyer fréquemment et à fond l’installation d’air conditionné. " Quand on est réparti en groupes peu importants dans des petits bureaux équipés de fenêtres qui s’ouvrent, on travaille mieux ", constate M. Rostron.

Les dangers de l’hiver

1998 : Lu dans le Toronto Star : En hiver, quiconque reste exposé au froid et au vent risque l’hypothermie, chute dangereuse de la température du corps. Ce phénomène se produit " quand le corps perd plus de chaleur qu’il n’en produit ", explique l’article, avec cette précision : " L’hypothermie peut survenir même lorsque les températures sont positives. " Le métabolisme des personnes âgées a souvent plus de mal à compenser les pertes de chaleur. Ce sont elles qui, avec les enfants, sont les plus vulnérables. Quand quelqu’un " a froid, est mouillé, est fatigué, a faim, frissonne, se plaint [et] en a assez d’être dehors ", il risque l’hypothermie, explique le Manuel de premiers secours en zone inhabitée (angl.). Il faut lui fournir un abri, des vêtements secs, à manger et à boire, mais pas d’alcool ni de caféine. En l’absence de signes d’amélioration, on appellera immédiatement un médecin.

" Effet Moïse "

1998 : Deux physiciens japonais ont réussi la partition des eaux en laboratoire, signale New Scientist. Masakazu Iwasaka et Shogo Ueno, de l’université de Tokyo, ont entouré d’un puissant bobinage un tube horizontal partiellement rempli d’eau. Sous l’action du champ magnétique ainsi créé, quelque 500 000 fois celui de la terre, l’eau est partie vers les extrémités du cylindre, laissant au milieu de celui-ci un espace vide. Ce phénomène, découvert en 1994, a été reproduit par des physiciens d’Europe et des États-Unis. L’eau " n’aime pas trop être magnétisée ", explique Koichi Kitazawa, également de l’université de Tokyo. Sous l’action d’un aimant puissant, elle s’éloigne vers les zones où le champ magnétique est faible. Kitazawa a baptisé le phénomène " effet Moïse ".

Zéro de conduite

1998 : Le riche patrimoine culturel de l’Italie en fait une destination touristique très appréciée. Malheureusement, côté manières, les vacanciers se laissent souvent aller. Selon Mario Lolli Ghetti, chargé de la protection de l’environnement et du patrimoine architectural de Florence, " beaucoup se sentent autorisés à faire des choses qui ne leur viendraient même pas à l’idée chez eux ". La ville de Florence a donc élaboré une " Charte des droits et des devoirs du touriste ", qui rappelle au visiteur ce qu’il peut et ne peut pas faire, rapporte La Repubblica. Extraits : Ne pas se baigner ni se tremper les pieds dans les fontaines ; ne pas pique-niquer devant les monuments ou les musées ; ne pas jeter de boîtes ni de chewing-gums par terre ; ne pas visiter les musées en tee-shirt sans manches et ne pas se faire bronzer en maillot de bain dans les jardins ou sur les places. Bien entendu, les touristes qui savent se tenir restent les bienvenus.

Amitié insolite

1998 : Les biologistes s’émerveillent depuis longtemps devant les relations qui unissent les fourmis aux acacias d’Afrique. L’acacia fournit abri et nourriture à la fourmi qui, en retour, attaque les insectes nuisibles à l’acacia et pique les animaux qui en broutent les feuilles. Il semble que, privés de ces fourmis, les acacias mourraient. Mais ces arbres doivent aussi être pollinisés. Vu ce qui précède, comment les insectes volants qui lui rendent ce service peuvent-ils s’acquitter de leur tâche ? Explication de la revue scientifique Nature : quand " ses fleurs sont le plus fécondables ", l’acacia libère une substance chimique qui semble pacifier les fourmis. Les insectes peuvent ainsi, " au moment crucial ", visiter les fleurs. Quand celles-ci ont été pollinisées, les fourmis reprennent leur service de garde.

Bible de Gutenberg

1998 : Début 1996, on a découvert dans les archives d’une église de Rendsburg (Allemagne) les restes d’une bible imprimée au XV e siècle par Gutenberg. Un examen minutieux réalisé peu après a permis d’authentifier l’origine de ces 150 pages, lit-on dans le Wiesbadener Kurier. On recense dans le monde 48 bibles de Gutenberg, dont 20 complètes. " La célèbre bible en deux volumes de Gutenberg est considérée comme le premier grand ouvrage d’imprimerie ", explique le journal. La portion de Bible découverte à Rendsburg " possède encore sa chaîne d’origine, intacte, qui permettait d’attacher la bible à la chaire pour dissuader les voleurs ".

Antiseptique léché

1998 : Quand ils se coupent, certains lèchent instinctivement leurs blessures, comme les animaux. Or, des chercheurs du St. Bartholomew Hospital, à Londres, viennent de démontrer que la salive est un antiseptique naturel. Selon le quotidien The Independent, ces pharmacologues ont demandé à 14 volontaires de lécher leurs mains des deux côtés, après quoi ils ont constaté une forte augmentation de la présence d’oxyde nitrique sur la peau. L’oxyde nitrique, une substance chimique très active capable de tuer les germes, se forme lorsque le nitrite présent dans la salive entre en contact avec la surface de la peau, qui est acide. La réaction est activée par l’ascorbate, autre substance présente dans la salive.

Le bac à glaçons de Toutankhamon

1998 : " Les anciens Égyptiens ne possédaient aucun système artificiel de réfrigération, mais ils savaient produire de la glace en se servant d’un phénomène naturel courant sous les climats secs et tempérés ", explique The Countyline, un journal de Bryan, dans l’Ohio (États-Unis). Comment s’y prenaient-ils ? " À la tombée de la nuit, les Égyptiennes versaient de l’eau dans des bacs d’argile peu profonds qu’elles plaçaient sur un lit de paille. L’évaporation rapide qui se produisait à la surface et sur les parois humides des plateaux, conjuguée au rafraîchissement de la température, suffisait à faire geler l’eau alors même que la température de l’air ambiant n’approchait jamais du point de congélation. "

Le pouvoir des lycéennes

1998 : Relevé dans The Daily Yomiuri : Au Japon, ce sont les lycéennes qui déterminent les tendances de la consommation. Elles ont tôt fait, par le bouche à oreille, de lancer une mode (le " réseau " de connaissances d’une lycéenne peut regrouper plus de 1 000 personnes). Par leurs parents et leurs frères et sœurs, leur influence s’étend également à d’autres tranches d’âge. Les " adolescentes ont les attributs du consommateur idéal : l’argent, le temps et la curiosité pour les produits dernier cri ". Soixante-huit pour cent des adolescentes japonaises reçoivent de l’argent de poche, en moyenne l’équivalent de 180 euros par mois, auquel s’ajoutent souvent la contribution de grands-parents gâteau ou la rémunération d’un emploi à temps partiel. Les sociologues s’inquiètent du genzai shiko (propension à ne vivre que pour le présent) observable chez les lycéennes et de la pauvreté de leurs objectifs personnels. Selon les résultats d’une enquête, les lycéennes d’aujourd’hui " s’ennuient, car elles achètent tout ce qu’elles veulent sans avoir à transpirer pour l’obtenir ".

La doyenne du monde disparaît

1998 : Jeanne Calment, doyenne du monde selon le Livre Guinness des records, est décédée le 4 août 1997, à l’âge de 122 ans (Le Figaro). Madame Calment était née le 21 février 1875 à Arles, dans le sud-est de la France — avant l’invention de l’ampoule électrique, du phonographe et de l’automobile. Elle s’était mariée en 1896 et avait eu une fille, morte 63 ans avant elle, et un petit-fils, décédé en 1963. Elle se souvenait avoir rencontré dans son adolescence le peintre Vincent Van Gogh (en 1888), et avait été une amie du poète Frédéric Mistral, lauréat du prix Nobel en 1904. Interrogée sur les secrets de la longévité, Jeanne, pleine d’humour et de repartie, avait cité entre autres facteurs bénéfiques le rire, l’activité et " un estomac d’autruche ".

Les vrais requins

1998 : L’homme a généralement peur du requin. Pourtant, il semblerait que le squale ait davantage à craindre de l’homme que l’homme du squale. Les requins tuent chaque année " quelques dizaines " de personnes, tandis que, dans le même temps, 100 millions de requins seraient victimes des pêcheurs, signale Le Monde. Les ichtyologistes sont inquiets ; ils craignent que, si le carnage continue, l’équilibre naturel des océans ne soit rompu. Les requins jouent un rôle essentiel dans la régulation des populations d’animaux marins. Leur maturité sexuelle est tardive, leur gestation longue et le nombre de jeunes très restreint. La surpêche menace donc de disparition certaines espèces. Les biologistes déplorent particulièrement la pratique consistant à couper les ailerons (employés à des fins culinaires) pour rejeter ensuite à la mer un animal voué à une mort certaine.

Les éleveurs prennent de la hauteur

1998 : Lu dans le Sunday Mail de Brisbane (Australie) : Pour rassembler leurs troupeaux de bovins ou d’ovins dispersés dans leurs propriétés immenses, des éleveurs australiens utilisent maintenant l’Ultra-Léger Motorisé (ULM), sorte de petit avion au vol peu rapide. Un éleveur de moutons du Queensland explique que cette méthode lui a permis chaque fois d’économiser l’argent qu’il aurait dû verser à plusieurs ouvriers pour deux semaines de travail. " La moto a remplacé le cheval, et maintenant l’Ultra-Léger Motorisé remplace la moto ", dit-il. Les ULM sont équipés de puissants lecteurs de cassettes qui diffusent des aboiements de chiens. " Le bétail, effarouché, rejoint au galop l’enclos le plus proche ", précise l’article.

Le dur travail des Canadiens

1998 : Les Canadiens travaillent plus longtemps que par le passé, et beaucoup en pâtissent, dit le Globe and Mail. Les craintes économiques amènent hommes et femmes, parents de jeunes enfants y compris, à travailler plus dur et plus longtemps qu’avant. Près de deux millions de Canadiens font en moyenne plus de neuf heures supplémentaires par semaine, et 700 000 cumulent au moins deux emplois. L’angoisse monte terriblement, notamment chez les cols blancs, constatent les spécialistes. On s’inquiète par ailleurs des retombées du phénomène sur les enfants, qui voient rarement leurs parents. Le professeur Kerry Daly, du département d’études de la famille de l’université de Guelph (Ontario), fait cette observation : " Les gens ont l’impression d’être pris dans un tourbillon, et ils ne savent pas trop comment en sortir. "

Ce que les bébés entendent

1998 : Des recherches récentes, signale le New York Times, confirment que le nombre et le ton des paroles entendues par le nourrisson influent sur sa capacité à penser de façon rationnelle, à résoudre des problèmes et à raisonner dans l’abstrait. Une étude réalisée à l’université de l’Iowa révèle que les enfants dont les parents exercent une profession libérale entendent en moyenne 2 100 mots par heure, tandis que les enfants d’ouvriers en entendent 1 200 et les enfants de chômeurs seulement 600. Le ton de la voix — encourageant, réprobateur, chaleureux, impérieux — a également été pris en compte. L’étude, réalisée sur deux ans et demi, a montré que les paroles entendues " avaient une influence déterminante sur la capacité de l’enfant à maîtriser la pensée conceptuelle ". Selon Betty Hart, l’un des chercheurs, les trois premières années sont cruciales, les nourrissons dépendant entièrement des adultes dans le domaine de la nourriture et du langage.

Des mites fabuleuses

1998 : Pour 200 millions d’Africains, le manioc est un aliment de base. Or, grâce à une petite mite prédatrice, Typhlodromalus aripo, les récoltes n’ont jamais été aussi bonnes. Selon la revue New Scientist, on a importé T. aripo du Brésil pour neutraliser Mononychellus tanajoa, une mite qui pouvait détruire jusqu’à un tiers des récoltes de manioc. Après avoir constaté que dans le nord-est du Brésil, où le manioc abonde, M. tanajoa causait peu de dégâts, des chercheurs ont en effet découvert que T. aripo se postait sur les plantes et attendait les parasites pour les manger. Non seulement T. aripo détruit 90 % des mites parasites, précise la revue, mais elle permet aux agriculteurs de ne pas utiliser de pesticides, que beaucoup d’entre eux n’ont pas les moyens d’acheter.

Deux valent mieux qu’un

1998 : Selon la revue britannique New Scientist, les personnes qui s’efforcent d’adopter un mode de vie plus sain ont plus de chances d’y parvenir si elles ont un partenaire qui fait les mêmes efforts. C’est la conclusion que l’on peut tirer d’une enquête portant sur 1 204 couples, dont les résultats ont été publiés dans la revue Archives of Family Medicine. Commentaire de Stephen Pyke, membre de la London School of Hygiene and Tropical Medicine : " Les gens ont plus de chances d’arrêter de fumer, de faire baisser leur taux de cholestérol ou de perdre du poids si les deux partenaires suivent les mêmes conseils. "

Soigner sa voix

1998 : Une personne qui utilise beaucoup sa voix (par exemple un enseignant) risque de la forcer et d’avoir des extinctions de voix, lit-on dans le Toronto Star. De même, crier constamment pour être entendu dans un environnement bruyant peut endommager les cordes vocales. Bonnie Mann, orthophoniste, explique que chuchoter ou se racler constamment la gorge est également nuisible pour la voix. Elle conseille de ne pas attendre que le problème s’aggrave pour agir, et d’adopter une position de relaxation qui repose la nuque et les épaules. Elle ajoute : " Il est particulièrement important d’avoir toujours la gorge humide. " Pour ce faire, elle recommande de boire régulièrement une gorgée d’eau au cours de la journée.

Fourmis médicinales

1998 : En 1947, lors d’une bataille, un chirurgien militaire nommé Wu Zhicheng se retrouva à court de médicaments alors qu’il désinfectait des blessures. Inquiet, il demanda conseil à un médecin local, qui prescrivit un remède traditionnel chinois : un mélange d’eau et de fourmis amené à ébullition pour nettoyer les plaies et des médicaments à base de certains types de fourmis. Comme le rapporte la revue China Today, les résultats furent si encourageants que le docteur Wu se lança dans de longues recherches sur l’usage médicinal des fourmis. Selon lui, les remèdes à base de fourmis aident à rétablir l’équilibre du système immunitaire. " La fourmi est un mini-magasin nutritionnel. Elle contient 50 nutriments nécessaires au corps humain, 28 acides aminés et divers composés minéraux et chimiques. "

" Mal du bureau "

1998 : Selon une étude réalisée par le professeur Maurizio Ricciardi, directeur du centre d’ergonomie de l’université de Sienne, plus de 80 % des Italiens ont des problèmes de posture dus à un mode de vie sédentaire. Le quotidien Il Messaggero rapporte que plus de la moitié de ces victimes du " mal du bureau " se plaignent également de troubles divers : maux de dos, maux de tête, nausées, vertiges et troubles de l’équilibre, variations de la pression artérielle, diarrhée, constipation, colites et gastrites. " Après une heure de travail, commente le professeur Ricciardi, les Japonais et les Chinois font quelques exercices simples de gymnastique [pour éviter ces problèmes]. Chez nous, on ne s’arrête que pour la pause-café. "

Immigration à hauts risques

1998 : Chaque année, des milliers d’immigrants clandestins risquent leur vie dans leur quête d’un emploi et de meilleures conditions de vie en Afrique du Sud. Des centaines se seraient fait manger par les crocodiles en essayant de traverser le Limpopo à la nage. D’autres se font écraser par les éléphants ou tuer par les lions en tentant la traversée à pied du Kruger National Park. Il y a quelques années, les autorités du parc ont abattu des lions devenus mangeurs d’hommes. " En autopsiant les cinq fauves, on a trouvé des restes humains dans leur appareil digestif ", rapporte le Star de Johannesburg. On ne connaît pas le nombre exact d’immigrés clandestins tués par des animaux sauvages. " Lors des patrouilles de routine, on trouve des traces d’homme qui s’arrêtent brusquement, précise le journal. Un [lion] adulte est capable de manger 70 kilos de viande en un seul repas. Les chances de retrouver quoi que ce soit de la victime sont très minces, surtout lorsque les hyènes et les chacals passent derrière. "

Les enfants et la guerre

1998 : Terre des Hommes s’occupe de l’enfance en détresse. Selon Petra Boxler, présidente de la branche allemande, " les guerres, accrochages et combats de rue de ces dix dernières années ont coûté la vie à environ deux millions d’enfants ". En outre, signale la Süddeutsche Zeitung, six autres millions ont été gravement blessés, et dix millions souffrent de profondes séquelles affectives. Mme Boxler déplore le tour particulièrement sinistre que prend aujourd’hui la guerre : dans certains pays, on force les enfants à apprendre à tuer, dans d’autres " on s’en sert comme détecteurs vivants de mines ".

Découvertes animalesques

1998 : " Il y a encore quelques dizaines d’années, dit U.S.News & World Report, on pensait avoir découvert la plupart des mammifères, ces animaux à fourrure et à sang chaud qui allaitent leurs petits. C’est une époque révolue. L’édition 1993 de Mammal Species of the World s’est enrichie de 459 entrées par rapport à celle de 1983. Et, ces quatre dernières années, les biologistes ont encore découvert des dizaines de rongeurs, de chauves-souris, de cerfs, d’antilopes, de bovidés sauvages, et même de singes, inconnus. " Les 4 600 espèces mammifères aujourd’hui recensées devraient passer à près de 8 000. Certains " mammifères sont ‘ découverts ’ dans les musées, lorsque les zoologistes se penchent d’un peu plus près sur de vieilles acquisitions ". De plus, " beaucoup d’espèces ‘ nouvelles ’ abritent toute une communauté de parasites et d’autres animaux minuscules inconnus de la science, et un ‘ nouveau ’ mammifère sur trois n’avait jamais été vu par aucun scientifique ". La plupart des découvertes ont lieu dans les forêts tropicales humides et d’autres régions isolées du globe. Observation de George Schaller, mammalogiste : " Je m’étonne de voir le public s’enthousiasmer pour l’hypothétique présence d’une bactérie sur Mars alors que notre planète grouille d’espèces encore inconnues. "

Déjà le XXI e siècle ?

1998 : Selon les spécialistes, " nous avons changé de millénaire il y a plusieurs années déjà. Désolés, nous n’avions pas remarqué ". (Newsweek.) Pourquoi cela ? Notre calendrier " repose sur une division arbitraire du temps " basée sur l’année de la naissance de Christ. Or, de l’avis des chronologistes modernes, Jésus est né plusieurs années " avant Jésus Christ ". Cela " signifie que nous sommes déjà largement dans le troisième millénaire ". L’erreur est imputable à Denys le Petit, que le pape Jean I er chargea en 525 de notre ère de créer un calendrier liturgique unique. Denys décida de se servir de la naissance de Jésus comme date pivot... mais se trompa dans le calcul de l’événement. " Les historiens ne sauront jamais avec certitude quand exactement Jésus est né, dit Newsweek. Même la date de Noël, célébration de sa naissance, est arbitraire. Selon les spécialistes, l’Église a choisi le 25 décembre pour la faire coïncider avec — et concurrencer — les célébrations païennes du solstice d’hiver. " La chronologie biblique indique que Jésus est né en l’an 2 avant notre ère.

Les chats aussi

1998 : Dans l’État de New York, la loi exigeait depuis des dizaines d’années qu’en cas de collision avec une vache, un cheval ou un chien l’on recherche le propriétaire de l’animal ou que l’on signale au moins l’accident à la police. Mais les chats étaient exclus de cette mesure. Un projet de loi visant à les y inclure a été adopté à une très forte majorité. Au terme de cette loi, dite du " chat étendu ", c’est un délit que d’abandonner un chat blessé sans au moins signaler les faits à la police. Les contrevenants peuvent se voir infliger une amende de 100 dollars pour " délit de fuite ". Observation du New York Times : " Pour les amis des chats, c’est probablement la fin d’une discrimination. "

Piété mal dirigée ?

1998 : Le 1 er juin 1997, dans une station de métro de Mexico, une forme qui a tout l’air d’une tache d’humidité est apparue sur un mur. Beaucoup de catholiques fervents y ont vu une apparition de la Vierge de Guadalupe (un nom que les Mexicains donnent à la Vierge Marie). " Pour l’Église catholique, la Vierge du Métro n’est pas un miracle mais une formation naturelle due à une infiltration d’eau dans les murs de la station ", rapporte El Universal. Il n’empêche que beaucoup s’arrêtent devant cette forme pour l’adorer et qu’elle attire " plus de mille visiteurs à l’heure ". On lui a construit une petite niche, qu’un prêtre catholique a inaugurée.

Tabac : un homme poursuit sa femme

1998 : Pendant plus de 20 ans, Richard Thomas a prié et supplié sa femme d’arrêter de fumer. En vain. Alors il lui a intenté un procès. M. Thomas a expliqué qu’il souhaitait que l’État le protège contre la perte de l’amour, du soutien et de la compagnie de la femme qu’il aimait. Il avait déjà perdu sa mère d’une maladie cardiovasculaire, puis son père avait eu un accident vasculaire cérébral qui l’avait cloué au lit pendant sept ans. Tous les deux avaient été de gros fumeurs, et il ne voulait pas que la dépendance à la nicotine lui ravisse maintenant sa femme. Mais, avant que le tribunal n’ait pu délivrer d’ordonnance, M. Thomas est revenu avec une bonne nouvelle : " Ma femme a accepté de rompre avec le tabac. " Mme Thomas est entrée dans un centre de désintoxication et s’est juré de renoncer à la cigarette pour de bon. Précision du New York Times : en quittant le tribunal, les époux se tenaient par la main.

Les chameaux sauvages d’Australie

1998 : Il y a des années de cela, on a importé en Australie des chameaux pour la construction d’une ligne télégraphique et du chemin de fer qui traverse l’inhospitalier outback. Quand ces robustes animaux ont cédé la place aux camions, beaucoup de leurs propriétaires, des Afghans, les ont lâchés dans la nature plutôt que de les abattre. Les chameaux se sont tellement plu sous le climat sec du centre de l’Australie qu’on en recense maintenant 200 000. De l’avis de certains, ces bêtes pourraient devenir un précieux atout pour le pays, rapporte l’Australian. Leur viande, déjà commercialisée à titre expérimental, serait tendre comme celle du bœuf tout en étant moins grasse. Le chameau donne aussi des peaux, du cuir, du lait et de la laine, ainsi que de la graisse pour la fabrication de savon et de cosmétiques. Les chameaux vivants sont eux aussi recherchés. Selon Peter Seidel, de la Central Australian Camel Industry, " quantité de zoos et de parcs animaliers du monde entier veulent des chameaux australiens, car notre cheptel est sain ".

Tests de QI précoces

1998 : Les spécialistes de l’intelligence humaine croient aujourd’hui que c’est entre la naissance et le troisième anniversaire d’un enfant que son cerveau se développe le plus. Ils pensent également que, durant cette période, des connexions cérébrales permanentes s’établissent en fonction de la stimulation mentale. Voilà pourquoi des parents font maintenant passer à leurs enfants des tests de QI bien avant la maternelle, dans le but de leur faire prendre une longueur d’avance sur les autres, rapporte Modern Maturity. Le professeur Barry Zuckerman, président de la section pédiatrie de la faculté de Médecine de Boston, n’aime pas ces parents qui se sentent " obligés de ‘ stimuler ’ continuellement leurs bébés " pour en faire des " génies ". " Insuffler trop tôt à son enfant l’esprit de compétition a souvent l’effet inverse, dit Richard Weinberg, professeur de psychologie de l’enfant. Ne privez pas vos enfants de leur enfance. "

Charançons destructeurs

1998 : Depuis que Rhynchophorus ferrugineus est arrivé dans la péninsule arabique, ce petit insecte s’est installé dans des milliers de palmiers dattiers. Les ravages sont considérables. " On craint même que les dattes, ces fruits qui font vivre l’Arabie depuis 5 000 ans, ne disparaissent ", lit-on dans l’Economist. Le charançon, qui ne mesure que cinq centimètres de long, creuse un réseau de galeries dans le tronc de l’arbre et le tue petit à petit. Les pesticides n’ont guère d’effet sur lui, et il continue à se multiplier rapidement dans toute la région.

Travail, stress et crises cardiaques

1998 : La tension mentale au travail est la deuxième cause de maladies cardiovasculaires après le tabac, rapporte la Frankfurter Rundschau. Résumant les résultats d’une enquête de la Bundesanstalt für Arbeitschutz und Arbeitsmedizin, à Berlin, le journal dit : " Les plus vulnérables sont les employés qui n’ont qu’une marge d’initiative très limitée ou dont le travail est peu varié. Si, en plus, ils sont également sous pression pendant leurs moments de loisir, par exemple parce qu’ils construisent leur maison ou qu’ils s’occupent d’un parent malade, alors le risque de crise cardiaque est presque multiplié par neuf. " De l’avis d’un spécialiste, il faut absolument donner aux employés plus de latitude. " Une discussion mensuelle entre tous les membres d’un service suffirait à améliorer les choses. "

" Le moyen de transport le plus rentable "

1998 : Pour un déplacement de moins de huit kilomètres en milieu urbain, la bicyclette peut s’avérer plus rapide que la voiture, explique l’Island, journal de Colombo (Sri Lanka). Pour les Amis de la Terre, mouvement écologiste international, le vélo est " le moyen de transport le plus rentable du monde " : il permet de couvrir 2 400 kilomètres avec une énergie alimentaire équivalente à 4,5 litres d’essence seulement, et ce sans polluer. En outre, précise l’article, le vélo est bon pour la santé.

Persécutions

1998 : Une étude coordonnée par l’Université La Sapienza (Rome) révèle que bon nombre d’élèves sont victimes de persécutions allant de l’insulte aux coups en passant par les larcins, les menaces et les agressions. C’est plus particulièrement le cas à Rome, où plus de 50 % des garçons comme des filles ont, sur une période de trois mois, été ennuyés d’une façon ou d’une autre. " Lors de conversations plus profondes, explique Anna Baldry, enquêtrice, beaucoup de filles ont relaté des faits plus graves encore, qu’elles avaient tus dans un premier temps à la fois par peur et [...] parce qu’elles considèrent certains comportements comme normaux ", lit-on dans le journal italien La Repubblica. Les enfants ne sont pas les seuls à être persécutés. L’Irish Times signale que beaucoup d’adultes le sont sur leur lieu de travail, principalement par leurs supérieurs : " Le plus souvent, on vous agresse verbalement, on critique votre travail ou l’on fait circuler des rumeurs sur votre compte. À moins qu’on ne vous humilie ou qu’on ne vous fixe des objectifs inaccessibles. " Les effets psychologiques possibles de ces tracasseries sont " l’anxiété, l’irritabilité, la déprime, la paranoïa, le stress, la perte de confiance en soi ou de l’amour-propre et le repli sur soi ". Dans les cas extrêmes, ce type de tyrannie peut mener à " la dépression, voire au suicide ".

Prospectus : pensez à vos tomates

1998 : Que faire de 500 tonnes de prospectus et de catalogues qui vous restent chaque mois sur les bras ? Le bureau de poste de Dallas-Fort, au Texas, a entrepris d’en écouler une grande partie dans l’industrie du compostage. Le produit ainsi obtenu, explique le New York Times, est donné aux tomates et aux soucis, avec des résultats prometteurs. Les bactéries qui transforment le papier déchiqueté en compost sont nourries de bière et de soda éventés que fournissent des fabricants de boisson. La bière et les sodas contiennent du sucre, dont raffolent ces micro-organismes. " Ce qui nous fait grossir fait également la prospérité et le bonheur de ces bactéries ", dit Joel Simpson, vice-président de la société lancée dans l’expérience.

Chenilles à la mode

1998 : La chenille du petit paon de nuit figure depuis longtemps au menu des pauvres des régions rurales de l’Afrique australe, pour qui elle est un aliment vital en raison de ses protéines. En avril et en décembre, les femmes ramassent ces larves et, après les avoir vidées, les font bouillir puis sécher au soleil. Leur teneur en protéines, en graisse, en vitamines et en calories est bien placée par rapport à celle de la viande et du poisson. Cependant, ces chenilles sont de plus en plus recherchées des restaurateurs sud-africains. L’engouement a atteint l’Europe et les États-Unis, ce qui inquiète les campagnes africaines. Pourquoi cela ? " La montée de la demande suscite des doutes sur la survie de l’espèce, explique le Times de Londres. Le petit paon de nuit a [déjà] disparu de vastes régions du Botswana et du Zimbabwe, deux pays voisins. "

Pas de lifting pour le Sphinx

1998 : Après sept ans de travaux, le Sphinx est enfin libéré des échafaudages qui l’entouraient. " La restauration du Sphinx, de 1990 à 1997, a exigé cent mille pierres, explique Ahmad al-Haggar, directeur des antiquités de la région, qui précise cependant que ce travail méticuleux n’a pas porté sur le visage meurtri du " colosse de calcaire mi-lion, mi-homme ".

Fenêtres automatiques

1998 : À l’université de Sydney, en Australie, on a mis au point une fenêtre qui se ferme automatiquement à l’approche d’un avion volant à basse altitude. Une fois passée la cause de la nuisance, la fenêtre s’ouvre de nouveau. Un microphone extérieur assisté d’un système informatique monté dans la fenêtre reconnaît les fréquences particulières d’autres bruits intempestifs, tels que celui des gros camions. Les essais montrent que ces fenêtres peuvent réduire le bruit de 20 décibels — assez, espère-t-on, pour que soit respecté le sommeil des occupants. " L’un des grands avantages de ce système, c’est que les bâtiments sont tout à la fois insonorisés et ventilés sans qu’il soit besoin d’installer une climatisation toujours coûteuse. " (New Scientist).

Les effets de la télévision sur les enfants

1998 : " En une semaine, les 6-12 ans passent jusqu’à 38 heures devant le téléviseur, contre 23 en classe ; si bien qu’ils sont davantage influencés par les dessins animés et les jeux vidéo que par l’école. " (El Universal, journal mexicain). Omar Torreblanca, chercheur, fait observer que la télévision enseigne aux enfants quel comportement adopter dans telle ou telle situation, mais sans leur dire s’il est bon ou mauvais. Il s’explique : " Si, dans un film ou dans un dessin animé, un personnage s’en sort toujours bien, l’enfant va très probablement l’imiter. " Les travaux de M. Torreblanca montrent que " l’enfant applique dans sa vie quotidienne ce qu’il apprend tous les jours à la télévision, mais pas ce qu’il apprend en classe, parce qu’il considère l’école comme une contrainte ".

La marche et la vie

1998 : Relevé dans Asiaweek : en marchant tous les jours, on peut vivre beaucoup plus longtemps. Pendant 12 ans, des enquêteurs se sont intéressés à 707 sujets masculins de 61 à 81 ans, des hommes qui avaient encore l’usage de leurs jambes et qui ne fumaient pas. Chez ceux " qui marchaient [trois kilomètres] par jour, même d’un pas tranquille, la mortalité était, dans toutes ses causes, réduite de moitié ". Les individus sédentaires avaient 2,5 fois plus de chances de mourir de n’importe quelle forme de cancer que ceux qui marchaient au moins trois kilomètres par jour. Les résultats de cette étude, publiés dans le New England Journal of Medicine, montrent qu’en marchant ne serait-ce que 800 mètres par jour on allonge sa vie. Auparavant, certains spécialistes de la forme avaient des doutes sur la valeur d’une activité physique aussi douce. Mais les enquêteurs sont parvenus à la conclusion qu’" encourager les personnes âgées à marcher peut leur être bénéfique ".

La musique aide les enfants

1998 : Selon Gordon Shaw, professeur de physique (University of California), l’enseignement de la musique aux bambins de trois ou quatre ans peut les aider à mieux raisonner. À cet âge-là, les connexions cérébrales se forment facilement. Les chercheurs ont démontré que dix minutes d’entraînement quotidien favorisent " une amélioration à long terme de la faculté de raisonnement d’un enfant ". Pendant neuf mois, on a comparé les performances de petits pianistes avec celles d’enfants qui avaient eu des cours d’informatique ou n’avaient bénéficié d’aucun apprentissage. Les résultats aux tests d’intelligence des " pianistes " étaient en hausse de 35 %, alors que les autres enfants, eux, n’avaient pas progressé, ou peu, rapporte le Sunday Times de Londres.

La santé des plages

1998 : Est-il possible de détruire une plage par excès de propreté ? Oui, si l’on en croit une étude menée à Swansea Bay, dans le pays de Galles. La bonne santé d’une plage dépend essentiellement du rivage, où des débris s’accumulent deux fois par jour au gré des marées hautes : arbres, bois flotté, herbe et animaux morts, le tout mêlé d’algues. Ce salmigondis abrite de minuscules invertébrés qui hâtent la décomposition de la végétation. Dispersé par le vent et les vagues, le produit de leurs digestions devient liant pour le sable. Le rivage nourrit également les oiseaux et d’autres animaux comme le campagnol, la souris, le lièvre, voire le renard. C’est en constatant la raréfaction des échassiers venus s’alimenter sur le rivage que les défenseurs de l’environnement ont compris que le nettoyage régulier de la plage en bouleversait le fragile équilibre écologique. Les inconditionnels de la plage ont souvent des exigences de propreté déraisonnables. Tel cet homme qui, raconte le Times de Londres, déplorait la présence de galets dans le sable.

Consommation alimentaire mondiale

1998 : Vous êtes-vous déjà demandé ce que l’humanité consommait en une journée ? Le journal grec To Vima livre quelques chiffres stupéfiants. À l’échelle mondiale, deux milliards d’œufs sont produits et consommés, assez pour faire une omelette grande comme Chypre ! Le monde dévore 1,45 million de tonnes de maïs. Les pommes de terre sont également très prisées : il s’en consomme 660 000 tonnes. Le riz constitue l’aliment de base d’une grande partie de la population mondiale, avec une production journalière de 1,35 million de tonnes, dont 330 000 sont absorbées par les Chinois. Plus de 6 000 tonnes de feuilles de thé infusent dans environ trois milliards de tasses. Les privilégiés mangent deux tonnes et demie de caviar. En Occident, un adulte absorbe en moyenne 4 000 calories par jour, en Afrique 1 800. La ration recommandée est de 2 500.

Des anguilles au travail

1998 : Au Japon, des anguilles testent la qualité de l’eau, signale le Daily Yomiuri. Il y a quatorze ans, le professeur Kenji Namba, de l’université d’Hiroshima, s’est aperçu que ce poisson réagissait aux moindres variations de qualité de l’eau. Les substances toxiques comme le cadmium ou le cyanure ralentissent son rythme cardiaque, tandis que le trichloréthylène, produit cancérigène, le fait augmenter très vite. Une machine aujourd’hui commercialisée exploite cette sensibilité hors pair. L’appareil est doté d’un tube d’acrylique qui reçoit une anguille. L’eau s’écoule dans le tube, les électrodes fixées dessus enregistrent le rythme cardiaque de l’animal, et tout changement est signalé par téléalarme à un technicien. Les anguilles sélectionnées proviennent d’eaux particulièrement pures et, par souci d’exactitude, sont remplacées tous les mois.

Ceinture de sécurité et accidents mortels

1998 : La chambre constitutionnelle de la Cour suprême du Costa Rica a annulé une loi déclarant obligatoire le port de la ceinture de sécurité, au motif qu’elle violait les garanties de liberté individuelle (The Tico Times, San José). Depuis cette décision, le nombre des adeptes de la ceinture est passé de 87 % à 44 %, et celui des accidents et des morts a augmenté. La sécurité routière costaricaine a lancé une offensive pour réduire le nombre des blessés, mais ses efforts ne valent que si le conducteur et les passagers bouclent leur ceinture, explique le Tico Times. " Nous voulons vraiment faire comprendre aux gens qu’en agissant en conducteur responsable on peut éviter les blessures et la mort ", dit Manfred Cervantes, représentant de l’organisme.

Océans menacés

1998 : Le Journal of Commerce signale que plus de 1 600 océanographes et écologistes de 65 pays ont lancé un " appel à l’action " pour faire cesser la dégradation des océans. " La mer est menacée, et beaucoup plus que nous ne le pensions ", a déclaré Elliot Norse, spécialiste en écologie marine. Parmi les exemples cités figure une étendue de 18 000 km 2 d’océan située dans le golfe du Mexique. On l’appelle " la zone morte ". Comme son nom l’indique, on n’y trouve plus ni poissons, ni crevettes, ni presque aucune autre forme de vie marine. Les scientifiques attribuent ce phénomène à la prolifération des algues, due à la richesse en nutriments de l’eau déversée par le Mississippi. Une fois mortes, les algues tombent au fond de l’océan et, lorsqu’elles commencent à se décomposer sous l’action des bactéries, les couches profondes sont privées d’oxygène. Par conséquent, explique Nancy Rabalais, océanographe, " tout ce qui ne peut pas s’en aller finit par mourir ".

Dons d’organes

1998 : Est-ce que j’aimerais qu’à ma mort on puisse demander à utiliser mes organes ? C’est la question que se posent de nombreux Brésiliens depuis le 1 er janvier 1998, date de l’entrée en vigueur d’une nouvelle loi qui stipule que désormais tous les Brésiliens âgés de plus de 18 ans deviendront automatiquement donneurs d’organes à moins de remplir une demande d’exemption. Selon le Miami Herald, " de nombreux signes indiquent que la plupart des Brésiliens préféreraient rester intacts après leur mort ". " Au cours des six derniers mois, précise l’article, trois nouveaux conducteurs sur quatre ont refusé de devenir donneurs d’organes. " Pourquoi ? Certains craignent que les médecins ne soient tentés d’annoncer prématurément la mort cérébrale d’un patient pour lui prélever des organes.

Alligators en danger

1998 : Selon la revue Estampas (Caracas), les alligators de l’Orénoque sont en danger. Ces bêtes sont chassées pour leur peau depuis 1930. À l’époque, " il y avait au Venezuela plus d’alligators que d’humains ", précise Estampas. Mais, entre 1931 et 1934, on a exporté près de 1 500 tonnes de peaux, celles d’au moins 4,5 millions d’alligators. En 1950, " après des années de chasse ininterrompue ", les effectifs avaient tellement décliné que les exportations n’ont été " que " de 30 tonnes. Aujourd’hui, l’Orénoque abrite moins de 3 000 alligators. Verdict des biologistes : à cause de l’homme, ce reptile risque de disparaître, comme 312 autres espèces animales du Venezuela.

Un monstre d’énergie

1998 : Une photographie réalisée par Hubble confirme la présence dans notre galaxie d’une étoile appartenant à la catégorie rare des supergéantes bleues. Les astronomes qui l’ont observée ayant jugé que sa nébuleuse avait la forme d’un pistolet, elle a reçu le nom de Pistol Star. On estime qu’elle est 60 fois plus massive et 10 millions de fois plus lumineuse que le Soleil. Selon la revue Science News, elle pourrait être " l’étoile qui, dans le ciel entier, dégage le plus d’énergie ". Située à 25 000 années-lumière de la Terre, elle est cachée à notre vue par de grands nuages de poussière et ne peut donc être observée qu’au moyen de détecteurs d’infrarouge, ce qui explique pourquoi elle n’a été découverte qu’au début des années 90. On n’a détecté que six autres étoiles du même type dans notre galaxie.

Des dangers du téléphone au volant

1998 : En téléphonant au volant, on commet de graves erreurs sans même s’en apercevoir. Telle est la conclusion qui se dégage d’un test réalisé pour une association d’automobilistes allemands et lors duquel on a demandé à des conducteurs de faire trois fois le même parcours : sans téléphoner, en téléphonant avec un kit mains libres, puis en téléphonant avec un téléphone classique. Il s’agissait entre autres de donner un coup de frein et de rester dans son couloir. Les résultats ? Dans le premier cas, la moyenne d’erreurs a été de 0,5, dans le deuxième de 5,9 et dans le troisième de 14,6. Ainsi, dit la Süddeutsche Zeitung, cette étude montre que l’utilisation d’un téléphone classique au volant " présente un grand danger ".

Latin, langue vivante

1998 : Le latin demeure la langue officielle de la cité du Vatican, même s’il n’est plus la langue liturgique catholique depuis les années 60. Des spécialistes traduisent les documents pontificaux en latin, mais cette langue n’est plus guère utilisée au Vatican. Cependant, en novembre 1997, le pape a déploré le recul du latin parlé et a encouragé son renouveau. Parallèlement, des érudits du Vatican ont achevé, au bout de huit ans de travail, un dictionnaire latin révisé. Des termes modernes comme " bombe aérosol ", " aéroport ", " grand magasin ", " taxi " et " embouteillage " ont désormais leur équivalent latin ; même l’omniprésent téléphone mobile, qui devient telephonium cellulare. Pour les mordus du latin, il y a plus réjouissant encore : un prêtre romain vient d’ouvrir un site Internet sur le latin (Times de Londres).

Statues " clonées "

1998 : En l’an 2000, les statues des jardins publics de Rome pourraient bien être toutes des copies. Pourquoi cela ? " Si nous voulons sauver ces monuments, nous n’avons pas d’autre solution que d’en faire des copies ", explique Carla Benocci, membre d’une société historique de la ville. Et d’ajouter que certains sont dans un " état de dégradation choquant, dû aux outrages du temps, des automobiles, des vandales et des receleurs ". On mène actuellement des expériences visant à déterminer quels matériaux restitueront au mieux l’effet artistique du modèle et résisteront aux assauts des vandales et du mélange de brouillard et de fumées. Certains " clones " sont en résine, d’autres en un ciment recouvert de poudre de marbre. Ils sont " tellement ressemblants que des voleurs en ont décapité un et tenté d’en emporter un autre tout entier ", souligne Mme Benocci. Et les originaux dans tout cela ? Ils seront conservés dans les musées, où ils pourront être admirés sans risque d’être volés ou abîmés.

Victimes de la malnutrition

1998 : " La malnutrition tue plus d’enfants que n’importe quelle épidémie, catastrophe naturelle ou guerre ", dit Le Monde. D’après les estimations, elle en tue chaque année près de sept millions. Le rapport 1997 du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) indique que 55 % des 12 millions de décès annuels d’enfants de moins de cinq ans lui sont imputables. En outre, la malnutrition est responsable de nombreux handicaps physiques et mentaux, ainsi que d’un affaiblissement du système immunitaire. En Asie du Sud, 1 enfant sur 2 souffre de malnutrition, et en Afrique 1 sur 3. Mais les pays industrialisés ne sont pas épargnés. Ainsi, l’UNICEF signale qu’aux États-Unis 25 % des enfants de moins de 12 ans ne sont pas nourris convenablement.

De l’eau sur la lune ?

1998 : Dans les régions polaires de la lune, Lunar Prospector a détecté ce qui semble être de la glace, signale le New York Times. Les instruments embarqués à bord de l’engin spatial indiquent la présence d’hydrogène, et l’on ne voit guère ce que, sur la lune, de l’hydrogène pourrait être d’autre qu’un élément de l’eau. Cette eau se présenterait sous forme de petits cristaux de glace mélangés à de la poussière et constituerait 1 % ou moins du sol rocheux. Des scientifiques disent déjà que cette eau pourrait permettre l’installation de colonies humaines et servir de carburant (hydrogène et oxygène) pour des engins spatiaux lancés depuis la lune. D’autres se demandent si, dans l’hypothèse où il y aurait bel et bien de l’eau, son extraction ne serait pas trop coûteuse. Pour le professeur Bruce Murray, du California Institute of Technology, il serait plus économique de faire venir l’eau de la terre que de l’extraire sur la lune.

Analgésiques : prudence !

1998 : Mise en garde relevée dans la revue Health : " Même un surdosage relativement faible en paracétamol (un principe actif du Tylenol, de l’Excedrin et d’une multitude d’autres médicaments en vente libre) peut provoquer de graves lésions du foie, surtout en cas de consommation d’alcool ", et la mort. " La plupart des gens pensent pouvoir doubler ou tripler la dose recommandée sans en souffrir, dit William Lee, spécialiste de médecine interne (University of Texas Southwestern Medical Center). Avec ce médicament, c’est impossible. " En décomposant le paracétamol, le corps produit une substance toxique pour le foie. Le foie se protège grâce à un agent, le glutathion. Mais une dose excessive de paracétamol peut dépasser les capacités de défense du foie. L’alcool amenuise les réserves de glutathion, si bien que l’absorption de ce médicament est particulièrement dangereuse si l’on a bu quelques verres. Enfin, puisqu’il y a du paracétamol dans plus de 300 préparations, il est facile de dépasser la dose limite sans même s’en apercevoir.

Cours anti-enlèvement

1998 : Une nouvelle matière a fait son entrée dans les écoles taïwanaises : la prévention contre les enlèvements. " Avec un rapt tous les deux jours et demi, Taïwan est, après les Philippines, le pays où l’on kidnappe le plus d’enfants ", signale Asiaweek. Ce sont les parents, inquiets devant la montée implacable de la criminalité, qui ont demandé cette mesure. Les enfants apprennent à être prudents quand ils marchent seuls, quand ils s’apprêtent à entrer dans un ascenseur ou quand ils prennent les transports en commun. On leur enseigne également à reconnaître les gens louches et la manière de réagir en cas d’enlèvement. Malgré le caractère désagréable de la matière, on s’efforce d’insuffler aux élèves la joie de vivre.

Là où l’herbe est plus verte...

1998 : Aux Pays-Bas, le stade de football de 28 000 places construit pour le club du Vitesse Arnhem s’enorgueillit à la fois d’une magnifique pelouse et d’une couverture intégrale. Deux luxes difficiles à concilier, car l’herbe est au meilleur de sa forme quand on lui assure une bonne lumière du jour et la pluie du ciel ; sinon elle jaunit et s’étiole. La revue New Scientist explique comment les concepteurs de l’édifice ont résolu l’équation : la pelouse repose sur une plaque de béton qui glisse sur des patins en téflon. Quand elle ne sert pas, la surface de jeu, d’un poids de 11 000 tonnes, peut être sortie du stade par quatre pousseurs hydrauliques. Avantage supplémentaire de ce système : la dalle en béton permet d’organiser dans le stade des concerts ou autres manifestations similaires.

Des risques du trampoline

1998 : La récente vogue du trampoline se solde par une augmentation du nombre d’accidents touchant des enfants. Cité dans le New York Times, le professeur Gary Smith, de l’hôpital pédiatrique de Columbus (Ohio), explique que " les gens croient à tort que le trampoline est un engin souple qui amortit les chocs ". Or les enfants se blessent en tombant à côté du trampoline, en atterrissant mal sur la toile, en se heurtant à un autre enfant qui saute en même temps, ou en se cognant contre une surface non matelassée. Les appareils équipés d’une échelle d’accès sont les plus dangereux, car accessibles aux petits enfants, les plus vulnérables aux blessures. Ann Brown, membre d’une commission de vérification de la sécurité des produits, recommande de ne pas laisser des enfants de moins de six ans sauter sur un trampoline, et de ne laisser monter qu’un enfant à la fois. Pour elle, " un enfant sur un trampoline est comme un enfant dans une piscine : il doit être constamment surveillé ".

L’amour ne disparaît jamais

1998 : Selon le Washington Post, " les adolescents qui se sentent très proches de leurs parents ou de leurs professeurs sont moins susceptibles de tomber dans la drogue ou dans l’alcool, de faire une tentative de suicide, d’adopter un comportement violent ou d’avoir des rapports sexuels à un âge précoce ". Les chercheurs de la University of Minnesota et de la University of North Carolina à Chapel Hill estiment que cela reste vrai, que l’enfant vive dans un foyer monoparental ou avec ses deux parents. Ce qui importe, c’est qu’il se sente aimé, apprécié et compris. Autre facteur dégagé par cette étude : " Il est important que les parents continuent de s’impliquer de très près dans la vie de leurs enfants pendant l’adolescence, même quand ils pensent qu’ils ne jouent plus un rôle prépondérant. "

Les chèvres au secours de l’environnement

1998 : Relevé dans le Sunday Telegraph : la Royal Navy a recours à des chèvres pour assurer l’entretien des maçonneries en briques d’un fort historique dominant les côtes britanniques. Les racines des ronces, des arbres et des mauvaises herbes attaquent les briques et le mortier. Pour un nettoyage classique, on se sert de coûteuses tronçonneuses et d’herbicides, ce qui n’est déjà pas sans danger, mais qui de plus ravage les plantes rares, les lichens et les insectes. Les chèvres, agiles, sont économiques et sont plus respectueuses des plantes rares et de la faune. Pronostic de Mike Beauchamp, consultant du projet : " Dans dix ans, la plupart des équipes d’entretien emploieront des chèvres dans la première phase d’entretien des secteurs embroussaillés. "

Les cauchemars : fréquents chez les enfants

1998 : Presque tous les enfants font des rêves terrifiants. Neuf enfants sur 10 interrogés dans le cadre d’une étude de l’Institut central de santé mentale de Mannheim, en Allemagne, ont dit se souvenir d’avoir été réveillés par un rêve. Certains thèmes reviennent fréquemment : on est poursuivi, on tombe de très haut ou l’on est victime d’une guerre ou d’une catastrophe naturelle. Dans la plupart des cas, ces rêves sont un mélange de fiction et de réalité. En général, les garçons ne se souviennent pas de leurs rêves. Beaucoup de filles, par contre, les décrivent oralement ou par écrit. Conseil de spécialistes relevé dans la Berliner Zeitung : pour dissiper toute angoisse consécutive à un cauchemar, l’enfant doit parler de son rêve, en faire un dessin ou en mimer une scène. Ordinairement, quand cette suggestion est appliquée, les cauchemars s’espacent très vite (en quelques semaines), pour finalement se transformer en beaux rêves.

Médecins dépendants

1998 : Lu dans le Medical Post, journal canadien : selon les autorités médicales britanniques, " 1 médecin sur 15 est dépendant de l’alcool ou des médicaments ". Pour lutter contre ce phénomène, des organismes médicaux de premier plan aimeraient lancer des tests réalisés au hasard pour identifier les médecins qui forcent sur l’alcool ou sur les médicaments. Ils seraient plus de 9 000 en Grande-Bretagne, des hommes comme des femmes. Fait surprenant, certains " ne se font pas soigner parce qu’ils ne savent pas quels services sont à leur disposition ".

Attention au réchauffé

1998 : La viande laissée à température ambiante plus de deux heures après cuisson ne doit plus être consommée, dit un bulletin médical (Tufts University Health & Nutrition Letter). Mais une nouvelle cuisson n’éliminerait-elle pas tout risque de contamination bactérienne ? " Un réchauffage de la viande tuera peut-être les bactéries qui se seront développées en surface, mais pas les toxines pathogènes produites par certaines souches de bactéries ", explique le bulletin. Les staphylocoques, bactéries communes, produisent une toxine qui peut provoquer des maux d’estomac ou de tête, des diarrhées, des nausées, des frissons ou de la fièvre. " Et cette toxine résiste à un réchauffage à très haute température. "

Les Brésiliens et le carnaval

1998 : " Le carnaval a peut-être rendu Rio de Janeiro célèbre, mais de plus en plus de Brésiliens se désintéressent complètement de l’événement ", lit-on dans Nando.net. Le monde croit que les Brésiliens ne vivent que pour cette fête annuelle. Or une étude menée par l’Institut brésilien de recherche sociale bat totalement en brèche cette idée : 63 % des Brésiliens ne participent pas à ces festivités, 44 % " s’en moquent royalement ", et 19 % " les détestent ". Jornal do Brasil signalait que, cette année, la principale chaîne de télévision nationale n’a même pas retransmis les compétitions de samba. Par contre, des milliers de touristes se rendent au Brésil pour assister au carnaval. Et, vu que le Brésil est une des régions du monde où le taux de sida est le plus élevé, le ministre de la Santé a fait distribuer pour l’occasion des millions de préservatifs.

" Arbre de la chance "

1998 : En Thaïlande, près de Bangkok, des villageois en colère ont menacé de violences des preneurs de paris professionnels qu’ils soupçonnent de vouloir brûler leur " arbre de la chance ". (South China Morning Post.) Cet " arbre de la chance " est réputé dans tout le pays pour révéler les numéros gagnants à la loterie ; aussi s’est-on enflammé quand on a appris qu’un incendiaire l’avait fait roussir. " Je suis vraiment en colère, fulmine Dongmalee. J’ai personnellement gagné de l’argent grâce à cet arbre, et aussi en expliquant aux autres comment décrypter ses messages. " On raconte que, depuis l’agression, l’esprit de l’arbre est courroucé, et les villageois affirment qu’il ne donne plus de tuyaux. Ils prévoient donc de faire venir des moines bouddhistes pour le persuader de reprendre du service.

Malnutrition chez les seniors

1998 : " Souvent, les personnes âgées ne mangent pas assez et sont alors plus sujettes aux maladies ", rapporte le journal allemand Nassauische Neue Presse. Telle est la conclusion qui se dégage d’une étude réalisée dans dix pays d’Europe auprès de plus de 2 500 hommes et femmes de plus de 70 ans. Beaucoup pensent qu’avec l’âge les besoins alimentaires diminuent, mais un manque de calories affaiblit les défenses du corps. Qui plus est, les seniors ont tendance à faire à manger pour plusieurs jours, ce qui ôte de leur valeur nutritive aux aliments. Enfin, beaucoup ne mangent pas assez de fruits et de légumes frais, surtout lorsqu’ils ne sont plus de saison. Conclusion de l’étude : les médecins doivent rappeler à leurs patients âgés l’importance de " manger bien et régulièrement ". Il faudrait également que les personnes âgées se voient proposer davantage d’exercice, car l’effort physique stimule l’appétit.

Jeux vidéo nuisibles

1998 : Le ministère brésilien de la Justice " a interdit la vente d’un jeu vidéo sujet à controverses, dans lequel le joueur marque des points quand il vole des voitures et tue des policiers ", a-t-on lu dans un communiqué de l’agence Reuters. Ce jeu est jugé " dangereux, car il banalise le vol et le meurtre et il incite les jeunes à la violence ". En 1997, le ministère avait déjà interdit un jeu vidéo " récompensant le joueur qui tuait des piétons, vieilles dames et femmes enceintes comprises ". Le porte-parole de Procon, un organisme pour la défense des consommateurs, a déclaré : " Ces jeux sont dangereux et nuisibles parce qu’ils engendrent la violence. Les enfants en viennent à croire que ces activités sont normales. "

La passion des armes aux États-Unis

1998 : " Il y a une nette différence entre l’Amérique [les États-Unis] et les autres pays, lit-on dans l’Economist. En 1996, on a tué par balle deux personnes en Nouvelle-Zélande, 15 au Japon, 30 en Grande-Bretagne, 106 au Canada, 211 en Allemagne et 9 390 aux États-Unis. " Chaque année aux États-Unis, des armes à feu sont impliquées dans un demi-million d’agressions criminelles et quelque 35 000 morts, suicides et accidents compris. Pourtant, les Américains détenteurs d’armes à feu " veulent conserver leur arme à tout prix, poursuit le magazine. Bien loin d’opter pour un contrôle renforcé, à l’image de nombreux autres pays, ils se ruent dans la direction opposée ". Actuellement, 31 États autorisent le port d’armes dissimulées.

Ponts suspendus : record du monde

1998 : Le pont Akashi Kaikyo, reliant l’île Awaji à la ville de Kobe (Japon), a été inauguré en avril 1998 et a fait aussitôt son entrée dans le Livre des records. C’est le pont suspendu le plus long du monde. " Au cours du chantier qui aura duré dix ans, l’entreprise de 7,7 milliards de dollars a réalisé une travée centrale de 1 991 mètres (distance séparant les deux pylônes) ", rapporte la revue Time. " Chaque pylône, plus haut qu’un bâtiment de 90 étages, est équipé de 20 systèmes antivibration ; si le vent fait osciller l’ouvrage, des balanciers ramènent le pylône à sa place. " Le pont a également été conçu de façon à résister à des séismes de 8 degrés sur l’échelle de Richter. Mis bout à bout, ses câbles d’acier feraient sept fois le tour de la terre.

La boucler peut sauver la vie

1998 : Tout habitué des transports aériens sait que les avions peuvent entrer de façon inattendue dans une zone de turbulences, et que des passagers peuvent être blessés, parfois mortellement. Au dire des experts, la seule précaution efficace à prendre est de garder sa ceinture de sécurité continuellement bouclée. " Les turbulences en ciel clair sont extrêmement difficiles à prévoir, à détecter et à éviter ", déclare l’U.S.News & World Report. Jusqu’à ce que les scientifiques aient trouvé un système de détection des turbulences de ce type, la plupart des pilotes se fient aux renseignements fournis par les avions qui les précèdent sur leur ligne. Les personnes qui ont été blessées dans des zones de turbulences ne portaient généralement pas leur ceinture de sécurité. " Malheureusement, reconnaît le magazine, les compagnies aériennes n’ont pas encore trouvé le moyen d’obliger les passagers à la boucler. "

Pour économiser l’électricité

1998 : " En Allemagne, 11 % de l’électricité consommée dans les foyers et les bureaux l’est par des appareils laissés en veilleuse ", lit-on dans le bulletin Apotheken Umschau. Selon des estimations concernant le même pays, téléviseurs, chaînes stéréo, ordinateurs et autres appareils électroniques laissés en veilleuse consomment environ 20,5 milliards de kilowattheures par an. C’est plus que la consommation annuelle de Berlin, la plus grande ville allemande. On peut économiser de l’électricité et de l’argent en éteignant carrément certains appareils.

La mer Morte se meurt

1998 : La mer Morte, l’endroit le plus bas et le plus salé de la terre, est en passe de disparaître rapidement. En 1965, sa surface était située à 395 mètres au-dessous du niveau de la mer. Elle l’est à présent à 413 mètres, et l’émergence d’une étroite langue de terre a partagé la mer en deux. Les hôtels construits au bord de l’eau s’en retrouvent aujourd’hui considérablement éloignés. " Le niveau de l’eau accuse une baisse notable de 80 centimètres par an. La mer ne se remplit plus à cause des besoins de la population et pour des raisons politiques, affirme le Dallas Morning News. La disparition éventuelle de la mer Morte indique à quel point la pénurie d’eau est grave dans ces régions, et, parallèlement, les obstacles aux solutions indiquent combien sont liées l’eau et la paix dans ce Proche-Orient desséché. [...] Aujourd’hui le Jourdain, le principal cours d’eau alimentant la mer Morte, est presque totalement détourné [...] par Israël, la Syrie et la Jordanie. " Ce journal dit aussi à propos de l’histoire de cette mer : " Le récit de loin le plus frappant est celui de la Bible. Elle raconte que les villes de la Plaine habitaient jadis une région fertile jusqu’à ce que Dieu, se désespérant de leurs manquements à la morale, ‘ fit pleuvoir sur Sodome et Gomorrhe du feu et du soufre ’ pour en faire des terres désertes. "

Attente et lois de la probabilité

1998 : À la caisse des magasins, avez-vous le sentiment d’être toujours dans la file la plus lente ? Si oui, vous êtes sans doute victime des lois de la probabilité, rien de plus. Comme le souligne le journal allemand Die Zeit, la probabilité qu’une des deux files voisines soit plus rapide que la vôtre est de 2 sur 3. Plus il y a de files, plus vous avez de chances contre vous. Ce qui irrite les gens, ont constaté les chercheurs, n’est pas tant l’attente que " l’impression de perdre son temps ". Pour rendre moins pénible l’attente de l’ascenseur, des hôtels installent des miroirs dans le hall : un moyen d’occuper les gens (on se peigne, on réajuste son nœud de cravate). Il est également profitable d’indiquer au client le temps qu’il lui reste à attendre. C’est ainsi que, dans certains métros, des panneaux électroniques indiquent aux usagers dans combien de minutes passera la prochaine rame.

Prédicateurs armés

1998 : Reuters . Un amendement à la loi du Kentucky (États-Unis) permet désormais aux pasteurs titulaires d’un permis spécial de porter dissimulée sur eux une arme à feu pendant les offices. Jusqu’alors, ledit permis ne les autorisait pas à porter une arme à feu dans les lieux de culte. En 1997, des braqueurs se sont emparés de l’argent de la quête dans plusieurs églises du Kentucky. Personne n’a été blessé, mais " les pasteurs et les prêtres des zones rurales ont fait pression sur l’appareil législatif de l’État pour obtenir le droit de porter une arme à feu dissimulée ". Tous les ecclésiastiques n’approuvent pas ce changement. Telle Nancy Kemper, directrice du Kentucky Council of Churches, qui demande : " Comment peut-on espérer faire comprendre aux enfants que les armes à feu ne résolvent rien s’ils voient les ministres du culte, censés œuvrer pour la paix et la réconciliation, porter des armes meurtrières ? "

Indispensable contact physique

1998 : " Les enfants privés d’étreintes et de caresses régulières [...] ont des taux d’hormones du stress anormalement élevés ", indique une étude dont le Toronto Star se fait l’écho. Les chercheurs pensent que la séparation d’avec la mère ou le désintérêt de celle-ci pour son bébé " peuvent avoir des effets à long terme graves sur les facultés d’apprentissage et de mémorisation " de l’enfant. Les enfants placés " en semaine dans de mauvaises crèches avaient des taux d’hormones du stress anormaux dans la semaine, mais normaux le week-end ", précise Mary Carlson, scientifique de la faculté de médecine de Harvard. Une preuve de plus que nos enfants ont vraiment besoin de caresses et de beaucoup d’amour.

À la mode aujourd’hui, abandonnés demain

1998 : En Australie, les sociétés de protection des animaux sont littéralement envahies de chiens passés de mode, signale le Herald Sun de Melbourne. " Les malamutes d’Alaska constituent la dernière vague d’abandons ", explique l’article. Les propriétaires se débarrassent de leur chien parce qu’il n’est plus à la mode ou qu’il est devenu trop volumineux. Selon la RSPCA (Société royale de lutte contre la cruauté envers les animaux), les dalmatiens, qu’un film récent a rendu populaires, devraient être les prochains touchés. Richard Hunter, directeur de l’organisme, explique que ce phénomène n’est pas nouveau. Les lévriers afghans ont connu le même sort dans les années 70, puis les chiens de berger anglais dans les années 80. Malheureusement, bon nombre de bêtes abandonnées doivent être tuées. Conseil de la RSPCA : choisissez un chien en fonction de son tempérament et de votre mode de vie, et non en fonction de la mode.

Enfants : bougez !

1998 : Relevé dans la revue de consommateurs allemande Test : les enfants inactifs parce qu’ils regardent trop la télévision ont des sens, des réflexes et une coordination musculaire altérés, ce qui les rend plus sujets aux accidents. En Allemagne, les visites médicales de la rentrée scolaire ont montré que 30 % des élèves étaient trop gros, que 40 % avaient une mauvaise coordination musculaire et que 60 % ne se tenaient pas droits. Pour faire bouger les enfants, des éducateurs sportifs et des conseillers de la sécurité routière ont inventé une valise ludique contenant un ballon, un frisbee souple et d’autres jouets qui permettent d’allier amusement et exercice physique.

Victimes du proxénétisme

1998 : Publicité dans un journal ukrainien : " Vous êtes célibataire, jeune, belle et grande ? Nous vous proposons un travail de mannequin, de secrétaire, de danseuse, de chorégraphe ou de gymnaste. " Voilà l’exemple type de publicité dont se servent les proxénètes pour attraper les jeunes femmes naïves, explique le New York Times. Chaque année, des milliers d’Ukrainiennes et de Russes partent à l’étranger dans l’espoir d’améliorer leur sort matériel. Mais, arrivées à destination, certaines se voient déposséder de leur passeport par des " patrons " qui les forcent à travailler dans des maisons closes. Un refus peut équivaloir à des coups, à un viol ou à une mort atroce. Lioudmilla Biriouk, psychologue, s’occupe de femmes qui ont réussi à retrouver leur liberté. " On a envie, dit-elle, de dire à ces jeunes que ce qui est trop beau pour être vrai n’est généralement pas vrai. "

Pigeon vole

1998 : En Afrique du Sud, la police a découvert un trafic de diamants dans lequel sont impliqués des pigeons voyageurs. Selon le Los Angeles Times, les employés d’une mine de diamants appartenant à l’État introduisent les pigeons dans la mine en les cachant dans des paniers-repas ou sous des vêtements larges, puis les relâchent chargés de diamants. Les pigeons peuvent parcourir plusieurs kilomètres avec les pierres. Ces dernières années, quatre pigeons transportant des diamants volés ont été interceptés. Dans l’un des cas, l’oiseau portait, attachés sous ses ailes, six carats de diamants bruts. Jusqu’à présent, 70 personnes ont été arrêtées pour avoir utilisé cette méthode. Les dirigeants de l’entreprise estiment que le tiers des diamants extraits sont volés par des employés malhonnêtes.

Moins nutritifs ?

1998 : Les fruits et les légumes sont-ils moins nutritifs qu’auparavant en raison de l’épuisement des sols ? Non, répondent les agronomes. " Les vitamines des plantes sont créées par les plantes elles-mêmes ", explique un bulletin universitaire (University of California Berkeley Wellness Letter). Par conséquent, si le sol ne contient pas les minéraux nécessaires, les plantes ne poussent pas normalement. Soit elles ne fleurissent pas, soit, tout simplement, elles se flétrissent et meurent. Pour empêcher cela, les agriculteurs utilisent des engrais qui apportent des minéraux au sol. " Si les fruits et les légumes que vous achetez ont une apparence normale, précise le bulletin, vous pouvez être sûr qu’ils contiennent bien tous les nutriments qu’ils sont censés contenir. "

Maisons sans cuisine

1998 : On estime que les Australiens prennent la moitié de leurs repas en dehors de chez eux. Cette tendance est si marquée qu’à Sydney on construit maintenant des appartements sans cuisine, signale The Courier-Mail. En outre, les Australiens consacrant en moyenne 20 minutes à la préparation des repas, de nombreux supermarchés ont dû revoir le genre de nourriture qu’ils proposent à leurs clients. Selon la directrice d’une importante chaîne de supermarchés de Sydney, l’Australie suit la voie des États-Unis, où la plupart des repas sont pris à l’extérieur.

Mémoire d’éléphant

1998 : Aux États-Unis, les participants aux premiers championnats nationaux de mémoire ont testé leurs capacités au moyen de cinq épreuves : ils devaient mémoriser une série de 100 visages de personnes anonymes, un poème de 50 lignes (ponctuation comprise), 125 noms anglais (dans l’ordre), une liste de chiffres choisis au hasard et une série de 52 cartes à jouer mélangées. L’un des candidats, Wallace Bustello, a impressionné les autres participants en mémorisant 109 chiffres. Mais le grand vainqueur a été une jeune fille de 26 ans nommée Tatiana Cooley. Le Daily News, un journal de New York, rapporte que plus jeune elle faisait des concours de mémoire avec son père, programmateur de satellites pour une société aérospatiale. " En général, raconte Tatiana, je gagnais. "

Marathon en ligne

En 1998, les participants au marathon de Boston ont transporté sur les 42,195 kilomètres du parcours un petit équipement supplémentaire. Selon la revue InformationWeek, chaque coureur inscrit portait, fixée à son maillot, une puce électronique permettant de suivre sa progression. Les puces étaient programmées pour être " lues par des récepteurs radio disposés tous les cinq kilomètres ". Grâce à ce dispositif, les temps des coureurs ont été envoyés au quartier général, qui les a mis à la disposition du public sur Internet. Les fans de marathon ont ainsi pu suivre la progression de leurs coureurs favoris. Cette nouvelle technique rend par ailleurs toute tricherie impossible.

Fête sur le Gange

En avril 1998, plusieurs millions d’hindous se sont immergés dans le Gange au plus fort du Kumbh Mela, la " fête de la cruche ". Le Kumbh Mela est une fête hindoue qui dure trois mois et au cours de laquelle on célèbre le don de l’immortalité. L’événement, qui a lieu tous les trois ans, se déroule à tour de rôle dans les quatre villes de l’Inde où, selon la légende, une goutte de nectar d’immortalité est tombée sur le sol pendant que les dieux et les démons se le disputaient au ciel. Dans le passé, de nombreuses personnes sont mortes lors des ruées vers les eaux sacrées.

Empreintes auriculaires

1998 : À Londres, un homme a été reconnu coupable de cambriolage à cause de ses oreilles. Bien que veillant soigneusement à ne jamais laisser d’empreintes digitales, il avait l’habitude de coller l’oreille à la fenêtre ou au trou de la serrure pour s’assurer qu’il n’y avait personne dans la maison. " Comme les empreintes digitales, les empreintes auriculaires diffèrent d’une personne à l’autre, explique le professeur Peter Vanesis, médecin légiste à l’université de Glasgow, en Écosse. À la différence des doigts, les oreilles poussent toute la vie, comme les cheveux et les ongles, fait remarquer le Daily Telegraph de Londres. Cependant, la police sait que les oreilles d’un individu, quelle que soit leur taille, ne ressemblent à celles d’aucun autre. Le cambrioleur en question est la première personne en Grande-Bretagne à avoir été déclarée coupable sur le " témoignage " de ses oreilles. Il a reconnu avoir commis cinq cambriolages.

Lemmings : la fin d’un mythe

1998 : Les noyades en masse de lemmings, petits rongeurs des régions septentrionales, sont-elles des suicides ? Si les biologistes sont depuis longtemps sceptiques, le public le croit encore volontiers. Et voilà qu’au terme de six mois de tournage dans l’ouest du Grand Nord canadien une équipe de la BBC vient de tordre le cou à la légende. Tant qu’ils ont à manger, les lemmings se multiplient jusqu’à la surpopulation. D’où vient alors cette histoire de suicide collectif ? De ce qu’on a vu en Norvège des lemmings tomber accidentellement dans l’eau lors de la migration qui les fait descendre des montagnes vers des pâturages plus verdoyants. — The Guardian, Londres.

Vols dans les hôpitaux

1998 : Les vols deviennent très fréquents dans les hôpitaux allemands. " Dans les centres hospitaliers universitaires de Cologne, on enregistre au total 300 vols par an. Un bouquet de fleurs à la main, un joli sourire, et pour le détrousseur de patients, le butin est assuré. " (Emsdettener Tageblatt). Sous de faux airs de visiteurs, les voleurs se servent aussi bien sur les portemanteaux que sur les tables de chevet. Les personnes âgées leur facilitent plus particulièrement la tâche, comme ce vieillard qui avait caché plusieurs milliers de deutsche marks sous son oreiller. Les horaires de visite étant libres, les voleurs jouissent d’une grande liberté d’action, d’autant plus qu’on entre dans un hôpital allemand pour ainsi dire comme dans un moulin. On recommande donc aux malades de déposer leur argent et leurs objets de valeur dans un coffre (à l’hôpital ou ailleurs) ou de le confier à quelqu’un qui saura les protéger.

Vaches à l’aise

1998 : Des matelas bourrés de copeaux de pneus usagés font leur apparition dans les étables, annonce le journal canadien The Globe and Mail. Ces coussins de cinq centimètres d’épaisseur rendraient les vaches laitières plus et plus longtemps productives. " Les vaches laitières passent une grande partie de leur existence sur du béton ", ce qui leur occasionne " des endolorissements aux pieds et des blessures aux pattes ". Non seulement ces matelas réduisent les problèmes de pieds et de pattes, mais ils diminuent le choc qu’encaissent les genoux quand l’animal se laisse tomber pour se reposer. L’idée est de donner aux vaches la même sensation que celle qu’elles éprouveraient en se couchant dans un pré, explique un fabricant.

Une expression d’amour ?

1998 : Lu dans Witness Echo, supplément d’un journal sud-africain : " Pour un jeune homme, amour et consentement à l’acte sexuel vont de pair ; si une adolescente dit non, elle risque d’être passée à tabac. " D’après une enquête réalisée auprès d’adolescents d’un township du Cap, " les hommes sont les maîtres du jeu, et ils recourent souvent à la violence pour obliger les jeunes filles à avoir des rapports sexuels avec eux ". Selon une autre enquête, 60 % des jeunes filles sont battues par leur partenaire, parfois rien que pour avoir parlé à un autre garçon. " La violence physique est si répandue que beaucoup [d’adolescentes] y voient une expression d’amour. "

Les crabes terrestres et l’écologie

1998 : On sait que les fourmis, les termites et les vers décomposent les débris qui jonchent le sol des forêts. Mais comment les choses se passent-elles dans les forêts tropicales qui sont périodiquement inondées ? Ce sont les crabes terrestres qui se chargent du travail. Un écologiste de l’université du Michigan (États-Unis) a été surpris de constater que, sur de grandes étendues de forêt de la côte pacifique du Costa Rica, il n’y avait pas de feuilles par terre, mais qu’en revanche le sol était constellé de gros trous. Une nuit, il a pu observer des crabes terrestres, dont il estime le nombre à 60 000 par hectare, sortir du sol et rechercher feuilles mortes, fruits et plants pour les emporter au fond de leurs terriers d’un mètre de profondeur. Ces crabes, qui mesurent 20 centimètres, possèdent des branchies particulières qui leur permettent de respirer à l’air libre et ne vont dans la mer que pour se reproduire, favorisent la nutrition des arbres aux racines profondes. Comme l’explique le Times de Londres, toute l’écologie de la forêt est marquée par leur activité.

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. blujay 25/06/2012

interessant

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×