2001 : 46 Coups d'oeil

Si l’œil manque d’air

Lu dans le Globe and Mail : Les yeux de certains porteurs de lentilles de contact s’asphyxient par manque d’oxygène. “ Une vascularisation se produit quand, privée de l’oxygène qui lui est nécessaire faute de contact de surface avec l’air, la cornée [la tunique transparente de l’œil] compense en élargissant des vaisseaux sanguins. ” Les conséquences ? Une vision déficiente ou même la cécité. Raymond Stein, ophtalmologue en chef dans un hôpital de Toronto, explique que le “ pire cas est celui où le patient ne prend pas soin de ses lentilles et ne fait pas de visites de contrôle ”. Les optométristes encouragent les patients, d’une part, à consulter un professionnel qui vérifiera que leurs lentilles sont réellement adaptées à leurs yeux et, d’autre part, à respecter les horaires de port prescrits ainsi que les conseils d’entretien.

Les enfants et la caféine

2001 : Même s’ils ne boivent ni thé ni café, de nombreux enfants absorbent assez de caféine en buvant des boissons gazeuses ou chocolatées pour présenter des symptômes de manque lorsqu’ils cessent d’en boire. Le New York Times rapporte qu’une équipe de psychiatres dirigée par le docteur Gail Bernstein, de la Faculté de médecine de l’Université du Minnesota, a étudié les effets de la caféine sur la capacité d’attention de 30 enfants d’âge scolaire. On a augmenté la consommation de caféine des enfants jusqu’à un niveau correspondant à trois canettes de cola par jour. Au bout d’une semaine, les enfants ont cessé d’absorber de la caféine pendant une journée. Ce jour-là, et encore une semaine plus tard, leur capacité d’attention était nettement inférieure à la normale. " Le meilleur moyen de prévenir ce phénomène, expliquent les chercheurs, est d’empêcher les enfants de boire de grandes quantités de boissons riches en caféine. "

Les bienfaits de la lecture aux enfants

2001 : Lu dans l’hebdomadaire polonais Przyjaciółka : " Quand [les enfants] voient leur mère et leur père lire volontiers, ils s’efforcent de les imiter. " À une époque où les enfants regardent toujours plus la télévision, il vaut la peine de leur faire la lecture, en leur montrant des images et en les expliquant, même s’ils n’ont que deux ans. Les parents peuvent poser des questions à l’enfant sur ce qu’ils viennent de lire pour savoir s’il comprend. " Et si l’enfant soudain s’ennuie [...], essayez d’animer la lecture avec de grands gestes et des changements d’intonation. " Les parents sont encouragés à discuter avec l’enfant afin de bien connaître ses goûts. " Parlez des livres que vous préfériez quand vous étiez petits, suggérez quelques titres intéressants. [...] Ne cessez pas de leur lire des histoires, même s’ils peuvent le faire sans vous. Parfois, pour encourager l’enfant, il suffit de lire les premières pages et lui poursuivra avec joie. "

Papilles gustatives en panne

2001 : Hiroshi Tomita, spécialiste en oto-rhino-laryngologie, estime que chaque année au Japon quelque 140 000 personnes de plus en plus jeunes perdent le sens du goût. Bien que des médicaments ou des ennuis de santé puissent être en cause, indique le Daily Yomiuri, il pense qu’environ 30 % des cas sont rattachés à une carence en zinc, un oligoélément essentiel. " Le zinc joue un rôle capital dans la fabrication des cellules des papilles gustatives et son insuffisance conduit à une désensibilisation progressive. " Une alimentation sans valeur nutritive, industrielle ou peu diversifiée peut contribuer au problème. L’article explique que " des additifs comme le phosphate, présent dans beaucoup d’aliments prêts à consommer, épuisent les réserves en zinc du corps et empêchent son absorption ". À ceux dont le sens du goût s’estompe, le docteur Tomita recommande des aliments riches en zinc comme les huîtres, les petits poissons et le foie. Il ajoute que, bien qu’on puisse retrouver l’usage de ses papilles gustatives grâce à une alimentation saine et variée, si l’on attend plus de six mois avant de soigner un cas grave, les chances de guérison sont plus faibles.

Le premier producteur mondial de lait

2001 : L’Inde est désormais le premier producteur mondial de lait, révèle le Hindustan Times. " Le Worldwatch Institute [aux États-Unis, à Washington], défenseur de l’environnement, a loué la révolution laitière indienne ", lit-on dans l’article. Son président, Lester Brown, a déclaré : " Depuis 1994, le lait est le principal produit agricole de l’Inde, et, en 1997, le pays a supplanté les États-Unis à la tête de la production mondiale de lait. Ce qui est remarquable, c’est qu’il y soit parvenu en utilisant comme fourrage des produits secondaires agricoles et des résidus de cultures plutôt que des céréales. L’Inde a pu fournir davantage de protéines sans ôter le blé de la bouche de ses habitants pour le donner aux bovins. "

Les mosquées se multiplient aux États-Unis

2001 : Indice d’une croissance de la population musulmane, " le nombre de mosquées aux États-Unis a augmenté d’environ 25 % en six ans, dépassant les 1 200 ", lit-on dans le New York Times. John Esposito, directeur du Centre d’entente islamo-chrétienne de l’université de Georgetown, estime que le nombre actuel (décembre 2001)de musulmans se situe " entre quatre et six millions ". Selon une enquête récente parrainée par quatre organisations islamiques américaines, ce nombre serait encore plus élevé. Quoi qu’il en soit, " l’immigration continuelle et l’importance relative de beaucoup de familles musulmanes " nourrit cette croissance, poursuit M. Esposito, qui ajoute : " Dans quelques décennies, l’islam sera la deuxième religion en Amérique. " L’enquête a également montré que l’auditoire dans les mosquées est " majoritairement masculin " et que " les fidèles sont d’origines ethniques diverses : un tiers sont du Sud asiatique, 30 % sont afro-américains et 25 % arabes ".

Hululements révélateurs

2001 : Quand les hulottes hululent, elles dévoilent leur état de santé, lit-on dans The Economist. " Stephen Redpath, du Centre d’écologie et d’hydrologie britannique, et ses collègues ont étudié 22 hulottes dans la forêt de Kielder, dans le nord de l’Angleterre. " Les chercheurs " ont diffusé un enregistrement des hululements d’un mâle inconnu et ont mesuré le temps que leurs hulottes mettaient à répondre ". Les oiseaux ayant des parasites dans le sang ont mis plus longtemps à répondre que les sujets sains, jusqu’au double de temps pour les plus malades. En outre, leur hululement était plus grave. " Pour leurs congénères eux-mêmes, c’est, à n’en pas douter, un aveu flagrant ", conclut The Economist.

Régime sans sel pour les routes

2001 : Chaque hiver, de 400 000 à 1,4 million de tonnes de sel est répandu sur les routes de France contre le gel et la neige, signale Terre sauvage. " Tout ce sel a un coût environnemental que l’on découvre petit à petit. " Il s’accumule dans les sols et peut polluer puits, nappes phréatiques, lacs ou étangs. Sur une bande de 50 mètres de part et d’autre des routes salées, il tue les végétaux sensibles. Quand il est absorbé par les arbres, il brûle l’extrémité de leurs racines et bloque la photosynthèse. En cas d’absorptions répétées, l’arbre s’affaiblit et dépérit. Les animaux attirés par le sel sont souvent heurtés par des véhicules ou meurent pour en avoir avalé trop et trop rapidement. Dans certaines circonstances, le sel contribue à la formation de verglas. Alors que l’automobiliste ralentit sur une route enneigée, il prend des risques sur une route déneigée, inconscient de la présence éventuelle de verglas. Les pouvoirs publics conseillent donc : " Salez mieux, salez moins. "

Argent sale

2001 : " Les billets de banque grouillent de bactéries ", explique le Globe and Mail du Canada. Des recherches récentes aux États-Unis ont révélé que presque tous les billets en circulation sont contaminés, notamment par des streptocoques, des entérobactéries et des pseudomonas. Ces germes, poursuit le Globe, " présentent un danger pour les personnes immunodéprimées, telles les personnes âgées ou les sidéens ". Certains billets sont porteurs de bactéries encore plus dangereuses. Les chercheurs pensent qu’il serait temps de " blanchir l’argent " au sens littéral. Au Japon, il existe déjà des guichets automatiques " propres " qui " distribuent des yens chauffés à 200 °C — suffisamment pour tuer beaucoup de bactéries sans brûler le papier ". Dernier conseil : après avoir manipulé des billets, " lavez-vous les mains ! "

Londres menacée par l’eau

2001 : À Londres, " on creuse des trous de forage afin de pomper l’eau qui menace d’engloutir [la ville] par en dessous ", rapporte l’Economist. Le niveau hydrostatique est monté à 40 mètres au-dessous du sol de Trafalgar Square. Au siècle dernier, quand l’industrie extrayait des millions de litres d’eau, il était estimé à 93 mètres au-dessous de cette place. Il s’élève chaque année de trois mètres et pourrait s’avérer désastreux pour le métro de Londres, pour les kilomètres d’installations électriques souterraines de la ville et pour les fondations d’un grand nombre de ses édifices. On estime qu’il faudra percer près de 50 trous de forage. " Selon l’Agence de l’environnement, on pompe actuellement, sous Londres, environ [50 millions de litres] d’eau par jour ", ajoute la revue. Cependant, d’ici à dix ans on devra doubler ce chiffre si on veut que la situation se stabilise

" Sentir " le mal venir

2001 : Un test olfactif permettrait de diagnostiquer plus tôt les maladies comme celles de Parkinson ou d’Alzheimer, rapporte la revue scientifique allemande natur & kosmos. La détérioration de l’odorat, un des symptômes les plus communs, apparaît très tôt dans l’évolution de la maladie de Parkinson. Grâce aux travaux du professeur Gerd Kobal, une méthode pratique pour déterminer le niveau de détérioration de l’odorat du patient a été mise au point. Alors que les symptômes les plus apparents du Parkinson, comme les tremblements et les raideurs musculaires, apparaissent plus tard, les dysfonctionnements de l’odorat peuvent être détectés des mois, voire des années, plus tôt grâce au tout nouveau test olfactif. Cette découverte ouvre la voie à des traitements qui retarderont peut-être la progression de cette maladie à ce jour incurable.

Maladies à bord

2001 : " L’eau de ballast contenue dans les bateaux propage des maladies un peu partout dans le monde, mettant en danger les gens, les animaux et la vie végétale ", déclare le Daily Telegraph de Londres. Les navires utilisent cette eau pour s’équilibrer et la déversent ensuite en mer ou dans des ports d’escale. Aux États-Unis, des chercheurs du Smithsonian Environmental Research Center, dans le Maryland, ont découvert que l’eau de ballast transportée par les long-courriers contient une multitude de bactéries et de virus. Dans le plancton des eaux de ballast de 15 navires inspectés dans la baie de Chesapeake, on a détecté la bactérie du choléra. Dans la plupart des cas, un litre d’eau de ballast contenait environ 830 millions de bactéries et 7 400 millions de virus, soit six à huit fois plus que d’autres organismes.

Le rugissement d’un tigre

2001 : Pourquoi le rugissement d’un tigre pétrifie-t-il non seulement les autres animaux, mais aussi certains humains ? Des scientifiques de l’Institut de recherche sur la communication animale, en Caroline du Nord (États-Unis), " ont démontré que le tigre émet un ‘ infrason ’ grave, un grondement si sourd qu’il est inaudible ", rapporte le Sunday Telegraph de Londres. L’ouïe humaine ne perçoit que des fréquences supérieures à 20 hertz (Hz). Cependant, le tigre " associe au rugissement audible des grognements infrasonores de 18 hertz et moins, et le résultat, d’après Elizabeth von Muggenthaler, présidente de l’institut susnommé, est que les humains ressentent réellement le rugissement du tigre, une sensation qui provoque momentanément une paralysie ", explique le journal cité plus haut. Même les dompteurs de tigre chevronnés éprouvent cette sensation.

" Le plus grand organisme vivant du monde "

2001 : Relevé dans National Wildlife : " Dans les forêts à feuilles persistantes de l’est de l’Oregon croît insidieusement le plus grand organisme vivant du monde : Armillaria ostoyae. Selon les scientifiques des services forestiers américains qui l’ont découvert, ce champignon vieux d’au moins 2 400 ans s’étend sur plus de 900 hectares, soit près de 1 700 terrains de football. " Souterrain, il se développe lentement, passant d’un arbre à l’autre par l’intermédiaire des racines. Mais il y a, disent les forestiers, " une ombre au tableau ". " Armillaria provoque une maladie des racines qui peut finir par tuer les arbres. "

"Un art qui se perd " ?

2001 : " À Osaka, révèle Asahi Evening News, le vol à la tire est un art qui se perd, [car] les jeunes ne veulent plus se donner la peine d’en apprendre les ficelles. " Selon un fonctionnaire de police, il faut des années d’apprentissage pour devenir un bon pickpocket. Les nouvelles générations semblent préférer des méthodes plus expéditives, comme en témoigne la multiplication des vols à l’arraché. Un tiers des voleurs à la tire arrêtés l’année dernière dans la préfecture d’Osaka avaient plus de 60 ans. Le vétéran, un homme de 78 ans, a été appréhendé pour la 12 e fois, alors qu’il tentait de dérober un étui à lunettes dans le sac d’une femme âgée. " Il a une si mauvaise vue qu’il a confondu l’étui à lunettes avec un porte-monnaie ", a raconté un inspecteur.

Surpopulation : une fable ?

2001 : " Si surprenant que cela puisse paraître, l’État américain du Texas serait en mesure d’abriter l’ensemble de la population mondiale ", indique la revue Vitality. Selon l’article, les Nations unies estiment le nombre d’habitants de la planète à environ six milliards. La superficie du Texas étant d’environ 690 000 kilomètres carrés, chacun disposerait d’un espace de vie d’à peu près 115 mètres carrés. " Une famille de cinq personnes occuperait donc un espace de vie de 575 mètres carrés. Même au Texas, c’est un palais, déclare Vitality. Pendant ce temps, le reste du monde serait entièrement vide, à la disposition de l’humanité pour toutes ses activités : agriculture, industrie, éducation et loisirs ! "

Hommes et femmes écoutent différemment

2001 : Des chercheurs ont révélé que, pour écouter, les femmes utilisent les deux côtés de leur cerveau, alors que les hommes n’en utilisent qu’un, explique le site Discovery.com/News. Dans le cadre d’une étude, 20 hommes et 20 femmes ont passé une scanographie du cerveau pendant qu’ils écoutaient l’enregistrement d’un livre. Les scanographies ont démontré que les hommes écoutaient principalement avec la partie gauche de leur cerveau, celle que l’on associe à l’écoute et au langage. En revanche, chez les femmes, les deux côtés du cerveau étaient en activité. Le Dr Joseph Lurito, maître assistant en radiologie à la faculté de médecine de l’Indiana, déclare : " Notre recherche semble indiquer que le processus du langage est différent chez les hommes et chez les femmes. Toutefois, cela ne signifie pas forcément que le résultat sera différent. " Selon d’autres études, les femmes seraient " capables de tenir deux conversations à la fois ", poursuit le Dr Lurito.

Papis et mamies voyageurs, attention !

2001 : De plus en plus de personnes d’un certain âge se déplacent dans les pays en voie de développement, signale la Tufts University Health & Nutrition Letter, et beaucoup tombent malades à cause d’une nourriture ou d’une eau contaminées par des bactéries. La " turista " qui s’ensuit peut entraîner des complications chez les personnes de 60 ans ou plus. À moins que vous ne mangiez dans un hôtel ou un restaurant de première catégorie dans une grande ville moderne, les recommandations de ce bulletin vous seront utiles : □ Ne buvez pas l’eau du robinet ; ne vous brossez pas non plus les dents avec. N’utilisez que de l’eau bouillie ou désinfectée, ou en bouteille. Ne prenez pas de glaçons dans vos boissons, à moins d’être sûr qu’ils ont été faits avec de l’eau potable. □ Ne mangez pas de poisson ni de viande, sauf s’ils ont été bien cuits. □ N’absorbez pas de produits laitiers non pasteurisés ni de légumes crus. □ Ne mangez pas un fruit sans l’avoir rincé à l’eau propre et l’avoir vous-même épluché. Ensuite, lavez-vous les mains avant de le manger. □ N’achetez pas de la nourriture aux marchands ambulants, même si elle est servie chaude.

La syphilis est de retour

2001 : Lu dans Le Figaro : En France, la syphilis avait presque totalement disparu depuis des dizaines d’années. Cependant, l’an passé, des médecins ont recensé de nouveaux cas de cette maladie sexuellement transmissible, tout particulièrement chez des homosexuels. Des incidences de syphilis ont été également déclarées en Grande-Bretagne et en Irlande en 2000. La syphilis est une maladie infectieuse qui se manifeste par des lésions et des éruptions cutanées durant ses premières phases et, si elle n’est pas soignée, par des accidents neurologiques et cardiovasculaires. La résurgence de la syphilis est inquiétante, déclare Le Figaro, parce qu’elle est " totalement méconnue des jeunes générations de médecins qui n’ont jamais examiné un seul cas au cours de leur cursus médical ". Les médecins risquent par conséquent de passer à côté du diagnostic et de ne pas prescrire un traitement efficace. Selon des spécialistes, les comportements sexuels à risque sont les responsables de cette résurgence. Ils craignent qu’ils annoncent " une nouvelle flambée dans l’épidémie de sida ".
 

Le syndrome de la classe économique

2001 : Selon le Daily Yomiuri, au cours des huit dernières années, 25 passagers " sont morts de ce qu’on appelle le syndrome de la classe économique " après leur arrivée à l’aéroport de Narita, au Japon. Malgré son nom, le " syndrome de la classe économique " touche également les voyageurs de première classe. Une immobilité de plusieurs heures peut entraver la circulation du sang dans les jambes et provoquer la formation de caillots. Si l’un d’eux monte aux poumons, il peut engendrer des troubles respiratoires, voire la mort. Chaque année, entre 100 et 150 voyageurs qui arrivent à l’aéroport de Narita rencontrent ce problème sous une forme ou sous une autre, déclare Toshiro Makino, le directeur du centre médical de l’aéroport international de Tokyo. Il fait cette suggestion : " Les passagers qui voyagent en avion plus de sept ou huit heures d’affilée devraient boire plus d’eau que d’habitude et faire quelques mouvements préventifs, comme des flexions et extensions des jambes. "

Ouverture du plus long tunnel routier le 27 novembre 2000

2001 : Le plus long tunnel routier du monde a été ouvert en Norvège, rapporte le Frankfurter Allgemeine Zeitung. Le tunnel de Laerdal, long de 24,5 kilomètres, relie les deux plus importantes villes de Norvège, Oslo et Bergen. Auparavant, les automobilistes devaient choisir entre une route sinueuse de montagne et la traversée d’un fjord en transbordeur. Dans ce nouveau tunnel, priorité a été accordée à la sécurité. Il permet de faire demi-tour tous les 500 mètres, il est équipé d’énormes ventilateurs ignifugés pouvant chasser la fumée et les gaz toxiques au moyen d’un conduit de ventilation, et il dispose de systèmes de vidéosurveillance et d’alarme ultramodernes.De nombreuses personnes ne se sentant pas à l’aise dans les tunnels de cette importance, le tunnel de Laerdal comporte de grandes aires de stationnement qui le divisent en quatre sections. Les murs de ces aires de repos sont éclairés par des lumières bleues qui rappellent la lumière du jour et l’air frais. Reste que, selon une étude, 25 % des Norvégiens — craignant les accidents ou le feu — éviteront d’emprunter le tunnel.

Les retraités divorcent

2001 : En France, lit-on dans Le Figaro, " le nombre de couples de plus de 55 ans qui se séparent a augmenté de 52 % en quatre ans ". Le taux de divorces des couples septuagénaires a plus que doublé, de plus en plus de femmes prenant l’initiative de la procédure. Les difficultés d’adaptation au retrait de la vie professionnelle sont l’une des causes du phénomène : des situations qui étaient gérables tant que l’un des conjoints travaillait deviennent insupportables une fois les deux à la maison. Par ailleurs, davantage de femmes de plus de 50 ans sont financièrement indépendantes et elles hésitent moins à divorcer de maris infidèles qu’à d’autres époques. Si les ex-maris retrouvent souvent des compagnes plus jeunes, le nombre de femmes de 60 ou 70 ans vivant seules sans être veuves est, lui, en augmentation.

Téléphones portables et accidents

2001 : Il n’y a pas que sur la route que le téléphone portable peut provoquer des accidents. Les chemins de fer japonais signalent que des usagers, absorbés dans leur communication, oublient qu’ils se trouvent sur un quai de gare. Asahi Evening News fait état de plusieurs accidents, dont celui d’un jeune homme qui téléphonait au bord du quai et qui, s’étant penché inconsciemment vers son correspondant, a été frôlé par un train. Il en a été quitte pour " une coupure au-dessus de l’œil droit ". D’autres ont eu moins de chance, comme ce " collégien qui téléphonait avec un portable sur le bord d’un quai et [qui] a été heurté et tué par un train de marchandises ". Il arrive aussi que les téléphones tombent sur la voie. Un homme de 26 ans qui avait sauté du quai pour récupérer le sien a été " broyé " par un train. Les autorités ferroviaires recommandent aux usagers de " ne pas oublier qu’un quai de gare est un endroit très dangereux ".

Vitamine utile

2001 : La revue médicale polonaise Zdrowie rappelle que lorsqu’on travaille sur ordinateur, les yeux réagissent constamment au scintillement de l’écran. Plus il est fort, plus les yeux consomment de rhodopsine, un pigment photosensible dont la production exige de la vitamine A. Le foie et l’huile de foie de morue, signale Zdrowie, sont riches en vitamine A. Les personnes pour qui la graisse et le cholestérol sont contre-indiqués peuvent se rabattre sur les aliments contenant du bêta-carotène, que l’organisme convertit en vitamine A sous l’effet de la lumière solaire. Le bêta-carotène est présent dans les légumes jaunes, orange, rouges ou verts, ainsi que dans les fruits comme l’abricot, la pêche, le pruneau, le melon et la mangue.

Des trafiquants très modernes

2001 : Jusqu’à présent, les trafiquants de drogue colombiens transportaient leur marchandise par avion et par bateau. Mais, récemment, les autorités ont découvert, à leur grande surprise, que les contrebandiers étaient en train de construire un sous-marin ultramoderne, à double coque, mesurant plus de trois mètres de diamètre et capable de transporter 200 tonnes de cocaïne. Des voisins intrigués ont conduit la police à " un entrepôt situé dans les Andes, près de Bogotá, à une altitude de 2 300 mètres et à plus de 300 kilomètres du port le plus proche, rapporte le New York Times. Ce navire de 30 mètres de long aurait pu traverser un océan, faire surface près de villes côtières comme Miami et décharger discrètement sa cargaison de drogue ". Personne n’était sur les lieux et n’a été arrêté, mais les policiers pensent que des criminels russes et américains, y compris un ingénieur du génie maritime, sont impliqués dans l’affaire. Le sous-marin aurait pu être transporté jusqu’à la côte par camion, en trois parties. Les autorités s’étonnent de voir jusqu’où les trafiquants sont prêts à aller pour exporter leur marchandise.

L’ennemi d’une armée de terre cuite

2001 : Le Guardian de Londres rapporte : " Un nouvel ennemi menace l’armée de terre cuite chinoise, une des plus célèbres attractions touristiques du pays, vieille de 22 siècles. " Quarante sortes de champignons rongent plus de 1 400 des 8 000 guerriers, archers et chevaux grandeur nature qui ont été exhumés près de la tombe de l’empereur de Chine Qin Shihuang, non loin de l’ancienne capitale Xi’an. Un autre péril guette cette collection spectaculaire, découverte en 1974 et conservée maintenant dans un souterrain : selon le Times de Londres, " l’haleine et la transpiration des près de 4 300 visiteurs quotidiens rongent ce qui reste de la pigmentation autrefois vive des statues ". Pour que les moisissures ne gagnent pas toutes les statues, la ville de Xi’an a fait appel à une société belge spécialisée dans le traitement des champignons.

Délinquance éléphantine

2001 : Un rapport paru dans African Wildlife expliquait que, depuis 1991, des éléphanteaux mâles ont tué 36 rhinocéros dans le parc sud-africain de Hluhluwe-Umfolozi. Il se trouve que ces adolescents anormalement agressifs sont des orphelins, réchappés de l’abattage régulateur pratiqué dans le parc national Kruger, qui ont atteint l’état de musth (excitation sexuelle) plusieurs années trop tôt. Les chercheurs pensent que ces jeunes deviennent de mauvais sujets faute d’avoir grandi dans la structure sociale normale des éléphants. C’est pourquoi ils ont fait venir du parc national Kruger dix patriarches pour discipliner les jeunes caractériels. Dans une autre réserve naturelle, où cette initiative est suivie depuis 1998, on ne déplore plus de mort de rhinocéros.

Anti-criquets chinois

2001 : Le Daily Telegraph de Londres rapporte : " Contre la plus grande invasion de criquets qu’elle ait connue depuis 25 ans, la Chine lève une armée de 700 000 canards et poulets spécialement entraînés. " Durant l’été 2000, des essaims de criquets ont détruit 1 600 000 hectares de récoltes dans le nord et l’est du pays et 3 900 000 hectares de pâturages dans le Xinjiang, dans l’extrême ouest. On a entraîné les canards et les poulets à poursuivre et à manger les insectes au son d’un sifflet. Explication de Zhao Xinchun, chef adjoint du Bureau de dératisation et de lutte antiacridienne du Xinjiang, qui forme et emploie les volailles : " Les agriculteurs savaient que les poulets raffolaient des criquets. Après avoir fait des expériences, nous avons découvert que les canards mangent plus que les poulets [jusqu’à 400 criquets par jour et par tête], sont plus résistants aux intempéries et ne se font pas dévorer par les aigles ou les belettes. [...] On les lâche dans le pâturage, et au coup de sifflet ils se jettent sur les criquets. " Les volailles sont un des moyens utilisés en parallèle avec les avions-pulvérisateurs et les micro-organismes destructeurs d’acridiens.

Dangereuses friandises

2001 : " Les friandises pour animaux familiers faites d’oreilles, de pieds, de poumons et d’os séchés de porc et de bœuf ont provoqué des cas de salmonellose chez l’humain ", signale la revue FDA Consumer. Selon les autorités canadiennes pour la santé, en un an plus de 35 citoyens ont contracté la salmonellose en touchant des oreilles de porc séchées. Gloria Dunnavan, responsable de l’agrémentation vétérinaire pour les autorités américaines de régulation alimentaire, suggère de prendre avec ces friandises séchées les mêmes précautions qu’avec la viande crue. " En d’autres termes, après tout contact savonnez vos mains sous l’eau chaude, évitez de poser les friandises sur une surface alimentaire (comme les plans de travail de la cuisine) et empêchez vos enfants de mettre leur main à la bouche après [les] avoir touchées ", recommande la revue.

Victimes du viol en Afrique du Sud

2001 : " Chaque année, un million de viols sont commis en Afrique du Sud " affirme World Press Review. Cela équivaut à un viol toutes les 30 secondes. L’article fait remarquer que pour seulement 40 millions d’habitants, " l’Afrique du Sud a le nombre le plus élevé du monde de viols qui finissent par un meurtre ". Suivent les États-Unis, mais avec un chiffre 12 fois inférieur. L’article ajoute : " Ailleurs, vous serez peut-être violé, détroussé ou assassiné. Mais en Afrique du Sud vous serez violé avant d’être assassiné, seulement — ou presque — parce que vous passiez par là. Le viol accompagne quasi automatiquement tout acte criminel. " De plus, " le viol est devenu un des rites d’initiation des nouveaux membres du gang ", qui tuent ensuite leur victime. Le nombre élevé d’agressions d’enfants et la banalisation de la mort sont quelques-uns des facteurs explicatifs cités dans l’article. En outre, un sondage mené à Johannesburg en 1998 " a révélé que les jeunes hommes croient qu’en fait les femmes aiment être violées, mais qu’elles le cachent, et que si on sort avec une fille, on a le droit d’exiger des relations sexuelles ", explique l’article.

L’extraordinaire blatte-grillon

2001 : " L’une des premières photos de la très rare et insaisissable blatte-grillon, qui habite les Rocheuses et certaines régions de la Russie, doit être publiée dans le tout dernier recueil Handbook of Insects ", signale le Sunday Telegraph de Londres. Ce grylloblattoptère, qui survit en haute altitude, se nourrit de cadavres ou de débris d’insectes emportés par le vent. De couleur ocre et dotée de longues antennes, cette blatte est dépourvue d’ailes et ressemble, au même stade d’état larvaire, au perce-oreille. Pouvant mesurer jusqu’à trois centimètres, elle fait partie d’un ordre découvert il y a moins de 100 ans. " Elle s’est si bien adaptée à son environnement glacial, explique le journal, qu’elle risque de mourir de chaleur si on la garde dans le creux de la main. " L’entomologiste George McGavin, attaché au Musée d’histoire naturelle de l’université d’Oxford et auteur du recueil, fait remarquer qu’à peine un cinquième des insectes de la planète ont été identifiés jusqu’à présent.

Le pissenlit : une mauvaise herbe exceptionnelle

2001 : Le pissenlit " est la bête noire des propriétaires de terrains de golf et des particuliers épris de leur pelouse ", pour qui il est " la mauvaise herbe dont on ne se débarrasse jamais ", lit-on dans le News de Mexico. Pourtant, le pissenlit, qui " est l’une des plantes les plus salutaires qui soient ", peut tenir une place de choix dans votre alimentation. Riche en vitamine A et en potassium, il est plus nutritif que le brocoli et les épinards. Toutes ses parties sont utilisables : les jeunes feuilles peuvent être préparées en salade ou utilisées dans presque toutes les recettes normalement à base d’épinards ; les racines séchées et grillées peuvent, en infusion, produire une boisson qui ressemble au café ; enfin, on peut fabriquer de la liqueur avec les fleurs macérées. On utilise depuis longtemps le pissenlit comme tonifiant et purgatif du foie, comme purificateur du sang et antianémique, et comme diurétique doux. Le pissenlit est " l’une des six plantes les plus utilisées dans la médecine chinoise ", précise le News. Qui plus est, pour ceux qui ont une pelouse ou ont accès à un pré, les pissenlits sont gratuits.

Des mineurs infatigables

2001 : Les fermiers chiliens sont aux prises avec le coruro, un petit rongeur à fourrure noire, qui creuse sous la surface du sol des tunnels pouvant atteindre 600 mètres de long. On a récemment réalisé une étude de leur système de tunnels aux multiples ramifications. Deux zoologistes, l’un de l’université d’Essen (Allemagne) et l’autre chilien, ont totalement exhumé le domicile d’une colonie de 26 rongeurs. Dans les terriers de stockage, ils ont trouvé 5 000 bulbes de plantes, mis en réserve pour la période sèche. Le système de tunnels comprend également des nids tapissés d’herbe et de sacs en plastique. Toutefois, si mignonnes et futées que puissent être ces petites boules de peluche noire avec leurs incisives proéminentes, elles n’en sont pas moins considérées comme un fléau par les éleveurs, dont les bêtes finissent souvent avec une patte cassée lorsqu’un tunnel vient à s’effondrer sous leurs pas.

Payés à tuer des insectes

2001 : Les services de l’agriculture de l’État d’Uttar Pradesh, en Inde, ont lancé une campagne de désinsectisation afin d’empêcher la mineuse du cœur du sal (hoplocerambyx spinicornis), un insecte ailé d’environ 2,5 centimètres, de détruire une forêt de plus de 650 000 sals (shorea robusta), rapporte le Times of India. En raison de la récente prolifération du ravageur, la survie même du sal est menacée. Cet insecte creuse l’écorce et le tronc, ce qui entraîne l’assèchement et la mort de l’arbre. Pour neutraliser l’insecte, les services forestiers utilisent la méthode de " l’arbre piège ". On éparpille de l’écorce de jeune sal dans la zone où prolifèrent les insectes. Le liquide qui suinte de ces copeaux attire les insectes et les intoxique, ce qui rend leur capture plus facile. On confie ce travail à de jeunes garçons, que l’on paie 75 paisas (15 centimes environ) par insecte.

Pour garder une cuisine propre

2001 : " L’eau de Javel est la meilleure des protections " contre les agents pathogènes porteurs de maladies qui se nichent dans une cuisine fréquemment utilisée, affirme le Vancouver Sun. Voici quelques suggestions proposées dans l’article : versez chaque jour trois centilitres d’eau de Javel dans quatre litres d’eau tiède, et non chaude, l’eau chaude ayant l’inconvénient de faire s’évaporer l’eau de javel. À l’aide d’un chiffon propre imbibé, nettoyez les plans de travail et le sol de votre cuisine. Laissez-les ensuite sécher à l’air libre suffisamment longtemps, pour permettre à l’eau de Javel de tuer le maximum de micro-organismes. Lavez la vaisselle avec de l’eau chaude savonneuse, puis désinfectez-la en la trempant quelques minutes dans l’eau javellisée. Aucun résidu chimique n’y restera déposé une fois qu’elle aura séché. Chaque jour, lavez et rincez à la solution de Javel vos éponges, lavettes, torchons et brosses à récurer. Et pour minimiser le risque de contaminer la nourriture avec vos mains, lavez-les minutieusement, en particulier sous les ongles.
 

De l’importance de dormir suffisamment

2001 : " Notre société est dangereusement en manque de sommeil ", s’alarme Stanley Coren, psychologue de l’Université de Colombie-Britannique. C’est un manque de sommeil qui est en partie responsable de l’accident nucléaire de Three Mile Island et de la marée noire de l’Exxon Valdez. En Amérique du Nord, la somnolence provoque plus de 100 000 accidents de la route chaque année, selon le magazine canadien Maclean’s. Le docteur William Dement, spécialiste du sommeil de l’université Stanford, lance cette mise en garde : " Les gens ne se rendent pas vraiment compte du temps de sommeil dont ils ont besoin. " Pour une meilleure qualité de sommeil, les chercheurs formulent ces recommandations : Ne dînez pas moins de trois heures avant d’aller vous coucher ; couchez-vous et levez-vous tous les jours aux mêmes heures ; évitez de placer un téléviseur ou un ordinateur dans votre chambre ; évitez la caféine, l’alcool et le tabac ; portez des chaussettes pour garder vos pieds au chaud ; prenez un bain chaud avant de vous coucher ; faites de l’exercice chaque jour, mais pas juste avant de vous mettre au lit. Enfin, lit-on dans Maclean’s : " Si vous ne trouvez pas le sommeil, levez-vous et faites quelque chose. Ne retournez vous coucher que lorsque vous vous sentirez fatigué, puis levez-vous à votre horaire habituel. "

Disputes au sein du couple

2001 : Une nouvelle étude, réalisée par Andrew Christensen, de l’Université de Californie à Los Angeles, a révélé que " les conjoints qui se montrent les moins critiques et qui acceptent les différences de l’autre connaissent les mariages les plus heureux ", rapporte le magazine Time. En revanche, argumenter continuellement ne fait qu’envenimer les disputes.

Une absence discrète

2001 : À Helsinki, en Finlande, on a récemment trouvé dans un appartement un cadavre momifié. Un employé qui était entré dans l’immeuble pour installer un système d’alarme a remarqué une grosse pile de courrier et une odeur nauséabonde. Les policiers qui sont venus à sa demande ont découvert que l’occupant de l’appartement, un retraité de 55 ans qui vivait seul, était mort depuis plus de six ans. Pendant tout ce temps, rapporte le journal Helsingin Sanomat, les organismes sociaux lui ont versé sa pension et ont payé son loyer sans jamais le voir. Il n’a pas manqué à ses enfants adultes, qui vivent près de la capitale. " Pendant six ans, un homme vit au milieu d’une communauté humaine — pas sur une île déserte, dans une ville — et personne ne souffre assez de son absence pour se demander où il est passé et ce qui lui est arrivé ", s’indigne Aulikki Kananoja, directrice des services sociaux d’Helsinki.

Voleurs d’électricité

2001 : Aux États-Unis, les entreprises de service public s’attaquent à un problème qui prend de l’ampleur : le vol d’électricité. Comme le fait remarquer le Wall Street Journal, il y a quelques années encore, l’électricité n’était pas assez chère pour que l’on pense à la voler, mais depuis son prix a fortement augmenté. La société Edison de Detroit estime qu’en 1999 ses pertes dues au vol d’électricité se sont élevées à 40 millions de dollars. Certains voleurs, inconscients du danger, utilisent des moyens très rudimentaires : câbles d’aide au démarrage, cordons prolongateurs, tuyaux de cuivre. D’autres vont jusqu’à creuser le sol pour se brancher sur une ligne d’alimentation enterrée.

Une tête bien utile

2001 : Chez une espèce de fourmis qui vit dans la savane brésilienne (Blepharidatta conops), les reines ont une grosse tête plate et ronde. Selon l’édition brésilienne de National Geographic, elles utilisent cet appendice inhabituel pour bloquer l’entrée de la chambre où se trouvent les œufs, les larves et les chrysalides, les protégeant ainsi des prédateurs. Les parois de la chambre royale sont constituées de restes d’insectes collectés par les ouvrières. Après avoir débarrassé les cadavres des liquides et des muscles qu’ils contiennent, les ouvrières s’en servent pour bâtir une enceinte autour de la reine, ne laissant qu’une ouverture correspondant exactement à la taille de sa tête. Pour entrer dans la chambre, elles doivent taper une sorte de code sur la tête de la reine.

Plats chauds : à mettre tout de suite au frigo

2001 : C’est une erreur que de laisser les plats chauds refroidir avant de les mettre au réfrigérateur, affirme Bessie Berry, directrice des services d’information du Département américain de l’agriculture pour la viande et la volaille. " Même les plats tout juste sortis du four ou ôtés du feu " devraient être réfrigérés aussitôt si on ne les mange pas très rapidement. Comme on peut le lire dans la Tufts University Health & Nutrition Letter, " plus vite vous mettrez vos plats cuisinés au réfrigérateur, plus tôt les éventuelles bactéries qu’ils peuvent contenir cesseront de se multiplier ". Cela ne risque-t-il pas d’endommager le réfrigérateur ou de forcer le moteur ? Non, répond M me Berry. Les réfrigérateurs modernes sont conçus pour recevoir des plats chauds. L’idée que cela puisse les abîmer remonte peut-être aux jours des premières glacières, dans lesquelles la chaleur pouvait faire fondre la glace. Cependant, il faut prendre deux précautions : tout d’abord, si vous réfrigérez un volume assez important, tel qu’un poulet entier, une marmite de soupe ou une cocotte, il est préférable de le répartir d’abord dans de petits récipients, sinon il ne se refroidira pas assez vite pour interrompre la prolifération des bactéries. Ensuite, il est conseillé de laisser suffisamment d’espace entre les plats chauds et les autres aliments dans le réfrigérateur pour que l’air puisse circuler et refroidir rapidement les plats.

Mer ou dépotoir ?

2001 : Une bouteille en verre jetée à la mer mettra 1 000 ans à se décomposer et à disparaître. Un mouchoir en papier se décomposera au bout de trois mois, et une allumette au bout de six. Un mégot de cigarette pollue la mer pendant 1 à 5 ans ; un sac en plastique pendant 10 à 20 ans ; un article en nylon pendant 30 à 40 ans ; une boîte de conserve pendant 500 ans, et du polystyrène pendant 1 000 ans. Ces estimations ne sont qu’un échantillon des données fournies par Legambiente, association italienne de défense de l’environnement, qui visent à encourager les baigneurs à préserver la nature lorsqu’ils se rendent à la plage. " Ces recommandations ne sont-elles pas superflues ? demande le Corriere della Sera. Les 605 tonnes de déchets collectés par les volontaires de Plage propre le long des côtes italiennes entre 1990 et aujourd’hui prouvent que non ", répond le quotidien.

Le secret d’un acrobate

2001 : Le gecko court sans difficulté sur un plafond aussi lisse que du verre. Quel est son secret ? Des chercheurs qui s’intéressent à cette question depuis plusieurs décennies pensent avoir trouvé une explication. Ils ont découvert, rapporte la revue Science News, qu’" une force adhésive étonnamment puissante apparaît lorsque le gecko applique les petits poils (ou soies) qu’il a sous les pattes contre la surface. Chacune de ces soies est ramifiée en spatules. Quand le gecko pose une patte, le milliard de spatules qui tapisse l’extrémité de ses doigts se colle à la surface si étroitement que des interactions moléculaires [...] peuvent se produire ". Les chercheurs ont également remarqué que la manière dont le gecko pose sa patte sur le sol " semble avoir pour effet de presser les soies contre la surface, mais aussi parallèlement à elle ". Dans ces conditions, " le pouvoir adhésif de chaque soie se trouve multiplié par dix ".

Lotus " autonettoyant "

2001 : Pourquoi le lotus, tenu pour sacré depuis la nuit des temps dans les religions orientales, a-t-il toujours un aspect si propre ? Des scientifiques allemands affirment avoir trouvé la réponse à cette question qui a intrigué des générations de biologistes. " On sait depuis longtemps, expliquent Wilhelm Barthlott et Christoph Neinhuis, que la surface de la plante est hydrofuge. Mais on est complètement passé à côté de ses propriétés autonettoyantes. " Détails dans le Sunday Times of India : " Les gouttelettes d’eau qui roulent sur une feuille de lotus entraînent les particules de saleté, nettoyant parfaitement la surface. " Ce n’est pas dû au fait que la surface de la feuille est lisse ; en effet, vue au microscope, elle est rugueuse, pleine de " bosses, de plis et d’aspérités " et a une forme " convexe ou conique sur laquelle l’eau s’évacue ". Mais, en plus, la plante est couverte de cristalloïdes cireux aux vertus hydrophobes, autrement dit résistants à l’eau. Les chercheurs disent que cet " effet lotus " réduit énormément l’adhérence de l’eau et des particules de saletés, ajoutant que la plante est capable de renouveler ses cires malgré des conditions ambiantes défavorables. C’est cela, disent-ils, qui rend l’efficacité naturelle du lotus bien supérieure aux peintures et détergents imperméabilisants de fabrication humaine.

Messieurs, mangez du poisson !

2002 : Les hommes qui mangent de grandes quantités de poissons gras — saumon, hareng, maquereau — courent deux à trois fois moins de risques d’avoir un cancer de la prostate que ceux qui en consomment rarement. Tel est le résultat d’une étude qui a été menée par l’Institut Karolinska de Stockholm sur 6 272 hommes et qui a également pris en compte des facteurs de risques comme le tabac. Les chercheurs ont conclu que " les acides gras oméga 3 [présents surtout dans les poissons gras] semblent inhiber le développement du cancer de la prostate ". Ces mêmes acides " réduisent aussi le risque de crise cardiaque ". Aussi les spécialistes conseillent-ils de manger du poisson " une à deux fois par semaine ".

Une langue ventouse

2001 : Comment un caméléon parvient-il à capturer d’autres lézards et même des oiseaux d’un poids de 10 % supérieur au sien ? Jusqu’à présent, on croyait que la proie se trouvait collée à la surface rugueuse et visqueuse de la langue du caméléon. Cependant, cela n’expliquait pas comment cette créature attrape des proies relativement lourdes. Le serveur allemand Bild der Wissenschaft-Online explique que, pour le savoir, des scientifiques d’Anvers (Belgique) ont filmé à grande vitesse les coups de langue foudroyants du caméléon. Ils ont découvert que la pointe de la langue du caméléon prend la forme d’une boule quand il la projette. Juste avant l’impact, deux muscles se contractent et le bout se transforme en ventouse qui adhère à la proie.

4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×