2002 : 45 Coups d'oeil

Thé antiviral

2002 : D’après les premiers résultats d’études en laboratoire, “ une grande variété de thés vendus dans le commerce semblent inactiver, voire tuer, les virus ”, signale Reuters. On a testé plusieurs sortes de thés verts et noirs, chauds ou glacés, sur des tissus animaux infectés par des virus comme Herpes simplex 1 et 2 ainsi que le bactériophage T1. Selon le docteur Milton Schiffenbauer, chercheur à l’université Pace de New York, “ le thé glacé ou chaud détruit ou inactive le virus [de l’herpès] en quelques minutes ”. Des résultats similaires ont été obtenus avec le bactériophage T1. Bien que l’on ne sache pas encore exactement comment le thé affecte l’activité de ces virus, les chercheurs ont découvert qu’il reste efficace même quand il est très dilué, et que les propriétés antivirales du thé noir sont quelque peu supérieures à celles du thé vert.

 

Le besoin de toucher

2002 : " Nous avons besoin de contact comme nous avons besoin de soleil, d’eau et de nourriture ", lit-on dans Polityka, un hebdomadaire polonais. Nous avons tous sous la peau un réseau de détecteurs sensibles à diverses espèces de toucher. Lorsque quelqu’un nous touche, " notre cerveau le détecte, l’analyse et le traduit par un sourire, une meilleure humeur ou un geste amical en retour ". Les enfants en particulier ont besoin de contacts physiques, surtout durant leurs premières années. Malheureusement, nombre de parents ne touchent leurs enfants que pour les habiller, les laver, les nourrir ou les punir. Or, d’après quantité d’études, les enfants qu’on prend dans ses bras, qu’on serre contre soi, qu’on embrasse et qu’on caresse sont en meilleure santé, grandissent mieux et deviennent plus intelligents que ceux qu’on garde " à froide distance ", souligne Polityka.

Parents et adolescents

2002 : Un rapport du Times de Londres révèle que, sur les plans affectif et psychologique, les parents souffrent bien plus des conflits familiaux que leurs enfants adolescents. Selon ce rapport, les parents ne devraient pas " prendre des gants avec leurs adolescents lunatiques par peur de blesser leur susceptibilité ". Au contraire, " les parents devraient se protéger [...] en se montrant plus fermes ". Une spécialiste de l’adolescence, Laurence Steinberg, de l’université Temple de Philadelphie, en Pennsylvanie (États-Unis), explique que les enfants sont beaucoup plus résistants qu’on ne le croit. Après avoir étudié des milliers de parents pendant plus de dix ans, elle dresse ce constat : " Le parent autoritaire est tendre et attentif, mais ferme et conséquent dans l’établissement et l’application des consignes, des limites et des attentes. " Les adolescents élevés par ce genre de parents sont plus performants, plus heureux et donc moins susceptibles de devenir antisociaux et criminels, ajoute le rapport.

Le plus grand des meurtriers

2002 : " Le sida est sur le point de détrôner la peste noire et de devenir la pandémie la plus grave de l’Histoire, déclare New Scientist. Au XIV e siècle, la peste noire a sévi en Europe et en Asie, tuant environ 40 millions de personnes. Aujourd’hui, près de sept siècles plus tard, l’Histoire se répète. " D’après un rapport du British Medical Journal, le VIH aura supprimé quelque 65 millions de vies d’ici à la fin de la décennie. Même si les malades de la tuberculose et du paludisme sont actuellement plus nombreux, l’impact économique et social de ces maladies semble moins important que celui du sida.

Prenez soin de votre dos

2001 : " Une mauvaise position, une surcharge pondérale et le manque d’exercice endommagent progressivement votre colonne vertébrale ", signale El País Semanal, un journal espagnol. On estime que dans les pays riches 80 % des habitants ont des problèmes de dos à un moment de leur vie. La clinique Kovacs, en Espagne, spécialisée dans les problèmes de dos, conseille d’apprendre à bien se tenir pour éviter et soulager le mal de dos. Voici quelques recommandations simples : Dormez sur le côté, la colonne vertébrale droite. Lorsque vous êtes assis, adossez-vous contre votre chaise. Devant un ordinateur, maintenez vos épaules dans leur position naturelle. Si vous devez vous pencher, pliez les genoux plutôt que le dos. Et si vous devez rester debout longtemps, portez votre poids sur une jambe et posez l’autre pied sur un escabeau ou sur une marche.

Des lamas gardiens

2001 : En Amérique du Nord, des propriétaires de ranches prennent des lamas pour garder leurs moutons. D’après le journal canadien Globe and Mail, les lamas " s’attachent aux animaux avec lesquels ils passent du temps ". Ils défendent énergiquement leur troupeau en émettant un cri d’alarme, en conduisant les moutons, en chassant les intrus et en donnant des coups de pattes aux prédateurs. Certains fermiers préfèrent même les lamas aux chiens de garde, car ils sont relativement bon marché. En outre, poursuit le journal, " comme les lamas pâturent et dorment avec les moutons, leur entretien n’entraîne pas de dépenses supplémentaires, et leur espérance de vie peut être de plusieurs années supérieure à celle des races de chiens de garde habituelles ". Un éleveur canadien qui possède des lamas a expliqué en quoi ils étaient avantageux : " Ils ne vous coûtent rien " et " ils n’aboient pas ".

La violence domestique en Europe

2001 : Lu dans Le Monde : " Une Européenne sur cinq subit au cours de sa vie des violences infligées par son mari ou son compagnon ", a indiqué M me Anna Diamantopoulou, commissaire européen au travail et aux affaires sociales. Lors de la Conférence ministérielle sur la violence contre les femmes, tenue en Espagne au début de cette année, M me Diamantopoulou a fait remarquer : " En général, [...] les femmes âgées de 15 à 44 ans ont plus de probabilités d’être blessées et de mourir des suites des violences domestiques que, ‘ tout pris ensemble, du cancer, de malaria, d’un accident de circulation ou d’une guerre ’. " Au Royaume-Uni, " une femme meurt en raison de ce type de brutalité tous les trois jours " et, en Irlande, plus de la moitié des femmes

Prévention contre la noyade des enfants

2001 : Dans 26 des pays les plus riches du monde, la noyade est la deuxième cause de décès chez les enfants de 0 à 14 ans, lit-on dans le BMJ (anciennement British Medical Journal). Selon ce journal, " les nouveau-nés risquent davantage de se noyer chez eux (généralement dans une baignoire), les tout-petits dans des points d’eau près de leur maison, tels que des piscines ou des étangs, et les autres enfants dans des plans ou cours d’eau naturels, comme les lacs et les rivières ". Pour prévenir ce genre d’accidents, les spécialistes donnent les recommandations suivantes : surveillez constamment les nouveau-nés lorsqu’ils sont dans une baignoire ou près d’un point d’eau ; si vous avez un étang ou une piscine dans votre jardin, barrez-en l’accès en les clôturant ; ne laissez pas vos enfants nager seuls ou dans des endroits isolés ; prenez des cours de réanimation.

Puberté précoce

2001 : " La puberté commence de plus en plus tôt ", signale le journal allemand Berliner Zeitung. Il n’est plus rare que l’enfance se termine, au moins sur le plan physiologique, lorsque les jeunes ont entre 10 et 12 ans, voire plus tôt. À travers le monde, des chercheurs ont observé ce phénomène, mais ils ne savent pas vraiment l’expliquer. Parmi les raisons éventuelles, ils citent une meilleure alimentation et le déclin des maladies infectieuses. D’autres mettent en cause les substances qui sont des poisons pour l’environnement, notamment les œstrogènes (hormones femelles) artificiels. Quelle qu’en soit la raison, une maturité sexuelle précoce peut entraîner une activité sexuelle précoce. " Souvent, ajoute le journal, il ne faut que quelques années pour passer du bac à sable à la première expérience sexuelle. "

Un mauvais caractère peut tuer

2001 : " Les gens qui ont mauvais caractère risquent davantage d’avoir une attaque ", explique Diario Médico, un journal espagnol. Les médecins affirment depuis longtemps qu’un comportement agressif accroît le risque de maladies coronariennes. Une étude récente a montré qu’un tel comportement augmente également le risque d’accident vasculaire cérébral. Un sondage auprès de 14 000 adultes a révélé qu’il existait trois fois plus de risque d’apoplexie chez les personnes de moins de 60 ans sujettes à la colère. Pourquoi ? Il semble que la colère provoque une " augmentation importante " de la pression artérielle, de la constriction vasculaire et des substances coagulatrices, ce qui " avec le temps peut gêner l’irrigation du cerveau ".

Animaux " médecins "

2002 : " De plus en plus d’éthologistes pensent que les animaux sauvages sont capables de se soigner, et le font ", explique l’Economist de Londres. En Tanzanie, les chimpanzés se débarrassent des vers intestinaux en mangeant la moelle d’une plante qui renferme des substances chimiques mortelles pour ce genre de vers. Quant aux autres chimpanzés d’Afrique, ils consomment des feuilles couvertes de crochets microscopiques qui purgent leurs intestins. Les aras, qui se nourrissent de graines contenant des alcaloïdes toxiques, mangent également de la boue, qui apparemment les désintoxique. Les ours bruns d’Alaska, les oies des neiges du Canada et les loups mangent des végétaux pour se débarrasser de parasites intestinaux. Des tests sanguins effectués sur plusieurs animaux sauvages ont révélé que, dans leur environnement naturel, beaucoup s’étaient remis d’infections virales et bactériennes graves qui sont souvent fatales aux animaux en captivité. " De tels constats, poursuit l’Economist, laissent supposer que les animaux sauvages ont des moyens d’entretenir leur santé que n’ont pas ceux qui sont en captivité. "

La Suisse dit " oui " à l’ONU

2002 : " Il s’en est fallu de peu, mais la Suisse, pays neutre, a décidé lors d’un vote national [...] d’abandonner des décennies d’isolationnisme et de devenir membre des Nations unies ", signale le New York Times. Pour être le 190 e membre de cette organisation, la Suisse doit présenter une demande officielle à l’Assemblée générale de l’ONU. En 1986, la dernière fois que les Suisses ont été invités à se prononcer sur leur adhésion, ils ont très largement rejeté la proposition, " par peur de perdre la légendaire neutralité de la nation ". Qu’est-ce qui a provoqué ce revirement ? " Même si le pays accueille à Genève le siège européen des Nations unies et qu’il joue un rôle dans plusieurs de ses agences, le gouvernement craignait qu’en refusant continuellement son adhésion la Suisse ne soit déstabilisée sur les plans politique et économique, et que ses efforts de médiation dans les conflits éloignés ne soient sapés ", ajoute le Times. La Suisse a peut-être aussi ressenti le besoin d’améliorer son image de marque après que l’on a récemment révélé que certaines de ses banques s’étaient approprié les comptes de victimes de l’Holocauste et qu’elle avait refoulé à ses frontières de nombreux réfugiés qui voulaient fuir l’Allemagne nazie.

L’Évangile dans l’espace

2002 : Alors que les scientifiques débattent toujours la possibilité d’une vie dans l’espace, le journal Berliner Morgenpost rapporte que des prêtres, à l’Observatoire du Vatican, sont parvenus à la conclusion que " les habitants de la Terre ne sont pas les seules créatures de Dieu dans l’univers. Dieu a aussi créé des extraterrestres ". Comme l’a expliqué George Coyne, directeur de l’Observatoire, " l’univers est si vaste qu’il serait fou de croire que nous sommes seuls ". Afin d’annoncer l’Évangile à ces extraterrestres, plusieurs monastères envoient le Nouveau Testament dans l’espace en messages codés. Le Vatican aimerait savoir ensuite, poursuit le journal, " si Jésus Christ s’est manifesté sur d’autres planètes ". Et, ajoute M. Coyne, " si Jésus Christ a également sauvé les habitants " de ces planètes.

" La maladie que nous ne devrions pas avoir "

2002 : Lu dans le Sun-Herald d’Australie : " L’ostéoporose est la maladie que nous ne devrions pas avoir. On peut facilement l’éviter.  Pourtant on estime que, d’ici à 2 020, 1 lit d’hôpital sur 3 sera occupé par une femme souffrant de fractures. " D’après une organisation australienne (Osteoporosis Australia), cette maladie, qui rend les os poreux et cassants, " est plus courante que l’hypercholestérolémie, les allergies ou le simple rhume. Son traitement est plus onéreux que celui du diabète ou de l’asthme. Et le nombre de femmes qui meurent à la suite de fractures du col du fémur est plus important que celui de toutes les femmes atteintes d’un cancer ". Selon le professeur Philip Sambrook, des statistiques indiquent qu’en Australie la moitié des femmes et le tiers des hommes auront dans leur vie une fracture due à l’ostéoporose."La meilleure prévention, explique le journal mentionné ci-dessus, est de se construire un capital osseux maximal durant les trente premières années de sa vie en faisant de l’exercice et en absorbant une quantité suffisante de calcium. " On réduit considérablement le risque d’ostéoporose si l’on ne fume pas ni ne consomme trop d’alcool ou de caféine. Parmi les bonnes habitudes à prendre figurent l’exercice pratiqué régulièrement, et la consommation d’aliments riches en calcium et en vitamine D.

Une " sainte " qui défait les nœuds

" Ces dernières années, saint Jude Thaddée, patron des causes désespérées, sainte Rita, sauveur des affligés, sainte Edwige, protectrice des endettés et saint Expedit, patron des cas urgents, ont tous fait un tabac ", signale le journal Veja. La dernière " sainte " en date à avoir du succès auprès des catholiques brésiliens est " Notre-Dame qui défait les nœuds ".Cette appellation bizarre tire son origine d’un tableau exposé dans une chapelle d’Augsbourg, en Allemagne, représentant la Vierge Marie en train de défaire les nœuds d’un ruban. Popularisée par des personnalités médiatiques, " Notre-Dame qui défait les nœuds " a conquis le cœur de gens qui l’invoquent pour se dépêtrer de leurs problèmes de santé, de couple et d’argent, ce qui par la même occasion alimente un commerce lucratif de médaillons, chapelets, images et autocollants pour voitures. " La ‘ dénoueusemanie ’ n’a rien de mauvais en soi, mais elle ne durera pas longtemps ", prédit Darci Nicioli, administrateur du plus grand lieu saint catholique du Brésil.

Le ménage : un bon exercice !

2002 : Peut-on dire que passer l’aspirateur, laver les vitres et promener une poussette sont bons pour la santé ? Oui, selon une étude menée récemment à l’Université du Queensland, en Australie. Des chercheurs ont équipé d’analyseurs de gaz sept mères qui avaient des enfants âgés de moins de cinq ans, pour mesurer la quantité d’oxygène qu’elles absorbaient au cours d’une journée, explique le Canberra Times. D’après leurs conclusions, " les résultats montrent que certains travaux domestiques sont effectués avec un effort suffisamment intense pour être bénéfiques ". Le professeur Wendy Brown a constaté que " les tâches ménagères qu’accomplissent les femmes exigent presque le même effort physique que des activités d’intensité moyenne comme la marche rapide, le vélo ou la natation ", ajoute le rapport. " Il ne s’agit que d’une étude préliminaire, a déclaré Wendy Brown, mais il est clair qu’on ne peut pas dire des femmes qu’elles sont inactives alors qu’elles bougent du matin au soir.

Langage grossier au travail

2002 : D’après la Gazette de Montréal, au Canada, les jurons sont devenus monnaie courante sur bon nombre de lieux de travail. Des spécialistes soutiennent que la grossièreté augmente le stress au travail. Karen Harlos, professeur de comportement organisationnel à l’université McGill, fait remarquer : " S’il s’agit d’une critique, le juron peut avoir un effet destructeur sur la productivité, la dignité ou la santé d’un employé. " Selon le journal cité plus haut, c’est " souvent le patron [qui] donne le ton " et les autres le suivent. Si vous en avez assez d’entendre des jurons sur votre lieu de travail, la Gazette vous suggère d’aller vers " la personne qui, pour vous, dépasse les limites et [de] lui demander poliment d’arrêter de jurer en votre présence ". 

L’escalade de la grossièreté

2002 : Beaucoup de Nord-Américains craignent que ‘ la bataille qu’ils livrent pour que la politesse ne se perde pas soit perdue d’avance ’, lit-on dans un article du Toronto Star. En effet, " on tolère de plus en plus les jurons ". D’après Pier Forni, qui dirige à l’université Johns Hopkins une étude sur la politesse, la grossièreté est aujourd’hui si courante que de nombreux jeunes ne la considèrent pas comme mauvaise, et que la plupart des adultes ne semblent pas y prêter attention ni même s’en inquiéter. Le journal ajoute que, selon le professeur Timothy Jay, " les enfants commencent à dire des gros mots dès l’âge de un an, dès qu’ils sont en mesure de retenir les mots qu’ils entendent de leurs parents et à la télévision ". Des statistiques révèlent que " les grossièretés représentent environ 10 % du vocabulaire qu’un adulte utilise à son travail et 13 % de celui qu’il emploie lors de ses moments de loisir ". Une autre statistique, citée par le Star, montre qu’aux États-Unis " le langage grossier à la télévision a augmenté de plus de 500 % dans la décennie 89-99 ".

La canneberge contre les infections

2002 : " Le jus de canneberge jouit depuis longtemps d’une grande renommée, déclare le Times de Londres. Il était réputé chez les Amérindiens, qui s’en servaient comme médicament et qui le buvaient, [et] chez les marins américains, qui l’utilisaient pour se protéger du scorbut. " Riche en vitamine C et en antioxydants, " le jus de canneberge possède aussi des propriétés antibactériennes, qui le rendent particulièrement efficace contre les infections urinaires ". Cependant, son efficacité ne tient pas à son action sur l’acidité de l’urine, comme on l’a pensé pendant un temps. En fait, poursuit le Times, il contient des substances qui " empêchent les bactéries E. coli [à l’origine de la plupart des infections, comme la cystite] de se fixer aux parois de l’appareil urinaire ; les bactéries sont ainsi éliminées avant qu’une infection ne s’installe ". Des chercheurs ont également découvert que le jus de canneberge atténue les effets de la gingivite.

Mais bâillez donc !

2002 : Dans l’utérus, un bébé commence à bâiller dès la onzième semaine qui suit sa conception, explique Salud, un hebdomadaire espagnol. Apparemment, la plupart des mammifères, ainsi que certaines espèces d’oiseaux et de reptiles, ont cette réaction involontaire. Même si on ne connaît pas encore la véritable raison du bâillement, des chercheurs ont constaté qu’il s’accompagne généralement de mouvements tels que des étirements. Ces mouvements, disent-ils, " non seulement détendent les muscles et les articulations, mais encore font monter la tension artérielle et le rythme cardiaque ". Lorsque nous nous retenons de bâiller en serrant les mâchoires, nous nous privons de ces bienfaits. Ainsi, d’après l’équipe de chercheurs, nous devrions, si les circonstances le permettent, " déployer comme il faut nos mâchoires et nos muscles faciaux " quand nous bâillons. On ne sait jamais : un bon bâillement pourrait bien embellir votre journée !

La plus grosse graine du monde

2002 : Il y a longtemps, des graines d’une grosseur exceptionnelle ont échoué sur les côtes des Maldives et d’Indonésie. Aussitôt, l’imagination des hommes s’est enflammée. Des mythes se sont répandus sur leur origine. Certains pensaient qu’elles étaient issues d’un arbre sous-marin. C’est ainsi qu’on leur a donné le nom de cocos de mer, plus connues sous l’appellation " cocos-fesses ". On croyait même qu’il s’agissait du fruit défendu qu’Adam avait mangé dans le jardin d’Éden. Le mystère a fini par être percé au milieu du XVIII e siècle. Les graines mystérieuses étaient venues en fait de palmiers qui n’existent qu’aux Seychelles, petit archipel de l’océan Indien.C’est dans la Vallée de Mai, sur l’île de Praslin, que l’on trouve le plus grand nombre de cocotiers de mer. Ces palmiers peuvent atteindre une hauteur de 30 mètres et vivre, d’après les estimations, plusieurs centaines d’années. Le cocotier de mer présente une caractéristique très intéressante : il est dioïque. Autrement dit, il existe des arbres mâles et des arbres femelles. Pour que l’arbre femelle produise des fruits, il doit être pollinisé par un cocotier de mer mâle. Aussi faut-il que des arbres à maturité des deux sexes soient en présence pour que l’espèce subsiste à l’état sauvage.  Le fruit du cocotier de mer femelle est vraiment unique. Sur l’arbre, il ressemble à un énorme cœur vert. Mais à l’intérieur il contient une grosse graine à deux lobes pouvant peser jusqu’à 20 kilos. Certains fruits renferment plusieurs graines. Il n’est donc pas étonnant que Le livre Guinness des records donne le coco de mer comme la plus grosse graine du monde. Quand on observe des grappes de ces fruits semblables à de grosses pierres, on est impressionné par une telle merveille de la création qui, soit dit en passant, présente un certain danger. En effet, ces grappes peuvent peser jusqu’à 200 kilos. Or, chose surprenante, on n’a jamais recensé de victime d’une chute de coco. Il est néanmoins préférable de ne pas visiter la Vallée de Mai lors de fortes tempêtes. Mieux vaut admirer ce fruit insolite dans le calme et la tranquillité.

Séduites par le fluorescent

2002 : Comment la perruche ondulée choisit-elle son partenaire ? Le secret réside peut-être dans l’éclat des plumes de ce dernier. En effet, celles-ci contiennent une substance chimique qui absorbe les rayons ultraviolets et les restitue en radiations d’une plus grande longueur d’onde. De ce fait, les plumes luisent d’un rouge-orangé fluorescent. Justin Marshall, professeur à l’Université du Queensland (Australie), et ses confrères ont appliqué un écran solaire sur les plumes de perruches ondulées sauvages afin d’en atténuer la fluorescence. " Les oiseaux ternes attiraient beaucoup moins ceux de l’autre sexe ", révèle le Sydney Morning Herald. Selon Marshall, le bel éclat d’un oiseau est probablement le signe de sa grande robustesse. Bien que d’autres créatures portent en elles des substances chimiques fluorescentes, c’est " la première utilisation prouvée de la fluorescence dans le règne animal ".

L’arbre, la truffe et le potorou

2002 : On soupçonne le potorou d’être indirectement à l’origine de certaines des forêts d’eucalyptus les plus impressionnantes d’Australie, signale le Bulletin de Sydney. Ce marsupial rare qui ressemble au rat vit dans les futaies du Gippsland (État de Victoria). Les truffes de cette région, qui poussent sous terre, fournissent au moins 90 % de son alimentation. Les champignons qui produisent ces truffes vivent en symbiose avec les arbres autour d’eux. Ils enveloppent les racines de ces arbres et tissent dans le sol un réseau dense de filaments pour recueillir l’eau et les substances nutritives. De leur côté, les arbres fournissent aux champignons des sucres fabriqués par photosynthèse. Et le potorou dans tout ça ? Après s’être régalé des truffes, il répand sur le tapis forestier, par ses excréments, les spores non digérées du champignon. Ainsi, les arbres, les truffes et les potorous continuent de prospérer.

Signes précurseurs d’anorexie

2002 : " Les parents peuvent déceler chez leurs enfants les premiers stades d’une anorexie ou d’une boulimie par la façon dont ils se nourrissent ", révèle le Times de Londres. L’Association des troubles alimentaires (EDA) a publié un guide qui aide les parents et autres intervenants à détecter les problèmes alimentaires avant qu’ils ne s’aggravent. Couper systématiquement ses aliments en morceaux minuscules ou attendre plus de cinq minutes entre deux bouchées sont autant de signes avant-coureurs. Certains enfants recourent à des ruses telles que porter des vêtements très amples pour dissimuler la nourriture qu’ils n’ont pas consommée. D’autres demandent à ce qu’on ne montre pas les photos où ils apparaissent en bonne santé et avec un poids normal. Le guide de l’EDA conseille aux parents de tenir compte de ces signes et de ne pas se voiler la face.

Ingénieux scarabées

2002 : Des chercheurs ont récemment découvert comment des coléoptères du genre Stenocara se procurent de l’eau dans le désert du Namib (Afrique du Sud-Ouest). Pour survivre dans ce désert, où la moyenne annuelle des précipitations est d’environ dix millimètres, les scarabées trouvent de l’eau potable dans le brouillard épais venu de l’océan Atlantique. Comment s’y prennent-ils ? D’après le magazine Natural History, " le dos du scarabée est bosselé " et " ressemble [au microscope] à un paysage vallonné " dont les cimes attirent l’eau et dont les vallées, tapissées de cire, la repoussent. " Face au vent, explique le magazine, le scarabée se penche en avant, l’humidité du brouillard se déposant alors sur ses bosselures. Une fois suffisamment lourdes, les gouttes récoltées ruissellent vers ses mandibules. "

Ne comptez pas les moutons !

2002 : L’insomnie chronique est un problème mondial qui affecte 1 personne sur 10, lit-on dans New Scientist. On estime qu’aux États-Unis seulement elle coûte à l’économie 35 milliards de dollars en congés de maladie et en accidents. Que peuvent faire les insomniaques pour s’endormir ? Des chercheurs de l’université d’Oxford ont demandé à un premier groupe d’insomniaques de se représenter une scène agréable et délassante, telle qu’une chute d’eau ou leur villégiature préférée, à un deuxième de compter les moutons, et à un troisième de faire comme bon leur semblerait. Les deux derniers groupes ont mis légèrement plus de temps pour s’endormir qu’à l’accoutumée, tandis que le premier s’est endormi en moyenne 20 minutes plus tôt que d’ordinaire. L’un des chercheurs, Allison Harvey, a expliqué que compter les moutons n’est pas efficace parce que " ce n’est pas assez captivant pour mettre réellement de côté ses soucis ".

Les montagnes russes les plus rapides du monde

2002 : " Les montagnes russes les plus rapides du monde ont été inaugurées au parc d’attractions Fujikyu Highland ", rapporte IHT Asahi Shimbun, un journal japonais. " Passant de 0 à 172 kilomètres à l’heure en moins de deux secondes, elles ne sont pas pour les peureux. On a l’impression d’être projeté comme une fusée. Ceux qui y montent subissent les accélérations que connaissent normalement les pilotes de chasse. " Heith Robertson, coordinateur du projet pour l’entreprise qui a construit le manège, a déclaré : " Quand il décolle, un avion a une accélération de 2,5 g [deux fois et demie la force de la pesanteur]. Ici, cette accélération est de 3,6 g. " Les wagons sont montés sur " des roues de petits avions " et sont propulsés par trois compresseurs d’air d’une puissance de 50 000 chevaux, ce qui est " comparable à une petite fusée ".

Le plus petit du monde

2002 : Seize millimètres : c’est la taille du " plus petit lézard du monde ", découvert en République dominicaine dans des grottes du parc national de Jaragua. Selon le Times de Londres, " sa masse est tellement faible par rapport à sa surface corporelle que la déshydratation est son principal ennemi. Non content d’être le plus petit des lézards, il est aussi le plus petit des amniotes, famille qui regroupe les 23 000 espèces de reptiles, d’oiseaux et de mammifères ". Son seul rival sous le rapport du nanisme est un autre lézard de la région, hôte des îles Vierges. Le quotidien londonien ajoute : " Les Caraïbes se flattent d’abriter également le plus petit oiseau du monde (le calypte d’Hélène, un colibri de cinq centimètres) et le serpent le plus fin (le serpent-fil, gros comme une mine de crayon). "

Les risques du piercing

2002 : Il est très à la mode, surtout chez les jeunes, de se percer diverses parties du corps pour porter des bijoux. " Malheureusement, ils pensent rarement aux conséquences, lit-on dans Świat Kobiety, une revue polonaise. Passe la période de rébellion juvénile, et l’arcade sourcilière transpercée de morceaux de métal ne plaît plus. " Bien que l’ornement puisse être ôté, des cicatrices restent. De plus, percer la peau du visage peut endommager des nerfs ou des vaisseaux sanguins et provoquer une " perte de sensibilité " ainsi que " des infections et des blessures longues à guérir ". Les bactéries foisonnant dans " le milieu chaud et humide " de la bouche, le piercing provoque souvent à cet endroit-là des infections et abîme les dents. Des kystes graisseux sous la forme de papules apparaissent parfois dans des zones percées riches en cellules adipeuses, tels le nombril et les oreilles. " Les ornements de métal contiennent souvent du nickel, susceptible de provoquer chez ceux qui y sont allergiques des gonflements ou des éruptions cutanées prurigineuses. "

Pourquoi les hommes meurent plus jeunes

2002 : " Vie d’homme, vie misérable : les hommes tombent malades plus tôt et meurent plus tôt. " Tel est le sombre tableau brossé par les organisateurs du premier Congrès mondial sur la santé des hommes, qui s’est tenu à Vienne, en Autriche. D’après la Süddeutsche Zeitung, un journal allemand, ils étaient inquiets de constater que les hommes meurent en moyenne cinq ans plus tôt que les femmes. Pourquoi ? Notamment parce qu’ils sont plus susceptibles de fumer et de boire beaucoup. Une alimentation excessive et le manque d’exercice sont aussi des facteurs de risque importants (70 % des quinquagénaires auraient une surcharge pondérale). De surcroît, beaucoup sont stressés de devoir jongler entre travail et famille. Les hommes ont aussi moins tendance à consulter un médecin quand ils sont malades ou à prendre des mesures préventives. Siegfried Meryn, l’un des organisateurs du congrès, a dit en résumé : " Sur le plan médical, les hommes sont sans conteste désavantagés. "

Des éléphants friands de pétrole

2002 : Digboi, dans le nord-est de l’Inde, les éléphants sont attirés par le pétrole. " Il arrive souvent que les éléphants en liberté dans les champs pétrolifères ouvrent d’importantes valves sur des oléoducs qui relient les puits à la raffinerie, explique Ramen Chakravarty, ingénieur supérieur chez Oil India Limited. Apparemment, [ils] aiment le bruit que produit une valve quand elle s’ouvre, surtout si elle régule la vapeur qui empêche le pétrole brut de se transformer en paraffine. " Ils semblent aimer non seulement le " sifflement " du pétrole qui jaillit, mais aussi " la vase et l’eau qui sortent avec le pétrole, lit-on dans l’Indian Express. L’eau est saline et les éléphants en raffolent ". Soit dit en passant, c’est grâce à un éléphant que l’on a par hasard découvert du pétrole dans la région. L’animal était rentré au camp après avoir transporté des rails pour la première ligne de chemin de fer locale. Des officiers britanniques avaient alors remarqué une substance grasse sur ses pattes ; ils avaient suivi ses traces jusqu’à un gisement de pétrole. En 1889, on perçait ainsi le premier puits de pétrole en Asie.

Le pourquoi du vol en V

2002 : Il existe désormais des preuves empiriques que les oies, les pélicans et d’autres oiseaux " volent en V pour réduire la résistance de l’air et dépenser moins d’énergie lors de longues migrations ", lit-on dans le Daily Telegraph de Londres, qui se fait l’écho d’un article du magazine Nature. Des chercheurs du centre CNRS de Chizé (Villiers-en-Bois) ont comparé le rythme cardiaque et les battements d’ailes de huit pélicans selon qu’ils volaient en solitaires ou en formation. Ils ont découvert que le rythme cardiaque de ces oiseaux diminue quand ils volent en V, et qu’ils battent davantage des ailes lorsqu’ils volent seuls, bien que leur vitesse reste la même. " Dans les vols en formation, dit Nature, chaque aile bat dans une déflexion ascendante créée par les ailes des autres oiseaux. " Cette stratégie permet au pélican blanc d’économiser 20 % de son énergie.

Pour un voyage en avion plus agréable

2002 : Quelques conseils d’un journal de Mexico, El Universal, pour un voyage en avion plus agréable : 1) Boire beaucoup, car l’air à bord des avions est très sec. 2) Cet air sec pouvant irriter les yeux, préférer les lunettes aux lentilles. 3) Assis sur le siège, faire des exercices simples pour détendre les muscles et stimuler la circulation dans les jambes. 4) Arpenter de temps à autre le couloir. 5) Porter des chaussures faciles à enlever et utiliser un repose-pied, peut-être le sac de voyage. 6) Porter des vêtements confortables, infroissables et en fibres naturelles pour que la peau puisse respirer. 7) Ne pas boire d’alcool, ou modérément, car l’altitude en augmente les effets. 8) Régler la ventilation de façon à ce qu’elle ne soit pas dirigée vers le cou ou vers le dos. 9) Essayer de dormir, de préférence avec un masque sur les yeux. 10) Mâcher quelque chose au décollage et à l’atterrissage pour soulager la pression dans les oreilles. Pour les bébés, une tétine fera l’affaire.

" L’encens pourrait être mauvais pour votre santé "

2002 : Lu dans la revue New Scientist : " Le doux parfum de l’encens pourrait être mauvais pour votre santé. L’encens qui brûle, un moyen à la mode de guérir et de méditer qu’utilisent souvent les bouddhistes, les hindous et les chrétiens, chez eux et dans leurs lieux de culte, expose les gens à des concentrations élevées de fumée contenant des substances cancérogènes. " Une équipe de chercheurs, dirigée par Ta Chang Lin, de l’université nationale de Cheng Kung, à Tainan (Taïwan), " a recueilli des échantillons d’air à l’intérieur et à l’extérieur d’un temple de Tainan et les a comparés avec ceux d’un carrefour, explique le rapport. Les concentrations d’hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) à l’intérieur du temple étaient 19 fois plus élevées qu’à l’extérieur et légèrement plus élevées qu’au carrefour ". D’après New Scientist, on a relevé que le taux d’un de ces composants chimiques, " le benzopyrène, qui causerait le cancer du poumon chez les fumeurs, était 45 fois plus élevé que dans des habitations de fumeurs ".

Enfants suicidaires

2002 : Le nombre d’enfants suicidaires qui ont appelé le centre d’écoute britannique ChildLine a doublé, passant de 346 en 1990/1991 à 701 en 1998/1999. " Brimades, violences physiques et sexuelles, perte d’un être cher, stress des examens " engendrent des " détresses extrêmes ". D’après ChildLine, " l’idée reçue selon laquelle une tentative de suicide n’est qu’un moyen d’attirer l’attention est dangereuse. Il est totalement faux de croire que ceux qui parlent de se supprimer ne passeront jamais à l’acte. Beaucoup d’enfants qui ont téléphoné à ChildLine ont dit que l’apparente indifférence de leurs parents ou de leurs proches ne faisait qu’accroître leur affliction ". Après une première tentative de suicide, " les familles sont tellement soulagées que l’enfant ait survécu [...] qu’elles s’imaginent que le problème est réglé. C’est alors que la tragédie se reproduit ", souvent quelques mois plus tard. Bien que les filles soient quatre fois plus nombreuses que les garçons à faire une tentative, ceux-ci la réussissent beaucoup plus souvent. La plupart des enfants ayant téléphoné avaient entre 13 et 18 ans, mais les plus jeunes étaient âgés de six ans. — The Economist, Londres.

Procrastination et santé

2002 : " La procrastination peut vous rendre malade ", révèle une étude publiée dans le Vancouver Sun. Cette enquête conduite auprès de 200 étudiants canadiens et présentée récemment lors du colloque de l’American Psychological Society à Toronto " a établi que ceux qui remettent toujours tout au lendemain se placent sous une telle pression qu’ils souffrent plus que d’autres de maladies liées au stress. [...] Leur stress augmente à l’approche des examens. Leur insouciance fait place à des maux de tête, à des douleurs dans le dos, à des rhumes, à des insomnies et à des allergies beaucoup plus fréquents. Ils sont davantage sujets à des problèmes respiratoires, à des infections et à des migraines ".

Le pouvoir de la sieste

2002 : Selon le Britannique Jim Horne, spécialiste du sommeil à l’université de Loughborough, le meilleur remède contre la somnolence de l’après-midi " est tout simplement une sieste de dix minutes ", signale le Times de Londres. Le professeur Horne soutient : " C’est comme n’importe quel médicament : moins vous attendez pour le prendre, plus il aura d’effet. " Quelques entreprises américaines proposent à leurs employés des salles de sieste offrant lits, couvertures, oreillers et musiques apaisantes, ainsi que des réveils réglés pour sonner toutes les 20 minutes. Mais le professeur Horne prévient que si l’on s’assoupit trop longtemps — disons 25 minutes — on pourrait se sentir mal au réveil. " Après dix minutes, le corps se met à penser qu’il fait nuit et le cycle de sommeil profond s’enclenche. "

Chaussons aux truites

2002 : Au Pérou, dans la cordillère des Andes, un nouveau secteur industriel fabrique des chaussures avec de la peau de truite, signale le Comercio de Lima. Les peaux de poissons d’élevage sont nettoyées et tannées dans des solutions naturelles. Puis elles sont graissées et teintées à l’aide de colorants, naturels eux aussi, comme la curcumine, la cochenille et le rocou. Ce traitement n’altère pas le bel aspect irisé des peaux, qui peuvent aussi servir à la confection de " porte-monnaie, de portefeuilles, de bracelets de montre ou d’étuis pour téléphone mobile ". Barbara León, ingénieur des méthodes et fer de lance du projet, déclare : " Le plus important est de ne jamais utiliser de tannant artificiel comme le chrome. De cette façon, nous ne polluons pas, ce qui fait de la peau de truite un produit entièrement écologique. "

 

Comment rendre les enfants moins matérialistes ?

2002 : Les enfants sont " la cible rêvée des distributeurs ", signale le journal canadien Globe and Mail ; même de jeunes enfants deviennent des " consommateurs obsessionnels [...] et rien n’a réussi à endiguer ce courant ". Toutefois, une équipe de professeurs de la faculté de médecine de l’université Stanford pense avoir découvert une solution : un programme sur six mois consistant à aider les enfants à réduire le temps qu’ils passent devant la télévision et à sélectionner davantage ce qu’ils regardent. Avant la fin de l’année scolaire, les enfants ayant suivi ce programme étaient moins enclins à réclamer de nouveaux jouets à leurs parents. Selon le Globe, " un enfant voit en moyenne 40 000 publicités par an, contre 20 000 dans les années 70 ".

Des tas de jouets !

2002 : Le Sunday Times de Londres fait ce commentaire : " Selon une étude récente, les enfants ne savent plus s’amuser parce qu’on leur donne trop de jouets et de jeux. " Cette étude a notamment été réalisée parce qu’en Grande-Bretagne on craint que " les parents ne soient en train de gâcher irrévocablement l’enfance en remplaçant le temps qu’ils devraient passer avec leurs enfants par des jouets, des ordinateurs et la télévision ". Après avoir étudié 3 000 enfants âgés de trois à cinq ans, Kathy Sylva, professeur à l’université d’Oxford, a tiré cette conclusion : " Lorsqu’ils possèdent un grand nombre de jouets, les enfants semblent distraits, et lorsqu’ils ne savent plus où donner de la tête ils n’apprennent pas bien ni ne jouent correctement. "

Le crépuscule des gondoles ?

2002 : Venise, l’art ancien de la fabrication des gondoles connaît une mort lente, déclare le journal londonien l’Independent. Les futures gondoles seront faites par des amateurs en dépit de la tradition, des matériaux et du savoir-faire qui reflètent l’histoire d’une des villes les plus fascinantes du monde. " L’art de la construction de ces célèbres barques, qui daterait du XI e siècle, menace de disparaître " parce qu’on a cessé de le transmettre de père en fils ou de maître à apprenti ". Le coût élevé de la main-d’œuvre et la réticence des jeunes Vénitiens à consacrer vingt ans à l’apprentissage du métier en sont les raisons. Il semble donc que, lorsque les rares maîtres dans cet art atteindront l’âge de la retraite, personne ne les remplacera. Il faut 500 heures de travail pour construire une gondole, qui se distingue des autres barques en ce que sa partie gauche est plus large que sa droite, l’équilibre se faisant par le poids du gondolier et de sa rame. Cette forme asymétrique de l’embarcation permet au gondolier de manœuvrer dans les canaux les plus étroits de Venise.

Le TGV toujours plus rapide

2002 : En 1867, le voyage en train de Paris à Marseille durait plus de seize heures. Dans les années 1960, il fallait encore sept heures et demie. Mais, en juin 2001, la Société nationale des chemins de fer français a inauguré une nouvelle ligne à grande vitesse entre les deux villes. Les passagers peuvent désormais voyager à plus de 300 kilomètres à l’heure et couvrir la distance de 740 kilomètres en seulement trois heures. Au sud de Lyon, sur 250 kilomètres de voies, les trains franchissent plus de 500 ponts, 17 kilomètres de magnifiques viaducs, et traversent à toute allure un long tunnel de près de 8 kilomètres. Si cela est nécessaire, jusqu’à " 20 trains par heure peuvent circuler dans les deux sens dans des conditions optimales de sécurité ", commente le quotidien Le Monde. Cela équivaut à un train toutes les trois minutes.

Des pulls pour les manchots

2002 : Plus d’un millier de pulls ont été confectionnés par des volontaires du monde entier et envoyés en Tasmanie, un État de l’Australie. Qui va les porter ? Des petits manchots bleus, oiseaux pesant environ un kilo qui vivent dans une région souvent souillée par des nappes de pétrole. " Lorsqu’ils se lissent les plumes, explique le National Post du Canada, ils avalent le pétrole toxique qui colle à leur plumage. Les volontaires revêtent de pulls les oiseaux maculés pour les empêcher d’ingérer le pétrole, jusqu’à ce qu’on puisse les nettoyer. " En outre, rapporte le National Post, les pulls tiennent chaud aux manchots. Jo Castle, porte-parole de la Société pour la conservation de la Tasmanie, explique qu’on a également utilisé des pulls pour les oiseaux de mer de l’hémisphère Nord, mais que le modèle " a été redessiné pour les petits manchots de l’hémisphère Sud ".

Contre la dépression, l’exercice

2002 : " Chez certains dépressifs, l’exercice physique peut s’avérer plus efficace que les médicaments classiques ", révèle la Harvard Mental Health Letter à propos d’une étude menée au centre médical de l’université Duke, aux États-Unis. Pendant quatre mois, trois groupes de 50 personnes souffrant de dépression grave ont été soignées différemment : le premier groupe avec un antidépresseur, le deuxième uniquement par l’exercice et le troisième avec les deux. Au bout du compte, entre 60 et 70 % des malades des trois groupes " ne présentaient plus de signes cliniques de dépression ", déclare la revue. Cependant, au cours des six mois suivants, les malades soignés par l’exercice seul " se portaient mieux, affectivement et physiquement ; leur taux de rechute n’était que de 8 % ". Or, il s’élevait à 38 % pour ceux n’ayant pris que des médicaments et à 31 % pour les autres.

Danger souterrain

2002 : Le sol français recélerait encore 1,3 million de tonnes d’engins mortels datant des Première et Deuxième Guerres mondiales, signale Le Figaro. Les anciennes lignes de front sont truffées de vieux obus et d’armes chimiques qui restent une menace pour les habitants et l’environnement. Les terrains vagues d’hier étant devenus pour la plupart des zones pavillonnaires ou le siège d’industries, les équipes de démineurs reçoivent des milliers d’appels par an. Entre 1945 et 1985, des centaines d’accidents se sont produits et plus de 600 démineurs y ont laissé leur vie. Des spécialistes estiment qu’au rythme actuel il faudrait 700 ans pour éliminer l’ensemble de ces munitions !

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site