2004 : 10 Coups d'oeil

Envahisseurs exotiques

2004 : “ Plus de 40 espèces d’animaux exotiques venus de la planète tout entière par voies terrestre, maritime ou aérienne ont envahi l’Espagne. Leur arrivée a fait des ravages sur la flore et la faune locales ”, rapporte le journal espagnol El País. Parmi ces envahisseurs figurent des grands poissons-chats d’Allemagne, des algues vertes des Caraïbes, des perruches souris d’Argentine et un vison d’Amérique du Nord. Beaucoup ont été importés en Espagne pour être vendus comme animaux de compagnie ou à d’autres fins commerciales. Mais certains d’entre eux se sont échappés ; d’autres ont été relâchés par leur maître qui les trouvait embarrassants ou peu rentables. “ Après la disparition de l’habitat, les espèces envahisseuses sont la principale cause du déclin des espèces indigènes ”, explique le biologiste Daniel Sol.

Le plus vieil oiseau de Grande-Bretagne ?

2004 : Le plus vieil oiseau connu de Grande-Bretagne est toujours en vie après ses 8 000 000 de kilomètres et ses 52 ans ", rapporte le Times de Londres. Ce petit puffin des Anglais noir et blanc " a été bagué pour la première fois en mai 1957 ; il avait alors environ six ans ". Il a de nouveau été attrapé en 1961, en 1978 et en 2002, après quoi les ornithologues ne s’attendaient plus à le voir. Mais au début de 2003, il a réapparu au large des côtes nord du pays de Galles. Selon la Société britannique d’ornithologie, cet oiseau a parcouru au moins 800 000 kilomètres au cours de ses migrations entre l’Angleterre et l’Amérique du Sud. Des scientifiques pensent qu’en ajoutant ses déplacements réguliers pour se nourrir (1 000 kilomètres à chaque fois), il aurait parcouru plus de 8 000 000 de kilomètres. Graham Appleton, de l’Observatoire ornithologique de Bardsey, au nord du pays de Galles, déclare : " Ce vieil oiseau a été bagué pour la quatrième fois ; c’est aussi un record. Les autres bagues se sont toutes usées. "

Des fourmis productrices de pesticide

2004 : " Certaines fourmis qui cultivent des champignons pour se nourrir produisent aussi un pesticide pour se débarrasser d’un parasite ", signale l’agence de presse Bloomberg. Les fourmis défoliantes ne peuvent pas digérer les feuilles et les débris qu’elles emportent dans leur nid. Le compost qu’elles rassemblent est donc stocké dans des chambres où elles cultivent des jardins de champignons. Cependant, ces champignons sont la proie d’un microparasite, qui peut entamer, voire détruire, les réserves de nourriture. Afin de protéger leurs champignons, les fourmis produisent sur leur corps une bactérie. " Quand le champignon indésirable [parasite] apparaît, les fourmis défoliantes se frottent contre lui, déposant ainsi le pesticide ", poursuit l’agence.

Des éléphants et des nuages

2004 : Combien pèse un nuage ? Un cumulus peut contenir près de 550 tonnes d’eau, rapporte ABC News. " Si vous préférez convertir cela en quelque chose d’un peu plus parlant, pensez à des éléphants ", conseille M me Peggy LeMone, météorologiste. Pour un éléphant pesant six tonnes environ, l’eau renfermée dans un seul cumulus ordinaire pèserait autant que 100 éléphants. Toute cette eau est en suspension sous forme de minuscules gouttelettes qui flottent grâce à l’air chaud ascendant. À la différence d’un cumulus cotonneux, un gros nuage d’orage peut contenir un volume d’eau équivalent au poids de 200 000 éléphants. Qu’en est-il des nuages d’ouragan ? M me LeMone a calculé approximativement le poids en eau d’un mètre cube d’un nuage d’ouragan et a multiplié ce chiffre par le volume total de l’ouragan. Qu’a-t-elle trouvé ? Un poids correspondant à celui de 40 millions d’éléphants. " Ainsi, l’eau contenue dans un seul ouragan pèse plus lourd que tous les éléphants de la planète, précise l’article, peut-être même plus que tous les éléphants ayant jamais vécu. "

Le livre le plus traduit

2004 : La Bible demeure le livre le plus traduit dans le monde. Alors qu’il existe approximativement 6 500 langues, la Bible est disponible, en tout ou en partie, en 2 355 langues. On la trouve à présent en 665 langues africaines, en 585 langues asiatiques, en 414 langues d’Océanie, en 404 langues d’Amérique latine et des Caraïbes, en 209 langues européennes et en 75 langues d’Amérique du Nord. L’Alliance biblique universelle pilote actuellement des projets de traduction de la Bible en quelque 600 langues.

Champion du saut en hauteur

2004 : " Le monde des insectes compte un nouveau champion du saut en hauteur ", lit-on dans le Times de Londres. La minuscule cercope des prés est capable de sauter à plus de 70 centimètres de hauteur. C’est comme si un humain sautait plus haut qu’un gratte-ciel d’environ 200 mètres ! À l’aide de la photographie ultra-rapide, Malcolm Burrows, de l’université de Cambridge (Angleterre), a constaté que les muscles des pattes arrière de l’insecte fonctionnaient comme une catapulte, déployant à l’envol une énergie phénoménale. D’après ce professeur, lorsqu’elle saute, la cercope des prés résiste à une force équivalant à 400 fois la force gravitationnelle de la terre, " soit 130 fois celle que subit une navette spatiale au décollage ".

Les sens extraordinaires des chouettes

2004 : C’est en partie grâce à leurs yeux immenses et à leur vision binoculaire que les chouettes ont " la vue nocturne la plus perçante du royaume animal ", lit-on dans la revue Australian Geographic. Et nombre d’entre elles " sont capables de détecter des sons dix fois plus bas que ceux que l’oreille humaine peut distinguer ". Comment cela ? " Les chouettes, explique l’article, à des degrés différents selon les espèces, possèdent une particularité auditive extraordinaire : une de leurs oreilles a un trou plus grand que celui de l’autre. " Cette particularité leur permet de localiser plus facilement une proie en mouvement. Les chouettes effraies ont un atout supplémentaire : un disque facial garni de plumes. Ce disque flexible canalise les sons et les transmet à l’oreille. En outre, le bulbe rachidien, une partie du cerveau associée à l’ouïe, est plus complexe chez les chouettes que chez les autres oiseaux.

Les vertus du persil

2004 : Souvent utilisé en garniture, le persil est riche en vitamines et en minéraux, indique le Sunday Telegraph d’Australie. " Une tasse de persil contient plus de bêta-carotène (vitamine A) qu’une grosse carotte, près de deux fois plus de vitamine C qu’une orange et plus de calcium qu’un verre de lait. À poids égal, il contient plus de fer que le foie, et il est riche en vitamines B1 et B2. " Sur le plan thérapeutique, " le persil est un excellent diurétique ; il draine l’organisme ", poursuit le journal. Il est également efficace contre certaines infections du foie, de la rate, de l’estomac et des reins. Cru, " il est l’un des meilleurs rafraîchisseurs d’haleine, et sûrement le moins cher ". Toutefois, prévient l’article, " dans certains cas (grossesse, etc.), [...] il peut être dangereux à cause de ses composants œstrogéniques ".

Les jeunes en colère mettent leur cœur en danger

2004 : " Des chercheurs ont découvert que les enfants et les adolescents très coléreux risquent environ trois fois plus que leurs camarades plus calmes de développer le syndrome X, un inquiétant signe avant-coureur des maladies cardiovasculaires ", signale la Gazette de Montréal. Après avoir mesuré l’agressivité de 134 jeunes, des chercheurs américains et finlandais sont arrivés à la conclusion que, par rapport aux enfants plus sereins, les jeunes coléreux couraient un risque accru de 22 % de présenter des facteurs les prédisposant aux maladies cardiovasculaires. " Les gens ne se réveillent pas un jour à 50 ans avec une maladie du cœur, dit le docteur Kristen Salomon, coresponsable de l’étude. Les maladies cardiovasculaires commencent à se développer tôt dans la vie. "

Six singes et un clavier

2004 : Certains ont émis l’idée que si un nombre infini de singes tapaient sur un nombre infini de machines à écrire, ils finiraient par récrire les œuvres complètes de Shakespeare. Des chercheurs de l’université de Plymouth, en Angleterre, ont donc laissé un ordinateur pendant un mois à six singes du zoo de Paignton, dans le sud-ouest de l’Angleterre. Ces singes " n’ont pas réussi à sortir un seul mot ", révèle le New York Times. Ils " n’ont produit que cinq pages de texte ", composées essentiellement de S. Vers la fin du document, ils avaient tapé quelques J, A, L et M. Le clavier leur servait également de toilettes communes. 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×