1995 : 3 articles

De la bonne réaction vis-à-vis des conducteurs agressifs

1995 :Un automobiliste vous double à vive allure et vous fait une queue de poisson; ou alors il vous fait un appel de phares pour que vous vous écartiez de son chemin et vous adresse un geste grossier en vous dépassant. Une mauvaise réaction peut vous coûter la vie, disent les spécialistes. Voici leurs recommandations, telles qu’elles apparaissent dans l’édition sud-africaine de Reader’s Digest: Restez calme, bannissez tout esprit de compétition. Concentrez-vous sur la route, et évitez tout contact visuel avec l’individu en question. Regardez dans vos rétroviseurs toutes les trois à dix secondes. Sachez anticiper en vous écartant quand le danger approche, et rangez-vous. Ralentissez pour permettre aux autres de se rabattre, ou mettez votre clignotant et gagnez une file libre. “De la façon dont vous réagirez vis-à-vis du prochain conducteur agressif dépendra peut-être votre sécurité, si ce n’est votre vie”, conclut l’article.

Des troubles de plus en plus fréquents

1995 : Pourquoi la boulimie et l’anorexie mentale sont-elles de plus en plus fréquentes? En raison de l’angoisse que créent les conflits affectifs dans ce monde “effrayant et indomptable”, écrit la revue Your Family. Les causes de cette angoisse sont complexes. Citons par exemple les mauvais traitements, le divorce des parents et leur obsession de voir leurs enfants réussir. En outre, explique le professeur Danie le Grange, membre du Comité sud-africain de lutte contre les troubles de l’alimentation, beaucoup versent dans ces états parce qu’ils adoptent des habitudes alimentaires aberrantes, ou qu’ils se plongent dans les revues de mode et se passionnent pour les régimes dans le désir obsessionnel d’être minces. Les personnes les plus vulnérables sont les femmes de 18 à 22 ans, bien que les médecins aient parfois affaire à des enfants de 8 ans. Les victimes ne peuvent être soignées avec succès que si elles acceptent de l’être, dit le professeur le Grange, qui ajoute que “la guérison complète est bel et bien possible”. Les chiffres montrent néanmoins que les troubles de l’alimentation sont fatals dans 18 % des cas.

Crise de l’eau alarmante

1995 : “L’Afrique du Sud affronte une crise de l’eau d’une gravité extrême”, écrit le journal The Star. Les réserves actuelles du pays seront taries “au cours des 15 prochaines années”, à moins que l’on ne puisse en exploiter d’autres. Parmi les facteurs en cause on peut citer l’augmentation rapide de la population et la faible pluviosité de ce pays (les précipitations n’atteignent que la moitié environ de la moyenne mondiale). En outre, le problème est aggravé par un taux d’évaporation exceptionnellement élevé. Le lac formé par le plus grand barrage du pays perd en moyenne 500 000 tonnes d’eau par an à cause de l’évaporation. Quant à la qualité de l’eau, elle s’altère sous l’effet de la pollution. The Star déclare: “Il y a actuellement 12 millions de personnes qui n’ont pas d’eau potable et plus de 20 millions qui ne disposent pas d’installations sanitaires convenables.”

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 21/08/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site