1997 : 1 article

Une fête païenne toujours en vogue

feu-de-la-st-jean.jpg

1997 : Le jour de la Saint-Jean, la fête de Jean le Baptiste, “ n’a pas autant de liens qu’on l’imagine avec le saint catholique ”, lit-on dans le journal brésilien Folha de S. Paulo. Bien que cette fête “ coïncide avec le jour où le saint serait né, (...) la vraie commémoration est de nature agricole et païenne ”. Résumant les découvertes de l’anthropologue Câmara Cascudo, l’auteur de l’article écrit que “ dans les cultes solaires germaniques et celtiques ”, on célébrait la fête au moment de la récolte “ pour éloigner les démons de la stérilité, des maladies des cultures et de la sécheresse ”. Des années plus tard, la fête fut introduite au Brésil par les Portugais. L’une de ses caractéristiques, les feux de la Saint-Jean, est encore conservée dans certains pays. D’où vient cette pratique ? “ La tradition [des feux de joie] (...), dit le journal, est liée au culte du dieu soleil, que l’on vénérait pour qu’il ne s’éloigne pas trop de la terre et pour éviter un hiver trop rude. ”

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×