1995 : 25 articles

Pas de tabac sans feu

1995 :Des nombreux dangers bien connus du tabac, il en est un dont on ne parle que trop rarement: l’incendie. Selon l’Association américaine de protection contre l’incendie, le tabagisme a causé quelque 187 000 sinistres aux États-Unis en 1991, tuant 951 personnes (sans compter les pompiers et les volontaires). Vingt-cinq pour cent des décès survenus dans des incendies d’habitations lui étaient imputables, soit plus que ceux enregistrés pour toute autre cause d’incendie. Toujours en 1991, les incendies liés au tabac ont fait 3 381 blessés et occasionné pour 552 millions de dollars de dommages. Le plus souvent, le feu a pris dans la literie ou les tissus d’ameublement.

Violence à la télévision

1995 : D’après une étude controversée, la vague de protestations contre la violence sur les chaînes de télévision américaines et les nombreuses promesses de ces mêmes chaînes d’y mettre un frein n’ont pas empêché les scènes violentes de se multiplier ces deux dernières années. Les conclusions de cette étude du Centre des médias et des affaires publiques s’appuient sur la comparaison des émissions diffusées à une certaine date sur dix chaînes avec celles diffusées exactement deux ans plus tôt. Il s’avère que les actes de violence, définis par les enquêteurs comme un usage délibéré de la force physique entraînant des dommages corporels ou la destruction de biens, ont augmenté de 41 %. Les actes de violence grave, définis comme des actes susceptibles de causer la mort ou des blessures graves, ont fait un bond de 67 %. “Le nombre moyen de scènes de violence par chaîne et par heure est passé de 10 à près de 15”, signale TV Guide.

Miracle ou microbes ?

1995 : “L’un des miracles les plus célèbres au sein de l’Église catholique pourrait être de nature plus bactérienne que divine”, rapporte la revue New Scientist. Le supposé “miracle de Bolsena” s’est produit en 1263, au moment où un prêtre bohémien prenait l’hostie sacramentelle lors de la célébration de la messe. Selon la légende, il se demandait si l’hostie allait vraiment se transformer en la chair du Christ, comme l’enseigne l’Église catholique. C’est alors que, à sa grande stupéfaction, ce qui ressemblait à du sang se mit à suinter de l’hostie. Toutefois, les savants se demandent depuis longtemps si ce phénomène n’est pas dû à un champignon rouge vif qui laisse échapper un liquide et qui, sous les climats chauds, prolifère sur les féculents. Après avoir recréé les conditions probables du “miracle”, Johanna Cullen, de l’Université George Mason (États-Unis), a cultivé le champignon en question sur une hostie. Celle-ci n’a pas tardé à prendre une couleur rouge sang.

Du nouveau sur la kératotomie radiaire

1995 : Chaque année, plus de 250 000 Américains recourent à la kératotomie radiaire, technique chirurgicale largement répandue qui vise à corriger la myopie. Dans plus de 30 % des cas, une seconde opération est nécessaire pour parfaire les résultats de la première. Une étude réalisée pendant dix ans à l’initiative de l’Institut ophtalmologique américain montre aujourd’hui “que [la kératotomie radiaire] est raisonnablement sûre et efficace, mais qu’elle peut entraîner un déclin accéléré de la vision de près”, lit-on dans le New York Times. Ces travaux détaillés sur les effets secondaires de ce type d’intervention en ont révélé un jusqu’alors peu connu: une perte graduelle de l’acuité visuelle de près due à des modifications progressives intervenant dans l’œil. Le phénomène a été constaté chez 43 % des personnes opérées. Peut-être dû chez certains au vieillissement, “il semble attribuable chez d’autres à la kératotomie radiaire, laquelle serait apparemment responsable de ce changement chez des jeunes”, précise le New York Times. “Il faut être conscient que des inconnues persistent”, explique le docteur Peter McDonnell, coprésident de l’étude. “La vision parfaite n’est pas garantie.”

Mémoire de plante

1995 : Quand elles sont attaquées, beaucoup de plantes produisent une substance chimique destinée à repousser l’agresseur. Selon la revue New Scientist, certaines gardent l’événement en "mémoire", ce qui leur permet, en cas de nouvelle agression, de fabriquer plus rapidement les toxines répulsives. Une chenille qui se repaît d’une feuille de tabac déclenche la fabrication d’un acide, l’acide jasmonique, qui descend dans les racines. Ce phénomène provoque la production de nicotine, qui monte dans les feuilles et les rend non comestibles pour l’agresseur. Les pieds de tabac dont les racines ont déjà été exposées à l’acide réagissent plus vite à l’agression. "Cela laisse entendre que les plantes ont bel et bien une mémoire", dit Ian Baldwin, de la State University of New York (Buffalo).

Le besoin d’une direction parentale

1995 : Il est fréquent que les enfants qui ont accès à des serveurs multimédias reçoivent des messages pleins d’allusions érotiques, quand ce ne sont pas carrément des propositions. Ils risquent d’entrer en contact avec des travestis et des homosexuels. Ils peuvent aussi apprendre à fabriquer une bombe, à s’approprier des numéros de cartes de crédit ou à pénétrer illégalement des systèmes informatiques à des fins malhonnêtes. Des jeux électroniques déconnectent complètement les enfants de la réalité, créant même parfois une dépendance. Selon le Washington Post National Weekly Edition, certains disent que “la solution réside dans cette tâche des plus intimidantes: l’enseignement des valeurs”.

Dîneur fou

1995 : Un New-Yorkais de 36 ans a été incarcéré 31 fois pour le même motif: défaut de règlement d’un repas. L’homme, sans domicile fixe, entre dans un restaurant, commande un apéritif de choix, choisit un menu de gourmet, puis termine par un café. Quand arrive l’addition, il signale au serveur qu’il n’a pas d’argent et attend qu’on vienne l’arrêter. Pourquoi fait-il cela? “Dehors, la vie est dure”, explique-t-il. Et d’ajouter qu’en prison l’ordre règne, on mange à l’heure et la nourriture est bonne. Son but n’est pas de voler les gens ni de leur faire du mal, mais seulement de pouvoir manger correctement et dormir dans un endroit propre et paisible. Il plaide donc systématiquement coupable et cherche à recevoir la peine maximale. Son incarcération coûte chaque jour 162 dollars (850 francs français) aux contribuables. Son dernier repas “gratuit”, de 51,31 dollars, lui a valu trois mois de prison et aura coûté à la société 14 580 dollars (plus de 75 000 francs français). Au cours des cinq dernières années, l’homme a coûté plus de 250 000 dollars à la ville de New York. “Les avocats de l’assistance judiciaire”, dit le New York Times, sont “en présence d’un nombre faible mais croissant d’individus qui commettent de menus forfaits dans l’espoir d’aller en prison” pour y trouver “un refuge contre la pauvreté ou la faim”.

Demandez à votre dentiste

1995 : L’éventualité d’une contamination par le virus du sida lors des soins dentaires suscite depuis peu des craintes chez le public. Une étude réalisée par l’association américaine des hygiénistes dentaires a montré que 83 % de ceux qui vont chez le dentiste ont peur de contracter une maladie infectieuse. Selon la revue American Health, les patients devraient s’assurer, non seulement que le personnel porte des gants et un masque, mais aussi qu’il en change entre deux clients. Les instruments autres qu’à usage unique doivent être stérilisés à chaud après chaque client. La revue fait observer que “les techniques de stérilisation à froid, telles que le nettoyage à l’alcool, ne conviennent pas”. Et d’ajouter: “Si votre dentiste n’est pas disposé à répondre à vos questions, changez-en.”

Armes à feu aux États-Unis

1995 : D’après un rapport récent, environ 200 millions d’armes à feu sont en circulation parmi la population américaine. Toutes les deux minutes quelqu’un est victime d’un coup de feu, et toutes les 14 minutes quelqu’un meurt d’une balle. Toutes les six heures un enfant ou un adolescent se suicide avec une arme à feu. Chaque jour, révèle encore le rapport, environ 270 000 élèves vont à l’école avec leur pistolet. “Entre 1979 et 1991, explique la revue Redbook, près de 50 000 enfants ont été tués par balle. C’est à peu près le nombre de soldats Américains morts au Viêt Nam.”

Principales causes de mortalité aux États-Unis

1995 : Quelles sont les principales causes de mortalité aux États-Unis? Une étude récente publiée dans le Journal of the American Medical Association s’est intéressée aux principaux facteurs extérieurs, c’est-à-dire non liés au patrimoine génétique, de mortalité pour une année. Une étude approfondie des statistiques a révélé que sur les 2 148 000 décès survenus aux États-Unis en 1990, environ 400 000 étaient dus au tabac, 300 000 à de mauvaises habitudes dans les domaines de l’alimentation et de l’exercice physique, 100 000 à l’alcool, 90 000 aux germes pathogènes, 60 000 aux produits toxiques tels que ceux qui polluent l’environnement ou contaminent la nourriture et l’eau, 35 000 aux armes à feu, 30 000 au comportement sexuel, 25 000 aux accidents de la route et 20 000 à la drogue. En somme, ces facteurs extérieurs étaient à l’origine de la moitié des décès.

Satanisme en prison

1995 : Les autorités pénitentiaires du Colorado n’ont pas autorisé un détenu à se livrer à des rites sataniques dans sa cellule. Le règlement des prisons fédérales interdit le culte du Diable. De plus, les autorités ont estimé que certains des objets rituels que le détenu réclamait (une baguette en bois, un gong, une robe noire, des chandelles et des chandeliers, un calice et de l’encens) pouvaient constituer des armes. Cependant, un juge fédéral de Denver a annulé la décision, jugeant que le détenu a le droit, garanti par la constitution, de pratiquer sa religion en prison. Le juge a également conclu que la règle interdisant le culte du Diable était anticonstitutionnelle. Selon l’Associated Press, le juge a écrit dans son jugement: “Nous devons donner au Diable ce qui lui appartient.” Le détenu purge une peine de 10 ans pour enlèvement.

Menace sur la pêche

1995 : Alors que les flottes de pêche de différents pays se disputent les eaux territoriales et revendiquent des droits de pêche, un rapport publié par l’Institut Worldwatch signale que la production a atteint ses limites et qu’elle décline à présent dans la plupart des régions du globe. Tout en reconnaissant que la pollution est en partie responsable de la diminution mondiale de la faune marine, le rapport précise que l’exploitation trop intensive des réserves par la pêche industrielle est la principale cause de la diminution du volume des prises dans l’Atlantique, le Pacifique, la mer Noire et la Méditerranée. L’Agence France-Presse déclare que, selon le rapport de Worldwatch, les prises ont baissé de 30 % dans certains endroits. Elle ajoute que si l’exploitation anarchique des ressources marines continue, des millions de pêcheurs se retrouveront bientôt au chômage

Augmentation de la population carcérale

1995 : La courbe des incarcérations augmente avec celle de la criminalité. En Russie, la proportion actuelle est de 558 incarcérations pour 100 000 personnes. Puis viennent les États-Unis (519), l’Afrique du Sud (368), Singapour (229) et le Canada (116). Depuis le démembrement de l’Union soviétique, le nombre des meurtres et autres délits est monté en flèche en Russie, et la proportion d’incarcérations dépasse aujourd’hui celle des États-Unis, qui détenaient le record. Pourquoi de nombreux pays européens comptent-ils six fois moins de détenus que les États-Unis? “L’une des raisons est que, si la délinquance en général varie peu d’un pays à l’autre, la violence, en revanche, est plus répandue aux États-Unis, en Russie et en Afrique du Sud”, déclare U.S.News & World Report. “Quelles qu’en soient les raisons, les différences de taux d’incarcération vont probablement s’accentuer.”

Fer: attention aux enfants!

1995 : Beaucoup de femmes prennent des comprimés de fer contre l’anémie, mais certaines ignorent le danger que représente ce médicament pour les enfants. La revue Safety+Health rapporte que les comprimés de fer sont la principale cause de mortalité par empoisonnement chez les enfants de moins de six ans. Les autorités américaines ont suggéré que ces comprimés soient conditionnés individuellement dans des emballages en plastique difficiles à ouvrir, plutôt que dans des flacons. Il est conseillé aux mamans de les ranger dans un endroit inaccessible aux jeunes enfants, comme elles le font pour les autres médicaments.

Gaz mortel

1995 : Au ministère américain de la Santé, on s’inquiète du nombre d’intoxications au monoxyde de carbone (CO). Selon une revue, “chaque année, ce gaz est en moyenne responsable [aux États-Unis] de quelque 590 décès par asphyxie accidentelle”, sans compter les nombreuses intoxications non mortelles. Comme ce gaz est incolore, inodore et sans saveur, il est très difficile à détecter. Le CO empêche le sang d’oxygéner normalement les cellules, ce qui peut causer des migraines, des nausées, un dysfonctionnement du système nerveux, le coma, voire la mort. D’après la même revue, “l’accumulation de CO peut se produire dès lors qu’une combustion — chauffage, cuisinière, voiture dans le garage, outils à moteur, etc. — a lieu dans une pièce fermée, surtout si elle est mal ventilée”.

Un frein aux quatre-quatre

1995 : Il est généralement admis que les engins à quatre roues motrices sont les moins dangereux, particulièrement sur route enneigée ou verglacée. Ceci dit, le Wall Street Journal rapporte qu’“en matière de freinage, les quatre-quatre ne l’emportent pas sur les véhicules à deux roues motrices”. D’après les compagnies d’assurances, “un nombre supérieur à la moyenne de dossiers pour dommages corporels et collisions” concerne en fait certains des quatre-quatre les plus vendus sur le marché actuel. Les conducteurs de ce type d’engins semblent se montrer excessivement confiants et prendre des risques inconsidérés. Marc Schoen, médecin-psychologue dans une célèbre université américaine, a fait remarquer qu’“à travers le cinéma et la télévision, le spectateur associe le quatre-quatre à la sensation de liberté et d’indépendance”. Ce sentiment de puissance et d’invincibilité peut amener quelqu’un à perdre son bon sens, qualité qui reste, jusqu’à preuve du contraire, le meilleur moyen de ne pas avoir d’accident.

Qui veut jouer à la guerre ?

1995 : Dernière lubie des jeunes Américains: les “Power Rangers”. Il s’agit d’une série qui met en scène des adolescents se transformant comme par enchantement en guerriers maîtres en arts martiaux. Dans les écoles, on s’inquiète du comportement apparemment obsessionnel de jeunes enfants qui imitent les gestes violents de leurs héros préférés. Citant un sondage, le Wall Street Journal signale que 96 % “des enseignants interrogés ont assisté à au moins un acte violent inspiré des Power Rangers”. Parfois, les enfants n’avaient pas plus de trois ans. “Vous voyez tout à coup un bambin se mettre à frapper les autres comme un fou”, dit l’article. Les ventes de jouets et de gadgets Power Rangers devraient générer 300 millions de dollars en un an: c’est dire la popularité de la série!

“Mange au moins les légumes!”

1995 : Des générations de spécialistes ont recommandé les compléments alimentaires en caroténoïdes. On prête par exemple au fameux β-carotène la vertu de prévenir les attaques cardiaques, les apoplexies et certains cancers. Cependant, des études récentes remettent en question les bienfaits des apports en β-carotène. Le New York Times rapporte que Paul LaChance, médecin nutritionniste, “déconseille l’administration dissociée d’un seul caroténoïde”. Selon lui, “dans les produits naturels, les caroténoïdes sont combinés, et nous ne pouvons à l’heure actuelle jauger l’importance de ces combinaisons”. Un autre chercheur, le docteur Regina Ziegler, donne cet avertissement: “Comme ce qui nous protège dans les fruits et les légumes n’a pas encore été isolé, on ne peut le donner en gélules.” Le Times remarque que “la majorité des spécialistes reviennent au conseil des mères à leur progéniture en manque d’appétit: ‘Mange au moins les légumes!’”

En quête de dons

1995 : Chaque année, 29 millions de personnes affluent du monde entier à Las Vegas. Bien évidemment, la plupart sont là pour jouer, mais beaucoup veulent aussi prier et adorer Dieu. C’est pourquoi, signale le New York Times, le diocèse catholique de la région a fait construire une église de 2 200 places, qui a coûté 3,5 millions de dollars, à quelques pas de quatre des plus grands hôtels-casinos de la ville. Quatre-vingts pour cent des fidèles étant des touristes, venus jouer pour la plupart, l’église les encourage à mettre des jetons sur le plateau de quête. L’édifice abrite une boutique de cadeaux, dont les clients sont invités à payer en jetons. Le magasin propose même un jeton à l’effigie de Jésus Christ. Pendant un temps, l’église envoyait chaque semaine un moine franciscain se faire rembourser dans les casinos les jetons reçus en don.

Les enfants et la drogue

1995 : “Comment pouvons-nous protéger nos enfants de la drogue et de l’alcool, et pourquoi certains disent-ils plus facilement ‘non’ que d’autres?” Telles étaient les questions soulevées dans le magazine Parents, qui donnait quelques éléments de réponse tirés d’une étude menée par des chercheurs à l’Université de l’Arizona (États-Unis). L’étude, portant sur presque 1 200 élèves de CM 2 et de sixième, s’arrêtait sur dix facteurs susceptibles d’inciter les enfants à la toxicomanie et à l’abus d’alcool. Les deux principaux facteurs retenus étaient “l’influence des camarades et la fréquentation d’amis consommant eux-mêmes de l’alcool et de la drogue”. L’étude a montré en revanche que la réussite scolaire pouvait jouer un rôle préventif, peut-être du fait qu’elle renforce l’estime de soi et favorise rarement l’amitié avec des élèves dépendants de ce genre de substances.

L’ivresse des campus

1995 : D’après le U.S.News & World Report, l’abus d’alcool des étudiants en université coûte aujourd’hui très cher, même à ceux qui ne s’y livrent pas. Reprenant les résultats d’une étude réalisée sur 140 campus universitaires, et publiée dans le Journal de l’Association des médecins américains, la revue signalait que 44 % des étudiants en université interrogés avaient une consommation excessive d’alcool, c’est-à-dire qu’à un moment ou à un autre des 15 derniers jours, les hommes avaient consommé cinq verres d’alcool d’affilée et les femmes, quatre. Dix-neuf pour cent buvaient à l’excès de façon plus fréquente, au moins trois fois dans la même période. Un grand pourcentage d’entre eux subissaient les conséquences habituelles: bouche pâteuse, relations sexuelles imprévues, absences aux cours, blessures, biens endommagés, etc. Mais les autres étudiants souffrent également. Dans les universités où cela se produit souvent, neuf étudiants sur dix ont eu à se plaindre du comportement de ceux qui s’enivrent, qu’il s’agisse de harcèlement sexuel, de dégâts matériels, de tapage nocturne ou d’insultes.

“Le siècle de Satan”

1995 : “Dans ses pires aspects, nous avons vécu le siècle de Satan, dit un éditorial du New York Times. Jamais au cours de l’Histoire l’homme n’a montré un tel don et un tel appétit pour tuer des millions d’humains pour des raisons raciales, religieuses ou sociales.” Et de citer pour preuve le camp de la mort d’Auschwitz il y a 50 ans. Les libérateurs de ce camp de concentration allemand ont trouvé des “esclaves réduits à l’état de squelettes, des enfants mutilés lors d’expériences démentes et les restes de quatre chambres à gaz et fours crématoires dans lesquels disparaissaient 20 000 personnes par jour”. Jamais ils n’oublieront “les corps entassés comme du bois de chauffage, les 43 000 paires de chaussures et les monceaux de cheveux humains”, dit l’éditorial. Et il conclut: “Aujourd’hui encore, ce qui s’est passé à Auschwitz dépasse l’entendement.”

Victoire partielle sur la polio

1995 : La poliomyélite, ou plus communément la polio, aurait au cours des âges tué ou estropié plus de 10 millions d’individus. Elle est représentée sur des gravures de l’Égypte, de la Grèce et de la Rome antiques. Touchant principalement les jeunes, elle peut entraîner la paralysie ou la mort par asphyxie. D’après l’Organisation panaméricaine de la santé, une ramification de l’Organisation mondiale de la santé, la polio est aujourd’hui éradiquée en Occident. Un dernier cas a été signalé en 1991, celui d’un petit Péruvien qui n’a gardé de séquelles qu’à une jambe. Toutefois, à l’inverse de la variole, complètement éradiquée en 1977, le virus de la polio subsiste dans certaines régions du monde et pourrait être réintroduit aux États-Unis par l’immigration et les voyages. Le dernier rapport complet faisait état de moins de 10 000 cas pour l’année. La vaccination antipolio doit se poursuivre tant que la maladie n’a pas entièrement disparu, estiment les spécialistes.

Sauvez cette dent !

1995 : Si vous perdez une dent par accident, ne la jetez pas, conseille un bulletin médical (UC Berkeley Wellness Letter). “Les recherches indiquent que vous avez une chance sur deux de la sauver si vous voyez le dentiste dans la demi-heure qui suit.” Que devez-vous faire? Efforcez-vous de rester calme. Prenez la dent par la couronne et rincez-la doucement à l’eau tiède. Ne la brossez pas! Appelez votre dentiste et, sauf avis contraire, replacez délicatement la dent dans sa cavité. Mordez fermement un linge ou un mouchoir propre pendant cinq minutes pour asseoir la dent, puis mordez modérément jusqu’à ce que vous voyiez le dentiste. Si vous ne pouvez pas la replacer immédiatement, gardez-la dans la bouche afin qu’elle baigne dans la salive. Pour les jeunes enfants qui risquent d’avaler la dent, mettez-la dans un sac en plastique ou dans une tasse remplie de lait ou d’eau additionnée d’une pincée de sel. Même si plus d’une demi-heure s’est écoulée, il est préférable de consulter votre dentiste, qui décidera de ce qu’il faut faire. “Sauver une dent vaut bien tous ces efforts”, dit l’article.

Chute du taux de natalité

1995 : En raison de l’insécurité économique et de la précarité des emplois, de nombreux couples d’Europe de l’Est remettent à plus tard la naissance d’un enfant. Le New York Times fait remarquer que cette “insécurité a non seulement entraîné une chute spectaculaire de la natalité, mais aussi une baisse du nombre des mariages et un décuplement des stérilisations”. Le Times ajoute que, selon les démographes, “jamais on n’a observé un tel déclin, excepté en période de guerre, de catastrophe ou de famine”. Afin de renverser une tendance similaire, les gouvernements de Belgique, de Hongrie, du Luxembourg, de Pologne et du Portugal ont accordé pendant un temps des primes pour encourager les gens à avoir des enfants. Plus récemment, la province allemande de Brandebourg a décidé de verser l’équivalent de 3 500 francs français pour chaque nouvelle naissance

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 29/10/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site