1997 : 3 articles

Tabac et mort subite du nourrisson

1997 : Selon des chercheurs britanniques, en aucun cas des nourrissons et des femmes enceintes ne devraient être exposés à la fumée de tabac. Pendant deux ans, l’Hôpital royal pour les enfants malades, à Bristol, a examiné tous les cas de mort subite du nourrisson dans trois régions d’Angleterre. En interrogeant les parents de 195 enfants décédés et de 780 autres, les chercheurs ont découvert que parmi les mères dont les enfants étaient morts, 62 % fumaient, contre 25 % pour celles dont les enfants étaient en vie. “ Les recherches récentes montrent clairement que les pères qui fument représentent également un danger, déclare Joyce Epstein, de la Fondation pour l’étude des décès d’enfants en bas âge. Selon nos estimations, si nous pouvions éliminer complètement le tabac de l’environnement des enfants, le nombre des cas de mort subite chuterait de 61 %. ”

Fausse alarme

merle.jpg

1997 :Les habitants de Guisborough, une ville du Yorkshire du Nord, en Angleterre, rencontrent un problème peu commun. Au petit matin, ils sont réveillés en sursaut par des merles qui imitent le bruit d’une alarme de voiture. “ Quand les propriétaires se précipitent à l’extérieur pour surprendre le voleur, ils trouvent souvent le merle en plein exercice d’imitation ”, raconte le Times de Londres. Un habitant de la ville a dit : “ Il avait trouvé exactement le timbre et le ton de l’alarme. Tout le monde commence à devenir fou. ” Il semblerait qu’il ne faille pourtant pas s’attendre à une amélioration. À partir du moment où un oiseau apprend un nouveau “ chant ” à ses congénères, le bruit transmis peut devenir beaucoup plus courant. À l’heure actuelle, une trentaine d’espèces qui vivent en Grande-Bretagne ont la capacité d’imiter de nouveaux sons. Les sansonnets sont les plus doués de tous : l’un d’eux imitait si bien la sonnerie du téléphone qu’on ne pouvait pas distinguer l’imitation de l’original.

Pigeons voyageurs

pigeon-metro.jpg

1997 : On sait depuis longtemps que les pigeons londoniens prennent le métro avec les terriens, dit la revue New Scientist. Mais, si l’on en croit des usagers, ils savent même à quelle station sortir. Répondant à une invitation de la rédaction, des lecteurs de New Scientist ont écrit à la revue pour livrer leurs anecdotes. Par exemple, un homme a écrit : “ Entre 1974 et 1976, j’ai vu régulièrement un pigeon au plumage rougeâtre prendre le métro à Paddington et descendre à la station suivante. ” Déjà en 1965, un Londonien constatait un manège similaire. Il semblerait donc que les pigeons voyagent aux frais de la princesse depuis une trentaine d’années.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 08/06/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site