1995 : 8 articles

Les enfants et la guerre

1995 : Selon un rapport de l’organisme britannique Save the children (Sauvez les enfants), au cours des dix dernières années, la guerre est devenue beaucoup plus dangereuse pour les civils (en particulier les enfants) que pour les soldats. Le porte-parole pour l’étranger de cet organisme, cité par l’Associated Press, a déclaré: “Sur dix victimes de la guerre, neuf sont des civils. Les enfants sont très souvent les principales victimes; ils risquent bien plus que les soldats de figurer parmi les victimes de la guerre.” Le rapport de 25 pages, qui fait état du tribut prélevé sur les enfants du monde, contient ces chiffres affligeants: plus de 1,5 million d’enfants ont été tués dans des guerres; plus de 4 millions ont été estropiés ou mutilés, ont perdu la vue ou ont subi des lésions au cerveau; plus de 12 millions ont perdu leur maison; 10 millions ont dû s’exiler; 5 millions ont été contraints de vivre dans des camps de réfugiés, et 1 million ont été séparés de leur famille. Au cours des dix dernières années, un enfant sur 200 dans le monde a été tellement traumatisé par la guerre qu’il a eu besoin d’aide pour surmonter son angoisse.

Une Bible dénaturée

1995 : Les éditions Oxford University Press ont apporté des modifications sans précédent à leur version de la Bible. S’efforçant de ménager toutes les susceptibilités, cette version évite tout ce qui pourrait être considéré comme sexiste, raciste ou entaché d’antisémitisme. Pour citer quelques exemples, la nouvelle version appelle Dieu “Père-Mère”. Jésus n’est plus le “Fils de l’homme” mais l‘“Humain”. Cette Bible ne dit jamais que les Juifs ont tué Jésus Christ. Même les allusions aux gauchers sont éliminées puisque la “main droite” de Dieu devient sa “main puissante”, déclare The Sunday Times.

L’héritage de la guerre

1995 : En juin 1994, 7 000 anciens combattants sont revenus sur les plages de Normandie pour le cinquantenaire du débarquement allié. Mais pour des centaines d’entre eux, les souvenirs qu’a ravivés cette célébration ont été tellement pénibles qu’ils ont dû recevoir des soins psychiatriques. “Certains ont sombré dans une dépression grave après le Jour J, explique le professeur Graham Lucas, se faisant le porte-parole d’un organisme d’aide spécialisé. Ils éprouvaient un sentiment de culpabilité — pourquoi avaient-ils été épargnés alors que d’autres étaient morts? —, avaient des cauchemars ou souffraient de troubles du sommeil.” Refoulés pendant des années, ces sentiments se sont traduits par des ulcères, de l’asthme et des maladies de peau, signale le Sunday Times de Londres. “On peut tomber dans des excès commémoratifs, a dit un ancien combattant que les cauchemars n’ont pas quitté. Ceux qui n’y étaient pas ne peuvent pas comprendre.”

 

La Cité lassitude

1995 : Le journal The Independent révèle que les sept millions de Londoniens ne sont pas tous très fiers de vivre dans la plus grande ville d’Europe. Selon un sondage, six habitants sur sept trouvent que la qualité de la vie a baissé à Londres au cours des cinq dernières années, surtout sous le rapport de la pollution et de la circulation. En qui les Londoniens ont-ils le plus confiance? Les médecins tiennent la corde avec 64 % d’opinions favorables, devant les policiers et les enseignants. Et 2 % seulement des personnes interrogées pensent pouvoir se fier aux businessmen de la City, le quartier d’affaires de la ville. Environ 60 % pensent que l’endroit est “rempli de profiteurs qui ne créent pas de richesses”.

Double vue

1995 : Selon des chercheurs, l’œil humain remplit une double fonction. L’une consiste naturellement à voir, l’autre, découverte récemment et dont parle The New England Journal of Medicine, à enregistrer les impulsions lumineuses qui règlent notre horloge biologique interne. Cette deuxième fonction opérant indépendamment de la première, l’horloge interne des aveugles qui ne perçoivent pas du tout la lumière peut quand même fonctionner normalement. Cette découverte pourrait entraîner des changements dans les traitements appliqués à ces personnes. Par exemple, il arrive souvent qu’on leur retire les yeux pour les remplacer par des prothèses plus esthétiques. De même, on néglige généralement d’examiner les aveugles pour s’assurer qu’ils ne souffrent pas d’un glaucome, trouble qui empêche la rétine d’enregistrer la lumière. En conséquence, explique le professeur Charles Czeisler, responsable de l’équipe de recherche, la plupart des aveugles ne parviennent pas à régler leur horloge interne sur le cycle jour-nuit de 24 heures, ce qui entraîne des troubles permanents du sommeil dont les effets sont comparables à ceux du décalage horaire.

Les inconvénients de l’alitement

1995 : “Un alitement prolongé peut faire au malade plus de mal que de bien”, lit-on dans le Times de Londres. Il y a une cinquantaine d’années, le docteur Richard Asher avait remis en cause cette pratique médicale courante en attirant l’attention sur les risques de thrombose, d’atonie musculaire, de décalcification osseuse, de calculs rénaux, de constipation et de dépression. Des études ont montré le bien-fondé de cet avertissement, et les autopsies révèlent que le risque de voir une thrombose évoluer en embolie pulmonaire mortelle est directement lié à la durée de l’alitement du malade. En revanche, les médecins recommandent le repos en cas de complications en fin de grossesse ou de violentes douleurs dorsales dues à une sciatique. Il est vrai également que certaines maladies graves et douloureuses exigent parfois le repos complet. Toutefois, les médecins sont d’avis qu’une fois la crise passée, on se rétablit plus vite en se levant et en bougeant.

Une mine de terrains britanniques à vendre

1995 : Le ministère de la Défense en Grande-Bretagne a déclaré que bon nombre de ses terrains sont si contaminés par les armes qu’ils ne pourront jamais être vendus, signale la revue New Scientist. Le ministère possède 3 400 terrains, soit 242 000 hectares. Les deux tiers de ces terrains servent à l’entraînement et aux exercices de tir. En raison des réductions du budget militaire, le ministère est contraint de vendre certains de ces terrains, sans savoir exactement combien sont trop contaminés pour être constructibles. On pense que huit sont radioactifs à cause de la peinture réfléchissante utilisée autrefois sur les boussoles et les tableaux de bord militaires. De nombreux champs de tir sont criblés de munitions qui n’ont pas explosé. Et au moins un terrain est pollué par des obus contenant du gaz moutarde, vestiges de la Première Guerre mondiale, mal désamorcés en 1918.

Âge et régime

1995 : Certains chercheurs pensent aujourd’hui que les quinquagénaires ne devraient pas s’inquiéter de prendre du poids, signale le Times de Londres. Par exemple, David Dickinson, rédacteur en chef d’une revue publiée par une association de consommateurs, déclare: “L’opinion selon laquelle un individu dont le rapport taille-poids est supérieur à celui considéré comme normal est trop gros et doit maigrir est erronée. Indépendamment de ses effets sur le rapport taille-poids, l’amaigrissement peut être dangereux. La plupart des gens de plus de 50 ans n’ont pas besoin de maigrir.” Tom Sanders, nutritionniste et diététicien, explique: “On exagère souvent les méfaits de l’obésité sur la santé. Effectivement, elle accroît le risque de diabète et d’arthrose, mais le danger représenté par les rondeurs est négligeable. Celles-ci pourraient même être bénéfiques chez les femmes.” Quant au docteur Martin Wiseman, du ministère de la Santé, il donne ce conseil: “À tout âge, il est important de n’être ni trop gros ni trop maigre. Le meilleur moyen d’y parvenir est de manger raisonnablement et de rester actif. Cependant, en vieillissant, mieux vaut être rond que maigre.”

Alerte à l’amiante

1995 : En Grande-Bretagne, des milliers d’ouvriers du bâtiment vont mourir de cancers dus à l’amiante à cause de mauvais calculs des autorités en matière de sécurité, déclare la revue New Scientist. Dans les années 60, lorsque les spécialistes ont déclaré que les fibres d’amiante étaient dangereuses pour la santé, le gouvernement britannique a imposé dans les usines des normes visant à limiter la concentration de ces fibres dans l’air. Cependant, les chercheurs s’aperçoivent aujourd’hui que les ouvriers courant le plus grand risque étaient les charpentiers, les électriciens, les plombiers et les employés du gaz, en contact sans protection avec des produits contenant de l’amiante. Puisque le cancer du poumon ne se déclare parfois qu’au bout de 30 ans, l’erreur vient seulement d’être découverte. On ne sait pas encore quels procédés de construction ou quels produits amiantés sont les plus dangereux. Par conséquent, le Conseil britannique de la Santé et de la Sécurité encourage les ouvriers du bâtiment à être extrêmement prudents s’ils découvrent qu’une substance contient de l’amiante et à faire part de leur inquiétude à leurs employeurs, qui devraient examiner de plus près les matériaux et fournir des moyens de protection adaptés.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 01/11/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site