1995 : 2 articles

Un “saint patron” pour le cinéma

1995 : L’industrie du cinéma pourra bientôt se vanter d’avoir son “saint patron”, signale le journal madrilène El País. Pour commémorer le centenaire du 7e art, le Vatican réfléchit à la question. Le favori est François d’Assise, créateur de la scène de la nativité, en laquelle certains producteurs voient les germes du premier “plateau hollywoodien”. On songe également à Jean Bosco, prêtre salésien qui instruisait les enfants par le biais de divertissements. Un metteur en scène a proposé “Saint Dominique de Guzmán, à l’origine de l’Inquisition, l’un des premiers grands spectacles”. La télévision, pourtant plus récente, a déjà sa patronne: “sainte” Claire, qui suivait la messe en regardant par la fenêtre de sa cellule. Mais tout tend à prouver que les saints n’ont aucune influence sur les programmes.

“Contradiction” au Vatican

1995 : “Votre Sainteté, pourquoi le Vatican vend-il encore des cigarettes?” a demandé Ugo Mesini à Jean-Paul II lors de l’audience annuelle accordée par le pape au clergé de Rome. Et de poursuivre: “Outre qu’il nuit à la santé, ce commerce est en contradiction avec vos appels constants en faveur de la protection de la santé et avec notre activité pastorale.” Ce prêtre de 76 ans estime que la vente par le Vatican de tabac et de cigarettes portant la mention “fumer est dangereux pour la santé” est un “contre-témoignage” et en “contradiction” avec le message du pape. Selon le journal romain Il Messaggero, le pape a répondu qu’il avait la “conscience nette”. Il a tout de même promis d’examiner la question avec le cardinal responsable des ventes de cigarettes.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 23/10/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×