Les Aztèques

Le serpent du drapeau

Dans la mythologie aztèque, le dieu Uitzilopchtli dit à son peuple errant : "Vous verrez, parmi les joncs et les roseaux, un aigle, dressé allègrement sur la pierre. Il aura les ailes déployés, et mangera le nochtli. De ses serres, il le déchirera. Lorqu'il vous verra, il baissera la tête. Là sera votre terre." Point de serpent dans cette version initiale de la légende ! Pourtant, sur le drapeau du Mexique aujourd'hui, on voit, dressé sur un figuier de barbarie, un aigle tenant en son bec un serpent. Cette symbolique simpliste du vainqueur et du vaincu est un apport de la civilisation européenne, une image étrangère à la pensée des hommes d'Aztlan seulement préocupés d'un juste renouvellement de toutes les énergies de l'univers.

Tu es mon père chéri...

La guerre chez les Aztèques, civilisation précolombienne du Mexique, est l'occasion de faire des prisonniers qui seront sacrifiés dans le grand temple de Mexico afin d'offrir au soleil "l'eau précieuse", le sang. Lorsqu'un chevalier aigle ou jaguar immobilise un ennemi avec son arme d'obsidienne, pierre volcanique aussi coupante qu'une lame de rasoir, il saisit le vaincu par la mèche qu'il conserve sur son crâne, et lui dit les paroles rituelles : "Tu es mon fils bien-aimé". Ce fils répond : " Tu es mon père chéri".

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 03/11/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site