Malaise

Pourquoi ces malaises ? (2007)
Comme il voulait contrôler ma tension oculaire, l’ophtalmologiste devait me toucher l’œil avec un appareil. Je savais ce qui allait se passer. C’est systématique. Quand une infirmière sort une aiguille pour me prélever du sang, c’est la même chose. Parfois, la seule évocation de blessures me fait le même effet — je m’évanouis.


D’après des statistiques canadiennes, environ 3 % d’entre nous sommes sujets aux évanouissements dans une des situations mentionnées ci-dessus. Si vous êtes de ceux-là, peut-être essayez-vous en vain de lutter afin de ne pas perdre connaissance. Peut-être même tentez-vous de vous diriger vers les toilettes pour éviter de vous évanouir en public. Mais ce n’est pas une bonne idée, car vous risquez de vous effondrer et de vous blesser. J’avais si souvent des malaises que j’ai décidé d’en chercher la cause.
Après avoir conversé avec un médecin obligeant et consulté quelques ouvrages, j’ai appris qu’une telle crise s’appelle malaise vagal, ou syncope vasovagale. On pense qu’il s’agit d’un mauvais fonctionnement d’un système interne censé réguler la circulation sanguine, comme lorsque vous passez de la station assise à la station debout.
Dans certaines circonstances, par exemple quand vous voyez du sang ou que vous subissez un examen oculaire, votre système nerveux autonome se comporte comme si vous étiez allongé, alors que vous êtes assis ou debout. En général, votre rythme cardiaque commence par s’accélérer en raison de l’appréhension. Puis votre pouls ralentit brusquement, et les vaisseaux sanguins de vos jambes se dilatent. En conséquence, l’apport de sang augmente dans vos jambes et diminue dans votre cerveau. Celui-ci manque alors d’oxygène, et c’est l’évanouissement. Comment empêcher cela ?


Pendant une prise de sang, détournez le regard ou adoptez la position allongée. Les signes avant-coureurs d’un malaise vagal étant reconnaissables, vous avez d’ordinaire le temps de prendre des précautions avant de vous évanouir. De nombreux médecins recommandent de s’allonger en surélevant les jambes contre une chaise ou un mur. De cette manière, le sang ne s’accumule pas dans vos membres inférieurs, et vous pouvez éviter la perte de connaissance. Il est probable qu’en quelques minutes vous vous sentiez mieux.
Si ces renseignements vous sont aussi utiles qu’ils me l’ont été, vous saurez identifier les symptômes d’un malaise imminent. Vous pourrez alors agir sans tarder pour le stopper.

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site